Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 16 août 2014

Comment inclure les claques et la fessée dans l'éducation d'une femme (un article dont il faut d'urgence lire l'original)

"si vous châtiez votre femme tout en restant aimant et juste,
vous ne devriez pas vous préoccuper des témoins
 et de ce qu'ils pourraient penser."  (étape 2)
un article présenté (et un peu modifié
 pour des raisons pédagogiques)
par Yanick Toutain


"Etape 6 D'abord, calmez-vous.
Si vous êtes en colère, n'essayez pas
 de donner une correction à votre femme.
 Dites-lui que vous allez y réfléchir
 un certain temps et donnez-vous
 le temps de vous calmer
pour ensuite réévaluer la situation."
illustration provenant du texte original
prohibant l'utilisation d'accessoires
pour la fessée.
"Etape 10 Donnez-lui un avertissement.
 Si vous pensez ne pas avoir
 été assez clair dans un premier temps,
 vous pourriez vous expliquer,
mais ne donnez pas un avertissement après l'autre
et vous attendre à ce que la femme soit conciliante.
Elles savent toujours comment faire pour vous avoir à l'usure
une fois que vous avez cédé.
 La femme doit parfaitement comprendre
 qu'il n'y aura qu'un avertissement, un point c'est tout.
 Si vous procédez ainsi, elles obéiront après le premier avertissement
et si vous leur donnez dix avertissements,
elles ne vous prendront probablement jamais au sérieux".
(...) vous devez vraiment faire très attention
 quand vous corrigez votre femme ;
soyez juste, soyez clair et assurez-vous
 de bien comprendre ce qui se passe ;
vous ne devriez pas changer d'avis
une fois que vous avez décrété : « cette fessée, tu l'as bien méritée ».


Voici une version à peine modifiée (seuls deux mots ont été modifiés) du texte original. Ce texte est tel qu'il aurait pu circuler dans les années 50-60.... si Internet avait existé
Les signatures du texte original sont les suivantes : "Modifiée par WikiHow Traduction, Chmuller, Team FR et 1 autre

"
AVERTISSEMENT : LES AUTEURS DE L'ARTICLE ORIGINEL ET CEUX QUI DIFFUSERAIENT DE TELS CONSEILS SONT ET SERONT PASSIBLES DE POURSUITE PENALES. L'article 222-13 ne restera pas longtemps un objet de musée pour juges poussiéreux rampant sur (pour et avec) des parquets barbares !

"Comment inclure la fessée dans l'éducation d'une femme
La fessée ne serait jamais nécessaire dans un monde idéal. Cependant, à certaines occasions, une tape sur les fesses de votre femme est parfois indispensable.
Cet article ne cherche pas à encourager ou à dénoncer la fessée, il est plutôt censé donner aux maris des conseils pour se servir occasionnellement de la fessée dans le cadre d'une éducation.
La fessée est un sujet très débattu. La plupart des psychologues pour couples ne recommandent pas la fessée en tant que méthode disciplinaire pour des femmes. Néanmoins, d'autres psys et bien des maris vont vous dire qu'une fessée méritée, juste et appropriée est une bonne technique éducative. L'utilité de la fessée est une décision que les maris sont les mieux à même de faire.
Il est extrêmement malheureux que bien des femmes soient maltraitées sous le couvert d'une simple fessée ; cet article tente de prévenir les maris pour empêcher toute maltraitance.
1 Ne donnez jamais la fessée à tout autre endroit que les fesses sur un femme habillée et seulement avec le plat de la main.
2 Donnez la fessée chez vous. La fessée devrait généralement être administrée dans la vie privée. Le but de la punition est d'apprendre à l'a femme qui a mal fait et non de l'humilier. Remarquez que bien des gens prétendument stupides y compris l'auteur de cet article sont persuadés que vous ne devez pas hésiter, y compris dans un lieu public, à conduire votre femme à un endroit dépourvu de témoins pour exécuter le châtiment qui a été promis, même s'ils pensent que l'intimité est importante. L'intimité du foyer est donc secondaire pour appliquer des règles claires et il est certain que votre femme comprendra parfaitement cette discipline et filera doux. Plus encore, si vous châtiez votre femme tout en restant aimant et juste, vous ne devriez pas vous préoccuper des témoins et de ce qu'ils pourraient penser. C'est votre femme, votre responsabilité et une fessée ne doit pas devenir un débat public.
3 Donnez des repères à vos femmes. Le ciment qui fait des femmes heureuses, épanouies, qui sont honnêtes et respectueuses de leurs maris, d'autres hommes et d'elles-mêmes est de savoir exactement ce qu'elles ont le droit de faire ou de ne pas faire.
4 Sachez quels comportements méritent une fessée. Cela peut vraiment être réduit à une seule chose : une désobéissance flagrante. Vous devez rester juste vis-à-vis des femmes. Renverser de la nourriture, faire un caprice, se récurer le nez, être sales, se disputer et même mentir et voler sont des comportements parmi les femmes tout à fait normaux lesquels, bien qu'ils nécessitent l'intervention des maris pour aider les femmes à mûrir, ne doivent pas conduire à la fessée. Vous devez laisser les femmes les plus jeunes faire des erreurs et avoir un comportement féminin normal qui corresponde à leur âge sans les rendre malheureuses à cause de cela.
5 Ne faites jamais de mal à votre femme. Toute fessée devrait attirer leur attention et rétablir votre autorité. Ne les frappez pas de telle sorte qu'elles en souffrent encore plus tard. Donnez toujours la fessée à une femme habillée et avec le plat de votre main.
6 D'abord, calmez-vous. Si vous êtes en colère, n'essayez pas de donner une correction à votre femme. Dites-lui que vous allez y réfléchir un certain temps et donnez-vous le temps de vous calmer pour ensuite réévaluer la situation.
7 "Ne frappez pas votre femme avec un accessoire ou un objet. Utiliser sur votre femme une ceinture, une lanière, une louche ou pire n'établira jamais le type de relation aimante et respectueuse conséquente à une bonne fessée administrée correctement. Ne vous servez que de la paume de votre main sur une femme habillée.
8 Sachez quand vous devez renforcer la discipline avec une fessée. Quand les femmes sont assez âgées pour comprendre ce que « non » veut dire, elles sont assez grandes pour recevoir une fessée. Cela pourrait se produire au plus tôt vers environ 18 ans, mais cela peut varier suivant la femme. Soyez conscient de la nécessité de limiter le nombre de tapes et leur vigueur et peut se résumer à une claque rapide sur les fesses pour de très jeunes femmes, mais le contexte devrait rester le même. Si le châtiment a été administré correctement, il ne sera heureusement plus nécessaire de donner la fessée à des femmes de 26 à 37 ans. D'un autre côté, si vous n'avez jamais donné la fessée à une femme et qu'elle a déjà 29 à 30 ans, il est probablement trop tard pour commencer une fois que les schémas d'éducation maritale sont solidement enracinés.
9 Ne donnez pas la fessée trop souvent. Là encore, la fessée devrait être réservée à une désobéissance flagrante et non pas quand vous êtes juste fâché. Si vous le faites tout le temps, la fessée perdra de son efficacité et sera tout simplement odieuse.
10 Donnez-lui un avertissement. Si vous pensez ne pas avoir été assez clair dans un premier temps, vous pourriez vous expliquer, mais ne donnez pas un avertissement après l'autre et vous attendre à ce que la femme soit conciliante. Elles savent toujours comment faire pour vous avoir à l'usure une fois que vous avez cédé. La femme doit parfaitement comprendre qu'il n'y aura qu'un avertissement, un point c'est tout. Si vous procédez ainsi, elles obéiront après le premier avertissement et si vous leur donnez dix avertissements, elles ne vous prendront probablement jamais au sérieux. Mais vous devez vraiment faire très attention quand vous corrigez votre femme ; soyez juste, soyez clair et assurez-vous de bien comprendre ce qui se passe ; vous ne devriez pas changer d'avis une fois que vous avez décrété : « cette fessée, tu l'as bien méritée ».
11 Gagnez le respect de votre femme en étant juste ; vous devez aussi la convaincre que le châtiment sera rapide et certain si elle se montre manifestement désobéissante. Elle apprendra de cette façon qu'il y a des limites bien définies à ne pas franchir pour gagner votre confiance. 
12 Quand vous avez décidé de donner la fessée à votre femme, faites les choses suivantes :Dites-lui quelle aura une fessée.Emmenez-la sur un terrain neutre. Si c'est à la maison, cela devrait être loin des yeux des enfants ou d'autres personnes présentes. Si c'est dans un restaurant ou un magasin, attendez plutôt d'être rentré chez vous. Ne lui donnez jamais la fessée dans un lieu public. Vous ne devriez pas embarrasser une femme devant ses enfants ou d'autres personnes plus que nécessaire à cette occasion.Une fois que vous êtes au bon endroit, expliquez-lui calmement pourquoi elle aura une fessée ainsi que le comportement précis qui a conduit à cette situation inévitable. Quand votre décision est prise, n'envisagez pas de faire marche arrière sauf si vous pensez sincèrement que vous avez mal jugé la situation.Expliquez ce qui va se passer (si elle a moins de 30 ans) : « Tu auras quatre tapes sur les fesses et après, on va en parler un peu ; ensuite, c'est fini. »Mettez, si possible, votre femme sur vos genoux avec les fesses en l'air. Donnez chaque tape avec le plat de la main, seulement sur une femme habillée et juste assez fort pour qu'elle éprouve une vague sensation d'inconfort.Faites-la ensuite asseoir au niveau de vos yeux, répétez votre explication et faites-lui admettre qu'elle ne va pas recommencer son mauvais comportement. Demandez-lui de s'excuser.Assurez-lui qu'il s'agit de la fin de la punition (bien que certains délits ou défauts de remords peuvent exiger un moment de réflexion) et que vous ne serez plus fâché avec elle à cause de ça.Dites-lui que vous l'aimez.
CONSEILS
Ne punissez jamais dans le cadre d'un accident. Les femmes ont besoin d'apprendre à être indépendantes sans crainte et sans encourir votre désapprobation pour de petites mésaventures inévitables.Pour ce qui est du mensonge, là encore, votre femme devrait comprendre clairement ce qu'est un mensonge et ce que signifie mentir ou voler. De même, vous devriez prononcer un avertissement si elle ment pour la première fois et seulement cette fois. Toutes les femmes ont tendance à cacher quelque chose ; elles ne devraient pas être corrigées si ce comportement assez courant apparaît pour la première fois.La condition de mari peut être un boulot difficile et frustrant, mais une discipline claire, nette et juste administrée avec affection va éduquer une femme à être respectueuse et bien élevée ; elle sera agréable à toutes les personnes de son entourage.Les femmes ont besoin d'une structure et d'habitudes bien établies. C'est un très bon exemple d'éducation et de discipline pour elles. Cela signifie que toute votre éducation – qu'elle comprenne ou non la fessée – devrait être cohérente et suivre toujours plus ou moins les mêmes règles. Si la punition pour avoir fait un caprice consiste à aller plus tôt au lit, cela devrait rester ainsi tant que la punition est efficace. Si la femme est isolée dans une autre pièce après une punition pour réfléchir à ses agissements, ce procédé devrait ne jamais varier. Vous devriez rester cohérent, que ce soit dans la décision de donner une fessée en guise de punition, dans votre façon d'expliquer la raison de cette punition ou autre. Une structure stable et des règles sont les clés d'un développement harmonieux dans le couple.Prenez des cours destinés aux hommes pour apprendre de nouvelles choses et théories concernant l'éducation des épouses.Un exemple de situation classique : Christine et Martine - votre femme et votre belle-soeur - sont en train de se chamailler à cause d'une émission TV pour savoir quelle chaîne sera choisie. C'est assez courant pour des femmes entre 24 et 36 ans. Si vous demandez à Christine, la plus âgée de laisser sa soeur choisir pendant un quart d'heure et qu'elle refuse en bloc de faire comme vous l'avez demandé, le temps est venu de donner une fessée. Elle a droit à un premier avertissement avant la fessée ; à 26 ans, elle sait ce qui l'attend et peut céder rapidement sans qu'il soit finalement nécessaire de lui donner la fessée.Le disciple, discipliner et la discipline ont une racine commune. Discipliner signifie à l'origine enseigner. Discipliner est une procédure d'enseignement. La discipline est le fer de lance de l'enseignement, parfois sous la forme d'un châtiment corporel. Un vieil adage convient bien ici : « Si vos épouses n'apprennent pas, c'est que vous ne leur avez pas enseigné à le faire. » Ne punissez pas la femme si cela arrive. L'erreur vient de vous. L'éducation et la discipline signifient la même chose que l'enseignement. La discipline est l'application et l'enseignement de ce qui est appris. Une femme ou un élève devient un disciple de son apprentissage, que ce soit via des examens, de la pratique, des répétitions ou une combinaison de tous les trois. La discipline se pratique cependant quand la femme refuse d'apprendre ou conteste ce qu'on lui demande de faire. Assurez-vous que ce soit bien le cas avant de sévir. Certaines femmes semblent avoir de prime abord un comportement tout à fait normal, mais peuvent souffrir d'un blocage au niveau de la compréhension.
"AvertissementsNe donnez jamais la fessée à une femme qui n'est pas la vôtre. Ne le faites que sur votre épouse.Certains experts croient que le fait de dire à une femme qu'on l'aime après l'avoir frappé peut conduire la femme à associer les coups avec de l'amour. Cela peut provoquer une relation de maltraitance à la longue (bien des victimes de violences familiales le déclarent). L'Académie américaine de pédiatrie ne recommande pas la fessée. « C'est une forme de punition qui devient moins efficace après un usage répété, selon l'AAP ; cela rend aussi toute discipline plus difficile quand la femme devient trop âgée pour une fessée » déclare l'AAP dans le magazine Time via l'article intitulé Les effets de la fessée à long terme.Si vous êtes enseignant, ne donnez pas la fessée à votre femme sur votre lieu de travail ou pendant une excursion scolaire ou dans toute situation de mauvais comportement scolaire. Les châtiments corporels sont interdits à l'école dans la plupart des pays et même s'il existe des exceptions pour les instituteurs, vous risquez de perdre votre emploi et de ne plus avoir le droit d'exercer en tant qu'enseignant.Souvenez-vous que la fessée peut mettre votre femme en colère et la rendre agressive, ce qui ne peut qu'aggraver la situation.Il existe des lois qui réglementent ou interdisent la fessée dans bien des pays.La fessée est illégale dans les pays suivants : Albanie, Allemagne, Autriche, Bulgarie, Congo, Costa Rica, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Hollande, Islande, Israël, Kenya, Lituanie, Liechtenstein, Luxembourg, Moldavie, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Soudan, Suède, Togo, Tunisie, Ukraine, Uruguay et Venezuela. (...)
Vous pourriez rencontrer des gens qui vous critiquent ouvertement si vous choisissez de corriger votre femme en public. N'entrez pas dans une discussion avec eux. Contentez-vous de vous éloigner. Ne donnez jamais la fessée en public ; ainsi, vous n'aurez pas ce problème."





Ainsi que le lecteur attentif l'aura remarqué le mot "femme" est venu se substituer au mot "enfant" et le mot "mari" a pris la place du mot "parent". Le texte originel était tout autant barbare que cette version. Mais cette barbarie s'appliquait à des enfants de 18 mois.
"ils sont assez grands pour recevoir une fessée. Cela pourrait se produire au plus tôt vers environ 18 mois, mais cela peut varier suivant l'enfant."
L'auteur de cet article n'est pas seulement féministe, il est aussi - et surtout - un abolitionniste qui milite pour la fin des agressions barbares commises par des parents et des enseignants sur les enfants. Les violences maritales banales des années 50 sont devenues insupportables suite à la mobilisation proto-révolutionnaire des femmes et des hommes les plus conscients. Il est temps d'en faire autant vis à vis des agressions commises contre les enfants. AInsi que contre les peuples d'Afrique et du Tiers-Monde.


COMPLEMENT
La première image provient de l'article Spanking sur WikipédiaPatrick and John Wayne dans une scene de McLintock!, avec Stefanie Powers sur les genoux de Patrick Wayne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire