Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 16 avril 2010

Chez Paul Jorion : Une réponse à Henri-François Defontaines (citations, sources, honnêteté, Relativité Restreinte, Albert Einstein, "paradoxe" des prétendus "jumeaux" de Langevin)

Ce commentaire n'a pas (encore ?) été validé chez Paul Jorion


Il répond à

H.F.D dit :
8 avril 2010 à 18:34
Lorsque j’écris au sujet de Paul Langevin, c’est au physicien que je fais référence et non au stalinien. Il aurait pu être bobo-islamo-sarkoziste que cela n’y changerait rien. Ce physicien que vous qualifiez d’idiot et d’ignare était suffisamment pris au sérieux par Einstein (et très ami avec Marie Curie) pour que celui ci réfléchisse au paradoxe qu’il venait d’énoncer. La solution qu’Einstein en a donnée était que ce paradoxe ne s’appliquait pas à la théorie de la relativité restreinte en raison des accélérations subies par le voyageur. Je ne fonde pas sur un texte d’Einstein, mais plutôt sur ce qu’en disent de nombreux épistémologues (Il y en a même un qui écrit que cela a empêché Einstein de dormir. Pour ma part, je n’en sais rien, je ne partageais pas sa couche), d’où le « il semblerait » avec lequel j’introduis ma phrase et que vous supprimez. Seriez-vous en train de commettre un faux en écriture ? Il faudra que vous le référenciez sur votre site.
Ceci dit, puisque le sujet vous intéresse, trouvez moi un référentiel n’ayant jamais été accéléré, et dans lequel s’applique la théorie de la relativité restreinte. Je vous rappelle à tout hasard que notre univers est censé être né il y a environ quinze milliards d’année à partir d’une singularité et qu’il est depuis en expansion, voire en inflation. Je précise que je parle de la théorie qui explique la symétrie des transformations de Lorentz et non de l’utilisation des mêmes transformations, qui permettent de calculer très précisément la dilatation du temps vécue par les muons qui arrivent sur terre, et que l’on mesure expérimentalement.
Pour vous y aider et puisque vous semblez avoir du mal à réfléchir sans source :
« Résolution du paradoxe.
Autrement dit, pour que l’équivalence des situations puisse s’appliquer au cas des jumeaux, il faudrait que les mouvements de chacun d’eux soient rectilignes, uniformes, de vitesse constante INDEFINIMENT (c’est moi qui souligne) »
Comprendre la relativité-Publication universitaire-Cinquième édition 1999- page172

Bon courage.


Bonjour

Je découvre aujourd'hui votre réponse du 8 avril (mes commentaires étant validés avec retard - quand ils ne sont pas effacés -, je suis contraint de penser à revenir voir {j'ai un accès Internet gratuit dans un "resto wifi"} s'ils ont été (ou non) l'objet de réponses lorsque Google oublie de référencer la présence de ces réponses comportant mon identité)
Je vous remercie de votre réponse courtoise et ironique.
Je vais donc vous répondre tout aussi courtoisement.
Tout aussi ironiquement aussi.
Ma citation (de vos propos initiaux), à laquelle vous faite référence était :
========
Yanick Toutain dit :
8 avril 2010 à 13:55
« Il semblerait qu’Einstein partageait mon avis, puisque pour résoudre ce paradoxe, il disait que la symétrie relativiste (de la relativité restreinte) était brisée pendant la phase de demi-tour. Le jumeau voyageur avait ressenti l’accélération lié au demi-tour (il s’était senti plaqué sur son siège, ou plus lourd), le sédentaire ne l’avait pas ressenti (il ne s’était senti plaqué sur son siège ou plus lourd à aucun moment), ce qui expliquait que le voyageur revenait physiquement plus jeune que le sédentaire.
Ainsi, même pour Einstein (dont pourtant je ne partage pas certaines idées), la différence d’âge qui était purement observationnelle durant le voyage à vitesse constante devenait physique lorsque les jumeaux se retrouvaient en raison de l’accélération subie par le voyageur. »
===
J'avais cité un paragraphe entier de votre texte.
Vous remarquez, à juste titre, mon acharnement, mon obstination à SOURCER mes commentaires, à SOURCES mes analyses. De la même façon que je donne mes SOURCES et que je publie les VERITABLES TEXTES des principaux auteurs relativistes (Albert Einstein, Banesh Hoffman, Léopold Infeld, Jacques Merleau-Ponty, etc etc...)
La relecture de la citation des propos que vous teniez est parfaitement claire : Vous commencez par un conditionnel :
"Il semblerait qu’Einstein partageait mon avis"
mais ce conditionnel portait sur l'adéquation de votre analyse et de la sienne.

Mais vous poursuiviez par un IMPARFAIT (de l'indicatif)

"il DISAIT que la symétrie relativiste (de la relativité restreinte) était brisée pendant la phase de demi-tour"

Cette phrase est parfaitement claire et son interprétation complète se trouve au programme de CM2.
Le membre "il disait" suivi par une complétive "que .... " ne soulève aucun doute et ne relève en AUCUNE façon du CONDITIONNEL précédent.
C'est le fait qu'il [selon vous et le faux en écriture dont vous AVOUEZ l'existence] DISAIT quelque chose, c'est le fait que [selon vous] il "disait que la symétrie relativiste (de la relativité restreinte) était brisée pendant la phase de demi-tour" que je considère être une pure IMPOSTURE.

Vous avez osé MENTIR en écrivant - mensongèrement - que j'aurais "SUPPRIMÉ" le "il semblerait" avec lequel vous avez introduit votre phrase.

==citation
le « il semblerait » avec lequel j’introduis ma phrase et que vous supprimez. Seriez-vous en train de commettre un faux en écriture ? Il faudra que vous le référenciez sur votre site.
==


En somme, vous m'accusez
1° d'avoir effacé un élément de votre phrase (ce qui est faux)
2° de, sur la base de cet effacement (faux) avoir retiré l'aspect "conditionnel" de vos propos.

... alors même que le menteur c'est vous : je n'ai rien effacé du tout.

j'aimerais beaucoup que l'honnête monsieur Jorion vienne ici faire un peu d'arbitrage éthique quant aux accusations fallacieuses et dolosives.

Car vous m'imputez des comportements scandaleux (effacer un élément de phrase déterminant) quand vous souhaiter faire un rideau de fumée sur votre propre FAUX EN ECRITURE ÉPISTÉMOLOGIQUE : faire tenir par Albert Einstein des propos totalement inventés par votre personnelle imagination fertile.

Le pire, c'est qu'il semble bien que vous réitérez votre exploit et que vous en commettez un supplémentaire.

Juste avant le passage dans lequel vous me traitez de menteur par déformation de citation, vous écriviez :
==citation
Ce physicien que vous qualifiez d’idiot et d’ignare était suffisamment pris au sérieux par Einstein (et très ami avec Marie Curie) pour que celui ci réfléchisse au paradoxe qu’il venait d’énoncer. La solution qu’Einstein en a donnée était que ce paradoxe ne s’appliquait pas à la théorie de la relativité restreinte en raison des accélérations subies par le voyageur. Je ne fonde pas sur un texte d’Einstein, mais plutôt sur ce qu’en disent de nombreux épistémologues (Il y en a même un qui écrit que cela a empêché Einstein de dormir. Pour ma part, je n’en sais rien, je ne partageais pas sa couche),
===
Je série :
1° Langevin aurait énoncé un PARADOXE ?
J'ai eu fréquemment l'occasion de citer Langevin
http://www.google.fr/search?num=100&hl=fr&newwindow=1&rls=com.microsoft:fr:&rlz=1I7TSEA_fr&q=Langevin+%22yanick+toutain%22&meta=&aq=f&aqi=&aql=&oq=&gs_rfai=

Il suffit d'aller chercher sur Wikipédia le VERITABLE texte de 1911 de Langevin
L’Évolution de l’espace et du temps
http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99%C3%89volution_de_l%E2%80%99espace_et_du_temps

Pour découvrir où se situe le prétendu "paradoxe" :
Le mot paradoxe (Google vous le confirme) ne se trouve PAS UNE SEULE FOIS sur la page.
http://www.google.fr/search?num=100&hl=fr&newwindow=1&rls=com.microsoft:fr:&rlz=1I7TSEA_fr&q=site:http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99%C3%89volution_de_l%E2%80%99espace_et_du_temps+paradoxe&meta=&aq=f&aqi=&aql=&oq=&gs_rfai=

alors que le mot "accélération" se trouve 17 FOIS !!!
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:oEiFZ6D75fEJ:fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99%C3%89volution_de_l%E2%80%99espace_et_du_temps+site:http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99%C3%89volution_de_l%E2%80%99espace_et_du_temps+acc%C3%A9l%C3%A9ration&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

Un relativiste honnête homme n'a qu'à se rendre sur mon site révolisation actu : je viens de Republier un "florilège" einsteiniste PROUVANT que l'accélération est TOTALEMENT INCOMPATIBLE avec la Relativité Restreinte
JEUDI 8 AVRIL 2010
LA RELATIVITÉ RESTREINTE ÉTUDIE LES DÉPLACEMENTS A VITESSE CONSTANTE (L'imposture relativiste: Les citations de l'imposture et les réactions des relativistes)
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/04/la-relativite-restreinte-etudie-les.html

Je suis en train de devenir la principale ressource Internet francophone pour lire LES VERITABLES ECRITS DE ALBERT EINSTEIN !!!

Et encore d'autres textes sourcés à
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/04/en-defense-du-materialisme-en-defense.html
DIMANCHE 4 AVRIL 2010 En défense du matérialisme, en défense de Newton contre les charlatans ; des textes démontant l'imposture relativiste. en cours d'édition
===

Nous allons vaincre les escrocs relativistes en nous contentant de PUBLIER LEURS VERITABLES ECRITS et LEURS DONNEES BRUTES (données qui prétendent "prouver" la validité "en pertinence" de la relativité)


Le "PARADOXE" de Langevin c'est le fait qu'un CHARLATAN prétende parler de RELATIVITE RESTREINTE en 1911 (4 ans avant la Relativité Générale de 1915) alors même qu'il truffe son texte d'incohérences et de stupidités.
La stupidité la plus énorme étant la fusée qui revient sur Terre
sans laisser "aucun trou à l'endroit de la surface où il serait passé" !!!

TROP DRÔLE LE CLOWN LANGEVIN !!!


== citation Paul Langevin
Nous avons d’autre part toute raison de penser que si un projectile arrivait vers la Terre avec une telle vitesse, celle-ci ne s’apercevrait même pas de son passage et qu’il s’arrêterait seulement à une certaine profondeur dans le sol sans laisser même aucun trou à l’endroit de la surface où il serait passé. À peine se produirait-il sur sa trajectoire à travers l’atmosphère un léger accroissement de la conductibilité électrique de l’air. Nous savons, en effet, par l’exemple des particules α ; du radium, que des atomes matériels d’hélium dont la vitesse est à peine de 20.000 kilomètres par seconde, peuvent suivre à travers la matière une trajectoire parfaitement rectiligne et traverser d’autres atomes sans laisser d’autre trace de leur passage qu’un accroissement de conductibilité, et notre projectile aurait, par unité de masse une énergie cinétique cent mille fois plus grande que les particules α ; Il constituerait une radiation extraordinairement pénétrante. Il faudrait, pour éviter ces difficultés, trouver un moyen de ralentir progressivement son mouvement à mesure qu’il approcherait de la Terre. Il ne semble pas qu’on puisse non plus tenter ici l’emploi du principe de la fusée que mon ami M. Perrin propose d’utiliser pour les voyages interplanétaires.
==
2° Quant à vous, vous finissez par écrire
"La solution qu’Einstein en a donnée était que ce paradoxe ne s’appliquait pas à la théorie de la relativité restreinte en raison des accélérations subies par le voyageur."

Une nouvelle fois, SI VOUS AVEZ UNE SOURCE, CITEZ-LA !!!

Si vous avez un texte de Einstein qui traite (de facto) Paul Langevin d'idiot et d'âne qui n'a RIEN compris à la Relativité restreinte , je suis plus que preneur.



3° citation "Je ne fonde pas sur un texte d’Einstein, mais plutôt sur ce qu’en disent de nombreux épistémologues."

Il n'est tout de même pas compliqué de faire une citation complète et d'indiquer l'ouvrage, l'auteur, la date de rédaction (pour ma part, je rajoute l'éditeur, le traducteur et les dates de publication).



4° (Il y en a même un qui écrit que cela a empêché Einstein de dormir. Pour ma part, je n’en sais rien, je ne partageais pas sa couche),"

Si c'est une blague sur le fait que Langevin couchait avec Marie Curie, ils font ce qu'ils veulent !!!
S'il y avait autre chose à comprendre (sur celle qui bossait avec Einstein et qui s'est faite grugée en passant aux oubliettes ou sur sa cousine)... vous nous expliquerez ...

==
Et pour la fin de votre commentaire
==citation
"Ceci dit, puisque le sujet vous intéresse, trouvez moi un référentiel n’ayant jamais été accéléré, et dans lequel s’applique la théorie de la relativité restreinte. Je vous rappelle à tout hasard que notre univers est censé être né il y a environ quinze milliards d’année à partir d’une singularité et qu’il est depuis en expansion, voire en inflation. Je précise que je parle de la théorie qui explique la symétrie des transformations de Lorentz et non de l’utilisation des mêmes transformations, qui permettent de calculer très précisément la dilatation du temps vécue par les muons qui arrivent sur terre, et que l’on mesure expérimentalement."
===
Je ne vois pas le rapport : ce ne sont pas les newtonistes qui ont polarisé le débat sur "le temps et les longueurs sont relatives dans les repères d'inertie" !!!
Mes équations newtonistes peuvent convenir pour des vitesses constantes ou être modifiées pour des vitesses variables.
Mais ce sont des VITESSES.
Donc des changements de lieux dans le vide.

Einstein qui croyait aux "étoiles fixes" a refusé Lemaitre, Hubble et le Big Bang.
Il inventa même une constante lambda pour que l'univers et les étoiles puissent RESTER IMMOBILES !!!

La "vie" prolongée du méson mu est une pure FOUTAISE STATISTIQUE qui n'a rien à voir avec les vitesses.
Les escrocs COMPTENT LE NOMBRE DE MUONS et prétendent qu'il prouve un gamma de 50 et quelques basés sur 0,9994 c (de mémoire)
Cela n'a rien à voir avec une EXPERIENCE !!!

La dilation du temps du muon est un délire relativiste !!!

J'avais déjà écrit là-dessus
http://site.voila.fr/monsyte/de/SCIENCES/scphys/L_imposture_relativiste/Les_relativistes_et_leur_marchandise_frelatee.htm
Les relativistes et leur marchandise frelatée Yanick Toutain Samedi 17 mars 2007

== citation


Pour vous y aider et puisque vous semblez avoir du mal à réfléchir sans source :

« Résolution du paradoxe.
Autrement dit, pour que l’équivalence des situations puisse s’appliquer au cas des jumeaux, il faudrait que les mouvements de chacun d’eux soient rectilignes, uniformes, de vitesse constante INDEFINIMENT (c’est moi qui souligne) »
Comprendre la relativité-Publication universitaire-Cinquième édition 1999- page172

Bon courage.
==
UNE SOURCE ?

Mais QUI a écrit ce texte ?
A quelle date ?

Et quel lien l'auteur (qui écrit comme un hérétique intelligent) entretient-il avec la secte relativiste ?
Comment la secte réagit-elle face à quelqu'un qui - à juste titre - REFUSE de faire revenir sur Terre le VOYAGEUR DE LANGEVIN s'il s'agit de rester à l'intérieur du cadre conceptuel de la Relativité Restreinte ?

Voilà des questions qui méritent des réponses.


Je les attends.

J'attends votre bonne foi concernant les "citations" précédentes.
Google enregistrera (pour l'éternité électronique) nos échanges et la qualité de ceux-ci.
http://www.google.fr/search?q=Henri-Fran%C3%A7ois+Defontaines&num=100&hl=fr&newwindow=1&rls=com.microsoft:fr:&rlz=1I7TSEA_fr&sig=AMEaWZyvWPwMH-SmHcKN7ogm6yu5bJrmXw&output=search&pws=0

Quant au texte que j'ai publié concernant "VOTRE" miroir (que j'avais cru être celui de Paul Jorion à la suite de Merleau-Ponty et de Philippe Frank)....

présentation
chez Paul Jorion : le miroir "de Henri-François Defontaines"
http://revolisation.blogspot.com/2010/04/le-miroir-de-henri-francois-defontaines.html
texte
Le miroir de Henri-François Defontaines-Jacques Merleau-Ponty-Philippe Frank
http://revolisation.blogspot.com/2010/04/le-miroir-de-henri-francois-defontaines.html


vous pouvez contribuer à l'avancement de la science matérialiste.
Avec bonne foi.

Merci d'avance.

Yanick Toutain



PS : Cessez d'ironiser sur le fait que l'on puisse avoir le souci des citations, de leur véracité, de leurs sources.
Cela pourrait, si vous persistiez, nuire gravement à votre réputation. Réputation télématique. Réputation sociale ensuite.
Ne sous-estimez pas les nouvelles technologies et leur pouvoir révolisationnaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire