Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 6 juin 2014

"sa peu être bien de lui pourrir la vie" Silence du ministre Benoît Hamon, faux en écritures de ses inspecteurs d'académie Philippe Carrière et maintenant menaces et insultes contre la déléguée élue des parents Séverine Breton. Elle et Yazid Meddad n'ont jamais eu réponse du ministre de l'Education. Sauf cette abjecte campagne illégale et fasciste

par Yanick Toutain
Le ministre Benoit Hamon, ex-chef de file de la gauche du Parti Socialiste, actuel ministre de l'Education Nationale, ne profère pas des injures comme ""POURRIR LA VIE", "PAUVRE GOURDE QU'ELLE EST", "LA CHOPER""
Ce n'est pas son vocabulaire.
Mais c'est celui d'un tout petit groupe de parents d'élèves (et de grand-mères pour faire nombre) - ils se dénomment "Gang Valmy" - qui a décidé de POURRIR la vie des délégués élus des parents d'élèves Séverine Breton et Yaziz Meddad qui soutiennent Julie Amadis.
C'est l'inaction de ce ministre face aux agressions psychologiques contre les témoins des violences qui laisse le champ libre à un tel climat délétère.

"Les enfants [de l'école Valmy] ils leur ont lavé le cerveau"
 disait récemment une mère d'élève
parlant de la psychologue scolaire
 et des enseignants qui tentent
 de bloquer tous les témoignages
 en exigeant le silence des enfants .  

C'est l'inaction de Benoit Hamon, qui laisse agir les IA voyous (et faussaires) Serge Tillman et Philippe Carrière qui construit ce climat pré-fasciste où des nouveaux SA viennent terroriser des gens.
Des gens honnêtes dont le seul tort est de vouloir connaître la vérité.
Des gens honnêtes dont le seul tort est de faire connaître cette vérité.
Le silence de Benoit Hamon qui ne se décide pas à répondre au courrier des parents délégués laisse les voyous, menteurs et faussaires accompagner de terreur la prochaine convocation à Rouen  en conseil de discipline de Julie Amadis.
Elle est  celle qui avait témoigné en 2008 et qui est maintenant accusée (un nouveau faux en écritures publique par fonctionnaire ayant autorité commis par l'IA voyou Carrière) d'une imaginaire participation à une distribution de tract....

BENOIT HAMON, UN MINISTRE QUI LAISSE SES SUBORDONNÉS PERSÉCUTER 6 ANS PLUS TARD UNE TÉMOIN DE VIOLENCES A ENFANTS AINSI QUE LES PARENTS ELUS
 QUI SOUTIENNENT EN 2014 L'ENSEIGNANTE QUI AVAIT
FAIT PREUVE DE COURAGE EN 2008

exemple des menaces proférées :
"un compte blogger a était ouvert sous le nom de mathilde valmy si vous voulez lâcher en commentaire sur son blog nous le dire nous vous donnerons l'adresse mail et le mot de passe sa peu être bien de lui pourrir la vie comme elle pourri celle de nos instituteur et directeur 
Catherine Lefranc elle a du comprendre se qu'on lui a dit quand on la choper t'alors  pauvre gourde qu'elle ai..... 
 1 · 27 mai, 18:34 

"POURRIR LA VIE", "PAUVRE GOURDE QU'ELLE EST", "LA CHOPER"
LE DÉLICAT VOCABULAIRE DES MILICES HAVRAISES DE L'IA CARRIÈRE

UNE BASSE VENGEANCE
 6 ANS PLUS TARD

Le ministre de l'Education Nationale laisse se poursuivre la répression contre l'enseignante Julie Amadis.

LE VRAI MOBILE...  
LES HARCELEURS
 LE CAMOUFLENT PAR DES MENSONGES

Il y a le vrai mobile : Julie Amadis, pour ces gens-là, est "coupable" de ce qu'elle a fait en.... 2008..... Pour ces gens-là elle est "coupable" de ne pas avoir accepté en septembre 2013 de "s'excuser auprès de l'inspecteur Patrick Deplanque" de ce qu'elle avait fait en janvier 2008 comme le lui suggérait avec insistance le syndicaliste Jean-Denis Leuk.
Ce syndicaliste ami du directeur Patrick Clabaut de l'école Valmy 1, lui avait été conseillé comme un moyen possible de mettre fin aux menaces de l'IEN Deplanque.
Mais c'était un syndicaliste de l'UNSA ami de longue date du directeur Clabaut, lui-même ami de 20 ans de l'inspecteur Patrick Deplanque et tous amis de longue date .... de l'enseignant de Valmy 2- celui qui reprochait à la déléguée de parents d'avoir protesté auprès de .... l'inspecteur Deplanque.... en protestant "C'est un ami de 20 ans...."

PATRICK DEPLANQUE-LÉON LAUNAY
DES "AMIS DE 20 ANS"
C'est le 2° qui l'a proclamé aux parents d'élèves le 8 avril 2014
le jour de la "réunion Tillmann"

On comprendra un jour clairement en quoi cette amitié de 20 ans est probablement la clé principale de toute cette affaire....

UNE VENGEANCE RECUITE
DE juin 2008 au 26 septembre 2013
.... PAR L'INSPECTEUR PATRICK DEPLANQUE

Le ministre Benoît Hamon laisse perdurer une vengeance recuite pendant 6 ans de la part de ceux qui avait organisé l'omerta en 2008.
On retrouve deux des trois protagonistes de l'OMERTA76 de 2008.
Celle qui valut à Julie Amadis d'être chassée du public avant que le rectorat 5 mois plus tard ne vienne démentir tous ces voyous menteurs en agréant Julie Amadis comme..... institutrice suppléante pour le privé

DES MENACES PROFÉRÉES LE 26 SEPTEMBRE 2013
 DEVANT LES ÉLÈVES DE JULIE AMADIS
PAR L'INSPECTEUR DEPLANQUE

En septembre, l'inspecteur Patrick Deplanque, ouvrant la porte de la classe de Julie Amadis, s'était moquée d'elle en l'avertissant de sa prochaine visite d'inspection en lui demandant si elle préférait rester dans l'Education Nationale ou être chanteuse....

LES VOYOUS RENVERSENT LA CHRONOLOGIE DES FAITS

Un groupe de vengeurs qui ont réussi à imputer à leur victime le fait que ce serait elle qui rappellerait des faits datant de 6 ans.... alors même que ce sont eux qui n'eurent de cesse de revenir sur le passé. Ce sont les gens de la clique Deplanque qui n'ont de cesse de rappeler ce qui s'était passé quand cette enseignante était assistante-pédagogique, et donc 4 ans avant sa titularisation ayant fait suite à sa réussite en 2011 au (difficile) concours de l'Education Nationale.

LA TÉMOIN BONIOU DU HARCÈLEMENT DEPLANQUE 2013
 ACCUSE JULIE AMADIS DE PARLER DU PASSÉ
QUAND ELLE EST LA PREMIÈRE
A AVOIR VU L'IEN DEPLANQUE PARLER DE 2008

BRIGITTE BONIOU, DIRECTRICE DE VALMY 2 A VU L'INSPECTEUR ETRE LE PREMIER A PARLER DE FAITS VIEUX DE 6 ANS

Mais cela ne l'avait pas empêché de mentir effrontément en prétendant le contraire : elle avait accusé Julie Amadis de parler du passé..... "En plus .... une affaire d'il y a 6 ans...."

UN MINISTRE QUI A REÇU UN COURRIER
TELEMATIQUE ET PAPIER DEPUIS UN MOIS ET DEMI

Ces vengeurs ont réussi à faire taire le ministre. Benoit Hamon laisse la situation complètement dégénérer au Havre.
Les vengeurs 2008 du groupe Deplanque semblent être au-dessus des lois. Faux en écritures de l'IEN Basély, des faux recelés par le DASEN Philippe Carrière.
Qui se permet de décerner - ce qui est totalement illégal - une note pédagogique à Julie Amadis... une ahurissante note de 3/20 basée sur les mensonges et les faux de l'IEN de St Valéry en Caux - Olivier Basély.
Mais le groupe des faussaires est parvenu à truquer la réalité

UNE CHRONOLOGIE TOTALEMENT
 ABSURDE ET MENSONGÈRE

Ils sont parvenus à renverser la véritable chronologie des faits.
Et à impressionner des naïfs qui ont fini par oublier que le cas de violences (12 témoignages maintenant) qui se produit sur l'école Valmy 2 a été découvert POSTÉRIEUREMENT à la suspension de l'enseignante...
Et qu'il serait totalement absurde de lui imputer une telle révélation comme motif de sa suspension.....
Une suspension dont elle vient - 2 mois plus tard - d'apprendre le (risible, mensonger et illégal motif)

LE PRÉTEXTE DE LA SUSPENSION

UNE ENSEIGNANTE SUSPENDUE ACCUSÉE MENSONGÈREMENT D'AVOIR DISTRIBUÉ UN TRACT DEVANT L'ECOLE VALMY....

LE LUNDI 21 MARS 2014
 UNE ÉCOLE DONT ELLE EST SORTIE .... 

PLUS D'UNE HEURE APRES LA FIN
... DE LA DISTRIBUTION !

APRES AVOIR CONDUIT SES ÉLÈVES
JUSQU’À LA GRILLE DE L'ECOLE.....
L'ENSEIGNANTE ÉTAIT DANS SA CLASSE PENDANT LA DISTRIBUTION DES TRACTS PAR LES PARENTS D'ELEVES QUI LA SOUTIENNENT  !

Ces élucubrations illégales, mensongères et construites par un faux en écritures du DASEN Philippe Carrière seront un jour condamnées par des juges.
Il sera condamné par des juges indépendant pour faux en écritures par fonctionnaire ayant autorité.
Une peine de prison menace son avenir..... dès que des juges honnêtes seront disponibles pour oser s'en prendre aux gens protégés...
Nous avons en effet appris hier que Philippe Carrière s'était rendu coupable de faux en écritures publiques par fonctionnaire ayant autorité. Le courrier qu'il a envoyé à Julie Amadis - 2 mois après la suspension - contient en effet des faux ahurissants..... Un courrier que nous rendrons public.
Des faux en écritures qui viennent s'ajouter à ceux commis dans le rapport d'inspection de l'IEN Basély

POUR COUVRIR CES MÉFAITS
 ORCHESTRATION DE PERSÉCUTIONS SYSTÉMATIQUES CONTRE LES DÉLÉGUÉS ELUS DES PARENTS D'ÉLÈVES

Au lieu de règler la situation, au lieu de protéger la témoin de 2008 pour les persécution 2014 du harceleur Deplanque, au lieu de répondre aux parents d'élèves qui lui ont écrit, le ministre Benoit Hamon est aux abonnés absents....
Il réagit face à l'inspecteur Deplanque, aux inspecteurs d'académie Carrière et Tillmann comme les responsables socialistes réagissaient face à Cahuzac

BENOIT HAMON DUPE OU COMPLICE DE CARRIÈRE-DEPLANQUE-TILLMANN-BASELY

Nous reviendrons plus tard la narration faite par un témoin du guet-apens d'hier soir à l'école Lamartine.
Elle était attendue par les gilets orange mardi soir.... un sale quart d'heure....
Mais quand on est informé des techniques de préparation des agressions psychologiques à l'encontre des parents délégués élus... on tombe de sa chaise
EXTRAITS :
Tract distribué aux enfants
par les gilets orange
qui ont bloqué l'école Valmy avec
la complicité des directeurs
 Clabaut et Boniu
"faire un signalement du blog de l 'eure juste pour incitation à la haine vous pouvez le faire tout les jour il faut absolument que sont blog soit fermer"

Quelqu'un anonyme a ouvert un compte collectif pour insulter Séverine Breton et lui "pourrir la vie"
Extrait :

 "un compte blogger a était ouvert sous le nom de mathilde valmy si vous voulez lâcher en commentaire sur son blog nous le dire nous vous donnerons l'adresse mail et le mot de passe sa peu être bien de lui pourrir la vie comme elle pourri celle de nos instituteur et directeur 
Qui manipule ces gens ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire