Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 22 septembre 2014

Le Nouvel Observateur censure deux articles sur la mort annoncée du leader de Boko Haram Abubakar Sheikau. Les 2 articles révélaient que la page FB "Armée Cameronaise" avait effacé les photos à l'origine de la rumeur.

par Yanick Toutain
RevActu
22/9/14

Les liens contenus dans ces tweets sont cassés : les ARTICLES ONT ETE CENSURES
Le Nouvel Observateur est comme Médiapart ou comme la Franceàfric. Il craint la vérité. Il craint que la vérité sur ce qui se passe en Afrique soit connu des Français.
Ils n'ont pas osé censurer l'article révélant la mort de 100 millions d'enfants africains depuis 25 ans, par contre, l'article d'hier (lisible en partie en cache Google) et celui de ce matin viennent coup sur coup d'être effacés.

Au même moment, on apprend qu'un article de Julie Amadis sur la traite esclavagiste - relatant le roman d'Olivier Merle "Noir Négoce" - article qui avait été publié en 2012 sur RevActu avait été censuré hier

VENDREDI 10 AOÛT 2012


LA COPIE EXACTE DE L'ARTICLE DE JULIE AMADIS SE TROUVE EN CACHE GOOGLE

Le "motif " (le prétexte) qu'elle a reçu dans sa boite courriel était
 "MOTIF MOMENTANÉMENT INDISPONIBLE POUR DES RAISONS TECHNIQUE").
Nous reviendrons sur la censure contre Julie Amadis.
Aujourd'hui ce sont les infos sur le possible hoax sur la mort de Abubakar Sheikau. Ou en tout cas sur les étonnantes méthodes de communication de la page "Armée Camerounaise"




COPIER COLLER INTEGRAL DE L'ARTICLE CENSURE PAR LE NOUVEL OBSERVATEUR

22/09/2014

RevActu: Mort du chef de Boko Haram ? Un hoax ? La page Facebook intitulée "Armée camerounaise organisme gouvernemental" lance la rumeur puis efface la photo d'Abubakar Shekau et d'un mort

LLLa page Facebook "Armée Camerounaise"
AVANT L'EFFACEMENT DE L'ARTICLE
ne donnAIT pas le nom du mort à côté
de la photo de Abubakar Shekau
le leader de Boko Haram
par Yanick Toutain
21/9/14

(reprise actualisée de l'article publié hier soir vers 22h30 sur #RevActu)  
C'est peu après 21h hier dimanche soir (21/9) que les deux photos qui avaient déclenché la rumeur de la mort du chef de Boko Haram ont été effacées sans aucune explication de la page Facebook "Armée Camerounaise".
A peine l'article du site Afrik.com venait-il d'apparaître en ligne sur Google Actualités que la rumeur était aussitôt "démentie" sur la page Facebook "Armée camerounaise (organisme gouvernemental)" .
Un démenti entre guillemets puisque ce "démenti" consista à effacer purement et simplement les deux photos qui avaient déclenché la rumeur. Une rumeur de la mort du chef de Boko Haram qui avait circulé toute la journée de dimanche.
Mais des guillemets tout aussi nécessaires pour ce "démenti" que pour l'"annonce" elle-même de la mort de Abubakara Shekau.
Le site "Armée Camerounaise" s'était contenté de publier ces deux photos. Sans commentaires.
Mais cela avait suffi à lancer la rumeur.
LIRE AFRIK.COM  Boko Haram : Abubakar Shekau tué par l’armée camerounaise ?

LE SITE AFRICAIN KOACI, LUI, NE METTAIT PAS DE POINT D'INTERROGATION

En fait Afrik.com reprenait hier la nouvelle lancée par le site controversé Koaci ce même dimanche
sous un titre sans point d'interrogation

Cameroun, le 21 septembre 2014 @ koaci.com- Abubakar Shekau, est-il mort ? A-t-il été tué par l’armée camerounaise ou nigériane ? Une curieuse photo du leader deBoko Haram Rechercher Boko Haram fait intensément parler d'elle sur le réseau internet de l’armée camerounaise (facebook, ndlr) comme constaté par koaci.com.
A cette heure ni l’armée camerounaise, ni l’armée nigériane, n’ont cependant confirmé officiellement cette information même si la démarche multimédia de l'armée camerounaise pourrait en faire office.
Publiée il y a plus de 14 h, sur la page officielle de l’armée camerounaise, la photo présente le chef deBoko Haram Rechercher Boko Haram mort. 
Selon certaines sources, Shekau aurait été tué au cours des combats avec des militaires vers Konduga dans le Nord-Est du Nigeria, une zone frontalière avec le Cameroun.
Effectivement, jusqu'en début de soirée on pouvait voir deux photos sur la page Facebook "Armée Camerounaise".qui se présent comme un "organisme gouvernemental". Une photo - déjà largement diffusée sur le web - de Abubakar Shekau vivant et celle d'un mort lui ressemblant effectivement..

LES DEUX PHOTOS EFFACEES VERS 21H  DIMANCHE 21/9

Mais, peu après 21h, ces deux photos (qui étaient suivies par un très grand nombre de commentaires) ont disparu avec l'article de la page "Armée Camerounaise".
Depuis hier, cette page Facebook n'a pas donné davantage d'explications malgré nos demandes. 
Une armée qui ne sait pas davantage communiquer que de protéger ses populations des prédateurs étrangers.
Que ce soit les islamofascistes de Boko Haram ou les esclavagistes qui payent le travailleurs camerounais 1/20 des salaires européens.
Et pendant que la rumeur continue encore à circuler, le site Cameroon.info annonçait 3 victimes de plus de la secte envoyée par le Qatar et la Franceàfric pourrir la vie des Africains.
Click to jump to 'Cameroon-Info.Net'
YAOUNDE - 21 SEPT. 2014
© Adeline Atangana | Cameroon-Info.Net






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire