Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

dimanche 28 avril 2013

La fin de l'alliance historique bourgeoisie-formoisie va déclencher la révolisation mondiale (une réponse à Jean-Claude Guillebaud sur Sud-Ouest)

par Yanick Toutain
 
"la classe innovoise et les chien-chiens de Elton John
allaient prendre la place des mineurs formois et de leurs syndicats." (YT infra)

Le constat que vous faites est tout à fait justifié
"Cela ne date pas d’hier. Comme on le sait, ils furent déjà innombrables durant les années 1980 et 1990 à déserter le terrain social pour s’intéresser avec passion aux inégalités concernant les mœurs (féminisme, xénophobie, sexualité, etc.). La gauche dite morale supplanta la gauche sociale, et les pauvres furent véritablement oubliés. Toute une lexicologie fut mise en avant pour habiller ce lâchage des classes défavorisées par ceux-là mêmes qui avaient vocation à les défendre. On remit en circulation les mots « populisme », « jacobinisme » ou « égalitarisme », comme on érige des paravents linguistiques."(Publié le 28/04/2013 à 06h00 | Mise à jour : 28/04/2013 à 08h48
Par Jean-Claude Guillebaud Mais que font les intellectuels ?)
Et vous basez cela sur des données affolantes:
Mais que font les intellectuels ?
 "J’ai du mal à zapper sur les chiffres effrayants communiqués par l’Insee mardi dernier. Je parle de l’augmentation du nombre de pauvres dans notre pays. Qu’on en juge ! À la fin 2010, 14,1 % de la population française (8,6 millions de personnes), vivaient sous le seuil de pauvreté, fixé à 60 % du revenu médian, soit 11 562 euros par an. Cette hausse a particulièrement touché les familles (dont 2,7 millions d’enfants, fin 2010) et les moins de 18 ans."
Mais il manque à votre analyse la cause de cela.
Pourquoi y a-t-il eu ce glissement. Qu'est-ce qui a provoqué cela.
Pour le comprendre, il faut utiliser les concepts du néomarxisme. Et pour comprendre les causes les plus profondes encore, il faut, cette fois-ci une grille postmarxiste.
En effet, ce passage de la gauche sociale à la gauche morale est, en réalité, un changement d'alliance stratégique.
La bourgeoisie des machines (la bourgeoisie des actions) a rompu son alliance historique avec la bourgeoisie de la formation. Cette rupture fut la fin de la politique mise en oeuvre par Roosevelt et les autres.

"APRES LA FIN DE KEYNES,  LA FORMOISIE
SUBIT L'ATTAQUE DES CAPITALISTES
Ils ne rompront cette alliance stratégique qu'à partir de Thatcher : la classe innovoise et les chien-chiens de Elton John allaient prendre la place des mineurs formois et de leurs syndicats.
A partir des années 70, la classe formoise – petite formoisie d'abord puis moyenne formoisie actuellement – allaient prendre coup sur coup de la part des capitalistes.(RevActu : lundi 8 avril 2013 GPA Thatcher, Pinochet, Elton John, bourgeoisie et innovoisie VS mineurs, Tiers-monde et formoisie britannique )"
Cette politique de rupture de l'alliance bourgeoisie-formoisie est aussi à l'oeuvre actuellement. Elle est la clé de la politique suivie en Côte d'Ivoire, au Mali et ailleurs.
Je signalais cela :
"FORMOISIE ET PROTO-FORMOISIE
COMPRADORES AFRICAINES
Pendant ce temps, en Afrique, la très minuscule formoisie locale allait être mise à contribution à partir de 1961 : ils allaient devenir en tant que « indépendants » les kapos de leurs propres pays : des Senghor socialistes et des Houphouet-Boigny allaient être les gardiens du camp de travail géant qu'était l'Afrique.
Autour de ces formois compradores, on allait embaucher – sous le niveau du PIB mondial moyen (actuellement de 600 euros par mois) pour des salaires mensuels inférieurs à 400 000 F cfa – des proto-formois compradores qui allaient donc devenir les agents bureaucratiques locaux des esclavagistes étrangers."
 Votre conclusion est tout à fait juste: de cette rupture entre la bourgeoisie et la formoisie, les para-innovois, les intellectuels serviles en ont tiré une conclusion : ne plus rien faire de ce qui pourrait fâcher la Franceàfric ou qui pourrait aider les SDF à renverser leurs bourreaux de Terre du Nord.
"En 1927, le philosophe et historien Benda reprochait aux clercs d’avoir sacrifié au dogmatisme cocardier et réactionnaire. Aujourd’hui, ils répugnent à s’engager. Ils clament leur intention de se placer « d’un point de vue simplement descriptif ». Combien de fois ai-je entendu cette expression ? Ils bottent en touche. Tout se passe comme si, à leurs yeux, le territoire de la croyance était devenu radioactif, et l’on s’en tient à bonne distance. La conviction s’efface prudemment derrière le « constat ».
Quant à s’impliquer fortement dans la défense des pauvres, ce n’est plus la mode. Misère !"
 C'est donc la lutte des strates qui va supplanter la lutte des classes : les Innovants non corrompus vont devoir assumer leur leadership mondial pour combattre tous les malades de pathologie consumériste. La REVOLISATION QUI VIENT mettra les projecteurs sur cela..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire