Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 14 avril 2010

sur Rue89, un imposteur qui sera prochainement mis hors d'état de nuire : Nicolas Sarkozy

Un contributeur s"amuse d'un imposteur français qui sévissait au Québec.
Cela donne l'occasion aux commentateurs de lister toutes sortes d'imposteurs. Je contribue pas une liste (partielle) d'un imposteur présidentiel.


A LA UNE

Clotaire Rapaille : la chute d'un bullshitter français en Amérique


=

12H59 | 14/04/2010 | Permalien




moi je dis président. le gars a le profil et l'ump se cherche une autre marionnette.
8 VOTES

Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 21H13 | 14/04/2010 | Permalien




@in giurum sur les impostures qui se dégonflent et les imposteurs qui seront mis hors d'état de nuire bientôt :
Notre réponse à la RTT, c'est la liberté de gagner plus, en travaillant plus. Que certains salariés soient heureux à 35 heures et souhaitent y demeurer est parfaitement respectable. D'autres veulent pouvoir gagner plus en travaillant plus longtemps. Au nom de quoi devrait-on le leur interdire ? Pour sortir des 35 heures, nous voulons une solution gagnant-gagnant : pour le salarié et pour l'entreprise. Nous proposons tout d'abord d'assouplir fortement le recours aux heures supplémentaires, tout en conservant les majorations de 25 et 50%. Surtout, nous proposons d'exonérer les heures supplémentaires de charges sociales et d'impôts, pour le patron comme pour le salarié. Concrètement, cela signifie une baisse de 25% du coût salarial horaire, ce qui incitera les entreprises à multiplier les heures supplémentaires. Pour le salarié au SMIC qui effectue 4 heures de plus par semaine, cela signifie un gain de 17% sur sa feuille de paye. J'ajoute que le même mécanisme doit s'appliquer au rachat de journées de RTT.
==
Afrique
Je favoriserai le développement des pays pauvres, en cessant d'aider les gouvernements corrompus, en mettant en place une Union méditerranéenne avec les pays du Sud, en donnant la priorité à l'Afrique.
Je m'intéresse à l'Afrique et je la respecte. C'est pour cette raison que, par exemple, je prône l'exonération totale d'impôts sur le revenu pour tous les migrants africains résidant en France, lorsque leur argent est investi dans des micro-projets de développement sur place. Ce flux émanant de la diaspora permettra de décupler l'aide au développement, de pallier l'insuffisance du réseau bancaire et de contourner la corruption.
Plus généralement, on ne fera pas bouger les choses par le seul tutoiement entre le chef de l'Etat français et ses homologues du continent, mais par la conscience collective d'un intérêt commun.
L'Afrique compte huit cent millions d'habitants dont la moitié a moins de dix-sept ans. L'avenir de ces jeunes est donc une obsession pour tous ceux qui, comme moi, s'intéressent au développement. Parmi ces jeunes, il y a les étudiants et je pense qu'ils doivent être plus nombreux à venir se former en France. Mais à une condition : une fois leur formation achevée, on doit leur demander de mettre leurs compétences acquises en France - donc leur première expérience professionnelle - au service de leur pays d'origine. Afin de ne pas se retrouver par exemple dans la situation caricaturale du Bénin, dont les médecins sont plus nombreux à exercer en France que chez eux
==
Agriculteurs
L'agriculture française est un atout économique majeur. Si nous voulons qu'elle demeure forte et attractive, alors il n'est pas possible de ravaler les agriculteurs au rang de « jardiniers de la nature », ni d'accepter des baisses de revenus effarantes qui non seulement paupérisent les exploitants, mais les privent largement des moyens de s'adapter aux évolutions des marchés et de la consommation. Il faut permettre aux agriculteurs de vivre davantage du fruit de leur travail. Aucun producteur, en effet, ne peut préférer vivre d'aides directes plutôt que du marché. Le niveau des aides dépendra donc du niveau des prix. Avec des prix plus hauts et plus rémunérateurs, les aides seront moins indispensables. (...)
==
Aide au développement
Je favoriserai le développement des pays pauvres, en cessant d'aider les gouvernements corrompus, en mettant en place une Union méditerranéenne avec les pays du Sud, en donnant la priorité à l'Afrique. La fraternité, c'est la solidarité avec les pays pauvres et l'engagement dans les grandes causes humanitaires, dans la lutte contre la faim, la misère, la maladie, dans le codéveloppement qu'il va bien falloir réussir si l'on ne veut pas que l'exode massif du Sud vers le Nord ne tourne au désastre. Je veux que la France inscrive sa politique d'aide au développement dans le cadre de partenariats exigeants et responsables. Le principe de conditionnalité s'appliquera avec rigueur en prenant mieux en compte le respect de l'Etat de droit et de bonne gouvernance.
==
Allocations chômage
Comme souvent en France, en matière de chômage ou en matière de minima sociaux, on indemnise chichement, mais longtemps. Alors qu'il faudrait indemniser fortement, mais brièvement pour que chacun soit incité à reprendre rapidement un emploi. Je propose que l'allocation chômage ne puisse pas être inférieure au salaire minimum, mais que nul ne puisse refuser plus de trois offres d'emploi correspondant à ses compétences
==
ANPE
L'ANPE, l'Unedic, les Maisons de l'emploi seront réunies en un seul service public de l'emploi, qui interviendra immédiatement et de manière personnalisée pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de trouver ou retrouver un emploi beaucoup plus rapidement qu'aujourd'hui.
==
Appartement de fonction
La procédure actuelle est excessive, tous les ministres n'ont pas besoin d'un appartement de fonction. Qui est-ce qui a besoin d'un appartement de fonction ? Les ministres qui peuvent être appelés de jour et de nuit parce qu'il se passe toujours quelque chose. (...) Si je suis élu président de la République, je laisserais un appartement de fonction uniquement pour les ministres qui en ont besoin, pour dire les choses comme elles sont, je ne voudrais pas être vexant à l'égard de qui que ce soit, mais je ne suis pas persuadé que le ministre d'un domaine, par exemple celui de la communication, ait essentiellement besoin d'être présent à son ministère en pleine nuit.
==
ASSEDIC
L'ANPE, l'Unedic, les Maisons de l'emploi seront réunies en un seul service public de l'emploi, qui interviendra immédiatement et de manière personnalisée pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de trouver ou retrouver un emploi beaucoup plus rapidement qu'aujourd'hui.
==
Audiovisuel
La démocratisation de la culture passe par une télévision de qualité, parce que c'est le média que chacun regarde, qui pénètre dans tous les foyers. Trois à quatre heures par jour ! Près de 100 000 heures dans une vie ! L'enjeu est considérable, en termes de lien social, de transmission partagée, et bien sûr d'emploi culturel. Il faut être ambitieux pour notre télévision, et notamment pour les chaînes publiques. C'est un fait, l'audiovisuel public est actuellement sous financé. Nous devrons trouver des solutions, sans tabous, car un financement convenable est indispensable si nous voulons mettre la barre de la création .....
==
Banlieues
Il faut d'abord rétablir la loi républicaine et mettre fin à la loi des bandes. Ce travail demande de la maîtrise de soi, mais aussi de la résolution et du courage. C'est facile de revendiquer le calme dans les banlieues, mais cela dissimule souvent une loi du silence, de la peur, des trafics, de l'extrémisme. Il faut ensuite maîtriser l'immigration. Il faut enfin rétablir de l'activité. Les parents doivent avoir un emploi, les enfants doivent suivre une formation. Les quartiers ne demandent pas une situation à part. Ils demandent à devenir des quartiers comme les autres. Les vrais drames de la banlieue sont ceux du quotidien. L'école qui devient un ghetto, le chômage dont on ne sort pas, les jeunes filles qui ne peuvent vivre librement, les incivilités qui empoisonnent la vie, la drogue qui devient source de l'économie. Je veux que la République se réapproprie les quartiers. Je poursuivrai le démantèlement des bandes organisées. Je conduirai un plan d'urgence pour l'éducation qui divisera par deux le nombre d'élèves des établissements les plus en difficulté. Services publics, transports en commun, commerces de proximité seront réinstallés dans les quartiers. Je permettrai aux habitants du parc HLM de racheter leur logement afin de se réapproprier la vie de leur quartier. Si je suis élu je mettrai en oeuvre un grand plan Marshall de la formation pour tous les jeunes de nos quartiers, pour qu'aucun ne soit laissé de côté, pour que chacun puisse tenter sa chance, pour que chacun ait un emploi.

==
Biodiversité
Enfin, nous devons agir au niveau international pour que les grands pays s'engagent dans la réduction des gaz à effet de serre et la protection de la biodiversité.
===
Je laisse les riverains continuer la liste ....
pour finir : relevons les promesses stupides
==
Biocarburants
Il faut résolument se tourner vers les bioénergies. L'agriculture a une carte à jouer, car les biocarburants sont de nouveaux marchés solvables. Il ne faut pas non plus oublier la forêt, pour son rôle dans la production de chaleur ou d'électricité, et la lutte contre l'effet de serre.
==
Bouclier fiscal
Pour redonner confiance aux investisseurs, (...) il faut d'abord réconcilier la France avec la réussite. Or, au-delà de notre culture collective, nous savons que l'une des difficultés concrètes est fiscale. C'est pour cela que j'ai toujours défendu l'idée d'un bouclier fiscal qui limite à un pourcentage donné les prélèvements qui peuvent s'accumuler, une année donnée, sur le revenu d'un même contribuable. Je crois à un bouclier fiscal à 50 % intégrant la contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). Autrement dit, nul ne paiera au fisc plus que la moitié de ce qu'il a gagné.
==
Art contemporain
Il faut d'abord faire aimer et populariser l'art contemporain, et cela dès le plus jeune âge.
===========
Et là on a l'imposture totale. Le mensonge abjet ! :
))))))))
Cannabis
Sur la drogue, guerre totale parce que nous sommes de tous les pays d'Europe celui où les jeunes fument le plus de cannabis. L'idéologie héritée de 68 qui a consisté à supprimer l'interdit social sur la drogue est une catastrophe. La notion même de drogue douce est une absurdité, si c'est une drogue, elle n'est pas douce. (..) Partout où la drogue a été légalisée, demandez donc aux Pays-Bas et en Espagne, ce fut une catastrophe. En tout cas que les choses soient claires, si je suis élu président de la République, je ne légaliserai pas la drogue, je la combattrai.
===
Il a réalisé sa promesse .... en invitant le dealer Pasqua à l'Elysée le 14 juillet 2008 !!!
Le "Parrain" de la drogue marocaine y était en bonne compagnie, invité par "la main magnanime de celui qui sait pardonner"
==
http://www.marianne2.fr/Garden-party-de-l-Elysee-Nicolas-vous-aime_a8927...
"On en est encore touché en le croisant dans les jardins de l’Elysée, entre Régine et Hugues Aufray. «C’est très people», fait remarquer un général en uniforme, et c’est vrai, mais sur le choix des invités, on sent aussi que s’est posée la main magnanime de celui qui sait pardonner. L’ex-très Chiraquien David Douillet est là tout comme Charles Pasqua.
Tandis que l’orchestre joue la musique du Parrain, on partage un moment d’exception, oubliant pour un jour les règlements de comptes : à côté des nouveaux chouchous comme Jean-Claude Dassier (nouveau patron de TF1), on croise les maîtres fragiles d’une époque révolue, de Patrick Carolis (futur-ex-président de France Télévision) à Robert Namias (ex-directeur général adjoint de TF1) en passant par Jean-Pierre Elkabbach. Les clivages s’abolissent, Jack Lang taille dans le buffet tandis que Manuel Valls taille la bavette avec Patrick Devedjian et le journaliste de TF1 François Bachy. Seul François Fillon est absent, un vilain mal de dos l'empêchant de prendre part aux réjouissances. Et Robert Ménard bien sûr, le président de Reporters sans frontières, mais lui n'avait qu'à pas se faire arrêter le matin même pour avoir déployé des banderoles malséantes à l'égard du Président syrien en visite à Paris."
==
L'imposture, elle commence à bien se dégonfler !

=

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire