Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 9 février 2015

Les hypocrites bigots amis de la Riba, qui pratiquent les 7 abominations, qui lèchent les chaussures des banquiers viennent crier «Blasphème! blasphème» pour des dessins faits par des …. athées !!! (un article B-Revactu du 19 septembre 2012 par Yanick Toutain)





Les hypocrites bigots amis de la Riba, qui pratiquent les 7 abominations, qui lèchent les chaussures des banquiers viennent crier « Blasphème ! blasphème  » pour des dessins faits par des …. athées !!!


JPEG - 48.8 koLes bigots faux musulmans qui pratiquent les 7 abominations à longueur de temps, qui vénèrent la Riba et qui lèchent les chaussures des banquiers (en infraction totale et absolue avec les prescriptions du Coran !!!) poussent des cris quand un NON musulman dessine « un » Mohammed !!
Mais en quoi cela les regarde-t-il ?
Les interdits sont POUR LES MEMBRES DU CLUB !!
Si des jeunes pratiquent le football à 14 ou le rugby à 9 , en quoi cela regarde-t-il la Fédération ?
Tous ces faux musulmans ne sont que des hypocrites qui excitent les pauvres avec les idioties d’un Étasunien planqué ou avec les provocations de Charb – pourquoi il est pas avec Siné celui là ?-
Ces faux musulmans sont les LARBINS DE LA BANQUE MONDIALE…. ils détournent les pauvres de la lutte finale contre la Riba, l’abolition des banques – et du capitalisme – et l’instauration du salaire unique mondial (1000 euros pour tous les Terriens)
Les vrais blasphémateurs ce sont ceux qui incitent le peuple à PRENDRE DES CRÉDITS ou à RÉVÉRER LA CLASSE CAPITALISTE et ses ETATS COMPRADORES…
#AmisdelaRibaDEGAGENT !!
EN PLUS, LES MEMBRES DU CLUB .... ILS LE DESSINAIENT …MOHAMED !!! En 1595 !!
NOTES ET COMPLEMENTS

BIGOTERIES DES HYPOCRITES DU VATICAN ET DES DIRIGEANTS COMPRADORES DU PAKISTAN TOUS LARBINS DE LA RIBA !!

16 h 20. Caricatures : le quotidien du Vatican critique. L’Osservatore romano, quotidien du Vatican, estime que la publication des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo est une «initiative discutable», qui «jette de l’huile sur le feu». «Alors que l’on cherche péniblement à faire baisser la tension qui traverse le monde islamique en raison du film +Innocence des Musulmans+, on risque aujourd’hui d’ouvrir un nouveau front de protestation», souligne l’Osservatore romano.
12h30. Pakistan : un jour férié en l’honneur de Mahomet. Les autorités pakistanaises décrètent un jour férié national vendredi en l’honneur du prophète Mahomet et en réponse à la polémique sur la diffusion du film américain dénigrant l’islam. «Vendredi sera un jour férié dans l’ensemble du pays pour déclarer notre amour au prophète», a déclaré un haut responsable, précisant que cette décision avait été prise après une réunion du cabinet.

EXTRAIT DU SITE LA REVUE DE TEHERAN
N° 20, juillet 2007 

Les plus belles miniatures de Khamseh Nezâmi à la bibliothèque de Londres

La bibliothèque a ajouté que la valeur artistique et historique de cette œuvre est issue d’un travail de deux ans réalisé par Abd-ol-Rahîm et vingt artistes spécialistes de l’illustration dans les ateliers de la cour de l’empereur mongol de l’Inde.
JPEG - 48.8 ko
Ascension céleste du prophète Mahomet (Mi’râj), Khamseh de Nezâmî, Tabriz, attribué à Soltân Mohammad, Bibliothèque de Londres
Dans cette œuvre, chaque partie ou chaque personnage est celle d’un artiste particulier et d’après les responsables de la bibliothèque anglaise et de ce fait, elle comporte la signature de chacun de ses artistes, calligraphes ou dessinateurs. Cette œuvre manuscrite et littéraire est une fenêtre sur l’histoire de l’art oriental. Outre la calligraphie, l’illustration fut aussi réalisée sous les ordres d’un maître iranien nommé Khâjeh Abd-ol-Samad. Les autres noms comme Manûher ou Madhû cités dans le livre semblent être des noms hindous ; fait intéressant qui appuie l’idée d’une coexistence culturelle à la cour d’Akbar Shâh.
JPEG - 41.3 ko
Khosrow en train d’écouter la musique de Bârbod, Khamseh de Nezâmî, attribué à Mirzâ Alî, Tabriz, Bibliothèque de Londres
Ce manuscrit a été offert par C.W. Dyson Perrins, en 1958 au musée d’Angleterre, puis fut transféré en 1973 à la Bibliothèque Nationale d’Angleterre. Dyson Perrins s’était procuré ce manuscrit de Khamseh en 1909, alors qu’il lui manquait déjà cinq pages avec ses nombreuses miniatures
suite


Alors que le film blasphématoire «L’Innocence des musulmans» provoque des heurts très violents avec près de 30 morts et de multiples manifestations à travers le monde arabe depuis une semaine, les islamistes français entendent de nouveau manifester dans plusieurs villes de France.
Des appels à des rassemblements ont été lancés à Marseille, Toulouse,Lyon et Paris. Après la première manifestation de samedi qui a regroupé 250 personnes à Paris, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a rejeté ce mercredi l’organisation d’un nouveau rassemblement parisien. Dans le même temps, les caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo sont vivement critiquées par le Crif. Pour faire face à d’éventuelles menaces, la sécurité des ambassades et des écoles françaises est renforcée.
16 h 20. Caricatures : le quotidien du Vatican critique. L’Osservatore romano, quotidien du Vatican, estime que la publication des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo est une «initiative discutable», qui «jette de l’huile sur le feu». «Alors que l’on cherche péniblement à faire baisser la tension qui traverse le monde islamique en raison du film +Innocence des Musulmans+, on risque aujourd’hui d’ouvrir un nouveau front de protestation», souligne l’Osservatore romano.
16 heures. Caricatures : la plus haute autorité de l’islam sunnite condamne. Al-Azhar, la plus haute autorité de l’islam sunnite, basée au Caire, dénonce la publication par Charlie Hebdo de caricatures du prophète Mahomet : «Al-Azhar et tous les musulmans refusent catégoriquement l’insistance d’une publication française à publier des caricatures portant atteinte à l’islam et à son prophète», a dit le cheikh d’Al-Azhar, Ahmed al-Tayyeb, dans un communiqué diffusé par l’agence officielle égyptienne Mena. De tels actes «invitant à la haine au nom de la liberté sont totalement rejetés», a ajouté le responsable de l’institution universitaire et théologique, en soulignant «la nécessité que la liberté s’arrête aux limites de la liberté d’autrui».
15 h 45. YouTube bloqué au Soudan. Après le Bangladesh, le Pakistan ou l’Afghanistan, le Soudan décide de bloquer YouTube à cause du film «L’Innocence des musulmans». «Nous avons demandé samedi à Google de supprimer tous les liens conduisant au film islamophobe, mais nous n’avons reçu aucune réponse. Nous les avons relancés mercredi sans succès», a expliqué Ezzedine Kamel, président de l’Autorité soudanaise des télécommunications, pour justifier cette mesure. Deux protestataires ont été tués au Soudan vendredi, lorsque 5.000 manifestants furieux s’en sont pris aux ambassades de Grande-Bretagne, des Etats-Unis et d’Allemagne.
15 h 30. L’avocat de Charlie Hebdo juge «insupportable qu’il y ait un tabou». Me Richard Malka, l’avocat de l’hebdomadaire, s’inquiète «qu’il y ait une coalition» de tous les responsables religieux pour s’insurger de la publication des caricatures de Mahomet. «On est dans un pays laïc», dans lequel «la tradition de caricaturer le fait religieux remonte à plus d’un siècle», a-t-il rappelé, soulignant que le délit de blasphème n’existe plus.
14 h 30. Les Maldives interdisent le visionnage du film anti-islam.L’archipel des Maldives, peuplé de 330.000 musulmans sunnites, a interdit à ses habitants de visionner «L’Innocence des musulmans» sous peine d’avoir affaire à la justice, mais sans pour autant bloquer YouTube. Le film a été ajouté à une liste de films interdits. «C’est désormais une infraction de le regarder sur internet ou de le télécharger et de le montrer à d’autres», a expliqué le Bureau national de classification.
14 h 20. Sécurité renforcée de l’ambassade de France à Sanaa au Yémen. A la demande de l’ambassade, «des renforts de sécurité ont été déployés aujourd’hui autour de l’ambassade de France» à Sanaa, annonce un responsable des services de sécurité yéménites. Le 13 septembre, quatre Yéménites avaient été tués lors de la prise d’assaut de l’ambassade des Etats-Unis dans la capitale yéménite par des manifestants protestant contre le film anti-islam.
14 h 10. Pour Valls, la caricature est un «droit fondamental» de la liberté d’expression. Tout en prônant la fermeté contre les manifestations qui troubleraient l’ordre public, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls affirme que la liberté d’expression, dont la caricature, est «un droit fondamental» encadré par la loi. Il appelle chacun «à faire preuve de responsabilité» et souligne qu’aucune manifestation troublant l’ordre public «ne sera tolérée», dans une déclaration à la presse à l’issue d’une rencontre avec les représentants du culte musulman.
Le ministre, qui a reçu les responsables du culte musulman, a refusé toute remise en cause du «droit d’expression, celui de l’information, de l’opinion, de la caricature dans le cadre évidemment de la loi», expliquant que «les tribunaux sont là pour être saisis par ceux qui se considéreraient comme attaqués, offensés.» Il poursuit: «Toute manifestation qui vise à troubler l’ordre public, à provoquer, à attiser les esprits, à semer la haine, ne sera pas autorisée, sera interdite et j’ai donné consigne à l’ensemble des préfets pour que ces interdictions se traduisent concrètement.»
13 h 40. Les caricatures inutiles et mesquines selon un ministre marocain. Le ministre marocain du Tourisme, Lahcen Haddad, a jugé «inutiles» et «assez mesquines» les caricatures du prophète Mahomet publiées par Charlie Hebdo, tout en disant être très attaché à «la liberté d’expression.» Lahcen Haddad estime que «ces caricatures sont assez mesquines. Mais il faut les ignorer, traiter cela par l’indifférence. Le débat ne doit pas être mené par un producteur de film ou un caricaturiste.»
12h45. Les écoles françaises fermées en Tunisie. L’ambassade française à Tunis annonce la fermeture d’une d’établissements scolaires français de Tunisie seront fermés de ce mercredi 15 heures à lundi 9 heures par mesure de précaution après la publication de caricatures de Mahomet en France. «C’est à titre préventif. Nous n’avons reçu aucune menace directe», a indiqué l’ambassade, qui restera fermée vendredi, jour de la grande prière.
12h30. Pakistan : un jour férié en l’honneur de Mahomet. Les autorités pakistanaises décrètent un jour férié national vendredi en l’honneur du prophète Mahomet et en réponse à la polémique sur la diffusion du film américain dénigrant l’islam. «Vendredi sera un jour férié dans l’ensemble du pays pour déclarer notre amour au prophète», a déclaré un haut responsable, précisant que cette décision avait été prise après une réunion du cabinet.
11 h 55. Ambassades et écoles françaises fermées vendredi dans 20 pays. Les ambassades, consulats et écoles françaises seront fermés dans une vingtaine de pays musulmans vendredi, jour de la grande prière, par mesure de «précaution» après la publication de caricatures de Mahomet en France, indique le Quai d’Orsay.
«Par mesure de précaution les ambassades, consulats, centres culturels et écoles seront fermés dans une vingtaine de pays de la zone», déclare le porte-parole du Quai d’Orsay Philippe Lalliot. «On préfère prendre les devants. On adaptera ensuite les mesures à l’évolution de la situation», a-t-il ajouté, précisant que des mesures d’ordre général (renforcement des procédures de sécurité, appels à la vigilance dans les pays concernés..) avaient été prises.
11 h 40. Boubakeur annonce un «message» de calme dans les mosquées. Le recteur de la Grande mosquée de Paris (GMP) Dalil Boubakeur annonce  «la lecture d’un message dans toutes les mosquées» contrôlées par son organisation, lors de la grande prière de vendredi.
11 h 35. Manuel Valls reçoit les représentants musulmans. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls reçoit à la mi-journée les représentants musulmans de France  après la parution des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo. Seront notamment présents le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohamed Moussaoui, le recteur de la grande mosquée de Paris (GMP), Dalil Boubakeur et des représentants de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), réputée proche des Frères musulmans.
10 h 10. Fabius préoccupé par la sécurité des ambassades françaises. La France a pris des «précautions de sécurité particulières» pour protéger ses ambassades après la publication de caricatures du prophète Mahomet dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo, déclare le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. «J’ai évidemment envoyé des instructions pour que dans tous les pays où cela peut poser des problèmes, on prenne des précautions de sécurité particulières», a déclaré M. Fabius, se disant «préoccupé».
VIDEO. Les caricatures «mettent de l’huile sur le feu» selon Laurent Fabius.
9 h 30. Les personnes heurtées par les caricatures peuvent saisir la justice selon Jean-Marc Ayrault. Jean-Marc Ayrault souligne que ceux que heurtent les caricatures de Mahomet publiées mercredi par Charlie Hebdo ont la possibilité de saisir les tribunaux, dans l’«Etat de droit» qu’est la France où est «garantie la liberté de caricature». Interrogé par RTL sur cette publication, le Premier ministre a observé: «Nous sommes dans un pays où la liberté d’expression est garantie, la liberté de caricature aussi». «Si vraiment des personnes se sentent heurtées dans leurs convictions et pensent qu’il y a eu dépassement du droit – nous sommes dans un Etat de droit qui doit être totalement respecté -, elles peuvent saisir les tribunaux».
VIDEO. Jean-Marc Ayrault évoque les caricatures de Mahomet.
9 heures. Nouvelle manifestation en Afghanistan. Un millier d’étudiants manifestent pacifiquement contre le film américain anti-islam dans l’est de l’Afghanistan, lors de nouvelles protestations dans ce pays. La marche s’est tenue à Jalalabad, la principale ville de l’est du pays, sur la route principale menant à Kaboul. Ses participants ont scandé des chants appelant à «la mort de l’Amérique» et aux «ennemis de l’islam».
8 h 40. Le Crif désapprouve les caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, «désapprouve» les caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo qui, dans le contexte de tension actuel, relèvent d’«une forme de panache irresponsable.» Evoquant les personnes tuées dans les manifestations contre le film islamophobe«L’Innocence des musulmans», le président du Crif déclare: «C’est en considération de ces morts que nous désapprouvons l’initiative prise par Charlie Hebdo».
8 h 28. Manifestation à Paris refusée selon Jean-Marc Ayrault. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault annonce que la demande de manifester à Paris pour protester contre le film anti-islam sera rejetée. «Une déclaration de manifestation a bien été déposée mais cette déclaration sera suivie d’une interdiction», a indiqué le Premier ministre sur RTL, précisant qu’il n’y a «pas de raison qu’on laisse venir dans notre pays des conflits qui ne concernent pas la France». Le Premier ministre a rendu hommage au «grand esprit de responsabilité et de modération» des responsables du culte musulman. «Ce sont des groupes minoritaires qui veulent exploiter la situation, la République ne se laissera pas faire. Nous ne tolérerons aucun débordement.» a insisté M. Ayrault

Cet article fut publié 2 ans et 4 mois avant les crimes commis par les faux musulmans ribafascistes à Charlie Hebdo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire