Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 8 avril 2010

LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN ou LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES par Yanick Toutain Chapitre 3

en cours d'édition




LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN
ou
LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES


Par Yanick Toutain

  • Ca va mieux Albert ?
  • Oui, ça va mieux ! J'ai fait un petit air de violon avec Elizabeth…
  • Elizabeth ?
  • Mais oui, tu la connais pas ? (prendre la voix de Steevy pour jouer ce dialogue)
  • Non …
  • Tu sors jamais de ton trou ! Elizabeth ! E - li - za - beth de Bel -gi - que ! Tu la connais pas ?
  • Non…
  • Elle et le roi sont tellement gentils… La chaleur de leur accueil m'a touché… Ces deux-là sont d'une pureté et d'une gentillesse rares.


- ?

  • Nous avons d'abord bavardé une heure environ. Puis la reine et moi avons joué des quatuors et des trios. Gaiement, nous avons continué ainsi pendant plusieurs heures. Puis tout le monde est parti et je suis resté seul à dîner avec le roi et la reine…
  • Le roi et la reine ?
  • Menu végétarien, pas de domestiques. Des épinards , des œufs frits et des pommes de terre, un point c'est tout.
  • Et ?…
  • Je me suis bien plus chez eux, et je suis sur que cette sympathie est réciproque.
  • Et tu connais cette Elizabeth ?
  • Mais oui !… Tu savais pas !… Tu sors jamais de ton trou ! C'est Elizabeth ! Celle dont l'oncle Léopold II faisait couper les mains des Africains quand ils ne travaillaient pas assez vite ! Tu la connais pas ? C'est son mari Albert qui a mis tout le Congo aux travaux forcés ! Il est gentil ! Il me laisse jouer du violon avec sa femme !














 sic !





 sic !



sic !

sic !
authentique ! Les agents de ces gangsters menaçaient de brûler les habitations des récalcitrants et de les "exterminer" s'ils n'obéissaient pas !
Quel scandale ! Sa vie sociale est aussi affligeante que ses théories sont débiles !


LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN ou LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES par Yanick Toutain
Chapitre 3 (2)
  • Ca te plait ?
  • Beaucoup ! J'adore avoir cette reconnaissance sociale après ces longues heures passées à recopier l'autre crétin de Poincaré !...
  • Justement, tu fais bien d'en parler ! Revenons-y… Tu voulais me dire quelle était ma vitesse…
  • NON ! pas VOTRE vitesse, je voulais vous dire quelle était MA vitesse par rapport à vous ! Vous oubliez tout le temps la formule magique !
  • Et comment procède-t-on pour cette aberration intellectuelle ?!!! A moi qui marche, tu viens me dire que je n'ai pas de vitesse et que je vais connaître ta vitesse - à toi - par rapport à moi, alors que je sais que tu es immobile !!!
  • Hé oui !…
  • J'écoute attentivement.
  • Voilà, vous allez marcher en fermant les yeux. Il faut que vous soyez en train de marcher en croyant que vous ne bougez pas.
  • J'essaye…
  • Pendant ce temps-là, il faut que vous m'imaginiez en train de marcher.
  • Tu quittes la gare ?
  • Non, non, je ne bouge pas de la gare. Il faut que vous imaginiez que je m'écarte de vous en marchant.
  • La gare aussi alors !?
  • Oui, la gare aussi !























Albert Einstein, le "génie" du 20° siècle !
 C'est incroyablement hallucinant que les gens [y inclus l'auteur… snif !] , pendant un siècle entier, aient pu croire à de pareilles conneries ! Mais, amis lecteur, tu n'es pas au bout de tes surprises ! C'est encore bien plus débile que ça !




LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN ou LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES par Yanick Toutain
Chapitre 3 (3)
  • Bon, je résume : Quand je marche, je ferme les yeux, je me crois immobile. Je pense à toi. Tu reste immobile, mais il faut que je crois que tu marches et que la gare marche à la même vitesse que toi !
  • C'est ça ! Sauf un chose. Vous avez dit "Tu restes immobile". Ca c'est faux ! Puisque, par rapport à vous, ma distance change.
  • Mais !!! (Il s'énerve) Mais, je vois bien que tu ne marches pas !!! Tu vas me rendre dingue !
  • C'est comme ça !
  • Tu ne marches pas! Tes muscles ne bougent pas !
  • C'est comme ça ! Même le mensaQIste François Dominique "140" Armingaud a compris aussitôt ! Je ne marche peut-être pas, mais j'ai une vitesse !
  • Ah oui ! Tu as une vitesse ?
  • Oui ! J'ai une vitesse par rapport à vous !
  • ?
  • Et c'est vous qui allez me dire laquelle !


Amis lecteurs, l'auteur est honteux d'avoir, à nouveau, utilisé les procédés truqués des feuilletonistes du début du siècle, honteusement repris par un nommé Charlier, procédé qui consiste à relancer à chaque page un mystère dont on ne voit jamais la fin !
Mais !

Hosanna ! Les prévisionnistes de météorologie nationale française (ta ta ta ! ) nous garantissent, après avoir observé le mouvement de la Terre immobile, que la clé du mystère sera dévoilée au chapitre 4 !



  Pour les élèves de l'École Normale Supérieure (le deuxième adjectif qualifie l'attitude de tous ses anciens élèves) du forum d'astrophysique : c'est là qu'il faut copier coller avec un commentaire "drôle" comme vos maîtres relativistes vous ont appris à la faire ! (HA ! HA ! HA ! … rions à l'avance de leur humour si intéressant, si imprévisible ! HA ! HA ! HA !)
C'est celui qui - sous le pseudonyme de FDA - comparait la semaine dernière Monsyte à une évacuation de liquide qui n'est pas la sueur. C'est le même qui trouvait normal de coloniser le peuple vietnamien pour aller le vacciner contre la grippe … espagnole … C'est aussi le même qui m'insulte de façon hautaine depuis 5 ans … en avouant, récemment, tout ignorer d'un déplacement de la Galaxie à la vitesse de 600 kilomètres à la seconde (c'est à dire 3600 fois 600 kilomètres à l'heures) Que l'aberrant comportement et les propos absurdes de ce (ex?) responsable de l'association internationale des Quotients Intellectuels supérieurs MENSA vous incite définitivement à protéger vos enfants, vos neveux et nièces, vos cousins et cousines de tout examen de leur prétendu "Quotient Intellectuel". Faites-leur lire Monsyte, Einstein, Newton et les propos décousus de François Dominique Armingaud, demandez-leur leur avis et vous serez rassurés sur leurs véritables capacités intellectuelles (Ils ne pourront pas lire l'avis de Mr Armingaud concernant mes commentaires du chapitre 7 du livre "La relativité" de Einsteinil est trop "intelligent" pour se risquer sur un pareil terrain :Il a récusé mon défi de la faire. A juste titre d'ailleurs : il prendrait le risque de nous montrer ce qu'il vaut vraiment - intellectuellement parlant : un aimable rhéteur dépourvu de toute capacité critique ou analytique… et qui insulte les gens en évoquant leurs phénomènes sudatoires lorsque sa rhétorique et son sens de l'à-propos sont pris en défaut et qu'il ne parvient plus à faire illusion pour la galerie.
 Quel suspens, mes amis ! Il nous faudra attendre le chapitre 4 pour connaître enfin les mobiles étranges qui inspirent Albert le crétin ! Il faudra attendre en restant sur sa faim ! n'essayez pas trop de deviner ! La vérité est encore plus extraordinaire ! Soyez patients !


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire