Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 7 avril 2011

Contre le gangster Bolloré, il faut soutenir le site Rue89 ! Agressions judiciaires et monétaires des Taser-Zazzo, Quick, Sérigny, Bolloré, Karimova, France 3, Banier,

Ce site, rue89, me laisse placer beaucoup de commentaires révolisationnaires.
A condition qu'ils ne génèrent pas trop de visite ici et qu'ils ne mettent en cause ni Alliot-Marie, ni le faux trotskyste décédé, le charlatan LCR-NPA pseudo-philosophe Daniel Bensaïd, ni Besancenot.
Infra, le lecteur curieux trouvera les liens vers les textes donnant la preuve qu'un sous-journaliste de Rue89 a les pouvoirrs suffisants pour pratiquer une censure stalino-fasciste quand il en reçoit la demande de la LCR-NPA


Rue89 croule sous les procès, aidez-nous à payer l'avocat !


L'arme judiciaire contre le journalisme d'investigation ; le soutien des lecteurs contre les pressions des plus puissants. Rue89 est confronté de plus en plus fréquemment à la menace de poursuites judiciaires abusives de la part de ceux qui tentent de brider nos enquêtes journalistiques. Riverains, aidez-nous à payer nos frais de défense et défendez l'indépendance de votre site.
Rue89, comme tous les médias, en ligne ou sur papier, est naturellement soumis aux lois sur la diffamation, la protection de la vie privée, etc. Il ne s'agit évidemment pas de se revendiquer au-dessus des lois. Ce dont il s'agit, c'est de ce recours croissant à des poursuites judiciaires pour intimider en poursuivant le média à l'origine de révélations embarrassantes. Cette « arme » a un coût : des frais d'avocat et de justice qui vont croissant.
Plusieurs fois poursuivi, Rue89 a, jusqu'ici, gagné tous ses procès. Dernier en date : un rocambolesque référé du patron de Taser France, qui réclamait le retrait du site d'un article de notre journaliste Chloé Leprince, pourtant vieux de deux ans, et pour lequel il a engagé par ailleurs des poursuites sur le fond.
Précédemment, c'est Quick, la société de fast-food, propriété de la Caisse des dépôts et consignations, donc de l'Etat français, qui s'estimait diffamée par un article de notre journaliste-enquêteur Augustin Scalbert sur les conditions de son rachat à Albert Frère, le financier belge. Quick a fait appel après son échec.
L'an dernier, un article concernant Eric de Serigny, alors conseiller d'Eric Woerth au ministère du Travail, signé par un collaborateur pigiste, David Leloup, nous avait valu une plainte en diffamation avec demande de… 5 millions d'euros de dommages et intérêts, un record pour une affaire de presse.
Lorsque Rue89 a présenté son offre de preuves avec tous les documents attestant de nos informations, la plainte s'est transformée en droit de réponse.

Et encore des procédures judiciaires…

Plusieurs procès sont encore dans le pipe-line judiciaire : une plainte du groupe Bolloré concernant ses activités en Afrique ; une autre de Mme Karimova, la fille du président ouzbek ; une autre encore de France 3, pour l'affaire, très médiatisée, de la vidéo du « off » de Sarkozy en 2008 ; une autre enfin de François-Marie Banier, oui, celui de l'affaire Bettencourt, qui se plaint d'un article de Pascal Riché ; sans oublier la plainte d'Antoine di Zazzo, « M. Taser France ».
Pour faire face à cette avalanche judiciaire et aux coûts de procédure et de défense, Rue89 a besoin de lecteurs engagés et solidaires. Sur le site, une « brique » de soutien a été créée sur le mur de micro-pub, afin de nous donner les moyens de nous défendre sur ce champ de bataille qu'est devenue la justice.



Malgré leur censure occasionnelle, il faut soutenir Rue89


Sarkozy en off : Rue89 s'explique par LePostfr

vendredi 1 avril 2011


Côte d'Ivoire-Gbagbo : sur Rue89, propagande de la France à fric-haine ! HONTE A VOUS Pascal Riché et Pierre Haski ! Le président légitime EST le crétin formois incompétent Laurent Gbagbo et Ouattara un fasciste putschiste larbin de Obama-Sarkozy-ONUCI !

Sous un titre d'article qui est une véritable incitation au meurtre et au minimum, la préparation de l'opinion à l'assassinat de Laurent Gbagbo

Live blogging

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo « n'en sortira pas vivant »

dimanche 6 février 2011


3 scoops sur Rue89 ou comment empêcher Google de prendre en mémoire la déclaration de Luis Ayala chassant Moubarak de l'Internationale Socialiste !

dimanche 30 janvier 2011


Moubarak-Aubry : Rue89 censure mais Google défend les libertés, préserve la mémoire et protège les documents historiques Honte à Pierre Haski ! Honte à Pascal Riché ! En France, le fascisme ne passera pas !

Voici la copie que Google a sauvée avant que le stalino-fasciste Webmaster de la rue89 Yann Guégan de détruise ce document historique. Les crachats des militants socialo-fascistes PS contre la dénonciaton de la complicité de Martine Aubry avec Moubarak.

jeudi 23 décembre 2010


Libertés : La vérité sur RUE89, c'est sur la demande du militant NPA stalino-fasciste "Le Rectificateur" alias Thierry CSP que Yann Guégan a pratiqué sa censure stalininne folle en détruisant mes messages hier.

mardi 30 mars 2010


sur rue89, un commentaire : censure, LCR, NPA, France à fric, relativistes

 

mercredi 24 juin 2009


CENSURE PROTO FASCISTE SUR RUE89 ! La France-à-fric y fait sa loi !

mercredi 24 juin 2009


"Les esclaves de Bolloré" clip de la chanson censuré sur Rue89

ici c'est sur Wikipédia que l'UMP vient censurer rue89

mercredi 13 mai 2009


sur Rue89 : L'UMP magouille Wikipédia censure, magouilles et contre-révolution

 

 

Bolloré

A la une

Une plainte conteste l'attribution du port de Conakry à Bolloré

Un concurrent français vient de déposer une plainte contestant l'attribution, le 10 mars par décret du président guinéen Alpha Condé, de la gestion du port de Conakry au groupe Bolloré. Ce concurrent, Getma, gérait ce port depuis 2008. La plainte, qui ne vise officiellement personne, parle de « corruption » et de « vol en bande organisée », notamment. La suite
A débattre

Socapalm au Cameroun, l'épine du groupe Bolloré

Spoliation, pollution et « climat de terreur » : l'édifiante enquête associative sur la plantation de palmiers. La suite sur Eco89
Décryptage

Pourquoi l'imprimerie du Monde, ex-fleuron, perd ses clients

Le bâtiment, au coin de la place Hubert Beuve-Méry (Ivry-sur-Seine), ne ressemble pas à une antiquité. L'imprimerie du Monde la plus moderne d'Europe dans les années 80, risque pourtant de sombrer, faute d'une modernisation qui n'intéresse pas grand monde. Sur fond d'inimitiés médiatico-politiques, d'hostilité larvée du gouvernement. La suite
A la une

Vincent Bolloré et son fils se mettent aux jeux vidéo

Discrètement, Vincent Bolloré a pris 15% du capital de Bigben Interactive, un spécialiste des accessoires pour jeux vidéo. Il vient même de placer un de ses fils au conseil d'administration. Pourquoi l'homme d'affaires se passionne-t-il soudain pour les jeux vidéo ? La suite sur Eco89
Le grand entretien

« C'est le lecteur qui décide de l'indépendance d'un journal »

Alors que c'est le trio constitué du banquier Matthieu Pigasse, de Pierre Bergé et du patron de Free Xavier Niel qui l'emporte au Monde, entretien avec l'historien des médias Patrick Eveno. La suite
A la Une

Presse : Vincent Bolloré met France Inter à terre

Vincent Bolloré voulait faire un « exemple » en attaquant en diffamation France Inter pour l'émission « Cameroun : l'empire noir de Vincent Bolloré ». Il a été suivi par la XVIIe chambre du tribunal de Paris : 1 000 euros d'amende pour la radio du service public et 1 euro symbolique pour les dommages et intérêts. La suite
A LA UNE

Rachat de Virgin 17 par Bolloré : une « excellente affaire » ?

Lagardère Active a annoncé jeudi être entré en négociation exclusive avec le groupe Bolloré pour lui vendre 70 millions d'euros la chaîne de la TNT Virgin 17, 0,9% d'audience et 10 millions d'euros de pertes en 2009. Les analystes saluent le beau coup de Lagardère. Mais ce matin, le patron d'un groupe concurrent, Alain Weill (BFM-TV), a surpris le microcosme en félicitant l'industriel breton Bolloré via Twitter. Il explique pourquoi à Eco89. La suite sur Eco89
Compte-rendu d'audience

Justice : Bolloré poursuit France Inter « pour l'exemple »

« Lorsque nous avons compris qu'une campagne de presse était lancée contre le groupe, Vincent a décidé d'y mettre un terme en attaquant. » Tapi au fond de la salle d'audience, le communicant Michel Calzaroni ne cache rien de la volonté de son client. En poursuivant en diffamation France Inter, Vincent Bolloré veut faire « un exemple ». La suite
Sur le terrain

Bolloré attaque France Inter et se retrouve sur la défensive

Un procès en diffamation est souvent plein de surprises. Mardi, la XVIIe chambre du tribunal de Paris a examiné la plainte du groupe Bolloré contre une enquête de France Inter intitulée « Cameroun : l'empire noir de Vincent Bolloré ». Rue89 a suivi cette audience boomerang où l'attaquant s'est retrouvé en position de défenseur. La suite
Presse sans presses

Le PDG de l'AFP veut lutter contre le pillage en ligne

« Ca coûte beaucoup, ça rapporte rien et ils sont déjà en grève avant que j'arrive. » Voilà comment Vincent Bolloré a tourné en dérision l'idée qu'il puisse investir dans l'Associated Press. L'anecdote illustrant les difficultés économiques des agences de presse est racontée par Pierre Louette, PDG de l'AFP pour faire taire les rumeurs d'entrée d'investisseurs privés dans son agence. La suite

 

Bolloré

a débattre

Payant et « intelligent » : bientôt un nouveau quotidien de Bolloré

Un nouveau quotidien… payant, au prix de 50 centimes, et tiré à 350 000 exemplaires dès le mois de novembre. Selon la Correspondance de la presse de ce mardi, le projet de Vincent Bolloré serait dans sa dernière phase, prêt à sortir entre novembre et mars 2010. Après Direct Matin Plus et Direct Soir, l'homme d'affaires mettrait donc à exécution son idée d'installer en France un quotidien généraliste La suite
Drogues News

Non, OCB ne finance pas le FN et n'appartient plus à Bolloré

C'est une rumeur aussi vieille et entêtante que mon premier pétard. Aujourd'hui encore, sur le Net ou dans les arrières cours de récré, il se dit qu'il n'y a pas de fumette sans feu : le papier à rouler OCB, longtemps favori des esthètes du joint, financerait le Front national… La suite
Confidentiels & Indiscrets

La police des Hauts-de-Seine déjeune chez Thales, Vinci...

Christian Sonrier, directeur départemental de la sécurité publique des Hauts-de-Seine, innove dans le management de ses commissaires. Au lieu de réunir la quarantaine de patrons de commissariats de ce département de l'Ouest parisien dans une vulgaire salle de l'hôtel de police de Nanterre, il se débrouille pour les faire inviter chez Thales, Vinci, Dassault, bientôt Bolloré… Au point de faire jaser sur cette proximité jugée un peu limite. La suite
Enquete

Voyage au cœur de « l'empire noir » de Bolloré au Cameroun

Souvent cité en exemple comme modèle français de l'entrepreneur dynamique, Vincent Bolloré est très contesté en Afrique. France Inter s'est intéressé au Cameroun, où « l'empire noir de Bolloré » dévoile une face cachée peu reluisante. Enquête à écouter ce dimanche dans l'émission « Interception ». La suite
Droit de suite

Censure chez Bolloré : l'article sur le Navigo sera-t-il publié ?

La publication de l'article du Monde sur l'exploitation commerciale du pass Navigo censuré la semaine dernière par la direction de Direct Matin (groupe Bolloré) n'est pas encore programmée. C'est en tous cas ce qu'affirme, en rappelant le précédent cas de censure lui aussi révélé par Rue89, le conseil de gérance de la Société des rédacteurs du Monde (SRM) dans un courrier envoyé ce mardi à Vincent Bolloré La suite
confidentiels & indiscrets

Bolloré censure Le Monde : le business passe avant l'info

Un article du Monde sur le Pass Navigo de la RATP, prévu dans Direct Matin jeudi, a été remplacé par une page de publicité. La suite
Making of

Rue89 sur France Culture: à propos de Bolloré médias

Jean-Christophe Thiery, président du pôle média de Bolloré, était l'invité de Masse Critique, l'émission de Frédéric Martel sur France Culture, ce samedi matin. Pascal Riché, un des chroniqueurs de l'émission, et par ailleurs journaliste à Rue89, l'a asticoté sur le problème du mélanges des genres dans un tel groupe. A réécouter ici.La suite
la marmite de l'info

Dans ses journaux, Bolloré caresse Bongo dans le sens de l'ego

Sanction de Jean-Marie Bockel, biens immobiliers, Françafrique… Tous les médias français critiquent le président gabonais Omar Bongo. Tous ? La suite
decryptage

Comment Bolloré tisse sa toile dans les médias

Ce proche de Sarkozy s'est bâti un groupe parfaitement intégré dans les médias et la pub. Au risque d'une confusion des genres. La suite
Enquete

Sarkozy en Egypte: trois avions pour un séjour

Ce n'est pas un mais trois avions que le Président a mobilisés : le jet de Bolloré et deux autres appartenant à l'Etat. Enquête. La suite

Bolloré

L'edito

2007, l'année où le Président a perdu ses complexes

Le mot de l'année 2007 est assurément : « décomplexé » ! Il a commencé à être employé dès l'élection de Nicolas Sarkozy le 6 mai, lorsqu'on a annoncé l'avènement d'une « droite décomplexée ». Depuis, le mot a fait florès, mais il faut bien avouer qu'il s'applique à Nicolas Sarkozy personnellement bien plus qu'à sa majorité ou à son gouvernement. Car le président de la République a montré qu'il était « décomplexé » tant dans ses choix politiques que dans sa vie privée. La suite
A la une

Sarkozy s'est augmenté, mais voyage aux frais de Bolloré

On y est maintenant habitué, ce qui ne nous empêche pas de le relever : Nicolas Sarkozy aime les vacances luxueuses, et à moindres frais. Le dernier exemple date de ce mardi : le chef de l'Etat, accompagné de dix personnes dont Carla Bruni, s'est envolé pour quelques jours de farniente en Egypte à bord d'un jet privé -un Falcon 900- appartenant à Vincent Bolloré. La suite
Blabla de zinc

A propos du Falcon de Bolloré et de son présidentiel passager

A la Une

Matin Plus, Direct Soir: Bolloré ferme boutique pendant la grève

Dans tout le pays, seuls trois médias sont inactifs aujourd'hui : les gratuits Matin Plus, Direct Soir et Bretagne Plus, qui ne paraîtront pas non plus demain. En interne, certains parlent de « déni de journalisme » et, les esprits s'échauffant, soulignent la « coïncidence avec une actualité défavorable à Nicolas Sarkozy », l'ami du milliardaire breton. La suite
Entretien

Thureau-Dangin: « J'ai convaincu Bolloré de publier l'article »

Directeur de la rédaction de Courrier International, Philippe Thureau-Dangin se félicite de l'accord trouvé ce mardi avec Vincent Bolloré, propriétaire de Matin Plus. L'article relatant les déboires de Hongrois avec la police française, fourni par l'hebdomadaire mais écarté par le quotidien gratuit, sera finalement publié mercredi. La suite
Entretien

« L'obsession de Bolloré est de ne pas se fâcher avec ses amis »

Ancien journaliste du Monde, chargé de faire naître Matin Plus, François Bonnet a quitté l'aventure avant que le projet ne voit le jour, fin 2006. Une décision qu'il ne regrette pas aujourd'hui, après l'affaire de l'article trappé dans le quotidien gratuit. La suite
A la Une

Bolloré Média reconnaît avoir censuré un article dans Matin Plus

Le groupe Bolloré a admis ce lundi avoir volontairement passé à la trappe un article compromettant pour la police française, comme l'avait relaté Rue89 samedi matin. « Nous avons une charte éditoriale prévoyant que nous faisons un journal neutre, a déclaré à l'AFP Jean-Christophe Thiéry, directeur général de Bolloré Média. La suite
A la Une

Bolloré trappe un article gênant pour la police dans Matin Plus

Après Lagardère, au tour de Bolloré de jouer les censeurs. Le propriétaire du quotidien gratuit Matin Plus a refusé de publier un article issu de Courrier International relatant les déboires de musiciens hongrois avec la police à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. La suite
Making of

Bolloré, Sarkozy et le scoop de Rue89

Une consoeur nous écrit : « Hello. Bravo pour l'info sur les liens entre Bolloré et l'Etat : je n'ai pas compris que vous n'ayez pas été repris. Défaut de com ? » Ah, quel malheur d'être (encore) un petit média ! Mercredi, nous sortons le premier scoop de Rue89. La suite
A la Une

« Bolloré n'a jamais travaillé avec l'Etat » Jamais, vraiment?

Si Nicolas Sarkozy a accepté l'invitation de l'industriel et yachtman Vincent Bolloré, c'est parce que, dit-il, il n'a jamais travaillé avec l'Etat ». Bolloré lui-même a déclaré que son groupe « n'a jamais eu aucune relation commerciale avec l'Etat Français ». Jamais, vraiment ? Aucun marché, pas le moindre petit appel d'offre ? La suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire