Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 20 novembre 2014

Moumouni Savadogo : Quand les ennemis de la révolution égalitariste sankariste font de la rhétorique pour camoufler leur sabotage des CDR, du CNR et du pouvoir du peuple au Burkina Faso !

  • 15 min · J’aime · 1
  • Yanick Toutain Zida est le produit des MAGOUILLES CONTRE-REVOLUTIONNAIRES de Smockey Bambara de Hervé Ouattara de l'agent ATTAC France Zinaba Rasmane IL EST LE PRODUIT DES MAGOUILLEURS CONTRE REVOLUTIONNAIRES ANTI-SANKARISTES chargés de SABOTER LES CDR et le CNR !
  • Moumouni Savadogo parce que tu te crois digne de jouer l'avocat de Sankara, lui au moins il a fait quelque chose pour ce peuple plus petit que ca soit et toi? sauf faire la grande gueule
  • Yanick Toutain Je ne suis pas l'AVOCAT de SANKARA je suis son EXECUTEUR TESTAMENTAIRE !
    http://revolisationactu.blogspot.fr/.../thomas-sankara-et...
    LA REVOLUTION DE 1983 est recommencée et les DAMNES DE LA TERRE VONT BIENTOT SABOTER LE SABOTAGE DES SABOTEURS DES UNIVERSITES !!!

    Thomas Sankara :Au sein de cette grande majorité, il y a ces « damnés de la terre », ces paysans que l'on exproprie, que l'on spolie, que l'on moleste, que l'on emprisonne, que l'on bafoue et que l'on humilie chaque jour et qui, cependant, sont de ceux dont le travail est créateur de richesses. ..» 
    YT : Ce qui manque, conceptuellement, à Thomas Sankara, c'est aussi ce qui manque à la grille conceptuelle de Ernesto Guevara, mais aussi à celle de Léon Trotsky, à celle de Lénine, de Marx, de Engels.
    ENGELS ET LE « PROLETARIAT BOURGEOIS »
    Seul ce dernier avait tenté de CONCEPTUALISER UN PROLETARIAT BOURGEOIS.


    L'existence d'un "prolétariat bourgeois" est selon Engels le principal frein à la révolution anticapitaliste.. Un texte du 28/12/2008 par Julie Amadis

    C'est en effet, la compréhension de la distribution des miettes coloniales à une partie du prolétariat qui est la clé de l'Histoire du 20° siècle.
    Mais la bourgeoisie ne fit cette distribution que parmi les plus « méritants ». Et donc parmi ceux dont la formation permettait – dans le cadre de l'économie bourgeoise – des gains de productivité.
    C'est ainsi que le marché du travail devint véritablement un marché : la main d'oeuvre n'était plus interchangeable. La différence – connue mais laissée de côté par Marx – entre « travail simple » et « travail complexe » devenait la loi numéro un de l'économie capitaliste.

    NOUVELLE CLASSE EXPLOITEUSE : LA FORMOISIE
    En cajolant une nouvelle classe exploiteuse (bourgeoisie de la formation) les capitalistes suivaient la voie initiée par Bismarck. Celui-ci, voulant lutter contre la bourgeoisie montante avait trouver malin de favoriser la formoisie allemande. Les capitalistes du 20° siècle, à partir de l'ascension du Labour britannique et du New Deal de Roosvelt firent de la complicité des classes bourgeoises et formoises l'axe de leur domination mondiale.
    APRES LA FIN DE KEYNES,
    LA FORMOISIE SUBIT
    L'ATTAQUE DES CAPITALISTES
    Ils ne rompront cette alliance stratégique qu'à partir de Thatcher : la classe innovoise et les chien-chiens de Elton John allaient prendre la place des mineurs formois et de leurs syndicats.
    A partir des années 70, la classe formoise – petite formoisie d'abord puis moyenne formoisie actuellement – allaient prendre coup sur coup de la part des capitalistes.

    FORMOISIE ET PROTO-FORMOISIE
    COMPRADORES AFRICAINES
    Pendant ce temps, en Afrique, la très minuscule formoisie locale allait être mise à contribution à partir de 1961 : ils allaient devenir en tant que « indépendants » les kapos de leurs propres pays : des Senghor socialistes et des Houphouet-Boigny allaient être les gardiens du camp de travail géant qu'était l'Afrique.
    Autour de ces formois compradores, on allait embaucher – sous le niveau du PIB mondial moyen (actuellement de 600 euros par mois) pour des salaires mensuels inférieurs à 400 000 F cfa – des proto-formois compradores qui allaient donc devenir les agents bureaucratiques locaux des esclavagistes étrangers.

    L'INUTILE PROTO-FORMOIS
    ETUDIANT EN DROIT EN AFRIQUE,
    LE FUTUR HARKI KAPO
    DU PAYSAN TRAVAILLEUR
    Le formois africain allait donc devenir étudiant en droit !!!
    Une spécialité totalement inutile pour un continent à 90 % agricole – comme le relevait René Dumont dans son «  L'Afrique est mal partie » …. mais une spécialité voie royale pour la bureaucratie proto-formoise au service des fascistes étrangers !
    L'étudiant en droit africain avait assez de bagout et suffisamment de mauvaise foi pour rallier la bourgeoisie esclavagiste de France chaque fois qu'un Patrice Lumumba ou un Thomas Sankara avait le mauvais goût de vouloir rendre aux paysans ce qui leur appartenait.
  • Yanick Toutain Tous les gens comme @ Moumouni Savadogo qui se camouflent derrière des mots pour SABOTER LA REVOLUTION SANKARISTE, pour SABOTER la RECONSTRUCTION DES CDR, pour SABOTER le POUVOIR DU CNR... ET DONC
    TOUS CEUX QUI FONT LE JEU DES ESCLAVAGISTES DE L'ELYSEE...... SERONT INSCRITS SUR INTERNET POUR LE RESTANT DE LEUR VIE.....
    SUR INTERNET..... PLUS JAMAIS RIEN NE S'EFFACE...
    ET TOUS LES SABOTEURS DE LA GRANDE REVOLUTION AFRICAINE verront leurs propres petits-enfants REVENIR leur DEMANDER des COMPTES dans 20 ou 30 ans....
    Moumouni Savadogo vous êtes prévenu... et me parlez plus poliment la prochaine fois !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire