Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 8 avril 2010

LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN ou LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES par Yanick Toutain Chapitre 4

en cours d'édition



LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN
ou
LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES

Par Yanick Toutain
chapitre 1 chapitre 2 chapitre 3 chapitre 4


 Alors, Albert, est-ce que l'usage abusif de papier pour imprimer toutes ces pages aurait enfin atteint ta mauvaise conscience afin de t'inciter à détailler tes calculs ?

  • Oui, monsieur
  • Et ?…
  • Voilà… Pendant que vous avez les yeux fermés, vous croyez que j'ai avancé. Et alors, je vous lance un ballon.
  • C'est toi qui le lance ?
  • C'est moi. Et quand vous le recevez, vous regardez quelle distance il a fait… Ensuite, vous divisez la distance par le délai (sur MA montre) et vous avez ma vitesse.


Ami lecteur, Albert confond tout ! Il est bête ! On va néanmoins vous expliquer ses explications : Après que le footballeur ait quitté le voisinage d'Albert et s'en soit écarté en marchant (à 1 mètre par seconde), il s'écoule 4 secondes.
A la vitesse w = 1 (m/s), le footballeur a parcouru 4 mètres.
A cet instant précis, Albert, qui n'a pas bougé, tape dans le ballon. Le ballon a une vitesse b = 3 (m/s)












Après que le train ait quitté la gare…

le train a parcouru 4 m
le ballon photon a une vitesse b = 3
 quel suspens !

LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN ou LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES par Yanick Toutain
Chapitre 4 (2)

Une seconde plus tard, le footballeur en marche se trouve à 5 mètres d'Albert
(4 + 1)
Le ballon lui est à 3 mètres d'Albert.
Deux secondes plus tard, le footballeur se trouve à 6 mètres d'Albert
6 = 4 + ( 1 * 2 )
ainsi que le ballon
6 = 3 * 2
Il s'est donc écoulé 6 secondes depuis le début.
Et le ballon a fait un trajet de 6 mètres.
D'après la théorie d'Albert, la vitesse relative de Albert par rapport au footballeur en marche est égale à…
1 ( m / s )
Vérifions
soit p = 4 (secondes)
le délai écoulé quand Albert shoote
et donc W * p est la distance parcourue par le footballeur quand Albert tape dans le ballon
W * p = 1 * 4 = 4
Après un nouveau délai q (q = 2 ), le footballeur a parcouru une distance supplémentaire w * q (le ballon rattrape le footballeur) et la somme de ces deux distances est franchie par le ballon en un délai q. Il a parcouru
B * q = p * w + q * w
B * q = ( p + q ) * w
Et donc
B * q / ( p + q ) = w
On retrouve la vitesse objective du footballeur
1° Comparer ce résultat avec la vitesse perceptive du train pour la gare
2° Comparer les formules
3° Justifier les différences

Le train se trouve à 5 mètres de la gare

Le ballon photon est à 3 m de la gare


Le train est à 6 m de la gare

Et le ballon photon l'a rejoint






W * p est la distance parcourue par le train quand le ballon quitte la gare
 Ami lecteur ! dépêches-toi de cliquer sur le chapitre 5 dès que tu le pourras pour lire la suite des extraordinaires aventures d'Albert le crétin !


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire