Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 26 janvier 2010

Réponse à Christophe Boyer : il faut dialoguer ! Dans vos commentaires qui ne sont jamais des réponses : Pas de cohérence ! Pas de pertinence ! Pas de science ! Un monologue pseudo-empiriste basé sur des non expériences




Vous bâclez vos schémas comme vous bâclez vos réponses.
Votre arrogance à ne jamais vous donner la peine de fournir, point par point, des arguments à chacun des arguments que je prends la peine – et le temps – de vous donner fait pitié.
L'arrogance habituelle de la caste immobiliste.
Quelqu'un calculera un jour le ration (1 pour 5 ? 1 pour 10) de signes que chacun rédige pour répondre à l'autre.
Si nous n'avions pas autant de spectateurs, je cesserai de perdre mon temps à vous répondre.
Mais 71 visites (Bangkok 31, Paris 23, Khon Kaen 10) fait de ce débat le plus lu de mon nouveau blog.
Je travaille donc pour les lecteurs silencieux en tant que préfigurations des nouvelles générations qui viendront ici tenter de comprendre pour quelles raisons leurs Anciens étaient si obtus, su bornés, si arrogants.
Vous ne seriez pas un théoricien ? Vous ne seriez pas immobiliste ?
Seulement voilà, la science est faite de cohérence et de pertinence.
Et vous n'êtes ni cohérent ni pertinent.
PAS DE COHERENCE

Votre schéma est totalement absurde.
Je l'ai annoté. D'où sortirait cet angle d'environ 100 à 110 degrés formé (en superposant les deux centres successifs de la Terre).
Pour quelle raison mystèrieuse cet angle ne mesure-t-il pas 90 degrés.
Et pourtant, vous prétendiez attendre 6 heures entre vos deux prétendues « mesures ».
En 6 heures, la Terre effectue un quart de rotation. Et donc 90 degrés.
Si vous n'aviez passé ne serait-ce que le temps de répondre à mes arguments en lisant mon texte, vous auriez évité une pareille bourde.
Je ne me fatiguerai pas à tenter de vous sauver la face : vous ne me lisez pas et donc vous n'avez pas remarqué que votre schéma, c'était précisément celui de mon « immeuble de 300 000 kilomètres de haut ».
Mais votre arrogance imbue vous a fait écarté cette possibilité d'un revers de la main.
La différence entre nous deux, ce n'est pas seulement le soin que je porte à lire mes adversaires, c'est aussi le sérieux de mes réponses : je ne fais pas des schémas bâclés et absurdes sur « un coin de table informatique ».
DES SCHÉMAS EXCEL QUI CONTIENNENT DES ÉQUATIONS

Mes schémas sont des dessins effectués par un tableur, à partir de formules. Avec des formules qui contiennent les équations matérialistes à l'œuvre.
Il m'a suffi de remplacer le 53 degrés par 270 degrés puis 0 degrés pour obtenir un schéma similaire au vôtre.
Sauf que le signal émis est effectivement émis après UN QUART DE PÉRIODE DE ROTATION.
(à propos, j'ai perdu le plus de temps à « dessiner » le polygone qui est censé figurer l'équateur terrestre. À cours de patience, je n'en ai mis qu'un seul. Le lecteur imaginera – si besoin est – le suivant)

Et donc, sur la base d'un schéma absurde où l'on ne voit prises en compte ni l'avancée de la Terre ni sa rotation, vous semblez croire que vous seriez un théoricien non théorique, vous semblez pouvoir prétendre ne pas être un immobiliste.
Mais la totalité de votre argumentaire est celui de l'école immobiliste.
PAS DE PERTINENCE.
Vous auriez « vu » ce dont vous parlez ?
Mais alors... où sont donc les détails du protocole expérimental.
Comment vous êtes vous assuré que la trajectoire du rayon laser était effectivement rectiligne ?
Avez-vous placé des capteurs intermédiaires pour vérifier qu'il n'y avait pas "déperdition" de photos ?
A 1 mètre de hauteur, il faut s'assurer que aucun photon ne quitte la trajectoire rectiligne (ou alors une émission omnidirectionnelle ne permet de .... rien prouver.)


Avez-vous fait varier l'écart entre les capteurs et le laser pour vous assurer que la précision ne variait pas avec la distance.


JE SUIS AUSSI CAPABLE DE FAIRE LE BADAUD, DE FAIRE LA MOUCHE DU COCHE


Car enfin, s'il s'agit de dire "je connais une expérience qui contredit vos propos", il n'existe aucun débat.
Entre le dire et le prouver, il y a un fossé.


Pour l'instant, vous avez parlé de quelque chose que vous appelez "expérience" et qui ne ressemble qu'à un témoignage de badaud arrivé après l'accident et près à tout raconter.
A preuve, votre angle de plus de 90 degrés ne correspond à rien de sérieux.


Je vais - de façon pédagogique - vous donner deux exemples de "badaud"


UN LASER DANS LE TRAIN


1° J'ai vu un rayon laser, dans un train, avoir sa lumière qui descendait verticalement. Comme si le train était arrêté.
2° J'ai vu un rayon laser, dans un train. Le rayon allait vers l'arrière du train.


Que voulez-vous qu'on fasse de pareilles "expériences" ?


Et pourtant, elles auraient le mérite de vous mettre en demeure de déterminer la logique de vos propos : vous "suggérer" que la Terre transmettrait son inertie aux photons et que ceux-ci voyageraient comme si la Terre était immobile.
Mais alors, qu'en est-il de la lumière d'un laser dirigé vers le sol, vers le ballast, des photons lancés comme le caillou de Einstein, par la fenêtre du train ?


Y a t-il transfert d'énergie cinétique ?


Si c'est le cas, vous révolutionnez la science !!!



1 commentaire:

  1. He bien merci, votre schéma contient la même information principale que le mien (de manière plus détaillée bien sûr), et confirme donc que vous pensez bien ce que je pensais que vous pensiez...
    Après la période de 6h, on le voit sur votre schéma, le laser **ne frappe plus au même endroi par rapport à l'émetteur**
    Ce qui signifie que si il était initialement braqué sur un détecteur, au bout de 6h, IL NE LE SERA PLUS! Cette fois c'est vous qui l'avez dit, pas moi.
    Dans la réalité, au bout de 6 ou 600 heures, le laser reste toujours braqué sur le détecteur, et oui je l'ai vu, il y a sur Terre des milliers de systèmes de sécurité qui comptent sur ce fait pour fonctionner. Il en existe même pour les enfants, c'est vous dire si c'est simple à mettre en oeuvre:
    http://www.eveiletjeux.com/Produit-144623/Laser-alarme.htm

    Comment expliquez-vous que ce type de dispositif fonctionne, alors que VOTRE schéma semble indiquer que c'est impossible?

    Quant à savoir si le vide y change quelque chose, rappelons que Z&A, ce n'est pas dans le vide, mais vous avez malgré tout fait le même genre de raisonnement.

    > Quelqu'un calculera un jour le ration (1 pour 5 ? 1 pour 10) de signes que chacun rédige pour répondre à l'autre.

    En général quand un étudiant pose une question, le prof' utilise beaucoup plus de "signes" pour lui répondre. Comme je l'ai dit je ne suis pas en train de défendre une théorie, je suis simplement en train de soulever un problème, grosse nuance!

    > Un monologue pseudo-empiriste basé sur des non expériences

    Comme vous venez de le constater, l'expérience "laser braqué sur un même point toute la journée, laser frappant le même point par rapport à l'émetteur toute la journée contrairement à ce qu'on voit sur le schéma ci-dessus" est pratiquée par des enfants de 6 à 12 ans, on ne peut donc pas parler de non-expérience.
    Et vous, monsieur Toutain, sur quelles expériences se base votre croyance dans le matérialisme?

    RépondreSupprimer