Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 12 février 2014

La gnoséologie matérialiste clarifie les relations entre les sciences, entre les étages conceptuels scientifiques : Une première réponse à Olivier Hartmanshenn

LIRE AUSSI:

MERCREDI 13 JUIN 2012

Un texte de juin 2009 par Yanick Toutain: "Cours urgent de philosophie : une aide brève pour les victimes des charlatans. Baccalauréat 2009 "

Il se trouve que, pendant mon créneau internet, j'ai téléchargé le contenu de votre dernier article et que son thème m'est encore plus familier que celui de la relativité (pourtant....)
09/02/2014CONTROVERSE avec "Connaissance "....:" Et disparaitre en fumée.....!"
En effet, je reste – semble-t-il un des derniers défenseurs en France à la fois des concepts de base de Isaac Newton (lieux absolus, déplacements absolus, temps absolu, vitesses absolues) et , à la fois, et pour strictement et exactement les mêmes raisons, un des derniers défenseurs de la gnoséologie de VI Lénine, de la gnoséologie et donc de la philosophie marxiste.
Je suis ce que certains (y compris et il aurait tort - Friedrich Engels et peut-être Marx) appellent un défenseur du « matérialisme mécaniste ».
C'est un peu le point de vue que vous semblez défendre dans la phrase

 " j’ai passé une partie de ma nuit à le parcourir  et sa lecture a fortifié mon idée  que l’avenir  pourra expliquer notre forme d’intelligence «  self-réflexive » par , l’évolution , la chimie et l’informatique…….."

Je suis, en effet, d'accord avec vous..... mais.....
Mais..... d'un côté, je pousse le bouchon encore plus loin..... et de l'autre côté, je fustige les réductionnistes simplificateurs qui se croient capables de fabriquer de l'intelligence artificielle …. à partir d'une pseudo-science psychologique totalement archaïque, primitive, médiocre.....
C'est pour répondre à un informaticien spécialiste de cette « intelligence artificielle » que j'avais rédigé un premier petit texte.... concernant le jeu vidéo historique et stratégique Age of Empire, texte immédiatement suivi de la rédaction d'un seul jet de mon « Manifeste Matérialiste ».
Dans celui-ci, je défends l'idée – gnoséologie matérialiste – que la totalité du réel fonctionne à partir de règles de bases. Des règles de base relevant strictement de la physique.
Dans mon Manifeste Matérialiste de 2006, j'écrivais :

VENDREDI 15 AVRIL 2011


"Isaac Newton et Maurice De Broglie pensaient que l'atomos était probablement la lumière (*).
C'est effectivement probable.
Ou bien l'atomos est la brique qui compose chaque photon.
Puisque l'Univers n'a qu'une brique, l'atomos, la seule science de base, c'est la science du mouvement des atomos.
Ces atomos se déplacent dans le vide et s'entrechoquent.
Nous en connaîtrons bientôt les règles.
* * *
SCIENCE DU MOUVEMENT DES ATOMOS

Cette science du mouvement des atomos s'appellera Mécanique de base.
Cette Mécanique de base est la brique de toutes les autres sciences.
Aucune science ne peut prétendre être en contradiction avec la Mécanique de base.
Les sciences physiques (mouvement des particules et des corps de l'Espace), les sciences biologiques et les sciences humaines étudient des corps, qu'ils soient inanimés ou vivants ou vivants - humains, dont le fonctionnement correspond à la Mécanique de base.
Un champion olympique gagne une épreuve parce que ses atomos (organises en vivant), mis au contact des atomos de la nature [socialisée partiellement] (stade, terrain, bateau etc.) organisée en inanimé, lui ont permis d'avoir la performance la "meilleure".
Connaître tous les atomos concernés par un "cent mètres sprint" permet évidemment de prévoir à l'avance le résultat de la course.
Cette assertion, cette affirmation est la base de toute science.
Celui qui la refuse quitte le groupe des scientifiques pour, rejoindre la horde de la crédulité superstitieuse.
Et cela, quand bien même cette horde obtiendrait des labels de la prétendue "communauté scientifique".
"Communauté scientifique" à laquelle Isaac Newton a craché, par avance, tout son mépris.(*)
* * *
LE TRAJET DES ATOMOS

Lorsqu'il l'a fait, en 1706, la Terre se trouvait à des milliards de kilomètres plus loin qu'aujourd'hui (des dizaines de milliers de milliards de kilomètres quasi certainement. (*)
Les atomos de la Terre de 1706, il y a 300 ans, ainsi que les atomos des êtres vivants qui s'y trouvent, se sont déplacés dans le vide à un vitesse probable de plusieurs millions de kilomètres à l'heure (possiblement vingt *)
* * *
Tous ces atomos ont fait un trajet. Trajet dont rend compte la Mécanique de base.
Ces trajets ont provoqué la Révolution Française, les molécules d'encre des pages des livres "Candide" édités (ouvrage de Voltaire), ont provoqué les creux des CD ROM nous permettant d'écouter la symphonie n°40 de W. A. Mozart.
La Mécanique de base explique tout cela : Avec les règles et les données, la Mécanique de base aurait même pu prévoir tout cela. Laplace, à la fin du 18° siècle, avait totalement raison.
Ses adversaires sont des imposteurs, des charlatans, des mystiques déguisés.
* * *
La seule science de base c'est la Mécanique des atomos (atomostikos => atomostique)
Ce sont les mouvements réels des atomos dans le vide qui sont la seule réalité qui existe. Il n'en existe pas d'autre.
Quiconque refuse cela est un idéaliste masqué."
J'ajoutais ensuite :
"* * *
BRIQUES PHYSIQUES, BRIQUES BIOLOGIQUES
 La science a consisté à découvrir les briques de l'Univers. Ces briques sont physiques (électrons, protons, etc.) ou biologiques (ADN, etc.)
Mais les briques biologiques ont des briques physiques. Les briques de la matière vivante ont elles-mêmes des briques non-vivantes.
Dans un corps vivant, à un moment déterminé, il y a un nombre précis d'électrons et aussi, un nombre précis d'atomos.
Mais chaque électron, lui-même, contient un nombre précis d'atomos [on peut supposer que les modifications de l'orbite de l'électron de l'atome d'hydrogène sont liées à la variation de ce nombre d'atomos, précisément.]
Dans un corps vivant, à un moment déterminé, il y a un nombre déterminé de cellules. Chacune contient un nombre précis d'électrons, d'atomos, etc."

Puis, en "réponse" à votre questionnement sur la question de la relation entre la psychologie et la chimie :


"MODALITES PARTICULIERES DE DEPLACEMENT

Les lois de la Mécanique de base permettront, lorsqu'elles seront complètes, de définir ce que signifie "vivant".
En effet, ce sont des modalités particulières de déplacement des atomos qui fabriquent du "vivant".
La matière vivante, faite de briques vivantes, est faite d'atomos. Mais ces atomos sont groupés d'une certaine façon, se déplacent d'une certaine façon. Et ce sont ces regroupements et ces déplacements qui donnent les briques de la matière vivante.
La clé de la biologie doivent donc être conformes, en conformité, avec les règles de la Mécanique de base, de la Mécanique atomostique.
C'est du domaine de la philosophie que de traiter de cette conformité."
Ce que j'appelle depuis peu la "matériologie" en tant que complément à la gnoséologie pour former la philosophie, je citais les lois de matériologie reprises par Engels de Hegel, lui-même successeur des matérialistes de l'Antiquité :
* * *
"TRANSFORMATION QUANTITE QUALITE
A titre d'exemple, une des lois fondamentales de la philosophie scientifique, c'est la loi de transformation Quantité Qualité (L.T.Q.Q.)
La L.T.Q.Q. est issue des travaux de Hegel, Marx et surtout Engels.
Elle décrit le fait que toute augmentation quantitative provoque une modification qualitative.
Augmenter la chaleur de l'eau d'une casserole induit un gaz, la vapeur d'eau.
La vapeur d'eau est une transformation qualitative de l'eau liquide.
La forme de la courbe de la quantité d'eau ayant atteint la température de 80 degrés (fonction du temps), est la même que la forme de la courbe du nombre d'agriculteurs sur la Terre : Montée lente, descente rapide.
Chaque seuil quantitatif déclenche l'apparition d'une nouvelle qualité (quantifiable, évidemment).
Tant de gaz après tant de liquide.
Tant d'artisans et d'ouvriers après tant de paysans.
Cette loi T.Q.Q. est valable en physique, en biologie, en sciences humaines.
* * *CONFORMITE DES SCIENCES HUMAINES A LA MECANIQUE DE BASE
Cela signifie donc que les sciences humaines (leur objet: les hommes) sont, elles-mêmes, en conformité avec les lois de base.
Les hommes agissent déterminés par l'état précédent des atomos qui les composent et/ou avec lesquels ils sont en contact (depuis le plastique du stylo que je tiens jusqu'à la lumière des étoiles lointaines).
Cette détermination physique implique que les lois historiques dérivent de la Mécanique atomostique.
On peut marquer, ici, quelle fut la trahison des pseudo physiciens des années 20, qui, par peur du matérialisme, ont fait dérailler la science physique. Seul De Broglie, tardivement, a amorcé un essai de retour au réel.
* * *
En conclusion provisoire :
Il faut donc connaître quelles sont les lois de base de la physique pour comprendre comment l'accumulation Quantité Qualité a pu déboucher sur des GRUMELATIONS telles que des sciences nouvelles peuvent, de façon résumée, en décrire le fonctionnement.
La GRUMELATION des ATOMOS a formé des photons.
La grumelation des photons a formé la matière (comme l'ont compris Newton et De Broglie).
Et la grumelation des corpuscules de matière a formé les cellules, le vivant.
Et c'est une grumelation de corps vivants - les humains - qui a débouché sur le fonctionnement des sociétés humaines.
Et donc à permettre que l'Histoire, la sociologie, l'économie, la psychologie etc..... permettent la DECOUVERTE de concepts scientifiques décrivant les fonctionnement de ces structures humaines.

Pour autant, imaginer que des physiciens pourront - hors la découverte des concepts scientifiques des domaines de la biologie ou des sciences humaines - nous permettre de comprendre le fonctionnement du vivant, des sociétés humaines ou de la psychologie des humains...... hors de la découverte PREALABLE des CONCEPTS correspondant au fonctionnement de ces STRUCTURES PHYSIQUES ELEMENTAIRES est du délire le plus absolu !
Il n'existera jamais une science physique permettant de décrire le vivant qui n'aura pas compris, en préalable comment fonctionne ce vivant par des LOIS SCIENTIFIQUES BIOLOGIQUES.
Comprendre le fonctionnement interne des galaxies est un travail totalement enchévétré du travail de découverte du fonctionnement GLOBAL de ces galaxies....
Il en va de même pour tous les étages du savoir !

Yanick Toutain
12/2/2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire