Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 19 février 2010

Le Parti Communiste Ouvrier d'Iran s'oppose au voile et demande au NPA de "revenir sur cette décision choquante."

"Au nom de toutes les femmes victimes de l’islam politique, nous demandons à votre parti de revenir sur cette décision choquante. On ne joue pas avec la liberté des femmes ni avec ce symbole d’oppression qu’est le hidjab."

 

Communiqué du PCOI à propos d’une décision du NPA

By lucien
Cher(e)s camarades,
Nous avons appris que le NPA, Nouveau Parti Anti-capitaliste, présentait une candidate voilée dans le Vaucluse.
Militant(e)s du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, nous ne savons que trop ce que signifie le  voile islamique. Dès 1979, le cri des brutes du Hezbollah et du régime islamique qui se mettait en place était « le voile ou les coups », et très vite cela s’est traduit par « le voile ou la mort ». Depuis 30 ans, le voile est obligatoire en Iran. Ce n’est pas un simple morceau de tissu, c’est pour les islamistes un moyen pour marquer les femmes, imposer toutes sortes de discriminations et le symbole de l’apartheid sexiste. D’ailleurs, après l’Iran, partout où l’Islam politique est devenu influent, ce courant a tenté d’imposer le voile aux femmes, que ce soit en Algérie, en Palestine, en Irak, en Afghanistan ou ailleurs. Dans tous ces pays, des femmes ont été agressées, martyrisées et même assassinées pour avoir refusé de porter un voile. Nous avons trop porté ces voiles ou vu celles que nous aimons y être forcées, pour considérer qu’il ne s’agirait que de simples vêtements.
Depuis le mois de juin, les femmes d’Iran sont aux premiers rangs des protestations pour renverser le régime islamique et le peuple d’Iran a parlé et dit clairement qu’il ne veut plus de la République Islamique, de son apartheid sexiste et du voile obligatoire. Pourtant, c’est alors que des Iraniennes risquent leurs vies pour affronter les forces de répression d’un régime misogyne, que votre parti, qui se revendique pourtant du marxisme et du féminisme, décide de présenter une candidate qui porte le hidjab. Comment peut-on se prétendre féministe et internationaliste et monter si peu de solidarité avec les femmes qui, en Iran comme ailleurs, se battent pour retirer ces prisons de tissu ? Comment peut-on laisser entendre que le voile ne serait pas incompatible avec l’émancipation des femmes, alors que la première mesure de Khomeiny fut de le rendre obligatoire, et qu’il a été suivi en cela par les islamistes du monde entier ? Comment banaliser ainsi ce symbole de l’apartheid sexiste que subissent des millions de femmes qui ne rêvent que de brûler les hidjab, tchador et autre burqa ?
Au nom de toutes les femmes victimes de l’islam politique, nous demandons à votre parti de revenir sur cette décision choquante. On ne joue pas avec la liberté des femmes ni avec ce symbole d’oppression qu’est le hidjab.
Salutations communistes,
PCOI, organisation à l’étranger – France



NOTES

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire