Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 28 février 2015

Le procureur de Poitiers Nicolas Jacquet inflige 8 heures de garde à vue au prof de philo anti-fasciste Jean-François Chazerans, puis abandonne les poursuites. Mais il ne poursuit ni Sarzkoy ni Hollande ni les parents d'élèves militaires OPEX complices de l'attaque MNLA de Aguel Hoc et du financement du terroriste ribafasciste Iyad Ag Ghali leader de Ansar Eddine




par Yanick Toutain
REVACTU
28/2/15
 Hama Ag Mahmoud narco-terroriste MNLA avoue l'attaque du 24 janvier 2012: "[la France] nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad."
Une nouvelle preuve du fait que les terroristes du Mali ont été missionnés par Nicolas Sarkozy
"Le Point/AFP : selon l'enquête pénale confiée à l'antenne de police judiciaire de Poitiers, le professeur avait orienté le débat en exprimant des opinions personnelles faisant le lien entre le terrorisme et ce qu'il qualifiait d'impérialisme de l'Occident, en assimilant les militaires français engagés dans des opérations extérieures à des terroristes. Ces propos avaient provoqué de vives réactions notamment auprès d'élèves ayant des parents militaires dont certains avaient été engagés dans des opérations extérieures."
Le Point donne la preuve que des militaires OPEX complices du MNLA et de Ansar Eddine sont à l'orgine des poursuites contre le professeur de philosophie


Ce sont les anti-fascistes qui sont dans le collimateur des juges voyous et des procureurs voyous de Hollande-Valls.
Le professeur de philosophie vient de subir 8 heures de garde à vue !
 
Ce ne sont pas les terroristes qui sont harcelés !



UN PROCUREUR QUI NE POURSUIT PAS LES PROTECTEURS, DONNEURS D'ORDRES ET FINANCIERS DES TERRORISTES : NICOLAS SARKOZY ET FRANCOIS HOLLANDE

Quand le procureur voyou Nicolas Jacquet - agissant pour le compte d'une armée complice des terroristes MNLA Ansar Eddine etc....- persécute le professeur de philosophie anti-fasciste Jean-François Chazerans, il laisse tranquille les véritables organisateurs du terrorisme : Nicolas Sarkozy, Fransçois Hollande, Manuel Valls et leurs complices.
Le procureur Nicolas Jacquet aura des comptes à rendre à une véritable justice qui surgira prochainement !!!

35 MILLIONS€ LES FINANCIERS DE AQMI :
 14 MILLIONS € par SARKOZY
31 MILLIONS € PAR HOLLANDE


Les véritables financiers du terrorisme ? Le New York Times donnait leur nom en juillet dernier.
58 millions de dollars versés à Al Qaeda.
François Hollande et Nicolas Sarkozy ont financé AQMI : 17,7 millions de dollars pour le premier 40,4 millions de dollars pour le second !

Paying Ransoms, Europe Bankrolls Qaeda Terror



Plusieurs dizaines de millions d'euros versés aux terroristes d'Afrique sub-saharienne - dont 20 millions versés par Hollande au coupeur de mains Iyad Ag Ghali.
YearAmount in
2014 Dollars

Paid By

Hostages

2010-13$40.4 millionA state-controlled French company4 French nationals



2010-11$17.7 millionA state-controlled French company1 French national, 1 from Togo and 1 from 

LUNDI 19 JANVIER 2015

Iyad Ag Ghali est celui qui, avec ses complices MNLA a assassiné 82 militaires maliens le 24 janvier 2012.
L'attaque du Mali sur demande de Sarkozy ? L'école de petits terroristes financée par Hollande ? Lire cet article

VENDREDI 20 FÉVRIER 2015


Hama Ag Mahmoud était en charge des affaires Extérieures dans le Conseil Transitoire de l’Etat de l’Azawad, le gouvernement autoproclamé du MNLA, formé en juin 2012 après la conquête des villes du nord du Mali."
Hama Ag Mahmoud  : "La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. Ensuite de bloquer le recrutement des libyens dans l’Azawad et dans l’Aïr au Niger."
"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"
Le capitaine Sékou Traoré résistant antifasciste
perdit la vie au Front en résistant à l'offensive
des terroristes envoyés par la France attaquer le Mali
Hama Ag Mahmoud  "Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique. Elle a mis tout son dispositif diplomatique contre le MNLA. Alors conclusion, l’objectif de la France était tout simplement d’affaiblir le gouvernement malien et je peux vous assurer que ce n’était pas pour donner raison au MNLA."

Même RFI se sent obligé d'avouer une partie de la vérité sur les complicités françaises avec les terrroristes
"Hollande autorise ses services à travers les Fonds destinés aux services de renseignements, et ses entreprises dont AREVA à arroser Aqmi, Ansar Dine ou les organisations terroristes" (sic cité sur RFI)



L'OMBRE DES MILITAIRES ET POLICIERS FRANCAIS COMPLICES DES TERRORISTES SORO-OUATTARA-MNLA-ANSARDINE EN AFRIQUE

Mais le fond de l'affaire, c'est de faire apparaître que ce sont des militaires complices des terroristes MNLA et Ansar Eddine qui pouraient avoir été les organisateurs secrets de toute cette persécution contre l'anti-fasciste Jean-François Chazerans.
C'est ce qui ressort de cet article du Point
Un enseignant d'un lycée de Poitiers, mis à pied à titre conservatoire pour quatre mois après avoir été suspecté d'apologie d'actes de terrorisme en classe, ne sera pas poursuivi en justice. "Les propos imputés n'apparaissent pas, en eux-mêmes, constitutifs du délit d'apologie d'actes de terrorisme prévu par l'article 421-2-5 du Code pénal qui impose de présenter des actes de terrorisme sous un jour favorable. Ils ne pourront donc pas faire l'objet de poursuites pénales", a indiqué le procureur de la République de Poitiers, Nicolas Jacquet.
Cependant, le procureur estime que "les propos tenus par cet enseignant, le jour même d'un deuil national décrété à la suite d'un attentat terroriste ayant particulièrement ému l'ensemble de la communauté nationale, peuvent apparaître particulièrement inadaptés, déplacés et choquants". En conséquence, l'ensemble des auditions et éléments recueillis dans le cadre de l'enquête pénale a été communiqué au recteur d'académie "afin qu'une réponse adaptée puisse être donnée dans le cadre de la procédure disciplinaire en cours".
Le 8 janvier, au lendemain des attentats perpétrés en France par des terroristes islamistes, le professeur de philosophie Jean-François Chazerans, enseignant au lycée Victor-Hugo, avait accepté à la demande de certains de ses élèves de terminale d'animer un débat sur les attentats à Paris contre l'équipe de journalistes de Charlie Hebdo. Au cours de ce débat, deux groupes d'élèves s'opposaient, l'un défendant la liberté totale d'expression, l'autre prônant une expression limitée et considérant que les journalistes de Charlie Hebdo étaient allés trop loin en caricaturant le prophète Mahomet.
10 heures de garde à vue
Mais, selon l'enquête pénale confiée à l'antenne de police judiciaire de Poitiers, le professeur avait orienté le débat en exprimant des opinions personnelles faisant le lien entre le terrorisme et ce qu'il qualifiait d'impérialisme de l'Occident, en assimilant les militaires français engagés dans des opérations extérieures à des terroristes. Ces propos avaient provoqué de vives réactions notamment auprès d'élèves ayant des parents militaires dont certains avaient été engagés dans des opérations extérieures. Et l'audition des élèves confirmait que leur professeur avait l'habitude lors de ses cours de faire part de ses opinions personnelles et militantes.
Les élèves ont cependant indiqué qu'en dépit des propos tenus, à aucun moment leur professeur n'entendait légitimer ou soutenir l'action des terroristes.
Ce sont donc ceux qui dénoncent les liens entre l'armée française et les terroristes MNLA et Ansar Eddine qui sont visés !
Le Point donne la preuve que des militaires OPEX complices du MNLA et de Ansar Eddine sont à l'orgine des poursuites contre le professeur de philosophie
Selon des sources du Point Jean-François Chazerans 
"qualifiait d'impérialisme de l'Occident, en assimilant les militaires français engagés dans des opérations extérieures à des terroristes. Ces propos avaient provoqué de vives réactions notamment auprès d'élèves ayant des parents militaires dont certains avaient été engagés dans des opérations extérieures."
On voit donc comment cette armée engluée dans les magouilles avec ses complices terroristes MNLA et Ansar Eddine en Afrique en vient à accuser les autres de ses propres crimes !
C'est la même technique que celle utilisé par le barbouze ONUCI Jean-Marie Bourry protecteur des terroristes Dozo de Guillaume Soro.



Le juge voyou Janas écrit des poèmes pour le procureur voyous Jacquet
Charente Libre : Peu avant, c'est le président du TGI,
Mickaël Janas, qui avait livré un hommage en forme de poème.
 



REGION POITOU CHARENTES NID A COMPLICES DE TERRORISTES : JEAN-MARIE BOURRY PROTECTEUR DES ASSASSINS DU 16 DECEMBRE 2010

Mais cette région est un véritable nid de complice des terroristes en Afrique : Michael Janas, président du TGI d'Angoulême est l'auteur de faux en écritures et receleur des faux du chef de la police ONUCI Jean-Marie Bourry.



Sur Twitter
C'est le receleur Janas des faux du barbouze Bourry qui écrivait un poème en faveur du procureur Jacquet de Poitiers au moment de son départ d'Angoulême

JACQUES MORET RECTEUR DE POITIERS RECTEUR VOYOU PROTECTEUR DES COMPLICES OPEX DES TERRORISTES RIBAFASCISTES




Le recteur de Poitiers Jacques Moret
agent des militaires OPEX complices
des terroristes en Afrique
Il persécute le prof anti-fasciste
Jean-François Chazerans
Le Rectorat du coin est dans cette hypocrisie générale : soutenir les terroristes en Afrique mais persécuter en France les musulmans dans le but inavoué de les transformer en terroristes.... à force de persécutions.... Un plan machiavélique visant à fabriquer des centaines de petits islamofascistes
Mediapart a publié ce vendredi 21 novembre sur son site internet un document interne émanant des services du rectorat de Poitiers intitulé "prévention de la radicalisation en milieu scolaire". Dans ce document de 14 pages, envoyé aux chefs d'établissement du département de la Vienne, il s'agit de donner des clés afin de repérer les éventuelles situations dangereuses.
Dérapage ou maladresse ?
L'article est titré "Radicalisation religieuse : l'Education nationale dérape". La journaliste Lucie Delaporte passe en revue les différents outils devant permettre d'aider les chefs d'établissement à repérer les élèves sur le point de "basculer".Ainsi, une "barbe longue non taillée" ou un "cal sur le front" peuvent - selon ce document- être des "indicateurs d'une radicalisation" ; tout comme, faire "reférence à l'injustice en Palestine" ou montrer "un intérêt pour les débuts de l'Islam". De même, y figure une typologie pour le moins maladroite des éventuels candidats au "basculement". 

Nulle doute que ce Recteur va continuer les persécutions contre l'anti-fasciste Jean-François Chazerans.

DES MILITAIRES OPEX COMPLICES
DES TERRORISTES ISLAMOFASCISTES


Pendant que le procureur Nicolas Jacquet laisse tranquille dans cette région tous ces militaires OPEX qui financent et protègent les terroristes et les apologistes des crimes comme l'islamofasciste rappeur Médine !

DAECH ce sont des officiers turcs qui les encadrent. Telle est la révélation de Claude Angéli la semaine dernière.
"Des officiers du MIT ont infiltré les camps de réfugiés syriens installés en Turquie. Et d'autres agents sont allés exercer leurs talents, et risquer leur vie, mêlés aux combattants de l'Etat islamique."
Ils en arrivent à menacer Michelle Obama d'un 14 février sanglant, a "Bloody Valentine's Day".
DAECH ils sont une milice islamofasciste pour protéger les banques. Des psychopathes criminels pour protéger la Riba. Des assassins ignares qui ont été formés à croire en une pseudo-religion autorisant les banques....
Vincent Desportes, un général français accuse les USA d'être les créateurs de ce monstre :
"Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. Par intérêt politique à court terme, d'autres acteurs - dont certains s'affichent en amis de l'Occident - d'autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les Etats-Unis" (compte rendu Sénat) 
 Mais les USA ne sont pas les seuls : tous les amis du Qatar et de l'Arabie Saoudite, tous les censeurs médiatiques qui effacent les articles des anti-fascistes, tous les persécuteurs de #Ahmed8 ans, et d'antifascistes profs de philo, tous les suppôts de Tariq Ramadan, tous les agents islamofascistes bigots sont coupables de la diffusion de ce faux islam avec une répression qui vise les anti-fascistes mais laisse bien tranquille ceux qui, comme Médine , font l'apologie du terrorisme



« Crucifions les laïcards comme à Golgotha » (0′ 33).– « Au croisement entre le voyou et le révérend, si je te flingue dans mes rêves je te demande pardon en  me réveillant, en me référant (révérend, révérant ?) toujours dans (sic)  le Saint Coran » (0′ 43)– « Si j’applique la charia les voleurs pourront plus faire de main courante » (allusion à la main coupée) (0′ 53)- « Je mets des fatwas sur la tête des cons » (0 mn 53)
... tous ces agents de propagande bigote sont les créateurs de ce monstre !

Claude Angeli n'a pas fini de soulever toute la pourriture générée par l'OTAN



 "Mais Erdogan apprécie davantage encore les combats contre les milices kurdes qui rêvent de créer un Etat indépendant à quelques kilomètres de sa chère Turquie....

Coopération babourzade

Mais, si Erdogan se garde d'apporter son concours au combat de ses "alliés", il laisse se développer, en revanche, une curieuse coopération. Les liens entre l'Etat islamique et les services turcs de renseignement - le MIT - se sont diversifiés, au fil des ans, au nom de la lutte contre le "terrorisme kurde", formule chère à Erdogan. Des officiers du MIT ont infiltré les camps de réfugiés syriens installés en Turquie. Et d'autres agents sont allés exercer leurs talents, et risquer leur vie, mêlés aux combattants de l'Etat islamique.
Leur présence a été détectée par certains services alliés, mais il n'est pas trop question d'en faire état. Une pudeur très politique qui ne convainc pas un expert du Quai d'Orsay, lequel reconnaît que "l'on n'ose guère parler de ce double jeu d'Erdogan, alors que personne n'imagine que cette coopération clandestine puisse se pratiquer à son corps défendant". Les naïfs peut-être ?" (Canard Enchaîné 4/2/2015)

Affaire Jean-François Chazerans : mettons un terme à cette folie !



COMPLEMENT
Charente Libre : "S'il a bien été conseiller technique justice pendant 18 mois à Matignon en 2003 et 2004, le magistrat Jacquet n'a jamais été chez les jeunes giscardiens. Conseiller technique à Matignon, même pas chef de file, (...) 
Secrétaire général de la Confédération nationale des Procureurs, Nicolas Jacquet est unmême avocat de l'indépendance des magistrats par rapport au politique. Il a ainsi défendu et signé une motion en décembre dernier appelant à plus d'indépendance des parquets vis-à-vis du pouvoir politique.
Procureur de la République à Angoulême depuis 2009, Nicolas Jacquet, 47 ans, vient d'être proposé par Michel Mercier, le garde des Sceaux, pour occuper le poste de Procureur de Poitiers. La décision finale appartient désormais au Conseil supérieur de la magistrature. Si ce dernier valide la proposition, Nicolas Jacquet devrait prendre ses fonctions dès avril-mai à Poitiers.
En Charente depuis 2009, Nicolas Jacquet a notamment pris à bras le corps le dossier du tribunal de commerce de la Charente. Il a aussi travaillé avec tous les élus et n'a pas hésité à initier des procédures et des poursuites contre plusieurs notables dans des affaires financières".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire