Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 15 septembre 2014

"Un prêtre qui aide son prochain poursuivi par l'Etat capitaliste" un article de Julie Amadis censuré et effacé de son blog du Nouvel Observateur pour "prosélytisme religieux"

C'est pour son soutien à Gérard Riffard
que Julie Amadis vient d'être censurée

sur le Nouvel Observateur accusée
de "prosélytisme religieux" (SIC) 
présentation Yanick Toutain
15/9/14

 "Le motif de retrait
 de votre participation est :
Prosélytisme religieux"
(courriel du Nouvel Obs à Julie Amadis
Les censures opérées par la prétendue "modération" du Nouvel Observateur n'a pas de limite. Après avoir profité de deux jours de fièvre de Julie Amadis pour laisser un message anonyme scandaleusement diffamateur et injurieux (Nous finirons par retrouver l'auteur), cette "modération" qui agit comme un tribunal au service du fascisme Franceàfric et en faveur des agresseurs d'enfants OMERTA76 a fait encore mieux ! Ils ont censuré un article entier au motif de "PROSÉLYTISME RELIGIEUX".
GOOGLE EN A CONSERVE LA COPIE ICI 
Quand une athée - incroyante depuis plus de 20 ans - est accusée pareillement, c'est rien ne va plus au royaume du SarkHollandisme
Voici la copie du courriel annonçant à la victime de censure les "motifs" de celle-ci
"Bonjour Julie Amadis Après lecture et analyse attentive de votre article du 12.09.14 10h21 par notre équipe de modération, celui-ci a dû être retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. Nous tenons à vous assurer que nous faisons tout notre possible pour accepter le plus grand nombre de messages et que tous nos modérateurs sont tenus à une stricte obligation d’impartialité. La neutralité de leur analyse est d’ailleurs régulièrement vérifiée par un superviseur. Toutes les opinions sont acceptées dans la limite des règles définies dans la charte éditoriale et sous réserve de les exprimer de manière courtoise, argumentée, et sans agressivité. Le motif de retrait de votre participation est : Prosélytisme religieux La charte du site n’autorise pas les contenus (textes, images, vidéos) publiés à des fins de prosélytisme religieux ou sectaire. Il est autorisé de débattre autour des religions, d’en donner des appréciations positives ou de revendiquer son appartenance à un mouvement religieux. En revanche il n’est pas permis de conseiller de façon insistante de rejoindre un mouvement, ou de fournir des indications précises permettant de le faire ou de tenter de convaincre les autres utilisateurs des bénéfices de sa religion. Cordialement, L’équipe de modération Ps : pour rappel, le texte de votre article était: --------------"

LA COPIE DE L'ARTICLE CENSURE PAR LE NOUVEL OBSERVATEUR SOUS LA DÉLIRANTE ACCUSATION DE "PROSÉLYTISME RELIGIEUX" 

Un prêtre qui aide son prochain poursuivi par l'Etat capitaliste



pere-riffard-migrants-saint-etienne-yannpetiteaux.jpgpar Julie Amadis
12/9/14
Le prêtre Gérard Riffard poursuivi pour avoir hébergé des SDF.
Voici mon commentaire facebook à ce propos :

"Il a fait comme l'évèque Morehouse dans le talon de fer de Jack London. Il a cru qu'en suivant le message du Christ on le remercierait, mais non ce n'est pas comme ça que ça marche dans le royaume du capitalisme."
(cf infra)
"Le 11 juin 2014, à l’issue de son audience devant le tribunal de police,  le ministère public avait requis une amende de 11 950 euros.
Plus de 200 personnes étaient venues le soutenir."
[Il y a 3 jours], le tribunal de police de Saint-Etienne
a acquitté le père Gérard Riffard.
Mais le parquet a annoncé faire appel
" (Rue 89)


GERARD RIFFARD, UN PRETRE QUI DIT VOULOIR "RESPECTER L'ETRE HUMAIN" ET QUI AGIT EN CONSEQUENCE

Gérard Riffard est un bon prêtre qui refuse de laisser des gens à coté de sa paroisse dormir dehors ! Il héberge tous ces gens dans la salle paroissial de St Etienne.
Quoi de plus normal pour un prêtre que de vouloir "respecter l'être humain".
"Notre objectif n’était certainement pas de contrevenir à la loi. Mais nous arrivions à une situation dans laquelle le droit vient en contradiction avec quelque chose de beaucoup plus fort qui est le respect de l’être humain. » propos de Gérard Riffard (source)
1024px-Riischildren.jpg"AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES
COMME JE VOUS AI AIMES"
Non mais voilà; au royaume du capitalisme, ça ne marche pas comme ça ! On aime bien les gens d’Église mais tant qu'ils agissent à l'inverse des préceptes de leur livre sacré.
"Jésus dit à ses disciples : " Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés " (Jn 13,34).
"TU AIMERAS LES AUTRES COMME TOI-MÊME"
2196 En réponse à la question posée sur le premier des commandements, Jésus dit : " Le premier, c’est : ‘Ecoute Israël ! Le Seigneur notre Dieu est l’Unique Seigneur ; et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force !’ Voici le second : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même’. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là " (Mc 12,29-31).
L’apôtre S. Paul le rappelle : " Celui qui aime autrui a de ce fait accompli la loi. En effet, le précepte : tu ne commettras pas d’adultère ; tu ne tueras pas ; tu ne voleras pas ; tu ne convoiteras pas, et tous les autres se résument en ces mots : tu aimeras ton prochain comme toi-même. La charité ne fait point de tort au prochain. La charité est donc la loi dans sa plénitude " (Rm 13,8-10)."

Tents_along_the_Canal_St_Martin_by_aleske_in_Paris.jpgUN PRETRE POURSUIVI PAR L'ETAT
PARCE QU'IL HEBERGE DES SDF

Au royaume du pays esclavagiste, les petits prêtres gentils, on leur fait payer leur gentillesse, histoire de montrer l'exemple aux autres. Il ne manquerait plus que ça qu'ils se mettent tous du côté des miséreux !
L'ETAT DEMANDAIT 11950 EUROS AU PRETRE
Le prêtre Riffard, l’État le poursuit. Et lui demande - tenez vous bien - 11950 euros ! On lui reproche d’héberger des gens sans respecter les règles de sécurité. Parce que dans ce pays qu'on appelle la France, il vaut mieux laisser quelqu'un crever de froid dans la rue que de l’héberger avec les moyens du bord.
Voilà l'argument du juge
«Il y a des règles à respecter. Notre société étant très bien faite, on ne peut pas accueillir un nombre de personnes qui commence à être important dans un lieu pas adapté», lance Henry Helfre, le président du tribunal d’instance, (Libération 11/6/14)

Parce que si vous hébergez un SDF chez vous et que votre logement n'est pas vraiment aux normes, vous pourrez être poursuivis !

Henry Helfre, le président du tribunal d’instance, résume les faits qui valent à Gérard Riffard de comparaître :
«On vous reproche d’avoir accueilli à Saint-Etienne, entre le 11 février et le 3 octobre 2013, soit pendant 239 jours, dans le centre paroissial de Montreynaud transformé en centre d’hébergement, des dizaines de personnes, en contradiction avec l’arrêté municipal qui ordonnait la cessation de cette activité.» Gérard Riffard risque une amende de cinquième classe de 1 500 euros par jour d’infraction. ( (Libération 11/6/14)

"UN APPEL D'AIR EN FAVEUR D'UN PUIT SANS FOND
QU'EST L'IMMIGRATION CLANDESTINE"
Le juge va même jusqu'à lui reprocher de "créer un appel d'air en faveur du puits sans fond qu'est l'immigration clandestine"

Il y a quatre ans, Gérard Riffard et des paroissiens ont créé Anticyclone, une association d’accompagnement des étrangers sans logis.
«Vous créez un appel d’air en faveur du puits sans fond qu’est l’immigration clandestine», lance le président. «Je ne vois pas en quoi le fait de proposer à des gens de dormir par terre sur un matelas qu’ils doivent partager avec d’autres peut créer un appel d’air», rétorque Gérard Riffard, assurant que le nombre des demandeurs d’asile en France est stable à 45 000 par an"  (Libération 11/6/14)

Quand on est solidaire, les accusations pour vous discréditer n'ont plus de bornes !
Le délibéré avait lieu ce mercredi 10 septembre et ce prêtre a été relaxé. Mais l'Etat n'est pas poursuivi et le parquet fait appel comme le titre si bien le blog "Entraides Citoyennes" :
"Père Riffard : le juge relaxe ; le parquet fait appel ; l’Etat reste impuni".

AU ROYAUME DES CAPITALISTES, UN HOMME D’ÉGLISE QUI AIDE LES SANS ABRIS C'EST ANORMAL ET C'EST DANGEREUX

"Vous prenez la même route que l’évêque Morehouse, et vous marchez vers une catastrophe analogue." Jack London le Talon de Fer

Comme l'évèque Morehouse dans le Talon de Fer, Gérard Riffard a brisé l'interdit de l'Eglise mais pas de la Bible "aider les pauvres". Le sort qui lui a été réservé est celui des hommes justes qui ne repectent pas les règles inhumaines qu'on leur demande de suivre.
Ce personnage découvre à quel point sa vie est à l'opposé du message du prophète. Il décide ainsi delondon.jpg tout partager avec les plus pauvres."Mais l’évêque Morehouse, les yeux remplis de sa vision, oubliait tout le reste et continuait :

« Ô mes sœurs et mes frères, dans cette manière d’agir je trouve la solution de toutes mes difficultés. Je ne me rendais pas compte à quoi pouvaient servir les voitures, mais je le sais maintenant. Elles sont faites pour transporter les faibles, les malades et les vieillards ; elles sont faites pour rendre honneur à ceux qui ont perdu jusqu’au sens de la honte.

« Je ne savais pas pourquoi les palais étaient bâtis, mais aujourd’hui j’ai découvert leur usage. Les résidences ecclésiastiques devraient être converties en hôpitaux et asiles pour ceux qui sont tombés sur le bord du chemin et qui vont périr. »

Il fit une longue pause, évidemment dominé par l’intensité de sa pensée, et hésitant sur la meilleure manière de l’exprimer.

« Je suis indigne, mes chers frères, de vous dire quoi que ce soit au sujet de la moralité. J’ai vécu trop longtemps dans une hypocrisie honteuse pour pouvoir aider les autres : mais mon acte envers ces femmes, envers ces sœurs, me montre que la meilleure voie est facile à trouver. Pour ceux qui croient en Jésus et en son évangile, il ne peut y avoir entre humains d’autres rapports qu’un lien d’affection. L’amour seul est plus fort que le péché, plus fort que la mort.

« Je déclare donc aux riches parmi vous que leur devoir est de faire ce que j’ai fait, ce que je fais. Que chacun de ceux qui sont dans l’opulence prenne dans sa maison un voleur et le traite comme un frère ; qu’il y prenne une malheureuse et la traite comme une sœur ; et San-Francisco n’aura plus besoin de police ni de magistrats ; les prisons seront remplacées par des hôpitaux, et le criminel disparaîtra avec son crime." Le Talon de Fer Jack London
Le capitalisme s'acharne à règler son compte à cet évèque partageur.
9782859408763.jpg
"Il en résulta que, de gré ou de force, il fut conduit dans une maison de santé privée, pendant que les journaux publiaient des notes pathétiques sur sa crise mentale et la sainteté de son caractère. Une fois entré dans le sanatorium, il y fut retenu prisonnier. Je m’y présentai à plusieurs reprises, mais on refusa de me laisser pénétrer près de lui. Je fus tragiquement impressionnée par le destin de ce saint homme, absolument sain de corps et d’esprit, écrasé sous la volonté brutale de la société. Car l’évêque était un être normal autant que pur et noble. Comme le disait Ernest, sa seule faiblesse consistait dans ses notions erronées de biologie et de sociologie, par suite desquelles il s’y était mal pris pour remettre les choses en place" Le Talon de Fer Jack London
 De même, Costa Gavras a mis en scène un évèque qui va choisir le camp des déportés au moment où sa hiérarchie pactise avec les nazis.
 "Ricardo Fontana1, jeune jésuite conseiller auprès du nonce apostolique en poste à Berlin et dont la amen_costa_gavras_244.jpgcarrière s'annonce prometteuse, lui prête l'oreille. Ils se rendent à Rome2, Fontana pensant que le fait que son père soit très haut placé dans la hiérarchie laïque du Vatican les aidera à convaincre Pie XII de la nécessité d'une condamnation sans ambiguïté des crimes nazis à l'égard des juifs. Mais leurs initiatives pour interrompre la Shoah ne trouveront pas d'écho auprès des hautes autorités étrangères ou religieuses. De désespoir, et en signe de révolte devant la passivité de la hiérarchie catholique, Ricardo Fontana part pour Auschwitz, y trouver la mort avec les juifs romains lorsque ceux-ci sont raflés malgré l'arrangement trouvé par le pape (qui pensait avoir acheté leur protection en échange de 50 kg d'or collecté par les juifs)."(wikipédia)
Si tous les hommes d'Eglise suivaient les preceptes de la Bible, vous ne verriez plus de SDF dormir sur les trottoirs. Les évèques Morehouse, Ricardo Fontana et les prètres comme Gérard RIffard sont encore trop peu nombreux.
Que tous les hommes d'Eglise fassent comme le père Gerard Riffard et construisons ensemble un autre monde, un monde dans lequel chacun aura une part égale pour vivre, un monde où un homme dormant dans le froid dehors apparaitra comme un passé révolu, impossible, totalement inimaginable pour les enfants de l'avenir.


COMPLEMENTS
POUR CEUX QUI DOUTERAIENT DE L'ETENDUE DE LA CENSURE... VOICI LA COPIE DU COURRIEL RECU PAR JULIE AMADIS
(Vous pouvez vérifier la conformité de l'article à ce qui suit)

de :
moderation-nobs@contact-moderation.com
à Julie Amadis
date : 12/09/14 à 20h59
objet :
NouvelObs Blogs: concernant votre participation

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Bonjour Julie Amadis Après lecture et analyse attentive de votre article du 12.09.14 10h21 par notre équipe de modération, celui-ci a dû être retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. Nous tenons à vous assurer que nous faisons tout notre possible pour accepter le plus grand nombre de messages et que tous nos modérateurs sont tenus à une stricte obligation d’impartialité. La neutralité de leur analyse est d’ailleurs régulièrement vérifiée par un superviseur. Toutes les opinions sont acceptées dans la limite des règles définies dans la charte éditoriale et sous réserve de les exprimer de manière courtoise, argumentée, et sans agressivité. Le motif de retrait de votre participation est : Prosélytisme religieux La charte du site n’autorise pas les contenus (textes, images, vidéos) publiés à des fins de prosélytisme religieux ou sectaire. Il est autorisé de débattre autour des religions, d’en donner des appréciations positives ou de revendiquer son appartenance à un mouvement religieux. En revanche il n’est pas permis de conseiller de façon insistante de rejoindre un mouvement, ou de fournir des indications précises permettant de le faire ou de tenter de convaincre les autres utilisateurs des bénéfices de sa religion. Cordialement, L’équipe de modération Ps : pour rappel, le texte de votre article était: --------------------------------------- par Julie Amadis 12/9/14 Le prêtre Gérard Riffard poursuivi pour avoir hébergé des SDF. Voici mon commentaire facebook à ce propos : "Il a fait comme l'évèque Morehouse dans le talon de fer de Jack London. Il a cru qu'en suivant le message du Christ on le remercierait, mais non ce n'est pas comme ça que ça marche dans le royaume du capitalisme." (cf infra) "Le 11 juin 2014, à l’issue de son audience devant le tribunal de police,  le ministère public avait requis une amende de 11 950 euros. Plus de 200 personnes étaient venues le soutenir." [Il y a 3 jours], le tribunal de police de Saint-Etienne a acquitté le père Gérard Riffard. Mais le parquet a annoncé faire appel" (Rue 89)  GERARD RIFFARD, UN PRETRE QUI DIT VOULOIR "RESPECTER L'ETRE HUMAIN" ET QUI AGIT EN CONSEQUENCEGérard Riffard est un bon prêtre qui refuse de laisser des gens à coté de sa paroisse dormir dehors ! Il héberge tous ces gens dans la salle paroissial de St Etienne.Quoi de plus normal pour un prêtre que de vouloir "respecter l'être humain"."Notre objectif n’était certainement pas de contrevenir à la loi. Mais nous arrivions à une situation dans laquelle le droit vient en contradiction avec quelque chose de beaucoup plus fort qui est le respect de l’être humain. » propos de Gérard Riffard (source)"AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES COMME JE VOUS AI AIMES"Non mais voilà; au royaume du capitalisme, ça ne marche pas comme ça ! On aime bien les gens d’Église mais tant qu'ils agissent à l'inverse des préceptes de leur livre sacré."Jésus dit à ses disciples : " Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés " (Jn 13,34)."TU AIMERAS LES AUTRES COMME TOI-MÊME" 2196 En réponse à la question posée sur le premier des commandements, Jésus dit : " Le premier, c’est : ‘Ecoute Israël ! Le Seigneur notre Dieu est l’Unique Seigneur ; et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force !’ Voici le second : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même’. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là " (Mc 12,29-31).L’apôtre S. Paul le rappelle : " Celui qui aime autrui a de ce fait accompli la loi. En effet, le précepte : tu ne commettras pas d’adultère ; tu ne tueras pas ; tu ne voleras pas ; tu ne convoiteras pas, et tous les autres se résument en ces mots : tu aimeras ton prochain comme toi-même. La charité ne fait point de tort au prochain. La charité est donc la loi dans sa plénitude " (Rm 13,8-10)."UN PRETRE POURSUIVI PAR L'ETAT PARCE QU'IL HEBERGE DES SDFAu royaume du pays esclavagiste, les petits prêtres gentils, on leur fait payer leur gentillesse, histoire de montrer l'exemple aux autres. Il ne manquerait plus que ça qu'ils se mettent tous du côté des miséreux !L'ETAT DEMANDAIT 11950 EUROS AU PRETRELe prêtre Riffard, l’État le poursuit. Et lui demande - tenez vous bien - 11950 euros ! On lui reproche d’héberger des gens sans respecter les règles de sécurité. Parce que dans ce pays qu'on appelle la France, il vaut mieux laisser quelqu'un crever de froid dans la rue que de l’héberger avec les moyens du bord. Voilà l'argument du juge«Il y a des règles à respecter. Notre société étant très bien faite, on ne peut pas accueillir un nombre de personnes qui commence à être important dans un lieu pas adapté», lance Henry Helfre, le président du tribunal d’instance, (Libération 11/6/14) Parce que si vous hébergez un SDF chez vous et que votre logement n'est pas vraiment aux normes, vous pourrez être poursuivis ! Henry Helfre, le président du tribunal d’instance, résume les faits qui valent à Gérard Riffard de comparaître :«On vous reproche d’avoir accueilli à Saint-Etienne, entre le 11 février et le 3 octobre 2013, soit pendant 239 jours, dans le centre paroissial de Montreynaud transformé en centre d’hébergement, des dizaines de personnes, en contradiction avec l’arrêté municipal qui ordonnait la cessation de cette activité.» Gérard Riffard risque une amende de cinquième classe de 1 500 euros par jour d’infraction. ( (Libération 11/6/14) "UN APPEL D'AIR EN FAVEUR D'UN PUIT SANS FOND QU'EST L'IMMIGRATION CLANDESTINE"Le juge va même jusqu'à lui reprocher de "créer un appel d'air en faveur du puits sans fond qu'est l'immigration clandestine" Il y a quatre ans, Gérard Riffard et des paroissiens ont créé Anticyclone, une association d’accompagnement des étrangers sans logis.«Vous créez un appel d’air en faveur du puits sans fond qu’est l’immigration clandestine», lance le président. «Je ne vois pas en quoi le fait de proposer à des gens de dormir par terre sur un matelas qu’ils doivent partager avec d’autres peut créer un appel d’air», rétorque Gérard Riffard, assurant que le nombre des demandeurs d’asile en France est stable à 45 000 par an"  (Libération 11/6/14) Quand on est solidaire, les accusations pour vous discréditer n'ont plus de bornes !Le délibéré avait lieu ce mercredi 10 septembre et ce prêtre a été relaxé. Mais l'Etat n'est pas poursuivi et le parquet fait appel comme le titre si bien le blog "Entraides Citoyennes" : "Père Riffard : le juge relaxe ; le parquet fait appel ; l’Etat reste impuni".AU ROYAUME DES CAPITALISTES, UN HOMME D’ÉGLISE QUI AIDE LES SANS ABRIS C'EST ANORMAL ET C'EST DANGEREUX"Vous prenez la même route que l’évêque Morehouse, et vous marchez vers une catastrophe analogue." Jack London le Talon de FerComme l'évèque Morehouse dans le Talon de Fer, Gérard Riffard a brisé l'interdit de l'Eglise mais pas de la Bible "aider les pauvres". Le sort qui lui a été réservé est celui des hommes justes qui ne repectent pas les règles inhumaines qu'on leur demande de suivre.Ce personnage découvre à quel point sa vie est à l'opposé du message du prophète. Il décide ainsi de tout partager avec les plus pauvres."Mais l’évêque Morehouse, les yeux remplis de sa vision, oubliait tout le reste et continuait : « Ô mes sœurs et mes frères, dans cette manière d’agir je trouve la solution de toutes mes difficultés. Je ne me rendais pas compte à quoi pouvaient servir les voitures, mais je le sais maintenant. Elles sont faites pour transporter les faibles, les malades et les vieillards ; elles sont faites pour rendre honneur à ceux qui ont perdu jusqu’au sens de la honte. « Je ne savais pas pourquoi les palais étaient bâtis, mais aujourd’hui j’ai découvert leur usage. Les résidences ecclésiastiques devraient être converties en hôpitaux et asiles pour ceux qui sont tombés sur le bord du chemin et qui vont périr. » Il fit une longue pause, évidemment dominé par l’intensité de sa pensée, et hésitant sur la meilleure manière de l’exprimer. « Je suis indigne, mes chers frères, de vous dire quoi que ce soit au sujet de la moralité. J’ai vécu trop longtemps dans une hypocrisie honteuse pour pouvoir aider les autres : mais mon acte envers ces femmes, envers ces sœurs, me montre que la meilleure voie est facile à trouver. Pour ceux qui croient en Jésus et en son évangile, il ne peut y avoir entre humains d’autres rapports qu’un lien d’affection. L’amour seul est plus fort que le péché, plus fort que la mort. « Je déclare donc aux riches parmi vous que leur devoir est de faire ce que j’ai fait, ce que je fais. Que chacun de ceux qui sont dans l’opulence prenne dans sa maison un voleur et le traite comme un frère ; qu’il y prenne une malheureuse et la traite comme une sœur ; et San-Francisco n’aura plus besoin de police ni de magistrats ; les prisons seront remplacées par des hôpitaux, et le criminel disparaîtra avec son crime." Le Talon de Fer Jack LondonLe capitalisme s'acharne à règler son compte à cet évèque partageur."Il en résulta que, de gré ou de force, il fut conduit dans une maison de santé privée, pendant que les journaux publiaient des notes pathétiques sur sa crise mentale et la sainteté de son caractère. Une fois entré dans le sanatorium, il y fut retenu prisonnier. Je m’y présentai à plusieurs reprises, mais on refusa de me laisser pénétrer près de lui. Je fus tragiquement impressionnée par le destin de ce saint homme, absolument sain de corps et d’esprit, écrasé sous la volonté brutale de la société. Car l’évêque était un être normal autant que pur et noble. Comme le disait Ernest, sa seule faiblesse consistait dans ses notions erronées de biologie et de sociologie, par suite desquelles il s’y était mal pris pour remettre les choses en place" Le Talon de Fer Jack London De même, Costa Gavras a mis en scène un évèque qui va choisir le camp des déportés au moment où sa hiérarchie pactise avec les nazis. "Ricardo Fontana1, jeune jésuite conseiller auprès du nonce apostolique en poste à Berlin et dont la carrière s'annonce prometteuse, lui prête l'oreille. Ils se rendent à Rome2, Fontana pensant que le fait que son père soit très haut placé dans la hiérarchie laïque du Vatican les aidera à convaincre Pie XII de la nécessité d'une condamnation sans ambiguïté des crimes nazis à l'égard des juifs. Mais leurs initiatives pour interrompre la Shoah ne trouveront pas d'écho auprès des hautes autorités étrangères ou religieuses. De désespoir, et en signe de révolte devant la passivité de la hiérarchie catholique, Ricardo Fontana part pour Auschwitz, y trouver la mort avec les juifs romains lorsque ceux-ci sont raflés malgré l'arrangement trouvé par le pape (qui pensait avoir acheté leur protection en échange de 50 kg d'or collecté par les juifs)."(wikipédia)Si tous les hommes d'Eglise suivaient les preceptes de la Bible, vous ne verriez plus de SDF dormir sur les trottoirs. Les évèques Morehouse, Ricardo Fontana et les prètres comme Gérard RIffard sont encore trop peu nombreux.Que tous les hommes d'Eglise fassent comme le père Gerard Riffard et construisons ensemble un autre monde, un monde dans lequel chacun aura une part égale pour vivre, un monde où un homme dormant dans le froid dehors apparaitra comme un passé révolu, impossible, totalement inimaginable pour les enfants de l'avenir. ---------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire