Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 4 décembre 2014

Article 222-13 Stéphane Blakowski (France Inter) cessez de dire des âneries : taper ses enfants c'est 5 ans de prison si les violences sont légères et sans incapacité (violences mineurs de moins de 15 ans)


par Yanick Toutain

RevActu
4/12/14

"Aujourd'hui, la France est l'un des cinq derniers pays de l'Union Européenne où les parents ont encore le droit de taper leurs enfants."
ânerie de Stéphane Blakowski sur France Inter





du 21/11/2014
Aujourd'hui, la France est l'un des cinq derniers pays de l'Union Européenne où les parents ont encore le droit de taper leurs enfants. Faut en profiter, parce que ça risque de ne pas durer.
Lesxxx
En même temps, je rassure tous ceux qui tapent leur enfants, on en est pas là. La preuve, mêmeNajat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education, a raconté chez Jean-Jacques Bourdin qu'elle tapait ses enfants.



Alors bien sûr, même si elle n'est pas contre la fessée, quand Najat tape ses enfants, elle reconnaît qu'après elle s'en veut.

Mais bon, c'est comme quand on prend une cuite.

Sur le coup, ça fait du bien, et après on s'en veut. C'est pas une raison pour interdire l'alcool.

Quand on reprend trois fois du dessert, après on s'en veut. C'est pas une raison pour fermer toutes les pâtisseries. Et bin, c'est pareil avec les enfants. Quand on leur tape dessus, ça fait du bien, et après on s'en veut. Est-ce que c'est une raison pour interdire la fessée 



Les agresseurs d'enfants sont organisés dans un lobby très puissant.
J'ignore si Stéphane Blakowski en est membre ou bien leur victime, mais cet ignare propage le mensonge habituel des agresseurs :

"LES CLAQUES ET LES FESSEES NE SONT PAS AUTORISEES EN FRANCE"


Ce baratin est un bobard. Stéphane Blakowski devrait se documenter et commencer par lire RevActu et L'havrais Vérité.
Si l'on peut se féliciter qu'il mette sous les projecteurs les agressions de la ministre sur ses enfants...
... pour autant il est SCANDALEUX qu'il ne previenne pas ces agresseurs ; c'est 5 ANS DE PRISON pour les parents qui infligents UNE violence légère à leur enfant de moins de 15 ans.

"LES CLAQUES ET LES FESSEES NE SONT PAS INTERDITES PAR L'ARTICLE 222-13 DU CODE PENAL EN FRANCE"





mercredi 27 août 2014


RevActu: Hollande-Valls nomment une agresseuse d'enfants comme ministre de l'Education Nationale : Najat Vallaud-Belkacem se vantait de taper ses jumeaux de 5 ans chez JJ Bourdin en mai dernier

 
La ministre  Najat Vallaud-Belkacem qui donne
 des fessées à ses enfants de 6 ans milite pour empêcher
 une loi interdisant ces actes barbares !
C'est une agresseuse d'enfants qui est
ministre des femmes ... et des enfants !
C'est une agresseuse d'enfants qui va gérer le dossier de l'agresseur de l'école Valmy - Léon Launay ! C'est une agresseuse d'enfants qui serait censée protéger les enfants des écoles du Havre victime du réseau OMERTA76 des enseignants agresseurs d'enfants dans les écoles !
De qui se moque-t-on ?
C'est une adepte de la fessée à 5 ans qui va gérer le dossier de Julie Amadis, l'enseignante persécutée par la clique Combret-Deplanque depuis 2008 pour avoir vu un enfant de 3 ans se faire taper et avoir entendu une directrice de maternelle se vanter de taper un enfant de 4 ans !
Au Havre comme ailleurs HollandeDEGAGE ! Vallaud Belkacem DEGAGE !
Les agresseurs d'enfants, les agresseurs d'Africains, c'est en prison qu'est leur place ! Pas au gouvernement de la France !
 
Des activistes de Philadelphie proches de
Occupy Wall Street apportent leur soutien à
Julie Amadis contre Franceàfric et OMERTA76
le lobby des agresseurs d'enfants
par Yanick Toutain
26/8/14

Une délinquante comme elle (article 222-13 code pénal) aurait dù être condamnée (avec ou sans sursis) à 5 ans de prison. C'est ce que prévoir la loi (la vraie, celle qui est écrite, pas celle que les juges voyous prétendent être la véritable..... jurisprudentielle..... barbare...)
5 ans de prison pour les violences légères sur mineurs de moins de 15 ans par ascendant.
C'est l'article 222-13 du code pénal.
Mais les médias OMERTA le passent sous silence. Et la ministre feint de ne pas connaître cette loi.

"
JEAN-JACQUES BOURDIN"vous avez déjà donné une fessée ? " 
NAJAT VALLAUD-BELKACEM :
"Oui ! (...) Oui ! Ca m'est déjà arrivé. (...) Mais je l'ai regretté aussitôt après ! (...) Oui ! Mais… (...) Je pense que je suis comme tous les parents. "
JEAN-JACQUES BOURDIN
 "est-ce que vous êtes favorable à l'interdiction de la fessée ?"
NAJAT VALLAUD-BELKACEM
"Honnêtement ma position n'est pas faite sur ce sujet ! Je… (...) 'évidemment je suis opposée aux châtiments corporels dès lors qu'ils portent atteinte à la dignité…  (...) "
NAJAT VALLAUD-BELKACEM
"Est-ce qu'il faut l'interdire par la loi ? C'est justement là que j'ai un petit doute, est-ce que c'est à la loi de se mêler de ça ? Non !"
JEAN-JACQUES BOURDIN
"Non. C'est interdit dans 18 pays d'Europe, j'ai vu, hein ?"
NAJAT VALLAUD-BELKACEM
"C'est vrai ! C'est vrai, c'est vrai.  (...) Je dis que ce n'est pas évident en tout cas."

MERCREDI 21 MAI 2014

La ministre Najat Vallaud-Belkacem qui donne des fessées à ses enfants de 5 ans milite pour empêcher une loi interdisant ces actes barbares ! C'est une agresseuse d'enfants qui est ministre des femmes ... et des enfants ! 




"Oui, j'ai déjà donné une fessée [à l'un de mes enfants]. Et à chaque fois, je l'ai regretté. (interview par Jean-Jacques Bourdin ce mercredi 21/5/14)

Chaque fois ? 
Elle frappe ses enfants !!! 
Et c'est une pratique réitérée ? 
Dont on peut supposer qu'elle est régulière !!!
Cette barbare agresse ses propres enfants ! Elle sera donc condamnée après la révolution !
Elle comme tous les enseignants et les parents agresseurs d'enfants !

Wikipédia Fessée  : L'article 222-13 du Code Pénal  (qui condamne notamment les auteurs de violences sur mineurs de quinze ans, et plus sévèrement lorsque l'auteur est un ascendant) est sensée protéger tout citoyen contre toute violence. 

DES ENFANTS DE 5 ANS FRAPPES PAR UNE MÈRE INDIGNE

 
Le président François Hollande et le premier ministre Manuel Valls ont choisi - pour les femmes et les jeunes  - une ministre agresseuse d'enfants !
Cela n'a rien d'étonnant ! 
Ils sont des barbares bourreaux de l'Afrique et des Africains. Les protecteurs des terroristes MNLA, Ansardine et autres pantins du Qatar !
Ils militent pour protéger les agresseurs d'enfants !
Ils ont fait empêcher le vote d'une loi contre les parents agresseurs d'enfants !
Les enseignants agresseurs d'enfant sont tellement protégés dans les écoles de France que ce sont les témoins qui sont terrorisés.... et même - au Havre - victime de harcèlement professionnel allant jusqu'à la suspension (OMERTA76 )

LA FRANCE REFUSE DE REJOINDRE LES PAYS CIVILISES


Une ministre qui se vante d'agresser des enfants, dans la plupart des pays sur Terre, sa carrière politique s'arrêterait à la seconde même.
La ministre Najat Vallaud-Belkacem est censée défendre les femmes et les jeunes. Pour les femmes la prostitution est encore autorisée et pour les enfants, les claques et les fessées, cette ministre milite pour que la loi ne la punisse pas.
On découvre, sur internet que ses deux jumeaux - victimes des agressions d'une mère indigne - sont nés en 2008 







l'émission du vendredi 21 novembre 2014

Des claques pour vos enfants

Cette semaine, la ministre de la Famille a dit qu'elle envisageait d'interdire aux parents de taper sur leurs enfants. Comme elle a dit ça sur Europe 1, les auditeurs de France Inter ne sont pas forcément au courant. Donc, chers auditeurs, maintenant que vous savez, dépêchez-vous de coller des claques à vos gosses parce que bientôt, vous n'aurez plus le droit.


najat vallaud-belkacem r © reuters - 2014
Aujourd'hui, la France est l'un des cinq derniers pays de l'Union Européenne où les parents ont encore le droit de taper leurs enfants. Faut en profiter, parce que ça risque de ne pas durer. Le mois dernier, les parlementaires ont reconnu que les animaux étaient des êtres sensibles. Du coup, on même plus le droit de taper son chien dans risquer de se retrouver au tribunal. Si ça continue, les députés vont reconnaître que les enfants sont eux aussi des êtres sensibles, et on aura plus le droit de leur coller des gifles.
Je vous rappelle que l'an dernier, le gouvernement a décidé de durcir la loi sur les violences conjugales parce que deux femmes meurent tous les trois jours sous les coups donnés par leur mari. Et bien, selon les statistiques, deux enfants meurent chaque jour sous les coups donnés par leurs parents. Alors ça serait logique que le gouvernement finisse par interdire aux parents de lever la main sur leurs enfants.
En même temps, je rassure tous ceux qui tapent leur enfants, on en est pas là. La preuve, mêmeNajat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education, a raconté chez Jean-Jacques Bourdin qu'elle tapait ses enfants.


Alors bien sûr, même si elle n'est pas contre la fessée, quand Najat tape ses enfants, elle reconnaît qu'après elle s'en veut.

Mais bon, c'est comme quand on prend une cuite.
Sur le coup, ça fait du bien, et après on s'en veut. C'est pas une raison pour interdire l'alcool.
Quand on reprend trois fois du dessert, après on s'en veut. C'est pas une raison pour fermer toutes les pâtisseries. Et bin, c'est pareil avec les enfants. Quand on leur tape dessus, ça fait du bien, et après on s'en veut. Est-ce que c'est une raison pour interdire la fessée ?

Faut dire que lorsque Najat menait son combat pour la défense des femmes, ça avait un sens politique, puisque les femmes ont le droit de vote. Mais les enfants, eux, n'ont pas le droit de voter. Alors qu'est-ce que ça rapporte de les défendre ? C'est pas un hasard s'il y a un ministère du Droit des femmes et qu'il n'y a pas de ministère des droits de l'enfance.
Faut dire que le gouvernement a d'autres priorités. Faut d'abord qu'il règle le problème du chômage, ensuite il faut réduire la dette, et  après seulement, il aura peut-être un peu de temps et un peu de courage pour faire une loi qui interdise aux parents de taper leurs enfants. Alors voyez, vous avez encore du temps pour donner une fessée à vos enfants. Finalement, rien ne presse...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire