Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 6 février 2014

Profits de Bolloré et droits humains :Encore une censure de Géraldine Delacroix sur Médiapart

  • Dépublication d'un commentaire par Mediapart‏

contact@me​diapart.fr (contact@mediapart.fr)
05/02/2014
À : yanicktoutain
Bonjour,

Cet e-mail est une notification automatique.

Le commentaire suivant a été dépublié par la rédaction de Mediapart :

Les mythomanes escrocs ?
Ils sont l'armature de l'armée française d'occupation de l'Afrique !
Ils sont l'armature de la police esclavagiste française.
Des voyous qui REFUSENT D'ACCORDER AUX AFRICAINS le SMIC et les LOIS SOCIALES FRANCAISES..... et qui s'imaginent que leurs CRIMES resteront impunis !
Les flics harceleurs de SANS-PAPIERS ont le MEME STATUT que les flics harceleurs de TRAVAILLEURS EN FUITE de 1860 !

Tous ces voyous sont des mythomanes qui se SOUTIENNENT LES UNS LES AUTRES !!!
Ils mentent comme ils respirent en parlant des DROITS HUMAINS, de JUSTICE etc etc....
Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune. 
.... ARTICLE 1) BIS ..... sauf l'Africain contraint de TRAVAILLER pour les PROFITS DE BOLLORE pour une SOMME de 50 euros par mois....... et qui ne recevra que 1/20° du SMIC DE France !!!

Cet article, les JUGES DE FRANCE pourraient l'utiliser comme PRENANT LE PAS de toutes les MESURES FASCISTES CONTRADICTOIRES et libérer TOUS LES SANS PAPIERS de France et de Navarre en tant qu'ESCLAVES EN FUITE ....
.... mais PREFERENT ME HARCELER !!! AVEC DES FAUX TEMOIGNAGES D'HUISSIERS VEREUX, DE POLICIERS MENTEURS et NEO-NAZIS en UTLISANT DES FAUX QU'ILS ONT FABRIQUE EUX-MEME ...
Le summum étant le juges voyous ORS et MIORI INVENTANT les aveux de Julie Amadis EN UTILISANT UNE PHRASE DISANT EXACTEMENT LE CONTRAIRE......

CE PETIT MYTHOMANE est leur APPRENTI !
Il démarre dans la carrière comme Sarkozy démarra ! 


Le motif de cette dépublication peut-être par exemple, l'édition d'un commentaire en double, ou d'un commentaire vide par erreur.

Cela peut-être lié aussi au non respect de notre charte de participation que vous pouvez retrouver ici : http://www.mediapart.fr/charte-editoriale

Cordialement.

L'Équipe de Mediapart

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire