Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 18 décembre 2014

L'Havrais Vérité: La rectrice Claudine Schmidt-Lainé (éditée par l'OTAN) a fait sanctionner la prof témoin de violences Julie Amadis. Exclusion 2 ans. RSA.Son complice OMERTA76, le menteur procureur Nachbar fait des faux en écritures pour le réseau des agresseurs

Claudine Schmidt-Lainé
Une rectrice sponsorisée et publiée par l'OTAN 

Éditeur Martinus Nijhoff Publishers complice de OMERTAfric et
à la tête de OMERTA76 pour perscuter les témoins de
violences et les abolitionnistes anti-Franceàfric
par Yanick Toutain
18/12/14



Colloque Otan sur la modélisation mathématique de la combustion, 27-30 avril 1987 (actes publiés par M. Nijhoff ; éditeurs Claude-Michel Brauner et Claudine Schmidt-Lainé).

Éditeur Martinus Nijhoff Publishers

localisé à Leiden
Collections rattachées









La rectrice de Rouen est au Havre aujourd'hui.



CGT UL LE HAVRE 
17/12/2014
Ecole en danger, nos enfants ont besoin de nous !
Suite à la mise en place de REP (Réseau Education Prioritaire) au lieu de ZEP (Zone Education Prioritaire), ça fait plus "lisse", pour autant, les conséquences sont encore pire ! Notamment, avec un rectorat de Rouen qui veut supprimer un bon nombre de REP, profitant de fermer des classes donc de les surcharger avec des subventions moindres, BREF, une ECOLE è deux vitesses ! 
Aussi, un Rassemblement aura lieu à 18h, ce jeudi 18 décembre devant l'Hotel de ville pour interpeller le recteur de Rouen qui vient "promotionner" cette réforme, encore néfaste pour l'Education Nationale, donc pour nos enfants...
RASSEMBLEMENTJEUDI 18 Décembre à 18hdevant l'Hotel de Ville


Celle qui protège Léon Launay, Véronique Combret, les inspecteurs faussaires et les harceleurs de témoins de violences dans les écoles se pavane au Havre.
Cela ne durera plus très longtemps.
Les faux en écritures commis par le procureur Nachbar seront un accélérateur de la révolution salvatrice.
Et ce ne sont pas les "ruses" de Christiane Taubira pour prétendre ignorer les délits de faux en écritures du procureur Nachbar qui changeront quoi que ce soit.

Au lieu de protéger celle qui lui demandait de l'aide, la rectrice a demandé au chef d'OMERTA76, le protecteur des profs agresseurs de saquer Julie Amadis.

1° harcèlement Monique Béaur + avertissement Philippe Carrière suite au courrier de Julie Amadis à la rectrice en novembre
2° harcèlement Clabaut continuant avec ses complices
3° inspection Basély truquée avec faux en écritures
4° suspension illégale sans motif
5° meeting politique anti-Afrique anti-Gbagbo de l'IA Tillman, l'inspecteur Deplanque et les directeurs Clabaut et Boniou pour salir Julie Amadis
6° réunion Béaur de fabrication de faux témoignages
7° exclusion illégale pour 2 ans
8° refus de payer le chômage à la victime
9° refus de payer les congés payés



lundi 15 décembre 2014



Document preuve: Avec un faux en écritures le procureur Nachbar truque les délais. Julie Amadis a été interpellée par la BAC 3 mois et 22 j. après son commentaire YouTube du 6 avril

par Yanick Toutain
15/12/14


Tout n'est que mensonge !
Cela n'a pas suffit au procureur Nachbar de nous faire menacer par l'OPJ Gosselin d'arrestation pour une plainte en diffamation (prescrite) déposée par ONUCI JM Bourry en novembre 2011 pour un article du 2/1/2011...11 MOIS PLUS TARD...
Cela ne lui a pas suffit au procureur Nachbar de BLOQUER LES PIECES..... jusqu'à ce jour
Mais, dans le même transmettre au plaignant Bourry des documents dont l'avocat Changeur se vantait de les détenir.....
....... il faut encore en plus que ce procureur agresseur signalé par le procureur du Roi belge se rende auteur de faux en écritures pour justicier une ARRESTATION ARBITRAIRE... le 28 JUILLET 2014

UN DOSSIER TOTALEMENT TRUFFE DE DIZAINES ET DE DIZAINES DE FAUX EN ECRITURES

"PAS DE TRACES D’ACTIVITÉS ESTHÉTIQUES"
A ÉCRIT L'INSPECTEUR BASELY SUR LE RAPPORT


Mes élève de CE1 en train de créer des maisons (projet Perrey)

Productions artistiques de mes élèves. Projet avec le satellite Brindeau

Un mois plus tard, je découvre que le rapport d'inspection est truffé de faux en écritures publiques !
Il est indiqué:
"pas de trace d'activités esthétiques"
alors que la classe était remplie de maisons "projet Perrey" crées par les enfants !



Cette barbare Claudine Schmidt-Lainé (éditée par l'OTAN) protectrice des agresseurs Léon Launay et Véronique Combret n'avait pas mesuré plusieurs risques pour elle.
1° L'irruption prochaine de la révolution et la mise en place d'une véritable justice contre les barbares agresseurs d'enfants et de tous leurs protecteurs
2° Le fait que sa véritable biographie PSEUDO-scientifique d'agent de l'OTAN allait se retrouver peu à peu sous d'immenses projecteurs



6Durant cette période le laboratoire a organisé un certain nombre de manifestations scientifiques. Citons les quatre plus marquantes :
    Congrès national d'analyse numérique, 25-30 mai 1981 à Aussois (plus de 200 participants),
      École sur les méthodes multigrilles, 13-16 septembre 1983 (110 participants),
        École sur les éléments finis mixtes, 16-18 septembre 1986 (100 participants),
          Colloque Otan sur la modélisation mathématique de la combustion, 27-30 avril 1987 (actes publiés par M. Nijhoff ; éditeurs Claude-Michel Brauner et Claudine Schmidt-Lainé).

          20 LAINÉ, Claudine. Étude mathématique et numérique de modèles de turbulence en conduite plane. Thèse de docteur-ingénieur. INSA de Lyon, 1980



          Diplômée de l’Ecole Centrale de Paris en 1977, Claudine Schmidt-Lainé a obtenu l’année suivante un DEA à l’université Lyon 1. Elle a soutenu en 1980 sa thèse de docteur-ingénieur et en 1985 une thèse d’Etat en mathématiques appliquées.



          Claudine Schmidt-Lainé a débuté sa carrière professionnelle au sein de la société Métraflu en 1980, au poste d’ingénieur de Recherche. De 1981 à 1985, elle est attachée de recherche au CNRS, Ecole Centrale de Lyon, département de Mathématiques, Informatique et Systèmes. Après avoir été chargée de recherche, elle devient directeur de recherche en 1990, au sein du CNRS, où elle exerce jusqu'à sa prise de fonction au rectorat de Rouen.



          Membre de l’Académie des technologies depuis 2007, elle est déléguée régionale CNRS Rhône Auvergne. Depuis 2010, elle est membre du Conseil d’Administration de différentes écoles (ENS Lyon, Ecole Centrale de Lyon, ENTPE).


          1 Société Métraflu 64, chemin des Mouilles 69130 Ecully 2

          Le développement du laboratoire doit beaucoup à cette association, qui prit une autre forme en 1998 avec la fusion de Métraflu et de Centrale Lyon  ...




          Claude-Michel Brauner, Claudine Schmidt-Laine 



          OTAN



          Image de l'éditeur

          Claude-Michel Brauner, Claudine Schmidt-Laine
          Edité par Springer (1988)
          ISBN 10 : 9024736560 ISBN 13 : 9789024736560
          Ancien(s) ou d'occasion
          Quantité : 1
          Expéditeur : Zubal Books (Cleveland, OH, U.S.A.)



          vendredi 5 décembre 2014



          141° jour d'exclusion d'une prof des écoles pour avoir dénoncé des violences à enfants


          Productions artistiques de mes élèves. Projet avec le satellite Brindeau
          par Julie Amadis
          #IpEaVàEaFàF
          le 05/12/14

          "C'est dommage que vous ayez refusé l'Inspection me dit il vous auriez eu une bonne note.
          Vous êtes quelqu'un de très investie auprès des élèves. On le voit bien."
          Olivier Basélyinspecteur IEN
          de St Valéry-en- Caux


          Aujourd'hui, c'est le 141ème jour d'exclusion. Une exclusion avec un motif mensonger et dont le document est un faux en écritures



          mardi 20 mai 2014



          Le courrier de Julie Amadis à la rectrice Claudine Schmidt-Lainé (se plaindre de harcèlement suite à témoignage de violences en 2008 et signaler 4 autres cas a déclenché des sanctions terribles : suspension de la témoin et protection d'un nouvel agresseur)

          Claudine Schmidt-Lainé comme Philippe Carrière
           aura des comptes à rendre à la vraie justice
           pour sa protection aux enseignants
           agresseurs d'enfants
          C'est plusieurs mois après ce courrier de novembre 2013 que les délégués élus des parents de l'école Valmy informèrent Julie Amadis qu'il existait un instituteur professeur des écoles qui tapait 3 enfants cette année. Puis que d'autres témoignages d'adultes montrèrent que ces violences étaient une pratique datant de plus de... 20 ans !L'enseignante suspendue pour..... témoignage comprit alors l'origine du harcèlement qu'elle subissait depuis septembre 2013.

          UNE RECTRICE PROTECTRICE
          DES ENSEIGNANTS AGRESSEURS D'ENFANTS

          On comprend que la rectrice ne voulut prendre aucun risque de voir ce scandale arriver dans les médias !
          La témoin fut donc convoquée à Rouen puis reçut un avertissement, puis une inspection truquée (faux en écritures de l'IEN Basély) puis, fut suspendue...
          Pendant que l'enseignant agresseur de Valmy était protégé par toute la hiérarchie, les enseignants délétères de Valmy 1 et de Valmy 2 et des parents Omerta76 qui harcèlent les autres parents pour les faire taire....
          Le résultat c'est le témoignage - samedi - d'une mère dénonçant le lavage de cerveau subi par les enfants pour les faire taire au sujet des violences qu'ils ont vu se commettre depuis le début de l'année !

          LE COURRIER DE JULIE AMADIS A LA RECTRICE SCHMIDT-LAINE


           Julie Amadis
          Professeur des Écoles
          Affectée à l'école Valmy 1 (75 %) et Valmy 2 (25 %) le 01/09/2013
          XXXXXXX
          76600 Le Havre
          06XXXXXX
          XXX@XXX


          Madame la Rectrice de Seine-Maritime


          transmis directement vu l'urgence
          copie Mr le Directeur Académique
          copie à Mr le Directeur Académique adjoint en résidence au Havre
          copie à Mme l'IEN adjointe au directeur académique
          transmettre copie à IEN Mr Patrick Deplanque

          Cinq motifs principaux m'incitent à me tourner vers vous
          - Le fait que je refuse d'être inspectée par l'IEN Mr Patrick Deplanque et que j'invoque la législation du refus d'inspection pour refuser toute inspection.
          - Le fait que cet inspecteur censé me protéger est venu - le 26 septembre 2013 peu après 16h -, faire pendant mon temps de classe, en présence de mes élèves, dans la classe et devant un témoin, la directrice de Valmy 2, un harcèlement moral totalement inacceptable: Une menace à peine déguisée de recommencer le licenciement abusif dont j'ai été victime en 2008 par ses soins et un réseaux ad hoc.
          - Le fait que votre prédécesseur de 2008, Recteur de Seine-Maritime, n'ait pas jugé bon de répondre à mon courrier de juin 2008 malgré les graves accusations qu'il contenait. (Et malgré le fait que, 4 mois plus tard, j'ai été agréée, par le Rectorat, à travailler comme institutrice suppléante dans l'enseignement privé catholique). J'attends encore la réponse à ce courrier de 2008 qui permettra de clarifier qui mentait dans les violences commises à l'école maternelle Varlin concernant Kévin (3 ans) et Luciano (4 ans).
          - Le fait que j'ai été informée que certain secrétariat de Rouen faisait campagne contre moi.
          - Le fait, enfin, que l'information que je faisais auprès de parents de mes élèves des années précédentes concernant les maltraitances dans l’Éducation Nationale m'a fait découvrir avant-hier un quatrième cas de violences à enfants du primaire au Havre.
          Ce 4° cas (de violences réitérées sur "plusieurs enfants" de maternelle) concerne, cette fois-ci , une école du centre ville. Et non des quartiers défavorisés pour lesquels on m'avait fait comprendre en 2008 qu'il était quasiment légitime d'user contre ces enfants de violences physiques. Je suppose qu'il doit exister, au Havre, plusieurs dizaines de cas du même genre.
          Dans la mesure où mon témoignage de 2008 n'avait été pris au sérieux et que l'on avait fini par me traiter de "menteuse" (cf la déclaration qui m'avait été lue par le policier) , je ne peux prendre le risque que ce même inspecteur mentent concernant son observation de la classe, c'est pour cette raison que je refuse qu'il entre dans ma classe. J'ai déjà été visitée dans le passé mais pas par quelqu'un qui
          1° m'a traité de menteuse
          2° a orchestré le harcèlement subi et mon renvoi (non renouvellement de contrat)
          3° vient "régler des comptes" 5 ans plus tard en commençant une campagne à mon encontre à peine il prend ses nouvelles fonctions.
          La terreur qui règne contre les témoins fait que, dans les 3 cas qui m'ont été rapportés, ceux qui ont vu ces violences ne veulent pas témoigner.
          Ils sont confortés dans leurs crainte par la perte de mon emploi d'assistante pédagogique en 2008 avec l'indifférence totale de votre prédécesseur, de l'Inspecteur d'Académie en résidence au Havre (qui, à l'époque, avait annoncé qu'il allait me convoquer), du maire du Havre que j'avais rencontré à l'époque et qui ne fit absolument rien contre les auteurs de violences ni en faveur de celle qui témoignait).
          Tout cela eut comme résultat, outre la perte de mon emploi par non renouvellement de contrat, une tentative de condamnation par la justice de celle qui avait témoigné et du blogueur qui me soutenait.
          Une justice qui "oublia" d'enquêter sur les faits de violences.... et qui dû néanmoins classer cette plainte contre moi.
          L'indifférence de votre prédécesseur eut donc comme résultat que c'est la témoin des violences qui fut la seule à être sanctionnée et que les diffamateurs et menteurs s'en sortirent la tête haute. Ainsi que les auteurs des violences évidemment.
          Par ailleurs, j'ai appris que des conseillers pédagogiques en réunion de circonscription de rentrée avaient entendu l'IEN Deplanque mener campagne contre moi en leur donnant une information diffamatoire à mon encontre.
          En réitérant mon annonce de refus d'inspection, je vous prie, madame de prendre enfin , au moins pour le Havre, les mesures urgentes en vue de protéger les enfants et les témoins. Que les témoins soient fonctionnaires ou auxiliaires.
          Je peux vous affirmer que les témoins sont tellement terrorisés que même l'annonce d'une enquête officielle de votre part qui ne leur garantirait pas leur emploi serait insuffisante à reconstituer leur confiance en la légalité du fonctionnement interne à l'institution.
          J'escompte que prochainement les syndicats mettront comme priorité la défense des enfants et des témoins. Le Conseil de l'Europe pèsera prochainement dans ce sens.
          Je vous demande de prendre toutes dispositions nécessaires pour faire cesser immédiatement toutes nouvelles tentatives de harcèlement à mon encontre. En particulier dans le cas où - comme le le 26 septembre dernier - je suis en présence de mes élèves.
          Il est insupportable de travailler pour des enfants avec la possibilité à tout moment de voir arriver dans ma classe un harceleur menaçant ironiquement de me faire une nouvelle fois chasser de l’Éducation Nationale.
          Dans l'attente d'une réaction active de votre part en faveur des enfants ayant été battus au sein de l’Éducation Nationale au Havre depuis 2008 et d'une intervention protégeant mon statut et mes conditions de travail, veillez, Madame la Rectrice, recevoir l'expression de mes salutations respectueuses.
          Julie Amadis

          NI LA RECTRICE NI L'ADJOINTE MONIQUE BEAUR NI LE DASEN PHILIPPE CARRIÈRE NI L'INSPECTEUR D'ACADÉMIE DU HAVRE SERGE TILLMANN NE DEMANDÈRENT à JULIE AMADIS LE NOM DES ECOLES OU ONT ETE COMMISES DES VIOLENCES A ENFANTS DEPUIS 2008.
          ILS NE VEULENT PAS SAVOIR LA VÉRITÉ

          COMPLÉMENT

          JEUDI 20 MARS 2014



          L'Havrais Vérité: Faux en écritures commis par l'inspecteur faussaire Olivier Basely : la rectrice Claudine Schmidt Lainé va-t-elle faire recel du faux en écritures publiques commis missionné par le directeur OMERTA76 Philippe Carrière et Monique Béaur

          L'Havrais Vérité:
          Ou bien Dominique Cantrelle 
          adjointe à la rectrice Claudine Schmidt-Lainéne sait pas ce qu'est un faux en écritures publiques.

          Ou bien elle le sait et ne mesure pas la gravité de ce qui se passe; quand un inspecteur menteur Olivier Basely est envoyé en mission pour aller fabriquer un faux en écritures publiques par un réseauOMERTA76, on a dépassé le champ du "droit administratif".
          Quand bien même le délinquant qui l'a envoyé fabriquer un faux est un Inspecteur d'académie : il n'est pas dans les compétences des tribunaux administratifs de juger des comportements délictuels.
          Olivier Basély n'encourt 3 ans de prison qui seraient aggravées du fait qu'il agit dans une administration publique mais bien plus : c'est en tant que supérieur hiérarchique qu'il a commis ses forfaits !
          LIRE AUSSI


          OMERTA76 Elu socialiste au Havre, Christian Bouchard mène campagne diffamatoire contre Julie Amadis



          Le N° 3 de la liste Gallap vient justifier la suspension SANS MOTIF d'une enseignante témoin de violences





          UN COMPLOT SOCIALISTE POUR BRISER LA RESISTANCE ABOLITIONNISTEDEPUIS DES MOIS LAURENT LOGIOU EST INFORME DU COMPLOT CONTRE JULIE AMADIS ET DES COMPORTEMENTS DELICTUELS DE SES CAMARADES DE PARTI





          J’ai accompagné aujourd’hui Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie, à la pose de la première pierre du Pôle ingénieur et logistique du Havre, en présence de Thomas Thévenoud, Secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de Pierre Henry Maccioni, préfet de région, de Nicolas Rouly, Président du Département de Seine-Maritime, de Claudine Schmidt-Lainé, recteur d’académie, du député-maire du Havre Edouard Philippe, et de la députée Catherine Troallic.
          La Région est fière d’investir massivement pour l’enseignement supérieur au Havre. Dans une ville qui perd des habitants depuis trop longtemps, nous avons besoin de plus d’étudiants, souligne NicolasMayer-Rossignol. Avec le Pôle ingénieur et logistique dont la Région est de loin le premier financeur (4,3M€), le Port disposera d’un outil optimal dans le domaine de la logistique maritime et portuaire, qui pourra répondre aux besoins des nouveaux métiers dans l’éolien et la logistique. Avec la filière logistique et le pôle de compétitivité Nov@log, grâce aux travaux financés par la Région (plateforme multimodale, amélioration de la desserte ferroviaire du Port avec le raccordement de la Brèque, arasement du chenal du port de Rouen…), ce projet viendra développer l’attractivité et la visibilité à l’international du Havre et de la Haute-Normandie dans son ensemble”.
          Le projet prévoit la construction de locaux dédiés à la recherche (1 200 m2) et la restructuration de l’Institut Supérieur d’Etudes Logistiques (ISEL ) (900 m2). Le bâtiment sera composé d’espacesmutualisés (salles de séminaires, centre de documentation, espaces privatifs…) qui favoriseront leséchanges entre les différentes structures et permettront de faire des économies substantielles.
          - See more at: http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:QTKMWGXtgRMJ:laurentlogiou.net/page/7+&cd=13&hl=fr&ct=clnk&gl=fr#sthash.zDkaNaKl.dpuf

          Aucun commentaire:

          Enregistrer un commentaire