Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 19 avril 2013

TOGO: "Mr le Président : Boston n’est pas Dapaong, Faure Gnassingbé # Barack Obama" un article par Sylvio Combey

TOGO: "Mr le Président : Boston n’est pas Dapaong, Faure Gnassingbé # Barack Obama" un article par Sylvio Combey

Publié le 19,avril 2013 par sylviocombey

Ah oui ! Boston n’est pas Dapaong ! Cette précision, il faut bien la
Faure Gnassingbé, Pdt du Togo
Faure Gnassingbé, Pdt du Togo
faire quand le premier responsable du pays semble perdre les points cardinaux. Loin de proférer des invectives, je ne fais que dire tout haut ce que bon nombre de togolais disent sur le bout des lèvres et qui les démange en leur for intérieur.
Tenez-vous bien ! Le 15 Avril 2013, deux évènements majeurs se produisent. Le premier, c’est à Dapaong à plus de 600 km au nord du pays où un élève de 12ans a été fauché dans la fleur de l’âge par une balle assassine. ( Anselme Sinandaré Gouyano) Il revendiquait pourtant, un peu comme ses camarades, que le gouvernement réponde aux exigences de leurs instituteurs afin que les cours reprennent. Sa mort a indigné Dapaong et tout le Togo plongés dans une émotion totale. Un autre élève de 21 ans (Douti Sinanlengue ) a également succombé deux jours plus tard au CHR de Dapaong.
A Boston, nous sommes bien entendu hors du Togo, hors de l’Afrique, sur un autre continent, au nord-est des Etats unis d’Amérique. Au cours d’un marathon qui se déroulait le même jour, deux implosions ont gâché la fête. Bilan, 3 morts, 183 blessés.
Le Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé adresse sa sympathie aux victimes et dit dénoncer un acte terroriste.
Au Togo, des corps habillés tirent des balles réelles sur des enfants, morts s’en est suivie. Le Chef de l’Etat se terre. Il préfère condamner ce qui se passe à des milliers de kilomètres. Compatir à la douleur d’une nation amie n’est pas condamnable. Mais fermez les yeux sur les ignominies qui se déroulent devant sa maison et vouloir essuyer les larmes d’une autre personne, je risque de faire injustice aux mots en voulant qualifier cela. Bref, Mr le Président, Boston n’est pas au Togo, Boston n’est pas Dapaong.
Faure Gnassingbé # Barack Obama
L’attitude du premier responsable du pays laisse donner raison à ceux qui ne cessent de clamer que « le petit se fout royalement de ce qui se passe dans son pays. Ce qui importe pour lui, c’est polir son image à l’extérieur ». Il vient une fois encore de le prouver. Seulement, le président des Etats-Unis vient de lui donner une leçon cinglante. Barack Obama et sa femme se sont déplacés jeudi dernier à la messe en honneur aux victimes.
Non seulement Faure Gnassingbé n’a pas réagit face à cette nième bavure mais ni lui, ni sa femme (s’il en a) ne s’est présenté. Mieux vaut en rire que d’en pleurer…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire