Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 15 avril 2014

Jacob Rogozinski, vous refusez de voir le complot d'extrême-droite et méconnaissez le complot Bourry-OMERTA76 qui nous harcèle depuis novembre 2011




« Surprenant paradoxe : plus les moyens de communication se développent et plus se renforce cette croyance en une zone d'ombre où se trameraient les pires machinations ».(extrait de l'article de Jacob Rogozinski)


« Allez donc demander à Serge Tillmann quelle est donc l'origine des ragots diffamateurs qu'il balançait impunément devant les parents d'élèves à l'encontre de l'enseignante qu'il avait suspendue une semaine avant : « Antisémite » l'accusait-il
Allez donc demander à Serge Tillmann une copie de la fausse page Facebook imputée à l'enseignante Julie Amadis (….)
Ah oui, je ne vous l'ai pas dit : c'est l'inspecteur d'Académie du Havre qui fabrique et diffuse des rumeurs diffamatoires totalement délirantes. » (en fin de cet article infra)



Un lien vers le stockage jpg de cette image sur
le site officiel de l'ONUCI a été
caractérisé de commencement d'"atteinte
 à la vie privée" du barbouze Jean-Marie Bourry
source ici Abidjan.net qui eux peuvent publier
sans encourir de condamnation des juges voyous

Vous voyez les gens qui voient les complots. En les imaginant réels.
Moi, les complots, je les vis !
UN COMPLOT TRAMÉ DANS L'OMBRENul ne sait si cette nouvelle extrême droite est appelée à se développer. Il nous semble cependant que son émergence soulève des interrogations essentielles ; qu'elle nous invite à réfléchir sur la logique de la haine, sur les dispositifs qui la propagent et les fantasmes qui la sous-tendent. Qu'est-ce qui caractérise ces folles rumeurs et ces campagnes agressives qui se succèdent depuis quelques mois ?
Même si les cibles peuvent sembler différentes, elles mettent en cause à chaque fois un complot, tramé dans l'ombre par un puissant « lobby » avec la complicité des médias et de l'Etat. (source Le Monde)

Je suis bien placé pour connaître les complots. Ils sont trois repentis à avoir balancé leurs camarades de trois cabinets noirs de diffamation à mon encontre. Ils se réunissaient entre 1988 et 1991 et furent balancés plusieurs années plus tard par d'honteux participants à ces réunions honteuses réunissant LCR dégénérés et PCF dans la bonne tradition stalinofasciste.

Je suis bien placé pour connaître les complots de la Franceàfric : 4 juges voyous paralysés me laissent, depuis 6 mois, sans aucune réaction les qualifier de « juges voyous » en en apportant les preuves. Je grimpe sur les pages Facebook de ces messieurs de plus en plus haut. Juge voyou Michael Janas, président du TGI d'Angoulême auteur et receleur de faux en, juge voyou Bougon de la Cour d'Appel de Bordeaux receleur de faux en écritures, juge voyou Bernard Ors auteur et receleur de faux en écritures, juge voyou Robert Miori auteur et receleur de faux en écritures.
Il a fallu un 5° procès pour que quelqu'un – après avoir accepté de nous convoquer sans les pièces manquantes...... et réclamées depuis mai 2012 ….. finisse par débouter ce plaignant acharné à notre perte : le barbouze de l'ONUCI responsable récompensé pour les trucages électoraux et la victoire de Pinochet-Ouattara Jean-Marie Bourry chef de la police de l'oNUCI.
Vous dénoncez des complotistes.... sans voir les complots !

Pourquoi ne dénoncez-vous pas la visite de Marine Le Pen au financier sioniste en Floride !
Ce FAIT dérange beaucoup de monde dans la galaxie soralo-lepenisto-dieudonniste.
Il fait tache sur l'ensemble.

Pourquoi ne dénoncez-vous pas la principale imposture de ce réseau : le fait de détourner la jeunesse des crimes de la Franceàfric, le fait de camoufler les 10% de mortalité infantile en Afrique pour les focaliser sur les 2,5% de mortalité infantile à Gaza ?

Pourquoi, comme je le fais depuis des années, ne dénoncez-vous pas ce prétendu « antisionisme » qui n'est qu'un antisémitisme Franceàfric.
Une technique subtile pour cacher les crimes de la France en Afrique en désignant l'armée d'Israel comme la coupable unique des maux de ce monde.

Je fus un antisioniste aux côtés du fils du rabbin de Strasbourg, quand il était trotskyste.
Je suis resté antisioniste. Mais qui réclame autant la destruction des Etats bourgeois compradores autour d'Israel que la destruction de l'Etat bourgeois impérialiste Israel.
Je suis un antisioniste qui réclame 1000 euros pour tous les Terriens.

Mais je dénonce les détourneurs d'attention en France qui camouflent la mort annuelle (INED 2005) de 3 millions de bébés africains.


Mais ces gens-là ont des maitres très puissants.
Tellement puissants que c'est l'appareil d'Etat français qui est maintenant occupé au Havre à fabriquer des rumeurs !
AHURISSANT ?

Allez donc demander à Serge Tillmann quelle est donc l'origine des ragots diffamateurs qu'il balançait impunément devant les parents d'élèves à l'encontre de l'enseignante qu'il avait suspendue une semaine avant : « Antisémite » l'accusait-il
Allez donc demander à Serge Tillmann une copie de la fausse page Facebook imputée à l'enseignante Julie Amadis dans la réunion qu'il avait convoquée le 8 avril au Havre.
Allez donc demander à Serge Tillmann pour quelle étrange raison il n'a pas demandé à prendre connaissance – pour en démasquer le prétendu caractère diffamateur – des épais classeurs de préparation de classe de l'enseignante suspendue Julie Amadis
Allez donc lui demander pour quelle raison il mentait effrontément sur la date du 28 mars, jour de la signature de la lettre de suspension...... quand il prétendait que le motif de la suspension était le fait que l'enseignante n'était pas venue à 7h45 le …..lundi 31 mars à sa convocation au bureau de l'Inspection Académique...
Ah oui, je ne vous l'ai pas dit : c'est l'inspecteur d'Académie du Havre qui fabrique et diffuse des rumeurs diffamatoires totalement délirantes.

Avant de vous en prendre aux futures bandes armées illégales de l'Etat esclavagiste, commencez par mettre en lumière leurs liens avec les donneurs d'ordre de cet état et les agissements actuels de cet Etat lui-même : j'ai été poursuivi en diffamation 11 mois après un article, convoqué sans avocat par un OPJ voyou pour voir l'enquête ressurgir maquillée comme une vieille bagnole à Angoulême sous forme d' »atteinte à la vie privée pour propos excessifs »
Les complots, ils existent bel et bien.
Mais vous, Jacob Rogozinski, vous refusez de les voir !


COMPLEMENT :
Je viens de découvrir ce texte !
AMUSANT
Ces deux découvertes sont amplifiées par le nouveau livre « Conspiracy Theory in America » (La Théorie de la Conspiration aux USA, ndt) écrit par le politologue Lance DeHaven-Smith, publié plus tôt cette année par University of Texas Press. Le Professeur DeHaven-Smith explique pourquoi les gens n’aiment pas se faire traiter de « conspirationnistes »: le terme fut inventé et fait circuler par la CIA pour critiquer et railler les gens qui demandaient des comptes sur l’assassinat de J.F. Kennedy! « La campagne de la CIA pour rendre populaire le terme « théorie de la conspiration » et l’adhésion à de telles théories la cible de railleries et d’hostilité doit, hélas, recevoir le crédit d’avoir été l’une des initiatives de propagande les plus réussies de tous les temps. »
En d’autres mots, les gens qui se servent des termes « théorie de la conspiration » et « conspirationniste » comme insulte le font comme résultante d’une conspiration réelle, largement documentée et incontestée par la CIA pour étouffer l’enquête sur l’assassinat de JFK. Cette campagne, au fait, était totalement illégale, et les agents de la CIA impliqués sont des criminels; la CIA n’a pas le droit de mener des opérations domestiques, mais enfreint régulièrement la loi pour ce faire dans des opérations domestiques allant de la propagande aux assassinats.
DeHaven-Smith explique aussi pourquoi ceux qui doutent des explications officielles de « crimes importants » sont enthousiastes pour discuter du contexte historique. Il souligne qu’un grand nombre d’affirmations de conspirations se sont avérées être fondées, et qu’il semble y avoir des liens forts entre beaucoup de « crimes de l’état contre la démocratie » encore irrésolus. Un exemple évident est le lien entre les assassinats de John F. Kennedy et son frère Robert F. Kennedy, qui ont toutes deux pavé le chemin de présidences qui ont continué la guerre du Vietnam. Selon DeHaven-Smith, nous devrions toujours discuter des « assassinats Kennedy » au pluriel, parce que les deux meurtres semblent être des aspects du même crime plus large.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire