Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 29 avril 2015

Le réseau unique Boubakeur Al Hakim-Kouachi-Ghlam a été camouflé pour justifier le coup d'Etat PNCD Hollande Valls Une révélation partielle du Canard Enchaîné


par Yanick Toutain
29/4/2015

« il est temps de traiter le problème à la source »,
conclut Jean-Pierre Filiu,
 notamment
« 
en neutralisant les donneurs d’ordre de Daech,
 dans le nord-est de la Syrie,
au premier rang desquels Boubaker al-Hakim,
inspirateur franco-tunisien
 des attentats de Paris en janvier
 ».

(23 avril 2015)





La fameuse piste yéménite d'AQPA a disparu de la propagande des médias aux ordres....
Une "piste" qui avait servi à camoufler la véritable piste, la piste tunisio-libyo-irakienne du réseau Buttes Chaumont de Boubakeur Al Hakim alias "Abou Moukaatel" ou "Abou Mouqatel". Cette véritable piste du véritable chef du réseau des Buttes Chaumont est toujours camouflée dans l'ombre.... pas niée totalement.... mais laissée dans une semi-pénombre loin des regards de la masse des Français gobeurs de lois sécuritaires anti-terroristes.
La DGSI-DCRI et la DGSE se foutent de nous allègrement.
On n'a aucune nouvelle de l'adjudante de gendarmerie qui laissait entrer son amant terroriste dans le fort de Rosny.....?
Quelle surprise peut-on donc avoir d'apprendre que le "miraculeux terroriste" qui recevait ses ordres de Syrie était en réalité un autre membre du réseau des Buttes Chaumont.

Étudiant à la fac de sciences de Reims, Sid Ahmed Ghlam habitait non loin de l’appartement de Saïd Kouachi à Croix-Rouge. La police enquête sur d’éventuelles connections entre eux.(L'Union de Reims-Reuters)


Il est temps !
 le même réseau islamofasciste dirigé par l'organisateur de la terreur en Tunisie Boubaker al-Hakim et dont le "gourou" Farid Benyettou est membre de Ennahda

DES LE 8 JANVIER REVACTU DONNAIT LE NOM DU VERITABLE CHEF DU RESEAU DES BUTTES CHAUMONT

Depuis le 8 janvier, Revactu ne cesse de répéter le nom du chef du réseau.....

JEUDI 8 JANVIER 2015


Terreur islamofasciste en Tunisie et à Charlie Hebdo: Chokri Belaïd, Cabu, Charb, Mohamed Brahmi, Wolinski, tous assassinés par le même réseau islamofasciste dirigé par l'organisateur de la terreur en Tunisie Boubaker al-Hakim et dont le "gourou" Farid Benyettou est membre de Ennahda

 Boubaker al-Hakim, qui se fait appeler "Abou-Moukaatel"
complice de 
Chérif  Kouachi et Said Kouachi


par Yanick Toutain
8/1/15





 "son gourou, un certain Farid Benyettou, chef du « groupe des Buttes-Chaumont » et membre d’Ennahda."
"
« Je m’adresse à eux pour leur dire que oui, c’est nous qui avons effectivement tué Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi ; et avec l’aide de Dieu, nous reviendrons pour hisser l’étendard d’Allah Akbar et Mohamed est son prophète », a-t-il aboyé. "'

LIRE AUSSI

SAMEDI 10 JANVIER 2015


#1seulréseau 
C'est un seul et même réseau qui fait règner la terreur en France et en Tunisie.
Les médias nous baratinent avec une version édulcorée de la vérité.
Chérif Kouachi [.. ] On l'y présente comme un «élève assidu» de Farid Benyettou, un prédicateur du XIXe arrondissement de Paris qui préparait des volontaires à partir combattre en Irak avant que sa filière soit démantelée (Le Parisien)

Mais en fait de "filière demantelée", il n'en est rien. Ce réseau est celui qui a organisé la terreur en Tunisie depuis plusieurs années. Le groupe qui a assassiné les deux leaders de gauche Chokri Belaid et  il suffit de chercher un peu plus loin le CV du gourou Farid Benyettou sur internet pour découvrir tout autre chose

xxx


LE 12 JANVIER REVACTU DENONCAIT LE REFUS DES SERVICES SECRETS DE S'EN PRENDRE AU VERITABLE CHEF DU RESEAU BOUBAKER AL HAKIM


LUNDI 12 JANVIER 2015


Etat voyou complice ! Depuis le 18 décembre 2014, la police n'avait même pas interpellé le discret élève infirmier Farid Benyettou qui a recruté les assassins de Charlie, de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi ! Le "gourou" des ribafascistes Chérif Kouachi, Said Kouachi et Boubaker Al Hakim tranquillement en liberté !

Quand Farid Benyettou recrutait les assassins de Charlie, 
de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi 
les ribafascistes Chérif Kouachi, Said Kouachi 
et Boubaker Al Hakim.image atheisme.org
par Yanick Toutain
Revactu
12/1/15



"Entendu par les enquêteurs dès 2005 sur sa relation avec Farid Benyettou, Chérif Kouachi déclarait devant les enquêteurs à propos des cours coraniques dispensés par son mentor : « J'avais vraiment l'impression que la vérité était là, devant moi, quand il parlait. »" (Adrien Cadorel  Le Parisien 11/1/15)


18 Décembre 2014
C'est une vidéo exclusive de Tunisie-Secret qui a révélé dès 2013 et plusieurs fois réitéré depuis que Boubaker Al-Hakim est l’assassin de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi. Maintenant qu’il est à l’abri en Irak, ce psychopathe vient de le revendiquer dans un message vidéo. TS a aussi révélé le 7 décembre dernier qu’Abou Iyadh et Boubaker Al-Hakim s’apprêtaient à déserter la Libye pour l’Irak, en bateau et via la Crète.
Ferid El Béji a révélé que la politique étrangère de la Troïka a encouragé le terrorisme et protégé les djihadistes tunisiens qui se rendaient en Syrie :
« Les djihadistes eux-mêmes ont témoigné sur la chaine Al-Mutawassit qu’ils brandissaient le drapeau noir, emblème de Daech, au sein de l’aéroport de Tunis-Carthage et dans l’avion de Tunisair qui devait les atterrir en Turquie puis en Syrie, sous la protection de la Troïka ».

LE 23 AVRIL JEAN-PIERRE FILIU APPELAIT
 BOUBAKEUR AL HAKIM "DONNEUR D'ORDRE"

Le 23 avril dernier, il y a 6 jours, le nom de celui que Revactu appelle le "chef du réseau des Buttes Chaumont" réapparaissait - presque incidemment - sur le site de La Dépêche et repris le 24 le site de la La Voix du Nord"
Plutôt que de réagir, par définition avec un temps de retard, après chaque attentat ou tentative, « il est temps de traiter le problème à la source », conclut Jean-Pierre Filiu, notamment « en neutralisant les donneurs d’ordre de Daech, dans le nord-est de la Syrie, au premier rang desquels Boubaker al-Hakim, inspirateur franco-tunisien des attentats de Paris en janvier ». 

L'AFP SAIT QUE LE DONNEUR D'ORDRE
 S'APPELLE BOUBAKEUR AL-HAKIM

La citation du site La Dépêche provenait directement du site de l'AFP
Avec un titre racoleur "Cibler des églises, une stratégie du jihad global" camouflant le fait que cette prétendue stratégie des islamofascistes est tellement du pays bénis pour les socialofascistes que les officiers turcs qui encadrent DAECH ont dû applaudir des deux mains cette nouvelle action terroriste en France !
Comme si ces psychopathes avaient quoi que ce soit à voir avec l'islam.... mis à part le fait que des Qaradawi sponsorisé par les banques saoudiennes et qataris fabriquaient.... un faux islam au service de la bancocratie mondiale....

DERNIERE HEURE
L'EXPRESS VIENT DE FAIRE LA PASSERELLE EN MENTIONNANT BOUBAKEUR AL HAKIM DANS UN ARTICLE QUI VIENT DE PARAITRE




Impossible à dire pour l'instant mais plusieurs terroristes condamnés dans ce dossier sont sortis de prison et certains seraient actuellement en Syrie. Parmi eux, Boubakeur el-Hakim, mentor des frères Kouachi, et membre de l'entourage d'Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l'organisation Etat islamique


LE SCAN DE L'ARTICLE DU CANARD ENCHAINE

La police sur la piste des
connexions Ghlam-Kouachi



Le terroriste de Villejuif et les assassins de "Charlie" ont fréquenté les mêmes imams et la même ville. Et les mêmes limiers de la DGSI les ont loupés.

 Un nouveau loup solitaire -, Sid Ahmed Ghlam ? Un nouveau Mohamed Merah, armé comme un porte-avions, capable à la fois de tuer et de se tirer une balle dans le pied (nickelé) ? Les autorités judiciaires ont vite reconnu que l'étudiant algérien s'apprêtait à commettre des attentats contre au moins deux églises, sur ordre venu d'en haut, et de loin. Plus précisément, de Syrie. Le loup n'est pas solitaire. Il appartient bien à une meute. Et pas n'importe laquelle : la même que celle des frères Kouachi ! C'est la piste stupéfiante sur laquelle tra-vaillent désormais les flics de l'anti-terrorisme. Sid Ahmed Ghlam entretenait des liens étroits avec certains membres de la tristement célèbre e bande du XIX' », dite également filière des Buttes-Chaumont a, qui, en 2004 et en 2005, proposait des départs pour combattre les troupes américaines en Irak. C'est auprès de ses imams radicaux que les frères Kouachi —Chérif et Saïd —, les tueurs de « Char-lie », se sont (dé)formés. Ghlam était bien en contact avec de e vrais durs » des Buttes-Chaumont, dont certains seraient aujourd'hui en Syrie. Un porte-parole du parquet de Paris « ne souhaite faire aucun commentaire à ce stade de l'enquête ”, mais une source judiciaire a confirmé au Ca-nard » ces informations. Champagne pour tout le monde L'étude détaillée des communications téléphoniques de Ghlam devrait permettre d'en savoir da-vantage. L'enquête s'annonce fastidieuse En effet, le suspect, mis en examen pour assassinat et projet d'attentat, utilisait plusieurs por-tables, chacun dédié à un usage par-ticulier : une puce, un numéro, un contact.
ICke, CE GARS A Heintsré A ut)/ pie DC Cie LES Feus KcvAcri■,4 QFiriS
Et ce n'est pas tout. Avant Paris et les Buttes-Chaumont, il y a eu Reims. Entre son séjour en famille à Saint-Dizier et celui, comme étu-diant, au Crous de Paris XIII", Sid Ahmed Ghlam a séjourné, en 2013 et en 2014, dans le quartier de la Croix-Rouge, à Reims. C'est ce qu'a lui-même déclaré l'Algérien dans sa demande de naturalisation, adres-sée, il y a seulement quelques se-maines, à la Direction de la police générale de la préfecture de Paris. Et son adresse — prodigieux hasard, sur lequel travaillent les enquê-teurs — est située à quelques dizaines de mètres du domicile des frères Kouachi. Ce document a obligatoirement at-terri, comme la loi l'impose, sur le bureau d'un flic de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour y recevoir un coup de tampon. En découvrant l'adresse, le fonctionnaire aurait pu (dû) connec-ter ses « deux neurones », comme dirait Sarko. Mais il était peut-être
occupé à effectuer un autre bran-chement.. Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, est donc allé un peu vite en besogne lorsqu'il a affirmé, le 22 avril sur TF1, au soir de l'ar-restation de Sid Ahmed Ghlam, que tf la DOM [avait] fait tout ce qu'elle [devait] faire ». Les super-espions auraient fait des cachotteries au mi-
nistre de l'Intérieur ? Ce ne serait pas la première fois. Après les mas-sacres à Charlie Hebdo » et à l'épi-cerie Hyper Cacher de Vincennes, il lui a fallu quelques jours pour dé-couvrir que ces messieurs-dames des services de renseignement avaient les frères Kouachi dans leurs radars depuis belle lurette. Filature à éclipses Comme « Le Canard » (14/1) l'avait alors raconté, la DGSI les filait de-puis 2011. Avant de refiler le boulot. en février 2014, a la Direction du renseignement de la police de Paris Mais, quatre mois plus tard, les sur-veillances ne donnaient plus rien. Et pour cause : les frangins avaient mis les bouts. Direction Reims. hors de la juridiction parisienne Comme c'est la règle, les policiers de la DRPP ont renvoyé le dossier à leurs collègues de la DGSI. A charge pour eux de saisir les poulets com-pétents à Reims. Ce qui n'a jamais été fait. Dommage : ils auraient pu croiser dans les rues de la capitale champenoise, outre les frères Koua-chi, vaquant à leurs préparatifs, un certain Sid Ahmed Ghlam... Didier Hassoux et Dominique Simonnot
Coup de Crous
COMMENT Sid Ahmed Ghlam a-t-il atterri dans un foyer étudiant du Crous de la rue Julie-Victoire-Daubié (Paris Malt) ? Peut-être par l'in-termédiaire des Etudiants musulmans de France. ex-Union islamique des étu-diants de France, subodorent les enquêteurs. Lors des élections au Crous, en novembre, l'Unef, syndicat étudiant proche de la gauche du PS, était talonné par la Fage, syndicat de droite, et recherchait des alliés... Analyse d'un ministre au parfum : « L 'Unef, qui a besoin de voix pour conti-nuer de jouer un rôle dans les universitênt tzu sein du Crous, n'est pas très re-gardante sur ses soutiens. Notamment du côté dei organisations salafistes. Ce qui peut expliquer que Ghlam ait pu bénéficier d'une chambre dans la résidence du Crous du XIII'. » Allah est grand !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire