Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 8 avril 2010

chez Paul Jorion : Un combat des matérialistes depuis 2500 ans, depuis 1905, depuis 1915, depuis 1927

@à pseudo-interobjectif qui a mis en lumière le partisan de l'éther Nikolai A. Kozyrev:
27 mars 2010 à 06:11

Il est étonnant de voir avec quel acharnement les partisans de René Descartes et d'Aristotélès nous réchauffent les vieux plats indigestes.
Cette  volonté de nuire à l'avancement de la science en persistant, depuis plus de 2500 à nier les fondements de la réalité en serait presque cocasse si le 20° siècle n'avait été le siècle de l'obscurantisme.
Rappelons les fondements de la science.

* La réalité existe en dehors de nos sens. (Gnoséologie complète dans Lénine "Matérialisme et empiriocriticisme)
* Elle est faite de particules incassables (atomOs) qui se déplacent objectivement dans le vide. (Democritos, Epicuros, Titus Lucretius rejoints par Isaac Newton)
* Il en résulte que toute réalité étant divisible, les particules qui la composent sont en nombrentier : la réalité est descriptible par des nombres entiers (Puthagoras-Pythagore, Kronecker)

Le socle de la science est donné par le jeune Newton
==


http://www.facebook.com/topic.php?uid=27593444304&topic=9206
Je vous cite mon maître :
I quote you my Master:
===

Les fondements à partir desquels il faut démontrer cette science sont soit les définitions de certains mots, soit les axiomes et postulats que nul ne peut refuser. Je vais les exposer sur le champ.
Fundamenta ex quibus haec scientia demonstranda est sunt vel definitiones vocum quarundam ; vel axiomata et postulata a nemine non concedenda. Et hæc e vestigio tradam.
==
Définitions
Les noms de quantité, de durée et d'espace sont trop connus pour pouvoir être définis pas d'aitres mots.
Definitiones
Nomina quantitatis, durationis et spatij notiora sunt quàm ut per alias voces definiri possint.

-
Définition 1: Le lieu est la partie de l'espace qu'une chose remplit exactement.
Def: 1. Locus est spatij pars quam res adæquatè implet.a
--
Définition 2 : Le corps est ce qui remplit le lieu.
Def: 2. Corpus est id quod locum impleta
--
Définition 3 : Le repos est la persistance en un même lieu.
Def: 3. Quies est in eodem loco permansio
---
Définition 4 : Le mouvement est le changement de lieu.
Def: 4. Motus est loci mutatiob
--
A noter : j'ai dit que "le corps remplit le lieu" pour signifier qu'étant impénétrable il le remplit de telle manière qu'il en exclut entièrement d'autres choses de même genre ou d'autres corps. On pourrait dire aussi d'un lieu qu'il est une partie de l'espace dans laquelle une chose se trouve exactement, mais comme on ne considère ici que des corps et non des choses pénétrables, j'ai préféré définir le lieu comme la partie de l'espace qu'une chose remplit.

Nota. Dixi corpus implere locuma, hoc est ita saturare <2> ut res alias ejusdem generis sive alia corpora penitus excludat, tanquam ens impenetrabile. Potuit autem locus dici pars spatij cui res adæquatè inest, sed cùm hic corpora tantùm et non res penetrabiles spectantur, malui definire esse spatij partem quam res implet.

Texte en français Traduction Marie Françoise Biarnais Les Belles Lettres 1985

et aussi



The terms quantity, duration, and space are too well known to be susceptible of definition by other words.
Def. 1. Place is a part of space which something fills evenly.
Def. 2. Body is that which fills place.
Def. 3. Rest is remaining in the same place.
Def. 4. Motion is change of place. (Hall, A. R. and N.B. Hall, eds., Unpublished Scientific Papers of Isaac Newton, Cambridge University Press, 1962, 122)

==
En consequence, le refus du vide par Aristotélès et les autres débouche sur un combat CONTRE la science.

* Les prétentions de René Descartes qui prétend donner un sens à la notion de "vitesse relative" sont totalement absurdes et ont été démasquées par le jeune Isaac Newton tout au long de son "De gravitatione".

Ce à quoi on assiste, depuis un siècle, c'est à la victoire posthume de Descartes et de ses foutaises, la défaite des matérialistes et de la science.

Nous présenter comme crédible un néo-aritotélèsite, un descaristesiste tel que Nikolai A. Kozyrev est la dernière opération médiatique du jour.
Il fallut bien que Staline massacre tous les partisans philosophiques de Lénine pour qu'un tel charlatanisme s'impose en URSS : la victoire des partisans de Einstein et de l'éther s'est faite sur les cadavres des matérialistes !
J'ai ré-publié récemment sur révolisation actu un texte
==
jeudi 11 février 2010
Sur Aleph99, des éléments pour une histoire de la défaite du matérialisme en Russie stalinienne et de la victoire de l'imposture relativiste. (larges extraits d'un texte épistémologique de Klaus Schlüpmann)
==
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/02/sur-aleph99-des-elements-pour-une.html

... qui rétablit les vérités sur ce qui s'est passé après 1921 : la défaite progressive de tous les groupes attachés au matérialisme, évincés, calomniés, assassinés par les stalinistes.

extrait de ma présentation du texte de Klaus Schlüpmann :
==

C'est la publication de larges extraits d'un texte signé Klaus Schlüpmann. Il  est daté de 1994. On y trouve l'écho des débats extraordinaires qui eurent lieu dans l'URSS des années 20.

 On peut deviner un groupe "K Timiriazev" qui tente de défendre l'héritage du Lénine de ""Matérialisme et empiriocriticisme". Ce groupe qui s'oppose aux foutaises "idéalistes des einsteinistes est traité de "'mécanistes""   par un second groupe le groupe "  Deborin".
Ce groupe Deborine est un premier cheval de Troie réactionnaire.
Sous prétexte de défendre les caractéristiques dialectiques de la philosophie matérialiste, ces charlatans vont critiquer insidieusement la gnoséologie matérialiste de Lénine et de Engels.
Mais un troisième groupe - on les appellera provisoirement ""practiticistes" ramassera les marrons du feu : la recherche conceptuelle doit céder le pas aux progrès technologiques et donc aux thèses et pseudo-théroie les plus rentables. Le leader de ce groupe Gessen. finira néanmoins liquidé par les gangsters staliniens en 1936.

Le but premier de ce texte serait atteint si un russophone avait l'initiative de bien bouloir retrouver et traduire les textes auxquels il est fait allusion dans l'exposé de KS.
En particulier les textes de K Timiriazev et des militants de son groupe.
Ils sont déjà pour nous les preuves manquantes de ce que mon combat contre l'escroquerie relativiste avait déjà commencé dès les années 20.
Je n'avais aucune preuve à ce sujet, mais il était incompréhensible que personne n'ait tenté de lutter contre les escrocs einsteinistes, que personne n'ait tenté de défendre l'héritage philosophique de Lénine.
C'est dans ce texte de KS que je trouve les premières traces de cette mémoire enfouie, de cette mémoire saccagée par les staliniens, les fascistes, les bigots et toute la réaction malhonnête de la prétendue "physique" orthodoxe.
Retourner vers l'histoire, retourner vers les combats de nos prédécesseurs est une tâche fondamentale dans notre combat actuel pour nous diriger vers la découverte majeure du 21° siècle, la découverte qui renversera définitivement les prétentions hallucinées des partisans de l'immobilisme relativiste : la découverte de notre vitesse objective, la découverte de notre vitesse absolue.
Yanick Toutain 11/02/2010 20:13
=


Ce texte de Klaus Schlüpmann nous donne la preuve que nous - les matérialistes vrais - nous sommes comme les habitants des forêts du film Farenheit 451 : Des mémoires vivantes tentant de préserver un héritage enfoui et parfois détruit pas les fascistes.

Notre combat pour exhumer les véritables écrits de l'imposture einsteiniste (mon nouveau combat pour contraindre Wikipédia à cesser de mentir sur les prétendus "faux jumeaux de Langevin", mon combat pour défendre les véritables thèses de Isaac Newton contre tous les menteurs et les escrocs, mon combat pour proclamer qu'il est POSSIBLE de connaitre quelle est notre vitesse absolue
==
lundi 22 mars 2010
COMMENT CONNAÎTRE NOTRE VITESSE ABSOLUE ? Une méthode simplissime pour comprendre et pour calculer ce que sont les vitesses objectives qui sont la base de l'enseignement de Isaac Newton. Par Yanick Toutain 22/03/2010 20:51
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/03/comment-connaitre-notre-vitesse-absolue.html
==
mon combat pour faire connaitre les véritables équations de la science objective, équations compatibles avec le socle du newtonisme, avec la philosohie de Marx et de Engels, avec la gnoséologie de Lénine ... est un combat révolutionnaire, un combat révolisationnaire, un combat contre les forces obscurantistes qui émergèrent à la fin du 19° siècle avec la montée du racisme et du proto-fascisme, des forces proto-fascistes qui émergèrent au grand jour en 1905, en 1915, en 1927.
Trois victoires des forces réactionnaires qui NIENT l'existence du réel "en soi". Des forces qui nient le vide, qui nient les atomOs, qui nient les vitesses objectives dans le vide, des forces qui préparèrent le terrain idéologique à la victoire fasciste mondiale qui parvint à faire du 20° siècle un siècle de l'obscurantisme.

Les charlatans se plaignent de la baisse des vocations pour leur secte : les néophytes partisans de l'infiniment petit, des infinis cantoriens, de la relativité des vitesses et .... des élastiques devenues des cordes, des univers multiples, des dimensions magiques, .... des trous de ver et autres stupidités fantasmagoriques.... sont de plus en plus rares à se bousculer aux portes de la secte.
Nous nous en réjouissons !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fahrenheit_451_%28film,_1966%29



publié sous


2525 mars 2010

Einstein et l’expérience cruciale de Michelson et Morley

Auteur : Paul Jorion | Classé dans : Philosophie des sciencesPhysique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire