Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 8 avril 2010

LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN ou LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES par Yanick Toutain Chapitre 5


LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN
ou
LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES

Par Yanick Toutain
chapitre 1 chapitre 2 chapitre 3 chapitre 4 chapitre 5


 - Donc, à ton avis, la vitesse de la gare par rapport à moi est ce que Newton a appelé vitesse absolue ?

Grâce lui soit rendue ! Pour les siècles des siècles ! Honneur et gloire au grand génie Isaac Newton ! Mais il faut dire aussi qu'il a dit des conneries ! Honneur et gloire !

  • Qu'est-ce qui te prend ? Pour quoi t'es-tu mis à genou ?
  • C'est un réflexe pavlovien ! Quand j'entends prononcer "Newton"... C'est automatique.
  • Cela dit, en conclusion, on est enfin d'accord sur une chose !
  • Mais non ! mais non !
  • Quoi encore ?
  • On n'a pas fini ! On n'a pas encore calculé gamma !
  • Albert, tu es lessivant !
  • Il faut calculer gamma ! Si on ne calcule pas gamma, c'est la catastrophe !
  • Quoi ?
  • Oui ! Si on ne calcule pas gamma, on croit à la simultanéité !
  • Et alors ?
  • Et alors, patatras, toute la relativité tombe par terre !
  • Albert, explique-toi !
  • Oui, monsieur (Vous remarquez qu'Albert est bien poli ; bien davantage poli que ses partisans quand ils écrivent dans les forums d'astrophysique (surtout ceux qui avouent ne pas connaître la physique))
  • Alors ?
  • Bon... Par là (il montre le ciel) il y a une étoile qui se trouve à 4,3 années lumière.
  • Oui, c'est alpha du Centaure (Je ne contredis pas le petit Albert, mais 4.3 n'est pas une distance, c'est la longueur du trajet que la lumière a fait pour nous arriver. C'est la longueur que la lumière parcourt en 3 années et presque 4 mois)
  • Hé bien, il y a des gens qui croient qu'il est en train de se passer quelque chose, là bas !
 que va-t-il encore inventer comme ânerie ? Nous sommes ébahis de tant de stupidité chez un adulte !

LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ALBERT LE CRÉTIN ou LA "RELATIVITÉ" EXPLIQUÉE AUX GÉNIES par Yanick Toutain
Chapitre 5 (2)

Naturellement (Alpha du centaure a changé de place depuis)

  • C'est mal !
  • Pourquoi donc ?
  • C'est mal, c'est pas bien !
  • Oui, mais pourquoi ?
  • Parce que c'est simultané ! (il crie)
  • Et alors ?


Simultané, c'est pas bien, et puis d'abord, ca ne veut rien dire (Il s'énerve et devient tout rouge)Simultané c'est mal ! Pas bien ! Et puis d'abord c'est faux ! On a les preuves ! (Il s'énerve de plus en plus) Simultané ça veut dire que deux choses arrivent au même moment ! C'est pas bien !

  • Mais pourquoi ?
  • Parce que ça s'peut pas !
  • Explique-toi donc !
  • Les seules choses simultanées, elles ont lieu au même endroit !
  • Au même moment au même endroit ?
  • Oui, là, c'est simultané
  • Mais pas dans deux endroits différents ?
  • Non, c'est interdit ! Pas de simultanéité dans deux endroits différents !
  • Je n'ai pas le droit de dire qu'il y a une éruption à la surface du Soleil en ce moment ?
  • Non !
  • Je n'ai pas le droit de dire qu'on va la voir dans 8 minutes ?
  • Non !
  • Je n'ai pas le droit de dire que ce qui se passe en ce moment sur le Soleil, simultanément à l'instant présent, nous le verrons 8 minutes plus tard !
  • Non et non !
  • Mais pourquoi ?
  • Parce que c'est interdit !
  • Interdit ? A cause de quoi ?
  • C'est interdit à cause du ralentissement du temps et du mur de Merleau !
  • Qu'est ce que c'est que ce délire ?
  • Je ne peux pas le dire ! Il faut attendre le chapitre 6 !
Tout ce qui suit est strictement conforme à l'orthodoxie relativiste: le pauvre crétin arrogant ose écrire (un exemple parmi des dizaines d'autres identiques) "Cette définition réduit le concept de simultanéité d'évènements distants dans l'espace à celui de simultanéité d'évènements se produisant au même lieu (coïncidence), c'est à dire l'arrivée du signal lumineux en H et la lecture en H." p. 117
Et plus loin "Il se trouve cependant que cette contradiction n'est qu'apparente, elle repose essentiellement sur le préjugé du caractère absolu du temps, ou plutôt de la simultanéité d'évènements distants" p 118Einstein : "Conceptions scientifiques" chapitre "la théorie de la Relativité" (1936)
Champs Flammarion éd. 1990

La simultanéité de deux évènements se réduit à l'arrivée du signal les mentionnant à l'intérieur du cerveau de ce pauvre idiot à demi solipsiste !
C'est ça le grand génie de la classe bourgeoise du vingtième siècle !
 Quel culot que celui de l'auteur ! Interrompre de pareilles révélations au moment le plus crucial ! On voit bien le résultat des lectures prolongées des œuvres de Jean Michel Charlier ! Ami lecteur ! dépêche-toi de cliquer sur le chapitre 6 dès que tu le pourras pour lire la suite des extraordinaires aventures d'Albert le crétin !


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire