Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 8 avril 2010

chez Paul Jorion : Henri-François Defontaines disposerait d'un texte dans lequel Einstein évoquerait les "jumeaux de Langevin" : H.P. Desfontaines cite : "il disait que la symétrie relativiste (de la relativité restreinte) était brisée pendant la phase de demi-tour." Je manifeste ma profonde surprise et mon - éventuel si ce n'était pas un faux - intérêt.

en réponse à

Paradoxe des jumeaux et accélération des référentiels, par Henri-François Defontaines

Auteur : Paul Jorion | Classé dans : Philosophie des sciences



8 avril 2010 à 13:55
« Il semblerait qu’Einstein partageait mon avis, puisque pour résoudre ce paradoxe, il disait que la symétrie relativiste (de la relativité restreinte) était brisée pendant la phase de demi-tour. Le jumeau voyageur avait ressenti l’accélération lié au demi-tour (il s’était senti plaqué sur son siège, ou plus lourd), le sédentaire ne l’avait pas ressenti (il ne s’était senti plaqué sur son siège ou plus lourd à aucun moment), ce qui expliquait que le voyageur revenait physiquement plus jeune que le sédentaire.
Ainsi, même pour Einstein (dont pourtant je ne partage pas certaines idées), la différence d’âge qui était purement observationnelle durant le voyage à vitesse constante devenait physique lorsque les jumeaux se retrouvaient en raison de l’accélération subie par le voyageur. »

Je lis ici, avec une très grande surprise que « Einstein partageait mon avis, puisque (… ) il disait que la symétrie relativiste (de la relativité restreinte) était brisée pendant la phase de demi-tour »
A peine je lis ceci que je sursaute et m’empresse de quémander de la part de l’auteur de cette phrase, Henri-François Defontaines, d’où sort-il pareille information stupéfiante : IL AURAIT EN SA POSSESSION UN TEXTE DE EINSTEIN PARLANT DES JUMEAUX DE LANGEVIN… et – qui plus est – UN TEXTE QUI EN DONNERAIT UNE EXPLICATION.
Seulement voilà, je crains de devoir lire, une fois de plus, un « faux en écriture » scientifique.
Lors de la mort de Paul Langevin, Einstein fit un discours où il ne mentionnait pas une seule fois ni les « JUMEAUX DE LANGEVIN » qui n’étaient PAS des jumeaux en 1911 à Bologne
LUNDI 6 JUILLET 2009
http://monsyte.blogspot.com/2009/07/le-voyageur-de-langevin-le-texte-de.html
Le voyageur de Langevin, le texte de 1911 pour le congrès de Bologne ne parle pas de jumeaux

… ni même ce fameux (bien que oublié) « VOYAGEUR » de Langevin.
Pour combattre à longueur de temps, sur Internet, contre des « ânes relativistes » qui ne connaissent même pas les CITATIONS EXACTES… j’avais publié un « florilège » destiné à faire taire les prétendus relativistes qui veulent faire accélérer ou mouvoir circulairement des objets de la Relativité Restreinte quand son auteur, lui-même est très clair sur ce sujet :
« La thèse générale que nous avons développée jusqu’à présent était le principe de relativité restreinte, c’est à dire le principe de la relativité physique de tout mouvement uniforme. »
source :Albert Einstein :
« La relativité » page 71
Traduction Maurice Solivine
Deuxième partie
La théorie de la relativité générale Chapitre 18 : les principes de relativité restreinte et générale.
Éditions Payot
Les passages en italique sont dans le texte original

Je viens de RE-publier ce « florilège » pour « ânes relativistes »
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/04/la-relativite-restreinte-etudie-les.html

4 citations montrant que les « accélérations » de Langevin 1911 sont des impostures étrangères à la Relativité Restreinte.
Il est vrai que le stalinien Paul Langevin permit à Albert Einstein d’obtenir l’appui des « philosophes » de France quand les « physiciens » ne voulaient pas entendre parler de ce destruction de l’héritage de Newton. Il est vrai que le même favorisa l’introduction en URSS de cette théorie « machienne » que VI Lénine avait combattu de bout en bout (dans sa version Poincaré-Mach-Berkeley) dans son « Matérialisme et empiriocriticisme » de 1908.
Il est logique que ce stalinien ignare soit adulé et que ses élucubrations de Bologne 1911 ne soient pas démasquées pour ce qu’elles sont : des absurdités totalement incompatibles avec l’absurde Relativité Restreinte.

NB : Trouver un texte de Einstein où il VALIDERAIT les idioties de Langevin ne me dérangerait pas (dans l’hypothèse où Henri-François Defontaines n’aurait pas commis un faux et qu’il DISPOSERAIT D’UNE SOURCE EFFECTIVE provenant de Einstein lui-même).
Bien au contraire : les matérialistes y puiseraient de nouvelles preuves de ce que Einstein est un ennemi du matérialisme qui ne croit pas lui-même dans les élucubrations que son cerveau fertile lui suggère.
Trouver un texte où Einstein se contredirait en détruisant sa prétention à traiter les MOUVEMENTS UNIFORMES par sa Relativité Restreinte en y glissant des accélérations serait fort utile.

Mais, je ne crois pas en leur existence.
Yanick Toutain
PS : Que les contributeurs aient l’amabilité de CITER LEURS SOURCES ! SVP !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire