Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 17 septembre 2014

Notes pour étude sur les épées espagnoles (hispaniensis gladio) citée par Polybe

par Yanick Toutain
17/9/14

Je regroupe ici divers documents pour l'étude de ces épées
Le glaive, mot emprunté au gaulois cladio, désigne le Gladius (latin). Cette épée a évolué au fil du temps et couvre une variété de formes. De nos jours, le terme est utilisé pour désigner une épée courte, d'approximativement 60 à 90 cm de longueur totale, de 4 à 7 cm de large et d'environ 0,6 à 1,5 kg, utilisée par leslégionnaires romains à partir du iiie siècle av. J.-C. Elle dérivait de l'épée celtibère (gladius hispanis) et a été conçue pour délivrer principalement de puissantes frappes d'estoc. Pour Quintilien, la gladius et l'ensis sont une seule et même chose1.
SOURCE
GENVA, reconstitutions et recherches archéologiques
L’équipement du légionnaire républicain
1
Un glaive espagnol pour des armées romaines ?
Ce que l’on peut dire du glaive ibérique décrit par Polybe
Le glaive dit « ibérique » est l’épée que portaient les légionnaires romains durant la période
républicaine, avant que le glaive de type « Mainz » ne devienne la norme dans les légions
durant le Principat. Nous allons essayer de définir ce qu’était l’arme que l’on nomme
fréquemment gladius hispaniensis.

Les Celtibères l’emportent de beaucoup sur les autres nations dans la fabrication des épées : les leurs, en
effet, ont une pointe excellente et sont très propres à frapper de taille avec l’un et l’autre tranchant. Aussi, les Romains, à partir de l’époque d’Hannibal, abandonnant leur épée nationale, adoptèrent-ils celles des Ibères ; du moins ils en copièrent la forme, mais l’excellence du fer et des procédés de fabrication, ils ne purent nullement les imiter » (traduction du Suidas proposée dans COUISSIN 1926, p.220).
http://www.genva.ch/docs/Gladius_Hispaniensis_MD.pdf

Histoire de la production de l'acier


Mémoire sur le bronze des anciens et sur une épée antique: Lu le 16 prairial ...

 Par Mongez







Cela était prévu pour développer cette réponse.... devenue brève
I had written "relativity can not claim to be a science. 
In particular this absurd denial of the concept of simultaneity."

You Henry Smith  answered
"Relativity makes testable predictions and has proven itself accurate in those predictions"
I repeat Relativity IS NOT A SCIENCE !

A "trick more idiot" that the relativity allowed the Roman armies to conquer the whole Mediterranean basin. 
Alchemy
Classical element

Primarily Fire is hot and secondarily dry. 
Primarily air is wet and secondarily hot. 
Water is cold and secondarily Primarily wet. 
Primarily Earth is dry and secondarily cold 

This is not proof that these "theories" lucubrations were some science. 
Spanish iron swords were made (for sure) by skillful ignoramuses who knew absolutely nothing about theory of atomOs Democritos and who imagined that fire, air, water and earth were the components of everything! 

The Relativists refuse the existence of the real universe !
How many times i must repeat ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire