Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 11 novembre 2014

Il fallait créer 1400 CDR le 31 mai 2014 et proclamer un CNR dans la semaine ! Réponse au cousin Hyppolite Domboué


par Yanick Toutain
RevActu
11/11/14

UNE REPONSE A

Hyppolite Domboué, Secrétaire exécutif national du CADRe :

« L’insurrection populaire a été scientifiquement bien préparée »

Cette réponse est postée sur le site de Maurice Gligli Amorin
LIRE AUSSI

MARDI 11 NOVEMBRE 2014


#Lwili Romuald Ouédraogo sankariste, fils de sankariste, héros de la Révolution burkinabè du 30 octobre 2014 (un article Le Faso.net)

présentation Yanick Toutain
RevActu
11/11/14

Une révolution n'est pas une promenade dans les bois. Quand elle est préparée par des gens sérieux et responsables, la dislocation des forces armées est très rapide. Et les affrontements très rares. 

IL FALLAIT CREER 1400 CDR LE 31 MAI 2014
Transmettez ma réponse au cousin Hyppolite Domboué, pour ouvrir un DIALOGUE NEOSANKARISTE URGENT
Avanc la CATASTROPHE préparée par le Balai à chiottes avec Zida l'assassin
+++++
Mon commentaire

SIC "En quoi cette Révolution a-t-elle un goût d’inachevé ?

Si elle était achevée, on ne serait pas là en train de chercher le président de la transition. On aurait pu avoir une organisation bien structurée.
Les hésitations qui ont suivi la Révolution, montrent à quel point il n’y avait pas une avant-garde bien structurée. Cela est aussi dû à une impréparation dans la gestion des acquis de ce mouvement insurrectionnel."
+++++
Le cousin Hyppolite Domboué, aurait du lire RevActu depuis 2011
Une partie des 30 victimes aurait conservé la vie sauve
PAS DE CNR !
PAS DE CDR ! encore moins de CDR de base....Pas de délégués 1 pour 25
ET DONC PAS DE DELEGUES NATIONAUX POUR ANNONCER LA PRISE DU POUVOIR PAR LES SANKARISTES
ET DONC AUCUNE STRUCTURE POUR FAIRE OBEIR LES MILITAIRES
On fait obéir des MILITAIRES à un NOUVEAU gouvernement EN LES MENACANT de REPRESAILLES après NOTRE victoire !!!!!!!!!!!!!!
++++

DIMANCHE 1 JUIN 2014

Burkina Faso: L'opposition « Non au référendum » occupe un stade de 35 000 places ! Mais ne désigne par 1400 délégués de base pour Compaoré DÉGAGE

par Yanick Toutain
« En tant que petits bourgeois,
ils pensaient que la révolution
était venue pour balayer
les classes réactionnaires
et les bourgeois
pour les installer, eux. »
(Thomas Sankara 1985)


Pour chasser l'assassin de Sankara, pour chasser Blaise Compaoré, il était possible, samedi 31 mai, de former 1400 CDR !
Les CDR étaient le principal outil que le plus grand des Africains avait légué au peuple du Burkina Faso : des Comités de Défense de la Révolution – inspirés de l'héritage guévariste.
Mais l'opposition ne l'avait pas fait !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire