Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 29 juillet 2014

Espionnage et menaces policières au Havre : “Vous lui direz qu'il arrête d'insulter les gens sur internet” En janvier 2014, l'hôtel de police du Havre téléphone au patron d'un spot wifi restaurant turco-kurde « Bodrum » pour terroriser un blogueur activiste abolitionniste auteur de L'Havrais Vérité

L'Havrais Vérité
par Yanick Toutain
"Başbakan Erdoğan, orduyu kontrol etmek için çabalıyor.
O PKK'nın nötralize etmek istiyor.
Erdoğanin olmak istedigi
"İslamofaşizt Atatürk."
O gün geldiğinde, inekler eve."
"Le premier ministre Erdogan a voulu contrôler l'armée.
Il a voulu neutraliser le PKK.
Il veut devenir le Mustafa Kémal Ataturk version islamofasciste.
Cela arrivera quand les poules auront des dents. "
Est-ce à cause de ces propos que
 la connexion wifi du restaurant Le Bodrum
est espionnée par la police secrète du Havre ? 
Heurts entre manifestants et la police 
de Erdogan sur l'avenue Istiklal

“Vous lui direz qu'il arrête d'insulter les gens sur internet” 

Le restaurateur était ahuri : comment la police avait-elle eu ce numéro de téléphone ?
C'est en effet sous le nom de sa mère qu'il a encore la ligne de téléphone de son restaurant. Un sympathique Kebab que géraient ses parents avant lui et sa femme.
Et c'est en effet le nom de sa mère que le policier prononce au téléphone. 

« Mais comment ont-il eu le nom de ma mère »

Le patron du Bodrum, le sympathique Bülent Gozuacik était d'ailleurs plus ahuri de cette question que de la menace elle-même.
Il est vrai qu'il avait connaissance des pratiques de la police de Erdogan et ne se surprenait pas outre mesure de voir les méthodes fascistes de la Turquie être reproduites à l'identique en France.
(On peut lire les talents d'activiste occasionnel deBulent dans l'article anti-Erdogan)

D'autant plus qu'il connaît ce qu'ont vécu les générations précédentes. Des oncles, parents, grand-parents dont un grand nombre étaient des réfugiés politiques des années 70 qui avaient aspiré pour la Turquie à une réconciliation égalitariste entre toutes les composantes du pays. Tous n'étaient pas des marxistes-léninistes mais tous aspiraient à une Turquie partageuse où vivraient en pays Kurdes et Arméniens. Dans le respect du souvenir des oppressions historiques.
Pour le patront du Bodrum, voir au Havre les mêmes méthodes qu'utilise le tyran Erdogan contre Taksim contre le peuple turc n'était pas l'objet d'un grand étonnement.
Si, une chose l'intriguait : comment la police havraise (police nationale) pouvait-elle savoir que c'était depuis son établissement que l'auteur de ces lignes avait écrit certains de ses articles ?
Bulent avait rappelé ce numéro (en cliquant sur la touche dernier appel) et était effectivement tombé – me dit-il – sur l'hôtel de police.

UNE LIGNE SURVEILLEE PAR UNE POLICE SECRETE
PERMET DE SAVOIR DANS
QUELS BARS ET RESTAURANTS WIFI
SONT ECRITS LES ARTICLES DE CE BLOG


Cet appel menaçant « Vous lui direz qu'il arrête d'insulter les gens sur Internet » était la preuve de deux scandales absolu s
1° au Havre, quand vous écrivez des articles politiques, il existe un système d'espionnage qui permet d'identifier le lieu de l'émission des articles.
Au Havre, un blogueur politique est surveillé à un point tel que la police secrète sait non seulement où vous vous trouvez mais encore depuis quel spot vous avez écrit sur internet.


POURRIR LA VIE DES GENS :
 MENACER LES LIEUX OU VOUS VOUS RENDEZ

2° Mais ce premier scandale de surveillance ne suffit pas aux fascistes de l'Etat voyou sarkhollandiste de Manuel Valls, il faut, en plus, organiser un système de menaces.
Non seulement ces gens vous surveillent, mais en plus, ils tentent de vous pourrir la vie en se permettant de téléphoner aux gens chez qui vous prenez un café ou mangez une frite.

POURRIR LA VIE DES GENS : EN JANVIER 2014,
LA POLICE HAVRAISE ME DENIGRAIT AU TELEPHONE

En janvier 2014, cette police fasciste havraise (héritière du complot d'infiltration néonazi de 1983 cf l'article) téléphonait dans un kebap en janvier 2014 pour me pourrir la vie, et en juillet 2014 se permettait de me faire interpeller en public au Week-end, dans un bar havrais, et me conduire manu-militari à l'hôtel de police.
Tout cela est un projet délibéré de la police secrète de l'Etat voyou. DGSE qui protège les trafiquants de drogue MNLA, DCRI qui organise espionnage et provocations

En conclusion, c'est mon interpellation d'hier par la brigade anti-criminalité qui m'a prouvé que le procureur Nachbar n'avait strictement aucun respect de la moindre légalité que ce soit et qui a divisé par 100 les probabilités d'un hoax provocateur. C'est mon « arrestation » en public qui a réduit le 1% de doute sur cette affaire en 0,01% de probabilités que cette histoire ait pu être non pas une provocation directe mais une provocation par bobard.


Est-ce que c'est au cause de cet article que la connexion Wifi du Bodrum est espionnée par l'Hôtel de police du Havre ?

MERCREDI 5 JUIN 2013

1908 Türk devrimi: " Il n’y a qu’un moyen pour faire réussir la révolution turque, c’est de réunir autour d’un programme vraiment révolutionnaire et démocrate tous les éléments populaires de la Turquie" (Révolution Turque de 1908 Un texte de Christian Rakovsky)

" Il n’y a qu’un moyen pour faire réussir la révolution turque, c’est de réunir autour d’un programme vraiment révolutionnaire et démocrate tous les éléments populairesde la Turquie (...).


Est-ce que c'est au cause de cet article que la connexion Wifi du Bodrum est espionnée par l'Hôtel de police du Havre ?

DIMANCHE 2 JUIN 2013

2.013 Türk devrimi: "Nous resterons jusqu'à ce que Erdogan démissionne" (Révolution Turque de 2013)


par Yanick Toutain
Başbakan Erdoğan, orduyu kontrol etmek için çabalıyor.
O PKK'nın nötralize etmek istiyor.
Erdoğanin olmak istedigi
"İslamofaşizt Atatürk."
O gün geldiğinde, inekler eve.
"Le premier ministre Erdogan a voulu contrôler l'armée.
Il a voulu neutraliser le PKK.
Il veut devenir le Mustafa Kémal Ataturk version islamofasciste.
Cela arrivera quand les poules auront des dents. "
"Nous resterons jusqu'au bout, jusqu'à ce que Tayyip démissionne."
Taylan, jeune militant d'extrême-gauche dont le corps
porte les stigmates de trois jours d'intense lutte
contre les force de police n'en démord pas. (JDD 2/6/13)

"La manifestation était inhabituelle en ce qu'elle réunissait
jeunes et vieux, militants de droite et gauchistes
ainsi que les nationalistes Turcs et les Kurdes."

(commentaire étonné de 
à Istanbul
 journaliste du Gardian britannique)

Le régime islamofasciste de Tayyip Erdogan
a réussi à construire l'unité contre lui !

mardi 29 juillet 2014

L'avis du Petit Futé sur LE BODRUM


Le Bodrum est un must en matière de kebab. Proche de la plage, au pied de l'église Saint-Vincent le Bodrum est un spécialiste du « dômer-kebab » et de la pizza turque - lamacun. Le « pide mixte » est pour sa part un subtil mélange de fromage, saucisse turque, poivrons, tomates, champignons et viande haché. On mange sur place ou on emporte. On peut même faire ses paninis ou dômers soi-même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire