Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 3 avril 2015

L'Havrais Vérité La police du Havre qui harcelait Julie Amadis harcèle maintenant le frère de Abdoulaye Camara assassiné avec préméditation par la brigade canine après un an de menaces

par Yanick Toutain
3/4/2015



Au lieu d'enquêter sur les menaces proférées par les 2 policiers de la brigade canine depuis un an contre celui qu'ils ont tué le matin du 16 décembre - Abdoulaye Camara - , la "justice" du Havre laisse la police "enquêter"... sur autre autre chose....

"L'AGRESSION DE VOTRE FRERE SUR BEAUREPAIRE"


Le frère de la victime subit, en effet, un harcèlement policier.
Abdourahamane Camara était en effet convoqué hier matin 2 avril concernant 
"l'agression de votre frère sur Beaurepaire". (lire son article de mercredi 1 avril 2015 Hier 15h, le capitaine Rousseau m'a convoqué pour demain 2 avril concernant "l'agression de votre frère sur Beaurepaire" )

 C'est très net sur la vidéo des caméras de surveillance »,
précise Francis Nachbar."
Un mensonge du procureur faussaire
relayé par Paris Normandie

Une agression dont, pour l'instant, le procureur Francis Nachbar s'est révélé incapable de fournir les preuves.

Voici le compte Twitter
de Suzelle Gaube
"journaliste"
 pro-police
Paris-Normandie
Ces prétendues "vérités" du procureur faussaire -"qui donne des baffes"-, ces prétendues "vérités" que la presse "Je Suis Policier" Paris Normandie reprenait comme parole d'évangile, on attend encore d'en voir les preuves sur Internet !

. Mais arrive un piéton, un Havrais, âgé de 32 ans qui revient de chez son frère et rentre chez lui. Abdoulaye Camara se lance alors à sa poursuite, lui met des coups de couteau, le fait chuter, puis se met à califourchon sur lui pour lui asséner des violents coups de lames de haut en bas. « C'est très net sur la vidéo des caméras de surveillance », précise Francis Nachbar.(Paris Normandie 16 décembre 2014 un article totalement délirant et complètement truffé de mensonges policiers et des élucubrations folles du procureur Nachbar signé par SYLVAIN AUFFRET ET BAPTISTE LAUREAU s.auffret@presse-normande.com
b.laureau@presse-normande.com

DES VIDEOS ABSENTES DU DOSSIER

Le procureur voyou du Havre, le faussaire Francis Nachbar se vantait d'avoir des images vidéo.
Seulement voilà, ces prétendues images, elles ne figurent pas dans le dossier !
L'avocat Guillaume Routel a montré à la famille d'Abdoulaye Camara des images de la scène du meurtre. Mais on n'y pas voit pas ce qui est dit dans l'article signé "
SYLVAIN AUFFRET ET BAPTISTE LAUREAU"

PROCUREUR FAUSSAIRE ET MANIPULATEUR

Mais cela ne suffit pas : Nachbar recommence à manipuler les policiers comme il le faisait dans les Ardennes.
Le harcèlement continue contre le frère de la victime,
jeudi 2 avril 2015Meurtre de Abdoulaye Camara: La police du Havre me harcèle pour une enquête qui ne peut pas exister "l'agression de votre frère sur Beaurepaire"
Abdourahmane P. Camara est devenu blogueur (Paix & Liberté) pour faire surgir la vérité. Une vérité qu'il exige malgré le combat de Nachbar et de sa police en faveur du mensonge et de la protection des agresseurs et assassins du Havre. Mais celui dont le frère a été assassiné est maintenant harcelé au téléphone par un capitaine Rousseau.
"Ça continue aujourd'hui.
Après les appels de hier, après la convocation du capitaine Nicolas Rousseau, ce sont encore 5 appels "Aucun identifiant" qui sont arrivés sur mon téléphone ce matin.
10h38
11h15
11h34
14h37
15h39"
Le policier qui avait donné à la famille une version du crime différente de celle contenue dans le dossier selon le témoignage d'un des policiers.

UNE POLICE QUI HARCELE LES TEMOINS DE VIOLENCES


La police du Havre est spécialiste des fausses enquêtes : J'ai vu en 2008 un policier enquêter sur moi et sur Julie Amadis au lieu d'enquêter sur Véronique Combret qui se vantait de taper ses élèves et sur l'ATSEM que la témoin avait vu taper l'enfant de 3 ans.

La police du Havre est spécialiste des fausses enquêtes : l'ex-compagne de Mohamed Rahji n'a toujours eu aucune explication sur la mort du père de son enfant.

Nadia Djaghloul : "Quant au décès de mon ex-mari nous n'avons aucune réponse on sait pas de quoi il est décédé à ce jour voilà (6 janvier 2015) LIRE

LIRE mardi 6 janvier 2015 

Mort en garde à vue au Havre en août : Le témoignage de son ex-épouseNadia Djaghloul (en famille avec Abdoulaye Camara)

Les médias nationaux ne sont pas bien curieux. Il suffit de lire l'Express pour constater de quelle façon scandaleuse les activités délictuels passées et présentes du procureur Nachbar
Mort en garde à vue. Agé de 42 ans, un homme est décédé au commissariat du Havre jeudi en début d'après-midi. Il avait été interpellé peu de temps avant dans un commerce de Gonfreville l'Orcher, près du Havre, a-t-on appris ce vendredi auprès du parquet.
La police avait été appelée au sujet d'un différend commercial dans ce commerce. L'habitant de Gonfreville a été interpellé pour outrage, puis conduit au commissariat du Havre et placé en garde à vue. "Il a refusé de se soumettre au contrôle des policiers", explique Xavier Laurent, substitut du procureur du Havre, contacté ce vendredi par L'Express. "Il avait visiblement une attitude assez agressive mais n'avait pas commis de délit à l'intérieur du magasin", poursuit le magistrat.
source l'Express
Il y a des caméras partout au Havre, mais aucune n'a vu passer Mohamed Rajhi.
Il est mort de "mort naturelle".
Comme si il était "naturel" de mourir dans les cellules du commissariat du Havre.

LA BAC DU HAVRE A FAIT RECEL D'UN FAUX EN ECRITURES DU PROCUREUR FRANCIS NACHBAR POUR INTERPELLER ILLEGALEMENT JULIE AMADIS AU WEEK-END LE 28 JUILLET 2014

Julie Amadis (et moi-même) avons été interpellé par une BAC faisant recel d'un faux en écritures fabriqué par le procureur Nachbar.
L'article paru à l'époqué ne mentionait pas cet acte délictuel dont les preuves apparurent 

mardi 29 juillet 2014


Interpellée par la police dans un café à cause d'.... un commentaire sur YouTube (Une plainte de Patrick Deplanque OMERTA76)

Les 3 policiers de la BAC du Havre furent
courtois mais menaçants. Sur ordre du
procureur Nachbar, ils auraient agi comme sur
la photo si Julie Amadis et l'auteur de ce
blog n'avaient pas obéi immédiatement à
leurs exigences de les suivre sans explication
par Yanick Toutain

Hier lundi, vers 17h10, l'institutrice Julie Amadis travaillait au chapitre 6 du livre qu'elle a commencé à écrire. Elle était assise dans un café-bar du Havre en haut de la plage – le Week-End- quand elle vit surgir devant elle trois hommes qui exigèrent qu'elle les suive.
Elle apprendra une heure et demie plus tard, assise au dernier étage de l'hôtel de police, que c'est un simple commentaire écrit sur YouTubequi sera l'unique motif de cette interpellation musclée.

mardi 5 août 2014

En France, quand des puissants veulent votre perte, un simple commentaire YouTube et vous êtes attrapé manu-militari par la police nationale.

Le seul argument utilisé fut « article 78 ». Les policiers n'utilisèrent pas un seul autre argument et prétendirent ne rien connaître des raisons de l'interpellation. Les 3 policiers expliquèrent qu'ils ne toléreraient aucune résistance. Et Julie Amadis fut donc contrainte – sous la menace de la force physique – de suivre trois policiers en civil. Trois membres anonymes de la brigade anti-criminalité.
Emmenée – avec l'auteur de ces lignes lui aussi poursuivi pour d'autres textes, des articles de blog – dans une voiture blanche banalisée – à l'hôtel de police, elle apprendra là-bas que c'est un commentaire sur Youtube qui lui vaut cette procédure d'arrestation en public.
Un simple commentaire déposé par cette enseignante pour expliquer au public pour quelle raison l'inspecteur qui l'avait traitée de menteuse en 2008 avait organisé un groupe de dénonciations calomnieuses pour la faire suspendre (le 28 mars 2014) puis la faire exclure sans traitement pour deux ans (un conseil de discipline le 3 juillet dernier)

LA REVOLUTION FERA LE MENAGE DE TOUTE CETTE POURRITURE AU HAVRE

Il est temps que la révolution fasse le ménage au Havre.
Chaque policier sera contrôlé par 625 délégateurs : il ne pourra plus être possible d'être fonctionnaire sans avoir le statut de délégué conseiller.
Chaque policier sera sous la surveillance constante de 25 délégués de base.
Chaque juge sera contrôlé par 15625 personnes.
Et le procureur Nachbar, faussaire auteur et receleur de multiples faux en écritures publiques sera sous les verrous avec ses complices.
C'est pour bientôt !
Et la vérité sur l'assassinat de Abdoulaye Camara et la mort de Mohamed Rajhi sera connue.


COMPLEMENTS

LIRE LES ARTICLES DU FRERE DE LA VICTIME ABDOURAHMANE CAMARA SUR SON BLOG PAIX & LIBERTE

jeudi 2 avril 2015


Meurtre de Abdoulaye Camara: La police du Havre me harcèle pour une enquête qui ne peut pas exister "l'agression de votre frère sur Beaurepaire"

mercredi 1 avril 2015


Hier 15h, le capitaine Rousseau m'a convoqué pour demain 2 avril concernant "l'agression de votre frère sur Beaurepaire"

mercredi 1 avril 2015

Les médias ont complètement oublié l'agression contre Abdoulaye Camara chez lui et les menaces des policiers de la brigade canine depuis un an

mardi 31 mars 2015


"À la vie à la mort cace-dédi" par Amandine Khalissa Omont, poème hommage à Abdoulaye Camara

par Yanick Toutain
3/4/2015



Au lieu d'enquêter sur les menaces proférées par les 2 policiers de la brigade canine depuis un an contre celui qu'ils ont tué le matin du 16 décembre - Abdoulaye Camara - , la "justice" du Havre laisse la police "enquêter"... sur autre autre chose....

"L'AGRESSION DE VOTRE FRERE SUR BEAUREPAIRE"


Le frère de la victime subit, en effet, un harcèlement policier.
Abdourahamane Camara était en effet convoqué hier matin 2 avril concernant 
"l'agression de votre frère sur Beaurepaire". (lire son article de mercredi 1 avril 2015 Hier 15h, le capitaine Rousseau m'a convoqué pour demain 2 avril concernant "l'agression de votre frère sur Beaurepaire" )

 C'est très net sur la vidéo des caméras de surveillance »,
précise Francis Nachbar."
Un mensonge du procureur faussaire
relayé par Paris Normandie

Une agression dont, pour l'instant, le procureur Francis Nachbar s'est révélé incapable de fournir les preuves.

Voici le compte Twitter
de Suzelle Gaube
"journaliste"
 pro-police
Paris-Normandie
Ces prétendues "vérités" du procureur faussaire -"qui donne des baffes"-, ces prétendues "vérités" que la presse "Je Suis Policier" Paris Normandie reprenait comme parole d'évangile, on attend encore d'en voir les preuves sur Internet !

. Mais arrive un piéton, un Havrais, âgé de 32 ans qui revient de chez son frère et rentre chez lui. Abdoulaye Camara se lance alors à sa poursuite, lui met des coups de couteau, le fait chuter, puis se met à califourchon sur lui pour lui asséner des violents coups de lames de haut en bas. « C'est très net sur la vidéo des caméras de surveillance », précise Francis Nachbar.(Paris Normandie 16 décembre 2014 un article totalement délirant et complètement truffé de mensonges policiers et des élucubrations folles du procureur Nachbar signé par SYLVAIN AUFFRET ET BAPTISTE LAUREAU s.auffret@presse-normande.com
b.laureau@presse-normande.com

DES VIDEOS ABSENTES DU DOSSIER

Le procureur voyou du Havre, le faussaire Francis Nachbar se vantait d'avoir des images vidéo.
Seulement voilà, ces prétendues images, elles ne figurent pas dans le dossier !
L'avocat Guillaume Routel a montré à la famille d'Abdoulaye Camara des images de la scène du meurtre. Mais on n'y pas voit pas ce qui est dit dans l'article signé "
SYLVAIN AUFFRET ET BAPTISTE LAUREAU"

PROCUREUR FAUSSAIRE ET MANIPULATEUR

Mais cela ne suffit pas : Nachbar recommence à manipuler les policiers comme il le faisait dans les Ardennes.
Le harcèlement continue contre le frère de la victime,
jeudi 2 avril 2015Meurtre de Abdoulaye Camara: La police du Havre me harcèle pour une enquête qui ne peut pas exister "l'agression de votre frère sur Beaurepaire"
Abdourahmane P. Camara est devenu blogueur (Paix & Liberté) pour faire surgir la vérité. Une vérité qu'il exige malgré le combat de Nachbar et de sa police en faveur du mensonge et de la protection des agresseurs et assassins du Havre. Mais celui dont le frère a été assassiné est maintenant harcelé au téléphone par un capitaine Rousseau.
"Ça continue aujourd'hui.
Après les appels de hier, après la convocation du capitaine Nicolas Rousseau, ce sont encore 5 appels "Aucun identifiant" qui sont arrivés sur mon téléphone ce matin.
10h38
11h15
11h34
14h37
15h39"
Le policier qui avait donné à la famille une version du crime différente de celle contenue dans le dossier selon le témoignage d'un des policiers.

UNE POLICE QUI HARCELE LES TEMOINS DE VIOLENCES


La police du Havre est spécialiste des fausses enquêtes : J'ai vu en 2008 un policier enquêter sur moi et sur Julie Amadis au lieu d'enquêter sur Véronique Combret qui se vantait de taper ses élèves et sur l'ATSEM que la témoin avait vu taper l'enfant de 3 ans.

La police du Havre est spécialiste des fausses enquêtes : l'ex-compagne de Mohamed Rahji n'a toujours eu aucune explication sur la mort du père de son enfant.

Nadia Djaghloul : "Quant au décès de mon ex-mari nous n'avons aucune réponse on sait pas de quoi il est décédé à ce jour voilà (6 janvier 2015) LIRE

LIRE mardi 6 janvier 2015 

Mort en garde à vue au Havre en août : Le témoignage de son ex-épouseNadia Djaghloul (en famille avec Abdoulaye Camara)

Les médias nationaux ne sont pas bien curieux. Il suffit de lire l'Express pour constater de quelle façon scandaleuse les activités délictuels passées et présentes du procureur Nachbar
Mort en garde à vue. Agé de 42 ans, un homme est décédé au commissariat du Havre jeudi en début d'après-midi. Il avait été interpellé peu de temps avant dans un commerce de Gonfreville l'Orcher, près du Havre, a-t-on appris ce vendredi auprès du parquet.
La police avait été appelée au sujet d'un différend commercial dans ce commerce. L'habitant de Gonfreville a été interpellé pour outrage, puis conduit au commissariat du Havre et placé en garde à vue. "Il a refusé de se soumettre au contrôle des policiers", explique Xavier Laurent, substitut du procureur du Havre, contacté ce vendredi par L'Express. "Il avait visiblement une attitude assez agressive mais n'avait pas commis de délit à l'intérieur du magasin", poursuit le magistrat.
source l'Express
Il y a des caméras partout au Havre, mais aucune n'a vu passer Mohamed Rajhi.
Il est mort de "mort naturelle".
Comme si il était "naturel" de mourir dans les cellules du commissariat du Havre.

LA BAC DU HAVRE A FAIT RECEL D'UN FAUX EN ECRITURES DU PROCUREUR FRANCIS NACHBAR POUR INTERPELLER ILLEGALEMENT JULIE AMADIS AU WEEK-END LE 28 JUILLET 2014

Julie Amadis (et moi-même) avons été interpellé par une BAC faisant recel d'un faux en écritures fabriqué par le procureur Nachbar.
L'article paru à l'époqué ne mentionait pas cet acte délictuel dont les preuves apparurent 

mardi 29 juillet 2014


Interpellée par la police dans un café à cause d'.... un commentaire sur YouTube (Une plainte de Patrick Deplanque OMERTA76)

Les 3 policiers de la BAC du Havre furent
courtois mais menaçants. Sur ordre du
procureur Nachbar, ils auraient agi comme sur
la photo si Julie Amadis et l'auteur de ce
blog n'avaient pas obéi immédiatement à
leurs exigences de les suivre sans explication
par Yanick Toutain

Hier lundi, vers 17h10, l'institutrice Julie Amadis travaillait au chapitre 6 du livre qu'elle a commencé à écrire. Elle était assise dans un café-bar du Havre en haut de la plage – le Week-End- quand elle vit surgir devant elle trois hommes qui exigèrent qu'elle les suive.
Elle apprendra une heure et demie plus tard, assise au dernier étage de l'hôtel de police, que c'est un simple commentaire écrit sur YouTubequi sera l'unique motif de cette interpellation musclée.

mardi 5 août 2014

En France, quand des puissants veulent votre perte, un simple commentaire YouTube et vous êtes attrapé manu-militari par la police nationale.

Le seul argument utilisé fut « article 78 ». Les policiers n'utilisèrent pas un seul autre argument et prétendirent ne rien connaître des raisons de l'interpellation. Les 3 policiers expliquèrent qu'ils ne toléreraient aucune résistance. Et Julie Amadis fut donc contrainte – sous la menace de la force physique – de suivre trois policiers en civil. Trois membres anonymes de la brigade anti-criminalité.
Emmenée – avec l'auteur de ces lignes lui aussi poursuivi pour d'autres textes, des articles de blog – dans une voiture blanche banalisée – à l'hôtel de police, elle apprendra là-bas que c'est un commentaire sur Youtube qui lui vaut cette procédure d'arrestation en public.
Un simple commentaire déposé par cette enseignante pour expliquer au public pour quelle raison l'inspecteur qui l'avait traitée de menteuse en 2008 avait organisé un groupe de dénonciations calomnieuses pour la faire suspendre (le 28 mars 2014) puis la faire exclure sans traitement pour deux ans (un conseil de discipline le 3 juillet dernier)

LA REVOLUTION FERA LE MENAGE DE TOUTE CETTE POURRITURE AU HAVRE

Il est temps que la révolution fasse le ménage au Havre.
Chaque policier sera contrôlé par 625 délégateurs : il ne pourra plus être possible d'être fonctionnaire sans avoir le statut de délégué conseiller.
Chaque policier sera sous la surveillance constante de 25 délégués de base.
Chaque juge sera contrôlé par 15625 personnes.
Et le procureur Nachbar, faussaire auteur et receleur de multiples faux en écritures publiques sera sous les verrous avec ses complices.
C'est pour bientôt !
Et la vérité sur l'assassinat de Abdoulaye Camara et la mort de Mohamed Rajhi sera connue.


COMPLEMENTS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire