Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 8 avril 2010

LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN ou LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES par Yanick Toutain Chapitre 2


LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN
ou
LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES
Par Yanick Toutain
Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3
On vient de voir qu'Albert le crétin croit que ma vitesse est 0,75 mètre par seconde.
Mais le voilà qui revient nous parler :
"J'ai relu la page. Vous vous êtes trompé !
- Ah oui, Albert ? Et pourquoi dis-tu ça ?
  • Parce que votre vitesse n'est pas 1 mètre par seconde
  • Ah bon ?
  • Non ! et puis d'abord, vous n'avez pas dit la formule magique
  • Quelle formule magique ?
  • La formule magique "par rapport à"

  • Mais pourquoi ça, mon petit Albert ?
  • parce que la vitesse c'est "par rapport à" ! toujours !
  • d'où sors-tu cela ?
  • je l'ai lu
  • oui, mais où ?
  • c'est un secret ! Je ne dis jamais qui m'a dit les belles formules que je répète
  • c'est étonnant
Il faut être gentil avec les crétins relativistes : ils ne sont pas comme les enfants qui s'instruisent de plus en plus en vieillissant : eux ils gagatisent à mesure de l'avancement de l'âge
  • non, monsieur, c'est logique, sinon, après, les gens ils vont dire que j'ai copié sur monsieur Poincaré
  • et après ?
  • et après, on va me disputer ! alors, je copie et je ne cite jamais mes sources
  • ?
  • je vois que vous ne me croyez pas. Allez lire mes copies d'examen de 1905, vous verrez bien !
  • bon, d'accord ! d'accord ! Par tous les êtres techtoniens des enfers maudits ! et pour ma vitesse ?
  • moi, votre vitesse, je la connais ! c'est 0,75 mètres par seconde
  • oui ?
  • oui, c'est ça, et vous, vous ne pouvez pas connaître votre vitesse
  • Ah bon ? et pourquoi donc, Albert le crétin ?
  • parce que vous pouvez seulement connaître MA vitesse à moi
  • c'est idiot, Albert, tu ne bouges pas, tu restes debout devant la gare
  • c'est comme ça !
  • en plus, cette gare, elle ne bouge pas, elle a été construite par un architecte et des maçons membres de la secte du talus immobile
  • c'est comme ça !
Allez vérifier sur le site de Maurice Allais (bouchez-vous le nez sur les borborygmes colonialistes de l'auteur du site)
  • tu débloques vraiment Albert ! Tu me dis que moi qui bouge je n'ai pas de vitesse propre !… et toi qui restes immobile, c'est en te regardant que je vais savoir … à quelle vitesse tu bouges … toi ?
  • c'est comme ça ! c'est comme ça ! on a les preuves ! vous ne pouvez connaître que ma vitesse par rapport à vous !
  • je serais curieux de connaître ce nouveau délire
Albert Einstein, le "génie" du 20° siècle !
  • mais, monsieur, ce n'est pas nouveau, ça dure depuis 1905 !
  • oui, Albert…
  • et tous les savant le croient …
  • tous ?
Authentique !
  • tous les savants ! on a les preuves ! y a Maurice et Dayton qui disent qui disent que c'est pas vrai, mais c'est pas des savants !
  • pas des savants ?
  • non, la preuve, c'est que Maurice il a même pas été fichu d'avoir le prix Nobel de physique !
  • c'est une preuve ça ?
Quel mépris pour Maurice Allais et pour Dayton Miller ! C'est odieux ! D'autant qu'il omet, hypocritement, de préciser que Maurice Allais a eu le prix Nobel d'économie. Il n'y certes pas de quoi s'en vanter, mais de là à le taire !
  • pour nous, oui ! Pierre Gilles, il l'a eu en faisant des collages mais sans faire bouger la Terre ! ce n'est pas un méchant, lui ! alors, il l'a eu !
Authentique ! PG de Gennes a eu le prix Nobel de physique sans se demander une seule fois à quelle vitesse s'effectuaient les expériences qu'il a présenté ! Ce scandale cessera bientôt !
A ce stade, il faut interrompre le débat avec Albert, la folie cyclothymique qui le gagne empêche toute communication avec lui.
Attendons quelques instants qu'il soit calmé.

Quel suspens, mes amis ! Il nous faudra attendre le chapitre 3 pour connaître enfin les mobiles étranges qui inspirent Albert le crétin ! Il faudra attendre en restant sur sa faim ! n'essayez pas trop de deviner ! La vérité est encore plus extraordinaire ! Soyez patients !

 Ce texte originel avait été publié sur monsyte.voila.fr en septembre 2006

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire