Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 9 décembre 2014

La révolution burkinabè du 30 octobre 2014 et la "Terreur Compradore" qui tua Norbert Zongo, son frère Ernest Zongo, Ablassé Nikiéma et Blaise Ilboudo. (Hommage)


par Yanick Toutain
Revactu
9/12//14


commentaire publié sur
  LE QUOTIDIEN DU BURKINA FASO

sous l'article
Le 21 juillet 2006, il y a 8 ans et 5 mois, j'avais écrit cette chanson." TERREUR COMPRADORE", hommage à Norbert Zongo Henri Segbo assassiné le 13 décembre 1998 avec son jeune frère Ernest Zongo et deux autres victimes Ablassé Nikiéma et Blaise Ilboudo.
https://www.youtube.com/watch?v=Lwb1pXxxoRY
J'avais écrit cette chanson en sachant que la révolution burkinabè éclaterait un jour. Et que Blaise Compaoré et toute sa clique - je le pensais - seraient chassés du pouvoir par le peuple en révolution.
Mais je n'avais pas prévue que cette révolution serait volée par les anti-sankaristes le soir même du 30 octobre 2014.
Certes, le concept de LVOVisation permet d'anticiper ce genre de choses mais ne prévoyait pas des trahisons si rapides.
Et je n'avais pas non plus prévue que ce serait le RSP lui-même qui serait remis en selle par l'innovoisie compradore du Balai Citoyen et par le CAR de Hervé Ouattara.
Et donc enfin, sans prévoir que la commémoration du crime pourrait être parasitée par les complices directs des criminels
On peut prévoir les grands axes de la révolisation qui vient mais pas tous les détails.
C'est plus facile donc en chanson d'apparaitre comme un prophète.
YT 9/12/14
+++++++++++++++++++++++++++
PRESENTATION YOUTUBE 2007 de "TERREUR COMPRADORE"
Mise en ligne le 1 sept. 2007
http://monsyte.blogspot.com/2008/08/terreur-compradore.html
http://monsyte.blogspot.com/2008/12/assassinat-de-norbert-zongo-en-1998-par.html
Hommage à Norbert Zongo journaliste et directeur de l'Indépendant.
Il fut assassiné en 1998 par des sbires aux ordres des marionnettes de l'impérialisme français.
Cette chanson fut écrite en juillet 2006.
Le livre qui relate ces faits est Noir silence de François Xavier Vershave
la lâcheté n'est pas un argument politique (ni scientifique, d'ailleurs).
lundi 4 août 2008


 c
TERREUR COMPRADORE
(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)
A la mémoire de Norbert Zongo et pour ses proches

HOMMAGE A NORBERT ZONGO
Avec les extraits de Noir Silence de François Xavier Vershave (en cours de frappe)

Terreur compradore
Malheur africain
La loi des plus forts
L'horreur des malins

Terreur compradore
Les crimes des marionnettes
Les fils venus du Nord
Bougent les mains bougent les têtes

Destin des journalistes
A la voix muselée
Par les impérialistes
Aux mains déguisées

Président au crâne vide
Guignol pour la façade
Il croit être lucide
Pantin de mascarade

Terreur compradore
Malheur africain
La loi des plus forts
L'horreur des malins

Terreur compradore
Les crimes des marionnettes
Les fils venus du Nord
Bougent les mains bougent les têtes

A l'abri des fusils
Et des avions français
Ils détruisent des vies
Ils effacent les faits

Ils tuent les témoignages
Modifient les mémoires
Le Burkina en cage
S'écroule sans espoir

solo

Terreur compradore
Sous les Compaoré
Ils jonglent avec les morts
Endeuillent l'Humanité

Commerçant compradore
Blaise Compaoré
Vendu aux gens du Nord
Où est la vérité

solo

Terreur compradore
Sous les Compaoré
Quand celui qui a tort
Vit ses jours les derniers
Le commerce compradore
Au point de s'écrouler
Les Bourses faiseuses de mort
Seront bientôt fermées


écrit terrasse Funiculaire 060721V1930
sur l'affaire Zongo (après lecture Libé du jour)
A la mémoire de Norbert Zongo et pour ses proches
(arrangement écrit de 5h08 à 9h)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire