Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 11 avril 2011

Victoire fasciste Sarkozy-Obama-BanKiMoon-Ouattara à Abidjan. Après une défaite réformiste, il faut préparer une victoire révolutionnaire. Il faut DÉLÉGATION ! AFRICATION ! RÉVOLUTION !

par Yanick Toutain

Pour Gérard Longuet : « Pour des raisons personnelles, j’étais Algérie française et anticommuniste. J’ai fait un bout de chemin avec la FEN, avant de basculer vers Occident. Nous étions une bande de copains. Je n’ai jamais supporté que l’on m’interdise de m’exprimer. J’ai fait la campagne de Jean-Louis Tixier-Vignancour en 1965. On se spécialisait dans la relation conflictuelle et musclée avec l’extrême gauche. On s’est pris des raclées, j’ai eu le cuir chevelu entamé. Après l’incident de Rouen, où je n’étais pas impliqué, j’ai rejoint les Républicains indépendants[19]. »
source Wikipédia

Propos tenus par un des organisateurs du Coup d'Etat fasciste à Abidjan,
ministre de la DEFENSE COLONIALE de la France à fric haine

Les gbagbistes - à commencer par l'âme damnée mystique de Laurent Gbagbo qu'est Toussaint Alain - n'ont voulu entendre AUCUN des conseils que nous leur avons donnés du 16 décembre 2010 au 13 janvier 2011.
UNE DEFAITE DU REFORMISME FORMOIS COMPRADORE EN AFRIQUE
Cette défaite est celle du réformisme socialiste formois en Afrique.
Jusqu'à la dernière seconde, malgré l'attaque des fascistes de la France à fric, Laurent Gbagbo aura DEFENDU LES INTERETS DE VINCENT BOLLORE !
Même confronté à une attaque fascistes, il n'aura par FAIT AFRICATION !
Même confronté à une attaque des missiles d'hélicoptères de Sarkozy - le pantin CORROMPU de Vincent Bolloré, il n'aura pas REPRIS le cadeau qu'il avait fait à l'esclavagiste de l'OCB !
Les fascistes de l'ONUCI ont enlevé leur masque : les Ban Ki Moon comme les Poutine et les Hu Jintao ont avoué n'être que de petits larbins du capitalisme mondial.
La victoire prochaine sera - aussi - construite sur la lucidité acquise par les peuples russes et chinois de la complicité de leur maîtres dans l'application fasciste de la "résolution 1975" du repaire de gangsters de la bourgeoisie qu'est cette ONU.
L'ONUCI n'est rien d'autre que ce que les troupes de Adolf Hitler étaient en France en 1940.
Elles sont des TROUPES D'OCCUPATION FASCISTES.
Ban Ki Moon nous montre la façon dont les capitalistes traitent les peuples.
Mais il nous montre aussi le "deux poids, deux mesures" de ces gangsters.
Leurs amis fascistes du Maroc, de l'Arabie Saoudite, de Thaïlande et de tous les pays sous la botte fasciste pro-capitaliste peuvent perpétuer leur TALON DE FER..... ils n'auront jamais la visite de l'ONUCI !
Les socialistes socialo-fascistes Ben Ali et Mubarak pouvaient perpétuer leurs crimes, les sionistes d'Israel peuvent écraser le peuple palestinien, - en profitant de leurs deux imbéciles directions politiques Fatah et Hamas - jamais l'ONU n'est venue leur envoyer des missiles.
++
Je répondais tout à l'heure à un imbécile pro-fasciste sur Rue89


En somme, entre un larbin mou qui fait cadeau du port d'Abidjan à l'esclavagiste Vincent Bolloré, et que le peuple ivoirien a désigné comme président de la république et un laquais qui mène une guerre d'agression depuis plus de 8 ans contre la Côte d'Ivoire, un gredin que le Canard Enchainé de mercredi désignait comme un trafiquant d'or en direction du Ghana - en vue de financer dès 2009 son coup d'Etat actuel...
(vendredi 8 avril 2011 UN WATERGATE MUSELE PAR UNE PRESSE TOTALEMENT CORROMPUE ET CONTRÔLEE PAR LES FASCISTES FRANCE-A -FRIC. Le scoop du Canard Enchaîné n'a eut quasiment aucun effet dans les médias français. Sarkozy verse à Bolloré le prix de sa corruption.)
... vous préférez le second ....
Entre Pétain Gbagbo qui s'est transformé en "De Gaulle" au mois de décembre en appelant au RETRAIT des troupes d"occupation et LAVAL Ouattara, vous préférez le plus fidèle LARBIN de la France à fric....
dimanche 10 avril 2011

10/4 Les fascistes ONUCI-LICORNE-SARKOZY-OBAMA-BAN KI MOON attaquent le président de Côte d'Ivoire par missiles d'hélicoptères
"Des hélicoptères français et de l'Onu continuent de tirer sur la résidence du président Gbagbo qui est partiellement détruite", a précisé par téléphone à Reuters Ahoua Don Mello. "Il y a une épaisse fumée mais nous n'avons pas d'autres détails sur les dégâts causés."Un habitant du quartier de Cocody a également déclaré voir une épaisse colonne de fumée s'élever au-dessus de la résidence de Gbagbo.Des hélicoptères de "Licorne" et de l'Onuci (Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire) ont mené des attaques pour neutraliser les armes lourdes des partisans de Gbagbo, a déclaré pour sa part un porte-parole de l'Onu.Guy Kerivel Le Point Reuters - Publié le 10/04/2011 à 20:17

Si l'aide du Burkina et du Nigeria est reconnue, d'autres pistes de financement apparaissent. Selon des témoignages et des documents obtenus par « Le Canard », des proches de Ouattara ont monnayé, en 2009 et en 2010, d'importantes quantités d'or extraites des mines du Nord. Plusieurs tonnes ont été acheminées au Ghana voisin sous couvert de véhicules de... l'ONU. Puis envoyées, par petites quantités, à Anvers (Belgique) pour y être transformées. A l'état de poudre, cet or a été négocié à plus de 15 000 euros le kilo. (Canard Enchâiné cité ici "UN WATERGATE MUSELE...""Dites à Laurent Gbagbo qu'il fera 18 % [à l'élection présidentielle de 1990 contre Flélix Houphoüet]

- Mais les sondages lui donnent plus de 60 %

- On ne vous dit pas le score qu'il vaut, mais le score qu'il fera"
UNE DÉFENSE DE LAURENT GBAGBO
JUSQU'AU 13 JANVIER 2011
UNE DÉFENSE DE LA CÔTE D'IVOIRE CONTRE LE PUTSCH FASCISTE

Pour ma part, j'ai DEFENDU Gbagbo (sans le soutenir politiquement) du 16 décembre au 13 janvier.
Depuis qu'il a REAFFIRME (par la "bouche" de son conseiller Toussaint Alain et par la censure pratiquée par celui ci et les FPI du site Abidjantalk) .... SON SOUTIEN au SOCIALO-FASCISTE bourreau de la Tunisie, BEN ALI.... je soutiens la Côte d'Ivoire...AUX CÔTES DES GBAGBISTES qui ne sont pas SOCIALO-FASCISTES et ne nous "tirent" pas dans le dos !
Mais cela ne retire rien au fait que OUATTARA est un tricheur !
Un tricheur dont les partisans ont truqués les bulletins du nord, empêché des bureaux entiers de voter etc etc...
Je DEFENDS LA CÔTE D'IVOIRE en défendant la LEGITIMITE ELECTORALE de Laurent Gbagbo.
Quand bien même je puisse proclamer "ELECTIONS PIEGES A CONS".
Ce sont 2,5 millions de DELEGATEURS IVOIRIENS qui RE-LEGITIMERONT LAURENT GBAGBO...
mardi 5 avril 2011

Côte d'Ivoire : Il fallait 2,5 millions de délégateurs et chasser Ouattara-ONUCI
Puis, comme ce fut le cas en octobre-novembre 1917, qui PROCEDERONT à sa révocation (comme fut révoqué KERENSKY)
Le coup d'Etat FASCISTE à l'oeuvre en Côte d'Ivoire est,prévu comme la BASE DE DEPART DU COUP D'ETAT FASCISTE EN FRANCE.
Ce que Franco a fait avec le Maroc, les fascistes sarkozystes comptent le faire avec la Côte d'Ivoire.
RÉSISTER EN CÔTE D'IVOIRE
C'EST DÉFENDRE
LA DEMOCRATIE EN FRANCE

C'est pourquoi, RESISTER CONTRE LE FASCISME OUATTARA-SARKOZY-OBAMA-BAN KI MOON c'est RESISTER CONTRE LE FASCISME EN FRANCE !
Les anti-fascistes parisiens auront participé au RASSEMBLEMENT de ce soir
UNE SOLUTION TRÈS SIMPLE POUR EN FINIR AVEC LES TRICHEURS
Ici, comme en France, comme en Haïti, comme demain au Cameroun, comme demain en Tunisie... IL AURAIT SUFFI QUE LE PEUPLE SE REGROUPE par 25.
IL AURAIT SUFFI DE 2 MILLIONS ET DEMI
DE DÉLÉGATEURS EN FAVEUR
DE LA CONFIRMATION DE LAURENT GBAGBO
On n"aurait pas recommencé les élections.
DELEGATION GENERALE REVOCABLE
Cela aurait été bien plus simple que cela : UN DELEGUE POUR 25 DELEGATEURS.
Le délégué AURAIT PRIS UNE FEUILLE et les 24 DELEGATEURS (plus lui) AURAIENT ECRIT LEUR NOM et PRENOM.
La feuille aurait été PUBLIQUE et aurait été REPORTEE sur Internet.
TOUT LE MONDE AURAIT PU SAVOIR QUI EST LE DELEGUE DE QUI !!!
LE DELEGUE AURAIT ETE REVOCABLE A TOUT MOMENT.
IL FALLAIT 100 000 DÉLÉGUÉS DE BASE
IL FALLAIT 4000 DÉLÉGUÉS DE CONSEIL
IL FALLAIT 160 DÉLÉGUÉS DÉPUTÉS
IL FALLAIT 6 DÉLÉGUÉS NATIONAUX !
(1 pour 25 à chaque étage)
Ce système de révocation a été utilisé pendant la Commune de Paris. Et a inspiré les révolutionnaires de 1917. C'est le VRAI système des soviets avant que Staline et les diplômés ne viennent de détruire.
Voilà ce qu'il fallait faire, ce qu'il aurait fallu faire.
Voilà ce que nous proposions depuis le 31 décembre 2010 (il y a TROIS mois) sur le site FPI pro-Gbagbo Abidjantalk*.

++
On voit que les médias français, après avoir participé au complot fasciste en faveur du pantin Ouattara commencent à sentir le vent tourner.
La victoire militaire des fascistes Sarkozy-Obama and Co va devenir leur DEFAITE POLITIQUE !
SOURCE : LE PARISIEN :

EN DIRECT. Arrestation de Gbagbo : flou autour du rôle des soldats français

Publié le 11.04.2011, 15h28 | Mise à jour : 18h45
Le président sortant de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, a été arrêté lundi en début d'après-midi. Une information très vite confirmée par l'ambassadeur de France à Abidjan, Jean-Marc Simon. Il est retenu avec ses proches à l'Hôtel du Golf, où est installé Alassane Ouattara, le président élu.

Le rôle exact, dans cette arrestation, des forces spéciales françaises, qui ont pilonné la résidence de Laurent Gbagbo depuis le milieu de la matinée de lundi, n'est pas pas encore très clair.

18h43. Le Ministre français de la Défense démarre sa conférence presse. Gérard Longuet affirme que Laurent Gbagbo « s'est rendu » à Alassane Ouattara.


18h33. Des journalistes à Abidjan constatent quelques tirs sporadiques sur l'hôtel du golf. Les soldats de l'ONUCI répliquent à l'arme lourde.  


(Je retire l'annonce de "cris de joie". En 1940, à Paris, il y eut aussi des "cris de joie")
On voit que les socialo-fascistes - style Julien Dray - commencent à s'inquiéter de cette victoire fasciste en CI.
18h02. Les critiques se multiplient en France en raison de l'aide militaire apportée par la force Licorne à l'arrestation de Laurent Gbagbo. « En prenant la responsabilité d’engager l’armée française au côté d’Alassane Ouattara dans son offensive sur Abidjan, et cela dans un cadre juridique plus que discutable (...), le gouvernement a pris la responsabilité de choisir un camp contre un autre, au lieu de défendre le droit, estime Julien Dray, député PS de l'Essonne. Dans un moment où tout laisse à penser que les forces de Monsieur Ouattara ont pu commettre des exactions passibles de la Cour Pénale Internationale, la diplomatie française renoue avec la politique de la canonnière et de la fuite en avant. » Même tonalité du côté du Front National qui dénonce « une violation gravissime des règles les plus élémentaires du droit international ». « Les décisions de portent gravement préjudice aux intérêts de la France en Côte d'Ivoire, mettent en danger la vie de nos compatriotes dans ce pays et dans toute l'Afrique, ainsi que celle de nos soldats engagés dans cette guerre civile », indique le parti de Marine Le Pen

17h33. L'organisation de défense des Droits de l'Homme Human Rignts Watch réclame une justice exemplaire pour Laurent Gbagbo. « Il a été mis en cause de manière crédible dans des crimes contre l'humanité et d'autres atrocités dont il devra répondre, déclare Daniel Bekele, le responsable de l'association pour l'Afrique. Il ne devrait pas bénéficier d'un exil doré dans un pays qui le protégerait contre des poursuites au niveau national ou international. Tous ceux qui sont responsables des crimes qui ont marqué cette page douloureuse de l’histoire ivoirienne doivent être jugés de manière équitable, quel que soit leur rang, ou le camp politique dont ils se réclament. »
On pourrait s'étonner de la partialité de cette annonce quand des CRIMES DE GUERRE commis par les ouattaristes occupaient les premières pages il y a une semaine !
Mais HRW n'est que l'agence humanitaire du COMPLOT FASCISTE !

UN MINISTRE FASCISTE OCCIDENT :
- GERARD LONGUET -
POURSUIT L'OEUVRE DE SA JEUNESSE FASCISTE HITLERIENNE


17h14. Une source au ministère la Défense indique que la force française Licorne et les troupes de la mission onusienne en Côte d'Ivoire (Onuci) étaient « en soutien de l'opération » lors de l'arrestation de Laurent Gbagbo. « Les soldats français n'ont pas participé à l'arrestation de l'ancien président ivoirien, poursuit cette source. Si on met deux hélicopètes en l'air, c'est du soutien ». Le ministre Gérard Longuet doit s'exprimer à 18h30.
Comme au Tchad en 2007, les mensonges du fasciste Occident Longuet sont aussi "convaincants que les mensonges de son prédécesseur Hervé Morin !

JEUNESSE D'UN APPRENTI FASCISTE
sur Wikipédia

Gérard Longuet

Études et premiers engagements à l'extrême droite

Après une scolarité passée au lycée Henri-IV de Paris, Gérard Longuet entame des études de droit et de lettres. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1966, il obtient un diplôme d'études supérieures (DES) de sciences politiques en 1968.
En 1964, il prend part, en compagnie d'Alain Madelin, à la création du mouvement Occident, groupuscule d'extrême droite souvent impliqué dans des affrontements violents contre l'extrême gauche.
En 1967, soupçonné en sa qualité de dirigeant du mouvement d'avoir été coinstigateur d'une expédition violente menée par Occident contre des étudiants d'extrême gauche à l'université de Rouen (l'un de ces derniers étant laissé dans le coma après l'attaque[1]), il est inculpé et incarcéré. Gérard Longuet est condamné le 12 juillet 1967 à 1 000 francs d'amende pour complicité de « violence et voies de fait avec armes et préméditation[2] », en même temps que douze autres militants d'extrême droite, dont Alain Madelin, Alain Robert et Patrick Devedjian[3]. Il est amnistié en juin 1968[réf. nécessaire]. Après la dissolution, par le Conseil des ministres, d'Occident en octobre 1968, il rejoint le Groupe union défense (GUD), groupuscule d'extrême droite mené par Alain Robert, dont il écrit la charte, puis Ordre nouveau, destiné à rassembler les nationalistes[3]. Il fera partie en 1971 avec Claude Goasguen de la direction de ce mouvement[3], dissous par décret du Conseil des ministres le 28 juin 1973 — en même temps que la Ligue communiste d'Alain Krivine et d'Henri Weber — pour « atteinte à la sûreté de l’État »[4].




17h08. Le ministre de l'Intérieur est l'une des premières personnalités politiques à réagir à l'arrestation de Laurent Gbagbo. « Après les malheurs qui ont frappé ce pays, il va enfin connaître la paix et un regain d'essor économique. Il le mérite », lâche Claude Guéant devant quelques journalistes.

16h54. L'ambassadeur de Côte d'Ivoire auprès de l'ONU assure que Laurent Gbagbo sera jugé. « Il est en vie et en bonne santé et sera présenté devant la justice pour les crimes qu'il a commis, indique Youssoufou Bamba. Il est maintenant détenu dans un lieu sûr en attendant les prochaines étapes pour le présenter devant la justice.

16h47. Dans un message à la télévision d'Etat, le premier ministre d'Alassane Ouattara, Guillaume Soro, appelle les forces armées fidèles à l'ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo au ralliement.



16h32. Le Premier ministre d'Alassane Ouattara, Guillaume Soro, confirme la thèse officielle française selon laquelle les soldats tricolores n'ont pas pénétré dans la résidence de Gbagbo. «Ce sont les forces républicaines de Côte d'Ivoire qui sont allés le chercher dans son bunker, assure-t-il sur France 24. Lui et sa femme sont en bonne santé.»

16h21. Alors que les partisans de Laurent Gbagbo assurent que les forces spéciales françaises ont arrêté eux-mêmes Gbagbo, la diplomatie tricolore déclare que les soldats français ne «sont pas entrés dans l'enceinte de la résidence».

16h18. La télévision de Côte d'Ivoire diffuse des images de Laurent Gbagbo soi-disant filmé lundi dans une chambre de l'Hôtel du Golf. On voit l'ancien président vêtu d'une chemise puis en maillot de corps, en train de parler avec des personnes hors-champ. Ces images sont diffusées sans le son.




16h11. « Le cauchemar est terminé », se réjouit Guillaume Soro, le Premier ministre d'Alassane Ouattara.

16h09. Des scènes de joie ont été observées aux alentours de l'Hôtel du Golf peu après l'annonce de l'arrestation de Laurent Gbagbo.

15h54. L'Elysée annonce que Nicolas Sarkozy vient d'avoir un long entretien téléphonique avec Alassane Ouattara.

15h43. Une source diplomatique française dément l'implication des forces spéciales françaises dans l'arrestation de Laurent Gbagbo.

15h27. Laurent Gbagbo a été conduit, en compagnie de sa famille, à l'Hôtel du Golf, où est installé Alassane Ouattara.




15h22. L'ambassadeur de France à Abidjan, Jean-Marc Simon, annonce l'arrestation de Laurent Gbagbo par les forces d'Alassane Ouattara.

14h44. Les forces pro-Ouattara sont entrées dans l'enceinte de la résidence Gbagbo

13h53. Les proches de Laurent Gbagbo assurent que la résidence du président sortant est « partiellement détruite».

13h12. Les forces pro Gbagbo et pro-Ouattara poursuivent leurs combats au sol dans le quartier de Cocody

13 heures. Des forces blindées françaises tirent sur la résidence de Laurent Gbagbo. Le bâtiment est également attaqué par les airs.
++

L'IDEOLOGIE DU JEUNE FASCISTE LONGUET LE PREPARAIT A ATTAQUER LA CÔTE D'IVOIRE !

Idéologie du groupe fasciste OCCIDENT
(source Wikipédia)

Durant sa première année d'existence, lorsqu'il est sous l'influence de Pierre Sidos, le mouvement reproduit passivement un classique discours d'extrême droite, venu tout droit des années 1920-1930, où l'on discerne l'héritage de Charles Maurras. Les publications d'Occident dénoncent alors la démocratie, citant Louis-Ferdinand Céline : « Le gouvernement du peuple, pour le peuple, et par la vinasse », et rejettent « le mythe de l'élection », qui doit être remplacé par la « sélection des meilleurs éléments de la communauté populaire, en vue de constituer une nouvelle élite, fondée sur le mérite et les talents ». « Les nationalistes français constituent contre la république maçonnique et ploutocratique le Parti de la Nation française, le Parti de la seconde Révolution française, qui abolira les effets néfastes de la première[4].
Occident se réfère alors volontiers à l'écrivain Robert Brasillach (fusillé en 1945 pour collaborationnisme), se montre ouvertement raciste, célèbre les vertus du « sang » (« Le sang obsédera toujours l'esprit humain, sang mystique du Christ, sang biologique de la fécondation, sang commun à tous les peuples d'Europe » écrit Occident université, n° 6, 5 mars 1965), exalte l'« ethnie française », et affirme : « Pervers et nuisible sous toutes ses formes, le libéralisme est l'ennemi le plus dangereux du nationalisme ».
Le terme « fasciste » n'est pas renié[5] : « Dans toutes les démocraties, la jeunesse s'ennuie, et dans toutes les démocraties, il y a des “blousons noirs”. Alors que dans les pays qualifiés de “fascistes”, il n'y en a jamais eu. Cela tient au fait que tout fascisme est l'expression d'un nationalisme, qui seul peut cristalliser la volonté de la jeunesse en un immense élan révolutionnaire ; le nationalisme, c'est la jeunesse au pouvoir. »
À la fin de 1965 intervient un tournant très net, à la suite de l'éviction de Pierre Sidos. Occident abandonne les références au passé, ne se soucie plus de rechercher une légitimité aux yeux de l'extrême droite traditionnelle mais au contraire se pose en rupture avec « les chers aînés, vivant dans le souvenir jaloux d'une trentaine de faillites, d'une quinzaine de défaites et d'un nombre respectable de trahisons »[6]. Tandis que le fonds doctrinal se réduit à un nationalisme basique placé dans la tradition de Maurice Barrès, la propagande se concentre sur l'anticommunisme dans le contexte historique de la Guerre froide et s'appuie alors exclusivement sur des thèmes de politique internationale, le Viet-Nam en premier lieu, comme font au même moment les groupuscules d'extrême gauche qu'une constante micro-guerilla oppose à Occident dans les universités et les lycées.
Comme ses adversaires, Occident donne alors dans un jeunisme exacerbé, prétend incarner « l'espérance révolutionnaire de la jeunesse », et s'engage dans une radicalisation illustrée par des mots d'ordre provocateurs tels que « Tuez les communistes partout où ils se trouvent ! » (début 1966), reprenant l'exhortation du maréchal Suharto en Indonésie, où les communistes et présumés communistes sont assassinés par centaines de milliers[7]. De même, Occident approuve bruyamment le coup d'État du 21 avril 1967 en Grèce et précise : « La seule méthode reconnue pour mettre fin à l'agitation marxiste étant l'élimination physique, nous suggérons au gouvernement grec de ne pas se laisser prendre au piège d'un pseudo-humanitarisme[8]. »
Le nom du mouvement est devenu en 1966-1967 un slogan résumant son positionnement : il défend l'Ouest contre l'Est marxiste. Ce faisant, il rejette implicitement l'opposition entre monde blanc et tiers-monde qui structurait la doctrine d'Europe-Action et de la FEN, considère que la décolonisation est une affaire classée et que le monde occidental a vocation à s'étendre à toutes les nations en lutte contre le communisme, quitte à soutenir les objectifs de la géostratégie mondiale des États-Unis. Toutefois, en juin 1967, au moment de la Guerre des Six Jours, il se refuse à manifester en faveur de l'État d'Israël, au contraire du reste de l'extrême droite française quasi-unanime dans son enthousiasme pour l'État hébreu. Le mouvement s'inscrit alors explicitement dans l'orbite intellectuelle de Maurice Bardèche, dont la revue Défense de l'Occident est alors l'organe doctrinal officieux d'Occident.
Une dernière phase s'ouvre durant l'hiver 1967-1968. Conscient de ne plus faire le poids face à la montée en puissance de l'ultra-gauche, Occident se détache du romantisme adolescent des débuts et recherche à nouveau des alliances chez les adultes et dans la droite traditionnelle. A cette fin il se fond en janvier 1968 dans le cadre du Front uni de soutien au Sud-Vietnam que dirige Roger Holeindre. Alain Madelin stoppe la presse du mouvement, Occident cesse dès lors toute production idéologique autonome.
DÉLÉGATION ! AFRICATION ! RÉVOLUTION !
Non seulement, la résistance que coup d'Etat militaire compradore commence par l'organisation de la délégation révocable, mais, d'ors et déjà, il  faut commencer à faire AFRICATION.
Ce que Laurent Gbagbo et le parti socialiste FPI compradore, n'ont pas voulu faire, il faut le faire dans le processus de REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE : chasser les envahisseurs vautours.
Il faut CHASSER TOUS LES VAUTOURS des PLANTATIONS, il faut - de facto - PROCEDER à la NATIONALISATION des BIENS AFRICAINS.
Ce que les paysans russes ont fait pendant l'été 1917, il faut le FAIRE DES MAINTENANT ! Avant même la révolution d'octobre, les paysant russes chassaient les vautours.
Il faut DEGAGER les vautours.
Mais, tous ces combats, s'ils doivent s'accompagner - comme en TUNISIE - de MILICES d'autro-défense basées sur la LEGITIMITE de DELEGUES DE CONSEIL révoccables, pour autant, doivent TOURNER LE DOS AU TERRORISME !
NON A LA LUTTE ARMEE TERRORISTE FORMOISE !
OUI AUX MOBILISATIONS DE MASSE !
Les tentations de certains, de compléter la bêtise pacifiste formoise gbagbiste par la lutte armée formoise gbagbiste est ajouter la tragédie à la tragédie.
Il est l'heure que les responsables de la catastrophe payent le prix politique de leur bêtise compraodre.
Nous ne les laisserons pas masquer leurs responsabilités dans une fuite en avant terroriste !

x

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire