Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 18 avril 2015

Albert Einstein 18 avril 1955: l'escroc est mort il y a 60 ans

Elucubration du complice de Einstein
Paul Langevin
Le texte de 1911

par Yanick Toutain
18/4/2015

"Naturellement,
si les données sont celles données par l'escroc Langevin
 dans son texte de 1911 pour le Congrès de Bologne,
il n'est pas précisé que
le Voyageur de Langevin est censé
voir l'étoile 100 fois plus grosse dans le ciel.
 Et que c'est cette absurde illusion
due à la fonction gamma (stupide)
 qui "justifie" un voyage d'un an
 100 fois plus rapide....
vers une étoile située
à 100 années lumière de la Terre !"
conclusion de cet article

Einstein est le pantin des forces obscurantistes. Il servit à flanquer Isaac Newton dans les poubelles de l'Histoire et sa médiatisation à outrance ouvrit le voie aux élucubrations positivistes pseudo-philosophiques de Henri Poincaré, Ernst Mach, au néonazi ennemi du déterminisme Werner Heisenberg et à son allié Niels Bohr.
Le Figaro publie aujourd'hui un invraisemblable article de propagande.
Il est amusant de lire les dernières lignes

Raymond Recouly - Cher maître, lui dis-je, c'est votre étonnement qui m'étonne. Comment? Vous jetez par terre toutes les lois de la mécanique, depuis Copernic, Galilée, Kepler, Newton vous bouleversez toutes les notions que nous avions de l'espace et du temps, et vous vous étonnez que tout ce travail de destruction d'abord, de reconstruction ensuite, ne passe pas inaperçu! C'est le contraire qui serait étrange. Certes, la vie pratique des humains, le train-train journalier de notre existence n'en sont pas le moins du monde affectés, pas plus d'ailleurs qu'ils ne l'ont été lorsque Copernic a montré que ce n'est pas la voûte céleste qui se meut autour de la terre, comme on le croyait jusqu'à lui. Nous savons que la terre est ronde, mais le maçon qui se sert du fil à plomb n'en continue pas moins à agir comme si elle était plane et comme si les verticales ne devaient jamais se rencontrer. Il n'empêche que l'homme (et c'est là sa noblesse) ne soit dévoré de la soif de connaître, même si cette connaissance ne doit nullement changer sa vie. Rien donc de plus naturel et aussi de plus louable que la curiosité qui s'attache à vos recherches. Il est seulement regrettable que l'accès en soit si difficile qu'il ne se soit pas trouvé jusqu'ici un vulgarisateur de talent pour essayer de les exposer au public intelligent, mais non initié. Cette tâche est assurément difficile; elle ne parait point impossible.
Albert Einstein - Je crois, en effet, dit Einstein, qu'on pourrait y réussir.
Réussir à comprendre des stupidités anti-matérialistes ? Il a fallu l'appui de tous les lobbies impérialistes. A commencer par l'escroc Eddington et son trucage de l'expérience de 1919.
On voit ensuite la sempiternelle ritournelle des Jumeaux de Langevin.
Supposez qu'un être humain, enfermé dans un gigantesque obus- le boulet de canon de Jules Verne-soit projeté à une très grande vitesse, de la terre dans une autre planète, puis, de cette planète renvoyé de nouveau sur la terre. Pendant que s'est effectué ce voyage aller et retour, si les êtres demeurés sur notre planète ont vieilli par exemple de dix ans, celui qui aurait fait le voyage n'aurait vieilli que de deux ans, ou d'un an, selon la vitesse de son véhicule. Une pensionnaire de la Comédie-Française, qui, au sortir du Conservatoire, effectuerait une tournée de ce genre dans la Lune ou les étoiles, à son retour à la Maison de Molière, se trouverait de plusieurs années plus jeune que ses camarades.
Ainsi, non seulement l'espace et le temps n'ont aucune valeur, aucune existence en eux-mêmes: ils dépendent uniquement du mouvement de la vitesse, mais, de plus, ils sont dans une étroite dépendance l'un de l'autre. Ils n'existent pas l'un sans l'autre, ils ne sont l'un et l'autre que les deux aspects d'une chose unique. Comme le dit Minkowski (2) dans son livre Raum und Zeit: «A l'heure actuelle, l'espace et le temps considérés en eux-mêmes doivent disparaître: leur union seule possède une individualité.»

Naturellement, si les données sont celles données par l'escroc Langevin dans son texte de 1911 pour le Congrès de Bologne, il n'est pas précisé que le Voyageur de Langevin est censé voir l'étoile 100 fois plus grosse dans le ciel. Et que c'est cette absurde illusion due à la fonction gamma (stupide) qui "justifie" un voyage d'un an 100 fois plus rapide.... vers une étoile située à 100 années lumière de la Terre !

MERCREDI 11 JUIN 2014


Le Paradoxe des Jumeaux de Langevin est une escroquerie ! Voici la preuve "chacun d’eux verra vivre l’autre deux cents fois plus lentement qu’à l’ordinaire"

Les fascistes relativistes qui ont pris le contrôle de Wikipédia non seulementeffacent les citations exactes de Paul Langevin, extraites du texte originel de 1911 mais, de surcroît vont jusqu'à censurer les débats sur les pages personnelles.
Leur but est de saboter le débat parmi les opposants eux-mêmes.
Ces censures ont une origine unique : ne pas laisser les opposants clarifier les arguments même de Langevin.
Ils censurent les textes exactes puis expliquent le prétendu paradoxe par un mensonge.
Lisons un exemple de ces bobards sur Wikipédia
"La conclusion, admise par l'écrasante majorité des spécialistes, dit que le jumeau voyageur fini plus jeune que celui resté sur terre, et peut être considérée comme due à la dissymétrie entre les jumeaux car le voyageur change de référentiel galiléen pour revenir, alors que l'autre n'en change pas. Des observations, notamment sur les durées de vie (de la création à l’annihilation) de muons, sont considérées comme en accord avec cette conclusion."
Mais ce qui est écrit est une absurdité.
En effet leur argument est que le paradoxe serait possible à cause de la "
dissymétrie entre les jumeaux car le voyageur change de référentiel galiléen pour revenir,"
Ils expliquent donc que la caractère paradoxal du problème est du au "revenir".
Mais cela est faux factuellement.
Il suffit de relire le texte de Langevin:

"Le calcul montre ainsi que chacun d’eux verra vivre l’autre
deux cents fois plus lentement qu’à l’ordinaire.

Le lecteur honnête comprendra que la durée ahurissante de deux siècles que l'escroc Langevin a introduite dans son argumentaire ne provient pas d'un VOYAGE RETOUR.....
Cette durée de 2 siècles est le résultat de la multiplication de 2 jours par 200 puissance deux

2 SIÈCLES = 2 JOURS * 200 * 200 (thèse de Langevin)


Ce n'est pas le demi-tour ni le voyage retour qui fait apparaître la durée de 2 siècles.
En effet, dans le texte de Langevin, on comprend aisément que c'est AU MOMENT OU LE DEMI-TOUR N'A PAS ENCORE EU LIEU que le Terrien aura atteint l'âge de 200 ans.....
En effet, 80 000 jours après le départ du Voyageur, l'image de celui-ci revient sur Terre.
C'est le résultat du calcul (approximatif) de Paul Langevin, l'escroc positiviste stalinien.
On peut vérifier que 80 000 jours ce sont 219 années....
Si le Terrien voit le Voyageur FAIRE SON DEMI-TOUR après qu'un délai de DEUX SIÈCLES se soit écoulé, ce chiffre ahurissant ne peut pas être le résultat NI DU DEMI-TOUR NI DU VOYAGE RETOUR
Prétendre que la dissymétrie provient du "changement de référentiel" est un mensonge. Au moment où le Voyageur S’APPRÊTE à faire son demi-tour, il n'a pas encore "changé de référentiel"..... et pourtant, selon l'escroc Langevin, cette image du Voyageur s'apprêtant à "changer de référentiel" elle va mettre DEUX SIÈCLES A REVENIR SUR TERRE.... ou plutôt DEUX SIÈCLES MOINS UN ANS.
Cette durée délirante de 2 siècles n'est donc pas une conséquence du demi-tour, ce prétendu paradoxe de Langevin n'est pas l'effet du voyage retour.
Elle est dûe à une ERREUR DE CALCUL consistant à MULTIPLIER l'année du trajet du Voyageur par 200.
Ce n'est pas après 200 ans que le Terrien verra revenir l'image du Voyageur arrivant sur l'étoile mais après.... 2 ANNEES !
Le Terrien voit l'image du Voyageur FAIRE SON DEMI-TOUR après une durée de quasiment deux ans.
TOUT LE RESTE EST UN MONTAGE FABRIQUE PAR DES ESCROCS !
(le facteur Doppler de l'un est égal à l'inverse du facteur Doppler de l'autre SOUSTRAIT de 2)


LIRE AUSSI
UN TEXTE DE 2009

LUNDI 6 JUILLET 2009


Langevin 1911 et son voyageur de Bologne: l'imposture d'un crétin “relativiste” doublé d'un “âne relativiste”. Il ne sait même pas poser des équations

Il résulte de ce qui précède que ceux-là auront le moins vieilli dont le mouvement pendant la séparation aura été le plus éloigné d’être uniforme, qui auront subi le plus d’accélérations.”
ânerie de clown signée Paul Langevin Bologne 1911

DIMANCHE 30 MARS 2014

MERCREDI 5 FÉVRIER 2014

SAMEDI 1 MARS 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire