Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 28 juin 2014

Jacques Chirac rackettait le président Gbagbo pour sa campagne 2002 ! Au gnouf ! Qu'il soit inculpé de haute trahison, d'intelligence avec une puissance étrangère (Nous nous l'inculperons de racket Franceàfric criminel esclavagiste)

par Yanick Toutain
Voilà ce que risquait le président Gbagbo
 de la part du bandit Franceçfric criminel
Jacques Chirac s'il ne donnait pas son fric
Il s'agit ici de Désiré Tagro
assassiné le 12 avril 2011 
"Je suis arrivé le jeudi 23 janvier 2003 par un vol régulier d’Air France : je craignais qu’on tire sur mon avion présidentiel."
"
Quand nous avons été ensemble, Chirac, Galouzeau et moi, Chirac me dit qu’il tient à ce que Henriette Diabaté soit premier ministre. Merci, je l’avais déjà lu dans le journal ! C’est exactement ça, la françafrique. ". "Villepin et Robert Bourgi m’ont demandé de cracher au bassinet pour l’élection de 2002 en France"
Extrait du livre du président actuel de la Côte d'Ivoire, séquestré par des bandits auto-proclamés "juges" à La Haye sous le sigle criminel CPI (Criminels Pour Intimidation de l'Afrique)


Ma source pour cet article est le mur Facebook du cousin Patrick Mballa

Le groupe de résistance contre le néocolonialisme en Afrique et qui milite pour création d´une africaine réelle et autonome.


Mais nul doute que tous les résistants panafricains et les amis de la vérité vont se faire un plaisir de scanner et de dactylographier les pages du livre du président Gbagbo
Les révélations qui suivent ont deux points de vue : depuis l'Afrique ou depuis la France.
Depuis l'Afrique, Chirac est un bandit de grand chemin en train de racketter un président : tu me donnes "ton" fric ou je te tire une balle dans la tête !
C'est ce qui était prévu d'ailleurs en novembre 2004 !
Les crimes de l'Hôtel Ivoire contre une foule de civils étaient des crimes dans le cadre d'un Coup d'Etat pour renverser - déjà - le président Gbagbo.
Mais du point de vue français, il s'agit - comme pour Sarkozy avec Kadhafi - de haute-trahison, d'intelligence et de corruption par le chef d'Etat d'un autre pays..... d'intelligence avec une puissance étrangère....
En effet on pouvait imaginer (le naïf Gbagbo y a crut comme il croit encore à la démocratie) qu'il y aurait une contrepartie !
(le lecteur pardonnera les erreurs laissées dans la dactylographie rapide des cousins de eburnienews.net" dont une partie des erreurs a été corrigée ici)


LAURENT GBAGBO:
POUR LA VERITE ET LA JUSTICE

CHIRAC A BESOIN D’ARGENT

"C’était en 2001, je pense. Villepin et Robert Bourgi m’ont demandé de cracher au bassinet pour l’élection de 2002 en France. nous étions au Voltaire, un restaurant qui est sur le quai du même nom, près de la Documentation Française (près du domicile privé de jacques Chirac, ndlr). C’était le prix pour avoir la paix. J’ai eu une entrevue avec Chirac, tout s’est très bien passé, il m’a raccompagné, Il était très amical et il m’a dit en me tapant sur l’épaule, sur le perron : je ne suis pas un ingrat. » Je ne suis pas fier de cet épisode mais je pensais y gagner la marge de manœuvre nécessaire pour avancer vers nos objectifs. On me l’a reproché en disant que c’était la preuve de mon double langage, que je m’appuyais sur le néocolonialisme pour le critiquer. Comme si on pouvait toujours répondre à des partenaires aussi puissants, sans employer la ruse et la diplomatie. On m’a mis dès le début en situation de crise et d’urgences permanentes. Au moins, ils ne sont jamais revenus à la charge. Je n’aurais pas accepté. Ils le savaient. Cela n’a pas amélioré nos relations.
Plus tard, Chirac a dit que je l’avais « manqué… » Les 18 et 19 septembre 2002, j’étais en voyage officiel à Rome. A peine arrivé, qui je vois à l’hôtel ? Robert Bourgi. Bien sûr, j’ai trouvé la coïncidence curieuse et, pour tout dire, ça ne pouvait pas en être une. nous avons dîné ensemble (…) je suis rentré à l’hôtel. Vers 3 ou 4 heures du matin-il était 2 h à Abidjan- j’ai été informé par un coup de fil de l’attaque militaire massive déclenchée dans tout le pays. je décide de rentrer immédiatement. Robert Bourgi apparaît en ce moment et insiste : « passe à Paris voir ton grand-frère (Chirac).» Sur le moment, j’ai pensé à tous ces chefs d’Etat, en Afrique, qui étaient partis en voyage et n’avaient jamais pu rentrer (…) Je ne suis pas allé à Paris voir Chirac. Je suis rentré à Abidjan.
POUR QUI SE PREND VILLEPIN ?
Je suis arrivé le jeudi 23 janvier 2003 par un vol régulier d’Air France : je craignais qu’on tire sur mon avion présidentiel. Tout est toujours possible. Je devais voir Chirac le lendemain à 16h à l’Elysée. Le matin de ce fameux vendredi, on m’a glissé sous la porte de ma chambre à l’Hôtel Meurice, le texte des accords de Marcoussis. Bongo était descendu dans le même hôtel pour me travailler au corps. C’était un ami de Ouattara, et le plus fidèle allié de la France depuis la disparition d’Houphouët.
A 11h, je suis parti pour l’Elysée, le monde était déjà paru. Je l’ai lu dans la voiture, j’ai découvert qu’ils y donnaient déjà, en page 2, le nom du futur premier ministre, une proche de Ouattara, membre de son parti, le RDR, Henriette Diabaté. Quand nous avons été ensemble, Chirac, Galouzeau et moi, Chirac me dit qu’il tient à ce que Henriette Diabaté soit premier ministre. Merci, je l’avais déjà lu dans le journal ! C’est exactement ça, la françafrique. J’ai refusé de signer (…) Villepin m’a ainsi clairement signifié le peu de respect qu’il avait pour moi et pour ma fonction. Villepin, Soro et Ouattara ont repris en choeur la rengaine Henriette Diabaté. On aurait dit une chorale qui avait répété ensemble son concert.
J’avais dit à Villepin: « vous n’écoutez donc même pas votre président ? » il semblait se prendre un peu pour Jacques Foccart, un peu pour Jacques Chirac, et je me demande s’il ne se croyait pas supérieur se prenant pour Dominique De Villepin.
eburnienews.net"
CPI
 =
Criminels Pour Intimidation
de l'Afrique
Le véritable sigle des bandits séquestreurs de la clique Bensouda au service de Bolloré est démasqué ! Ils veulent intimider les Africains !
Comme les agents OMERTA76 tentent d'intimider les parents d'élèves qui soutiennent Julie Amadis !
L'alliance des agresseurs d'enfants en France et des agresseurs des Africains en Afrique !
ABJECT !

VOTRE CHOCOLATIVOIRIEN A UN GOUT
 DE SANG HUMAIN 

L'homm La victime mutilée de l'image
 en haut du texte
est Désiré Tagro
Asségnini Tagro, né le 27 janvier 1959 à Issia et mort le12 avril 2011 à Abidjan, était un homme politique ivoirien, membre du FPI. Magistrat de profession, il a été ministre de l'Intérieur de Côte d'Ivoire de 2007 à 2010 et conseiller spécial de la présidence de la République.

SAMEDI 15 DÉCEMBRE 2012


Insoutenable : les crimes de Ouattara-Sarkozy-Obama-ONUCI-LICORNE en photos depuis décembre 2010 et le putsch de la bourgeoisie esclavagiste contre le président Gbagbo (une publication provenant du blog "ivoire-politique")

Quelques unes des ces images insoutenables à regarder avaient déjà été publiées sur le blog RevActu. En particulier quand les militaires fascistes LICORNE avaient attaqué puis envahi le palais du Président Laurent Gbagbo.

GBAGBO COMME ALLENDE

Comme leurs prédécesseurs du 11 septembre 1973 qui assassinèrent la démocratie au Chili et tuèrent le président Allende, les barbares de la bourgeoisie esclavagiste mondiale devaient s'appuyer sur la lie de l'humanité pour pouvoir séquestrer puis déporter le président Gbagbo.
ROULEZ DOUCEMENT !
Des assassins - dont beaucoup d'étrangers même non francophones - entrainés au sein de l'armée française : des tueurs psychopathes qui, pour un simple commandement - prononcé par un colonel - "ROULEZ DOUCEMENT" étaient capables de commettre un meurtre de sang-froid. Ces tueurs sont soutenus par des forces fascistes mafieuses. Tapies dans l'ombre dans toute la France et à l'étranger : policiers fascistes, avocats fascistes, juges fascistes, journalistes fascistes. Cette MAFIAFRIQUE que dénonça le regretté François-Xavier Verschave sera EXTRADEE à ABIDJAN pour être jugée.

UN NUREMBERG DE L'AFRIQUE

Acquitteurs d'assassins, condamneurs d'abolitionnistes, TOUS, tous devront être jugés sur les bancs d'infamie de ce NUREMBERG de l'AFRIQUE !
Tous ces petits pantins criminels, marionnettes de Vincent Bolloré et de la Franceàfric assassine auront tous à RENDRE COMPTE !!!
Sans rien oublier !

DEMAIN, LA RÉVOLUTION AFRICAINE !
DEMAIN DES GOUVERNEMENTS RÉVOCABLES
DANS TOUTE L'AFRIQUE !

La chute prochaine des harkis kapos fascistes Gnassingbé, Compaoré, Biya, Déby, Sassou Nguesso, Bongo, Kabila, Ouattara a été annoncée par celle de l'homme qui téléphonait à ses complices islamofascistes sur consigne de Sarkozy : le bandit malien ATT.
Son arrestation par le capitaine Sanogo annonce les prolégomènes de l'arrestation de tous les autres.
CE SONT MAINTENANT des GOUVERNEMENTS du PEUPLE qu'il faut construire pour PERMETTRE aux Africains de réussir en trois mois ce qui n'a pas été fait depuis 50 ans !
La Terre est notre patrie !
Nous vaincrons !

15/12/2012
Yanick Toutain

Photos des crimes de ouattara depuis janvier 2011 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 
 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire