Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 29 janvier 2010

un débat sur le blog de Paul Jorion : Indifférence de la formoisie de la Terre du Nord


Un anonyme Ghost Dog s''inquiète de l'avenir.


29012010

Le temps qu’il fait, le 29 janvier 2010

Publié par Paul Jorion dans Constitution pour l’économieEconomieMonde financierPolitiquesociologie, tags: 
=


"Elle décrivait les bons alimentaires de la mairie, la distribution hebdo des restos, l’aide de la famille.

C’est ce qui nous attends à moyen-terme…tous, enfin la majorité d’entre nous.

Le rapport de Natixis ne dit pas autre chose.

Bien sûr cela prendra du temps…(suffisement pour que les Etats instaurent des politiques sécuritaires capable de contenir les formes de révoltes que ces conditions sociales ne manqueront pas d’entraîner ?)

Qu’allons nous faire de ce temps nous interrogez-vous ?

Une question essentielle, à laquelle nous tardons à répondre…

tic-tac, tic-tac, tic-tac…"

Le marxisme nous enseigne que lorsque les classes exploiteuses secondaires (qui furent invitées à partager le butin et qui s'en retrouvent expulsées) [sont attaquées à leur tour] il est nécessaire de produire les outils conceptuels pour mettre cela en lumière.
Sans état d'âmes, la génération de mes parent pilla le Tiers Monde et obtint assez de miette pour vivre en consommant l'équivalent de plusieurs mois de PIB mondial : en consommant ce que produisaient plusieurs individus moyen.

En franchissant ce seuil du PIB mondial moyen, les prétendus exploités étaient devenus des exploiteurs.

Les resto du coeur, la rue, l'assistanat sarkozyste à fonction d'humiliation [RSA plus la belle prime de 152,45 euros (merci Père Noel capitaliste !) que certains viennent de toucher], sont le Talon de Fer pour écraser cette classe formoise qui avait abandonné à leur sort nos cousins de Chine, d'Afrique, de Terre du Sud.

Il n'y aura de projet salvateur qu'anticapitaliste.
Mais à la condition de comprendre les leçons de Parvus-Trotsky et de commencer par se battre pour la fin véritable du colonialisme.

Tant que Michael Agbor et ses camarades de Kienké au Cameroun se battront seuls pour augmenter de quelques euros le salaire que leur verse l'esclavagiste Vincent "Crassus" Bolloré, lui et ses amis de métropoles pourront rire de vos efforts et de vos souffrances.

Que sont quelques centaines de SDF qui meurent en France chaque année quand l'occupation impérialiste de l'Afrique assassine 8200 bébés de moins de un an chaque jour qui passe ?
Que sont les victimes sanitaires d'un système de santé où le pauvre est humilié par les vexations et les moqueries quand un génocide sanitaire assassine - dans l'indifférence française générale - 3 MILLIONS DE BEBES AFRICAINS chaque année (INED 2005 en ligne)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire