Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 8 avril 2015

Pendant que le Sénat fait un rapport bidon sur la "Lutte contre les filières jihadistes", les terroristes Iyad Ag Ghali, Wadoussène, MNLA etc sont protégés et financés par Hollande, le Qatar et la MINUSMA

Les victimes de l'attaque MNLA-Ansardine-DGSE
 du 24 janvier 2012. Ces groupes terroristes au
service de Sarkozy et Hollande sont les
mercenaires de l'impérialisme esclavagiste,
 les protégés de Serval et de MINUSMA

par Yanick Toutain
REVACTU
8/4/2015
 "supprimer toute référence à M Bourry sur (..) internet dont en particulier son nom, sa date de naissance, sa nationalité, sa situation familiale, son activité et son parcours professionnel ainsi que les trois photos sur lesquelles il apparaît."
(arrêt fasciste de la Cour D'Appel de Bordeaux 3/7/2013)=



"L’ambiguïté perdure en outre quant aux relations de l’Arabie Saoudite et du Qatar avec les réseaux salafistes."

(Seul et unique passage du rapport du Sénat mentionnant le nom du Qatar principal Etat voyou financier des terroristes islamofascistes)

Général Vincent Desportes sur DAECH
 "Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ?
 (...) ce sont les Etats-Unis.

Par intérêt politique à court terme, d'autres acteurs -
dont certains s'affichent en amis de l'Occident -
d'autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée,
ont contribué à cette construction et à son renforcement.
Mais les premiers responsables sont les Etats-Unis"
(compte rendu d'un autre rapport du Sénat)


Il parait que les sénateurs français veulent combattre le terrorisme.
Ils ont rédigé un long rapport (téléchargement pdf)
Mais leur but n'est pas de lutter contre leurs marionnettes terroristes mais de lutter contre les anti-fascistes. Leur prétendue lutte anti-terroriste fait l'objet d'un rapport du Sénat.
Mais ce rapport "oublie" le Qatar et ne mentionne son nom qu'une seule et unique fois !
On lit dans Libération dans l'article qui vient de paraître à l'instant

Lutte contre les filières jihadistes : le rapport sans concession du Sénat

SYLVAIN MOUILLARD ET WILLY LE DEVIN
Quand on connait ce qui se passe au Mali depuis 2012, on comprend que ce rapport est une vaste fumisterie destinée à camoufler l'instrumentalisation des islamofascistes par la Franceàfric.





Si une commission d'enquête se constituait, le résultat immédiat serait l'arrestation de Sarkozy qui envoya les terroristes MNLA et Ansar Eddine attaquer le Mali en janvier 2012

Si une commission d'enquête se constituait, le résultat immédiat serait l'arrestation de François Hollande, Laurent Fabius, Jean-Yves Le Drian, Christiane Taubira et Bernard Cazeneuve.

Pas une seule fois, dans ce rapport bidon, on ne lit le nom de Iyad Ag Ghali.

UNE SEULE FOIS LE NOM DU "QATAR" EST ECRIT DANS LE RAPPORT

Quant au principal Etat voyou financier des groupes terroristes, le Qatar, son nom est prononcé UNE SEULE FOIS dans le rapport bidon ! On peut lire ceci
"L’ambiguïté perdure en outre quant aux relations de l’Arabie Saoudite et du Qatar avec les réseaux salafistes."
Ne cherchez pas MNLA, il n'est même pas mentionné dans ce rapport.

Quand on sait que les 2 groupes terroristes (MNLA et Ansar Eddine) qui ont attaqué le Mali en janvier 2012 sont carrément protégés et financés par ceux qui prétendent lutter contre on ne peut que prendre ce rapport pour une vaste farce.
 Le terroriste Iyad Ag Ghali, le principal égorgeur du 24 janvier 2012 avait été l'hôte de l'ambassadeur US à Bamako en 2007.

En 2007, comme on peut le lire dans un câble fuité du département d’Etat, il s’est même fendu d’une visite à l’ambassade des Etats-Unis à Bamako, où il a rencontré l’ambassadeur de l’époque, Terence McCulley.
«Parlant avec une voix douce, réservé, Ag Ghali n’a rien montré du personnage de guerrier insensible créé par la presse malienne», note le câble.
On y lit également qu’Ag Ghali, «apparemment fatigué», sollicita une aide militaire américaine dans le cadre d’opérations spéciales contre AQMI.
Malgré ses efforts pour imposer la charia, Ag Ghali avoua à l’ambassadeur des Etats-Unis que «l’un des points faibles d’AQMI était que peu d’habitants du nord du Mali adhéraient à son idéologie extrémiste». (Slate Afrique)

C'est ce même Iyad Ag Ghali avec ses associés narco-terroristes MNLA qui ont assassiné 82 militaires maliens le 24 janvier 2012

MARDI 27 JANVIER 2015



C'est le même  Iyad Ag Ghali  qui a reçu 20 millions d'euros par Hollande et c'est le même qui a une école de petits djihadistes dans le Nord Mali

VENDREDI 20 FÉVRIER 2015


C'est aussi dans le Nord-Mali que le terroriste Wadoussène, l'organisateur de l'enlèvement de Serge Lazarevic se promène tranquillement. Jeune Afrique, sous le titre "Libre comme l'air" dénonçait ce scandale.
Alors que le président Ibrahim Boubacar Keïta promettait de les traquer, après les avoir libérés, les auteurs de l'enlèvement de Serge Lazarevic et Philippe Verdon se promènent au vu et au su de tous à Kidal.
Il est censé être traqué et ne pas pouvoir dormir en paix. À l'évidence, ce n'est pas le cas. Depuis son élargissement le 9 décembre 2014 en échange de la libération par Aqmi de l'otage français Serge Lazarevic (dont il avait organisé le rapt trois ans auparavant), Mohamed Aly Ag Wadoussène se promène au vu et au su de tout le monde à Kidal. Le mois dernier, il a même accepté d'y rencontrer des émissaires de la Minusma.

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Mali | Mali : les ravisseurs de Lazarevic, libres comme l'air... | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Les journaux maliens ne cessent de protester contre les méfaits de celui qui "a accepté de rencontrer les émissaires de la MINUSMA"

MaliJet Tinzawaten : quand Wadoussène terrorise la population !

Par   14 réactions  


Mais le but de ce rapport bidon, n'est pas la lutte contre les terroristes ! Ils sont les pantins des impérialistes esclavagistes.
Mais quand les terroristes sont devenus présentables, en Côte d'Ivoire comme au Mali, ces assassins sont désignés par leurs maîtres sous le qualificatif de "rebelles".
On a donc les assassins du MNLA et les sbires de Iyad Ag Ghali aux sigles multiples et variés devenus de prétendus "rebelles" à Alger. Après leurs crimes commis au Mali tout au long de l'année 2012

Mali: l'ONU salue l'accord d'Alger, demande aux rebelles de le signer (Jeune Afrique 04/03/2015 à 20:03 )| 

 Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mercredi les groupes rebelles du nord du Mali à parapher l'accord de paix conclu dimanche à Alger avec le gouvernement malien.
Cet accord encore inachevé a été paraphé par le gouvernement mais pas par les rebelles du nord qui ont réclamé un délai pour consulter leur base.
A l'issue de consultations sur ce dossier, les 15 pays membres du Conseil "encouragent les groupes armés de la Coordination à parapher l'accord", a déclaré l'ambassadeur français François Delattre, qui préside le Conseil en mars. Ils ont aussi invité toutes les parties à le signer et à "s'engager pour sa pleine et sincère mise en oeuvre".
Le Conseil a "salué ce projet d'accord comme une étape importante vers la conclusion d'un accord global et inclusif pour une paix durable au Mali", a ajouté l'ambassadeur. Les 15 pays membres ont aussi salué les efforts de médiation de l'Algérie et "l'esprit de compromis" qui a présidé aux négociations d'Alger.
La Coordination des mouvements de l'Azawad, qui regroupe les principaux groupes rebelles à dominante touareg, a demandé un "délai raisonnable" pour consulter les populations qu'elle représente.
Elle n'exclut pas de parapher le texte en cas d'approbation de la population et évoque la possibilité d'une signature "dans quelques semaines".
Le projet d'accord ne parle ni d'autonomie ni de fédéralisme mais présente l'Azawad, comme une "réalité humaine" -- une des revendications des rebelles -- et prévoit la création d'Assemblées régionales élues au suffrage universel direct.
Etaient exclus des négociations les groupes liés à Al-Qaïda. Ceux-ci avaient contrôlé pendant près de neuf mois le nord du Mali avant d'en être partiellement chassés par l'intervention des forces françaises.
Le fait que ces groupes soient des créations des services secrets impérialistes est un secret de polichinelle : tous les résistants africains savent maintenant à quoi s'en tenir. Que ce soient MNLA, Ansar Eddine, Boko Haram ou tous ces groupes fascistes terroristes, les résistants anti-Franceàfric savent désormais qu'ils ont en face d'eux des pantins de la bourgeoisie esclavagiste. La lutte entre les présidents fantoches et les assassins terroristes est une mascarade destinée à justifier le fait que les troupes françaises en Afrique aient presque doublé en moins de 3 ans.

LES TROUPES DE IYAD AG GHALI
 SIGNALEES A OUBARI SUD-LYBIE

Hier encore, un journal algérien rappelait les propos (hypocrites) de Jean-Yves Le Drian en signalant la présence du terroriste à qui François Hollande avait versé 20 millions d'euros en octobre 2013
Un Touareg surveille la ville d'Oubari,
 depuis le mont Tendé, le 7 février.
 (Photo Maryline Dumas)
(Liberté Algérie) Chassées du Nord-Mali, par l’opération Serval de l’armée française, les troupes de Belmokhtar et d’Ag Ghali ont trouvé momentanément refuge à Oubari et poursuivi leur trafic, jusqu’à récemment. “C’est là que se trouvent le chef jihadiste Belmokhtar, mais aussi Iyad ag-Ghaly, le leader d’Ansar Eddine. Le sud de la Libye est devenu un hub terroriste”, avait déclaré, en décembre, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, lors de l’installation de la base militaire française de Madama dans le nord du Niger. La base de Madama a été installée, dans le cadre de l’opération militaire française Barkhane, qui a été mise en place en remplacement de l’opération Serval. La guerre autour du contrôle d’Oubari est également suivie de près par le Tchad voisin. (Par MENACER LYÈS le 07-04-2015 10:00)



DAECH UN "MONSTRE" CREE PAR "LES ETATS UNIS" (Général Vincent Desportes)

Même un général français le révélait.
Vincent Desportes, un général français accuse les USA d'être les créateurs de ce monstre :
" Daech est le premier mouvement terroriste à contrôler un aussi vaste territoire (...)
Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. Par intérêt politique à court terme, d'autres acteurs - dont certains s'affichent en amis de l'Occident - d'autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les Etats-Unis" (compte rendu Sénat La commission auditionne le général de division (r) Vincent Desportes, professeur associé à Sciences Po Paris, en vue du débat en séance publique sur la prolongation de l'opération Chammal en Irak, en application de l'article 35 de la Constitution.
Lire l'article

MARDI 10 FÉVRIER 2015


Le but du rapport du Sénat rendu public aujourd'hui, c'est la censure fasciste contre les anti-terroristes :
"(4) Une coopération malaisée avec les opérateurs d’Internet
Si les opérateurs d’Internet commencent à prendre conscience de l’intérêt qu’ils ont à coopérer avec les pouvoirs publics et à participer à la lutte contre la diffusion des idées terroristes, il n’en demeure pas moins quela collaboration avec les opérateurs reste perfectible1. Tel était d’ailleurs l’un des objectifs du déplacement aux États-Unis du Ministre de l’intérieur à la mi-février au cours duquel il a rencontré les responsables des principaux opérateurs d’Internet et les a conviés à une réunion de travail à Paris qui devrait se tenir en avril 2015.
L’un des enjeux juridiques de cette coopération consiste à rapprocher les principes de la législation française, qui prohibe désormais l’apologie du terrorisme sur Internet, des pratiques de ces sociétés américaines qui s’appuient sur les standards du droit américain et principalement sur le premier amendement à la Constitution américaine garantissant la liberté d’expression, principe essentiel comme la délégation de votre commission d’enquête a pu le constater lors de son déplacement aux États-Unis."

Le but de ces gens-là c'est de supprimer notre liberté d'expression. Les juges voyous de la Cour d'Appel de Bordeaux ont commencé le 3 juillet 2013

JEUDI 4 JUILLET 2013


"Une jurisprudence néonazie en Cour d'Appel Bordeaux exige "supprimer toute référence" à Jean-Marie Bourry "sur le site" RevActu" un article par Yanick Toutain sur Mediapart-Blog

UNE JURISPRUDENCE NÉONAZIE EN COUR D'APPEL BORDEAUX EXIGE "SUPPRIMER TOUTE RÉFÉRENCE" À JEAN-MARIE BOURRY "SUR LE SITE" REVACTU

 "supprimer toute référence à M Bourry sur (..) internet dont en particulier son nom, sa date de naissance, sa nationalité, sa situation familiale, son activité et son parcours professionnel ainsi que les trois photos sur lesquelles il apparaît."
La conclusion est simple : quand les terroristes sont des militaires, des élèves-militaires ou les marionnettes des militaires, la mansuétude est de rigueur :

Montélimar : quatre lycéens avaient projeté d'attaquer une mosquée

Quatre adolescents âgés de 16 à 17 ans sont soupçonnés d'avoir projeté une attaque contre la mosquée de Montélimar (Drôme). Ils ont été mis en examen pour «association de malfaiteurs».


4 terroristes sont remis en liberté !
Logique, ce sont des élèves-militaires !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire