Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 30 juillet 2014

Le paradoxe des Jumeaux : les deux secrets dévoilés.

par Yanick Toutain

PREMIER SECRET : LES DONNEES VERITABLES

Le secret le mieux gardé de l'escroquerie de Langevin, c'est le texte lui-même. Gare au malheureux naïf qui tenterait de modifier les fausses données des pages Wikipédia.
Gare au malheureux quitenterait de donner une vitesse de 19999/20000 c au Voyageur qui quitte la Terre.
Un « Voyageur » et non pas un « Jumeau » car cette idée de prétendus « Jumeaux de Langevin » est totalement absente du texte de 1911.
Il ne s'agit que de la Terre et d'un Voyageur.
Langevin ne parle même pas d'un « Terrien » en tant que tel.
Quant aux données véritables, à la valeur réelle de la fonction gamma, qui a une valeur de 100 dans le texte originel, elle est absente de la quasi-totalité des pages consacrées à l'escroquerie sur Internet.

J'ai été régulièrement censuré sur Wikipédiachaque fois que j'ai tenté de placer les véritables données surles pages prétendument consacrées au texte original.
La meilleur ?
Je suis accusé de travail personnel ! Mon travail personnel c'est de tenter de faire connaître les données réelles de Langevin.

DEUXIEME SECRET :
LE VOYAGEUR VOIT L'ETOILE
100 FOIS PLUS PROCHE

Mais alors, pourquoi cette volonté de camoufler les vrais chiffres ?
Pour une raison simple : Camoufler le véritable contenu de l'escroquerie de Langevin.
Le lecteur est prié ici de relire au fur et à mesure la page Wikipédia anglophone consacrée au Twin Paradox. Ou plutôt la page telle qu'elle existait avant censure.
Voici donc le principal secret de Langevin.
On a une étoile située à 100 années-lumière.
Cela Langevin le camoufle.
Cette étoile, située 100 années-lumière est vue par le Terrien.
Tout le monde comprendra que ce que le Terrien voit de l'étoile date de 100 ans plus tôt. Le Terrien (que les relativistes décrivent comme immobile, « at rest », «  repos ») voit l'étoile telle qu'elle était 100 ans auparavant.
Mais les relativistes voient passer au-dessus de leur tête une fusée – celle du Voyageur.
La vitesse de cette fusée c'est 99,995% de la vitesse de la lumière
Et c'est à cause de cette vitesse (19999/20000 c) que le Voyageur voit l'étoile bien plus proche qu'elle n'est : le Voyageur voit l'étoile à UNE ANNEE-LUMIERE !

Les escrocs font croire au public que
c'est le voyage retour qui est paradoxal !

Alors même – mais cela Langevin ne l'écrit pas – que toute la pseudo expérience commence au moment où deux personnes proches l'une de l'autre voient la même étoile à DEUX DISTANCES DIFFERENTES.
Comment est-il possible que la lumière de l'étoile soit vue à 100 années-lumière par le Terrien et à 1 année-lumière par le Voyageur ?
Sous le prétexte que le second survole le premier à une vitesse de 99,995% de la vitesse de la lumière.
Si le Voyageur voit l'étoile 100 fois plus proche qu'elle ne l'est dans la réalité, cela a deux conséquences : la première c'est qu'il va pouvoir y aller en presque une année.
Une année de voyage pour une étoile située à 1 année-lumière.
On comprend maintenant l'origine de l'escroquerie : si le Terrien voit partir le Voyageur pour se rendre dans une étoile qu'il sait située à 100 années-lumière, il faut bien trouver une escroquerie intellectuelle pour justifier le retour de ce Voyageur délirant.... 2 siècles plus tard



COMPLEMENT : LE PARAGRAPHE QUE LES CHARLATANS RELATIVISTES FASCISTES S'ACHARNENT A EFFACER (traduit depuis Wikipedia anglophone)

EXEMPLE SPÉCIFIQUE DE PAUL LANGEVIN DE DONNÉES

Dans le texte original de Paul Langevin ( L'Évolution de l'Espace et du Temps ) Traduction: L'évolution de l'espace et du temps d'autres données ont été utilisées: L'étoile - vu à 100 années-lumière par le Terran au repos - est observée par la "Note" (quand il commence son voyage) à une distance de 1 année-lumière. Et sa vitesse est inférieure à vingt-millième de la vitesse de la lumière. (19 999/20 000 c) Voici la présentation du même texte que ci-dessus mais avec les données originales de l'auteur.
Considérons un vaisseau spatial voyageant de la Terre au système d'étoiles le plus proche en dehors de notre système solaire: une distance d = 100 années-lumière, à une vitessev = 0,99995 c (c'est à dire, 19 999/20 000 de la vitesse de la lumière).
(Pour rendre les chiffres facile, le navire est supposé atteindre son plein régime dès le départ fait-il prendre près d'un an à l'accélération de 1 g de se lever à la vitesse.)
Les parties s'engagent à observer la situation comme suit:
Les raisons de contrôle de la mission sur la base de la Terre sur le voyage de cette façon: l'aller-retour aurat = 2 d / v = 200 années dans le temps de la Terre (c'est à diretout le monde sur Terre sera de 200 ans de plus au retour du navire). La quantité de temps que mesurée sur les horloges du navire et le vieillissement des voyageurs pendant leur voyage sera multiplié par le facteur \ Gamma = \ frac {1} {\ sqrt {1 - (v ^ 2 / c ^ 2)}} , Égal aufacteur de Lorentz . Dans ce cas γ = 100 et de voyageurs de l'Langevin auront âgé seulement de 200/100 = 2 ans quand il retourne.
Les membres de l'équipage du navire calculent aussi les détails de leur voyage à partir de leur point de vue. Ils savent que le système d'étoile lointaine et la Terre se déplacent par rapport au navire à la vitesse v pendant le voyage. En repos encadrer la distance entre la Terre et le système d'étoiles estd / γ = d / 100 = 0,9999875 année-lumière ( contraction des longueurs ), à la fois pour l'aller et au retour. Chaque moitié du trajet est 0,9999875 / v = 1 an, et l'aller-retour prend2 × 1 = 2 ans. Leurs calculs montrent ce qu'ils arrivent à la maison après avoir âgés de 2 ans. Calcul final les voyageurs d'est en complet accord avec les calculs de ceux de la Terre, mais ils éprouvent le voyage tout à fait différemment de ceux qui restent à la maison.
Si les jumeaux sont nés le jour où le navire quitte, et on va sur la route tandis que l'autre reste sur Terre, ils se rencontrent à nouveau lorsque le voyageur est de 2 ans et le double séjour à la maison est de 200 ans. Le calcul illustre l'utilisation du phénomène de contraction des longueurs et l' vérifiée expérimentalement phénomène de dilatation du temps à décrire et calculer les conséquences et les prédictions d'Einstein de la théorie de la relativité restreinte .


Traduction: L'évolution de l'espace et le temps

L'évolution de l'espace et le temps (1911)
par Paul Langevin , traduit du français par Wikisource
En français: L'évolution de l'espace ET du Temps , Scientia 10: 31-54

L'évolution de l'espace et le temps
(...) »Cette remarque fournit les moyens de parmi nous qui veut consacrer deux années de sa vie, à savoir ce que la Terre sera dans deux cents ans, et d'explorer l'avenir de la Terre, en faisant en sa vie une avance de saut qui va durer deux siècles pour la Terre et pour lui il va durer deux ans, mais sans espoir de retour, sans possibilité de venir nous informer du résultat de son voyage, car toute tentative de ce genre ne pouvait transporter lui de plus en plus loin. 
Pour cela, il suffit que nos voyageurs consent à être enfermés dans un projectile qui serait lancé depuis la Terre avec une vitesse suffisamment proche de celle de la lumière, mais plus bas, ce qui est physiquement possible, tout en organisant une rencontre avec, par exemple, une étoile qui arrive après une année de la vie du voyageur, et qui le renvoie sur Terre à la même vitesse. Est revenu sur Terre, il a vieilli de deux ans, puis il quitte son arche et trouve nos monde deux cents années plus, si sa vitesse est resté dans la fourchette de un moins vingt-millième de la vitesse de la lumière. Les faits expérimentaux les plus établies de la physique nous permettent d'affirmer que ce serait effectivement ainsi ".




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire