Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 10 avril 2014

L'Havrais Vérité: Un premier compte-rendu de la réunion de l'IA Serge Tillmann à l'école Valmy par Séverine Breton, parent d'élèves déléguée élue au Conseil d'école

"Pour conclure, Mme Amadis n'est pas réintégrée
 et les enfants perturbés doivent aller
 voir la psychologue de l'école."
Conclusion du texte de Séverine Breton


Réunion du 8 avril 2014 a l'école Valmy 1 réunissant deux inspecteur d'Académie Tillmann et Deplanque ainsi que les deux directeurs de l'école Valmy 1 et Valmy 2
et les parents d'élèves (source Facebook de la déléguée reproduit sur L'Havrais Vérité)

Au début, m. Tillmann prend la parole pour parler de ce qui s'était passé jeudi 3 avril .
Sur ce, moi-même parent d'élèves, je demande le motif de la suspension, la durée, la réintégration de Mme Amadis et la suppression de la note de 3/20.
Cette lettre signée le 28 mars prouve
 le mensonge  de l'IA Serge Tillmann
et confirme les dires
de Séverine Breton
Silence tout d'abord, ensuite, aucune réponse, m Tillmann dit que la suspension n'était pas prévu le lundi 31 mars, or la lettre date du 28 mars.
Ce Monsieur nous demande à moi et mon collègue Yasid de fournir la lettre de la suspension.
Elle était dans les mains de Mme Amadis.
La réintégration est demandé de nouveau car les élèves de CE1 sont perturbés car avec la remplaçante ce n'est pas le même.
Mme Lemorvan prend la parole en disant qu'elle vient d'arriver qu'il faut laisser le temps aux enfants de s'habituer et que de toute façon après ce qu'avait fait Mme Amadis elle n'était plus la bienvenue.
Sur ceux, je propose de demander l'avis aux enfants mais personnes ne voulaient les impliquer.
Je reprends sur le fait que m Basely un ami de m Deplanque avait fait des faux en écritures puisque même le directeur de Valmy 1 a dû envoyer un courrier pour démentir ce qu'il avait noter en ce nom.
Suite, à cela, m Tillmann dit que je ne dois pas faire de diffamation.
Je lui réponds qu'il n'a qu'à me faire un procès.

Le tract des parents d'élèves qui leur a
valu des menaces en Conseil d'école
Sur l'histoire, des violences à Varlin, 6 ans plus il nous informe que l'affaire a été jugé et classé et qu'ainsi la directrice et l'atsem n'ont eu aucune sanction aucune suspension.

Nous sommes revenus sur la note de Mme Amadis en montrant le travail fournis, les deux directeur unanimes disent que Mme Amadis faisait du beau travail.
Mais après, m Tillmann parle de l'article sur l'étoile de David fait passer Mme Amadis pour antisémite alors qu'il n'a pas été au bout de l'article car c'était pour parler du refus au début de l'année des élèves roms.

La véritable pétition
des parents d'élèves
Ensuite, les instituteurs ont parlé du faux messages de Mme Amadis aux autres instituteurs. Ce n'était pas le vrai Facebook de Mme Amadis de même le message comme quoi le directeur de Valmy 1 est soi disant un harceleur sexuel or cela ne vient pas du blogueur .
Sur ceux, Mme le Morvan réitère que ce sont des bon instituteurs.
D'autres parents réclament le retour de Mme Amadis pour les enfants.
De là, la directrice conseille aux parents de prendre rendez-vous avec la psychologue de l'école.
Eh oui, ils préfèrent envoyer les enfants en thérapie plutôt que de réintégrer Mme Amadis. C'est le monde l'envers.
La totalité de la réunion n'y est pas car personne ne se respectait et on n'arrêtait pas de me couper la parole mais j'ai été défendue par un parent d'élève de CE2 .
Pour conclure, Mme Amadis n'est pas réintégrée et les enfants perturbés doivent aller voir la psychologue de l'école.


LIRE AUSSI

mardi 8 avril 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire