Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 11 mars 2010

Gérard Longuet : Fasciste un jour, raciste toujours ?

Abjects !
Le militant du parti de la bourgeoisie qu'est Gérard Longuet n'a toujours pas - 24 h après ses propos racistes - été purement et simplement chassé de la vie politique.
Gérard Longuet, interrogé lors de l’émission "Questions d’info" sur LCP et France Info, a évoqué la possible nomination de Malik Boutih à tête de la Halde, la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. France Info photo Gérard Longuet préside le groupe UMP au Sénat
© AFP/JOEL SAGET

"A la question de savoir pourquoi M. Boutih ne correspondait pas, à ses yeux, au poste, il a répondu : "Parce qu'il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l'accueil de tous nos compatriotes. Si vous voulez, les vieux Bretons et les vieux Lorrains – qui sont d'ailleurs en général italiens ou marocains – doivent faire l'effort sur eux-mêmes de s'ouvrir à l'extérieur." "Si vous mettez quelqu'un de symbolique, extérieur, vous risquez de rater l'opération", a insisté M. Longuet. "(LEMONDE.FR avec AFP | 10.03.10 | 20h56)


Comme dans toute pathologie, la "source déclenchante" de la pathologie raciste est difficile à identifier précisément : Est-ce le nom de Malek Boutih, son apparence physique ou autre chose qui déclenche des réflexes néo-nazis chez le militant indécrottable de l'organisation Occident ?

"Après une scolarité passée au lycée Henri-IV de Paris, il entame des études de droit et de lettres. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1966, il obtient un diplôme d'études supérieures (DES) de sciences politiques en 1968.
En 1964, il prend part, en compagnie d'Alain Madelin, à la création du mouvement Occident, organisation de militants d'extrême droite souvent impliqués dans des affrontements violents contre l'extrême gauche." (Wikipédia Gérard Longuet)

Occident était le bras armé de la bourgeoisie fasciste : de jeunes nazillons racistes, se revendiquant ouvertement du fascisme, appelant au meurtre, à l'assassinat de masse. Un groupe d'activistes fascistes disciples de la barre de fer. Une bande d'abrutis dont le programme de recrutement se limitait à cogner dans les facs les étudiants et les étudiantes de la formoisie ascendante.
"Fin 1965, le mouvement comptait 600 adhérents. De 1964 à 1968, on peut estimer à environ 1 500 le nombre d'adhésions à Occident3. D'anciens animateurs du mouvement donnent toutefois des évaluations beaucoup plus basses : une centaine de militants en 1965, guère plus de 800 sur toute la France en 1968." (Wikipédia Occident)
Un groupe de barbares qui se présentent en soutiens ultimes du capitalisme à l'agonie :

"Occident se réfère alors volontiers à l'écrivain Robert Brasillach (fusillé en 1945 pour collaborationnisme), se montre ouvertement raciste, célèbre les vertus du « sang » (« Le sang obsédera toujours l'esprit humain, sang mystique du Christ, sang biologique de la fécondation, sang commun à tous les peuples d'Europe » écrit Occident université, n° 6, 5 mars 1965), exalte l'« ethnie française », et affirme : « Pervers et nuisible sous toutes ses formes, le libéralisme est l'ennemi le plus dangereux du nationalisme ».
"TOUT FASCISME EST L'EXPRESSION D'UN NATIONALISME"
Le terme « fasciste » n'est pas renié5 : « Dans toutes les démocraties, la jeunesse s'ennuie, et dans toutes les démocraties, il y a des “blousons noirs”. Alors que dans les pays qualifiés de “fascistes”, il n'y en a jamais eu. Cela tient au fait que tout fascisme est l'expression d'un nationalisme, qui seul peut cristalliser la volonté de la jeunesse en un immense élan révolutionnaire ; le nationalisme, c'est la jeunesse au pouvoir. »" (Wikipédia Occident)

Mais ces barbares du capitalisme ne prenaient aucune des précautions de leurs actuels successeurs. Les appels aux meurtres étaient ouverts, affichés, officiels.

GERARD LONGUET ET OCCIDENT EN 1966 : "TUEZ LES COMMUNISTES PARTOUT OU ILS SE TROUVENT"
"Comme ses adversaires, Occident donne alors dans un jeunisme exacerbé, prétend incarner « l'espérance révolutionnaire de la jeunesse », et s'engage dans une radicalisation illustrée par des mots d'ordre provocateurs tels que « Tuez les communistes partout où ils se trouvent ! » (début 1966), reprenant l'exhortation du maréchal Suharto en Indonésie, où les communistes et présumés communistes sont assassinés par centaines de milliers7. De même, Occident approuve bruyamment le coup d'État du 21 avril 1967 en Grèce et précise : « La seule méthode reconnue pour mettre fin à l'agitation marxiste étant l'élimination physique, nous suggérons au gouvernement grec de ne pas se laisser prendre au piège d'un pseudo-humanitarisme8. »"  (Wikipédia Occident)
De même que leur racisme global incluant le vieux fond de commerce antisémite de la bourgeoisie française. Un antisémitisme tel qu'ils ne soutenaient pas Israel.

"Le nom du mouvement est devenu en 1966-1967 un slogan résumant son positionnement : il défend l'Ouest contre l'Est marxiste. Ce faisant, il rejette implicitement l'opposition entre monde blanc et tiers-monde qui structurait la doctrine d'Europe-Action et de la FEN, considère que la décolonisation est une affaire classée et que le monde occidental a vocation à s'étendre à toutes les nations en lutte contre le communisme, quitte à soutenir les objectifs de la géostratégie mondiale des Etats-Unis. Toutefois, en juin 1967, au moment de la Guerre des Six Jours, il se refuse à manifester en faveur de l'Etat d'Israël, au contraire du reste de l'extrême droite française quasi-unanime dans son enthousiasme pour l'Etat hébreu. Le mouvement s'inscrit alors explicitement dans l'orbite intellectuelle de Maurice Bardèche, dont la revue Défense de l'Occident est alors l'organe doctrinal officieux d'Occident".  (Wikipédia Occident)

Le racisme de Gérard Longuet vient de loin. Et les raclées que lui et ses cow-boys fascistes prirent de la part des cow-boys de la proto-formoisie ne l'ont pas vacciné.
Leurs opérations commandos fascistes dignes des incursions des SA de Hitler ne peuvent plus être rééditée à l'encontre de ceux dont la peau n'est pas assez "aryenne", ceux dont le nom n'est pas assez"vieux breton" ou "vieux lorrain" !
"Le 12 janvier 1967, une petite équipe d’Occident attaqua les comités Viêt Nam sur le campus de l’université de Rouen, blessant grièvement des étudiants, l'un d'eux étant laissé dans le coma9. Cette agression entraîna l’interpellation rapide d’une vingtaine de membres du groupuscule, dont Gérard Longuet,Alain Madelin et Patrick Devedjian. Treize militants d'Occident sont condamnés le 12 juillet 1967 pour « violence et voies de fait avec armes et préméditation10 ». Cette affaire alimenta la tendance paranoïaque des militants d’Occident, prêts à se soupçonner mutuellement de trahison. Patrick Devedjian figurait en tête de liste des « balances » possibles. Convoqué sous le prétexte d’une réunion, le jeune militant fut soumis à un interrogatoire musclé et à la « baignoire ». Complètement nu, il enjamba la fenêtre et se laissa suspendre dans le vide avant d’être embarqué par une ronde de police.  (Wikipédia Occident)"
"En 1967, soupçonné en sa qualité de dirigeant du mouvement d'avoir été co-instigateur d'une expédition violente menée par Occident contre des étudiants d'extrême gauche à l'université de Rouen (l'un de ces derniers étant laissé dans le coma après l'attaque1), il est inculpé et incarcéré. Gérard Longuet est condamné le 12 juillet 1967 à 1 000 francs d'amende pour complicité de « violence et voies de fait avec armes et préméditation2 », en même temps que douze autres militants d'extrême droite, dont Alain Madelin et Patrick Devedjian. De cet engagement, il dit : « J'assume avoir été d'extrême droite. On s'est simplement trompés sur le modèle colonial, qui ne pouvait perdurer3. »" (Wikipédia Gérard Longuet)

Qu'à cela ne tienne. Lui et ses camarades fascistes furent accueillis les bras ouverts par les partis de la bourgeoisie "respectable".
Mais son "dérapage" n'en n'est pas un : Un parti qui assassine 3 millions de bébés africains chaque année doit - inéluctablement - secréter un racisme viscéral à l'intention des populations de la Terre du Sud.
Ce qui amène - aussitôt- une autre conclusion : les partis colonialistes de gauche que sont les PS, PCF et autres "Verts", pour avoir été responsables de 1997 à 2002, de la mort de 15 millions de bébés africains sont eux-aussi coupables d'une autre forme - plus subtile - racisme.

Écoutons la réaction de Harlem Désir
"Le PS, par la voix de son numéro deux,Harlem Désir, s'est aussitôt dit "scandalisé"par ces propos, demandant à l'UMP de les"condamner immédiatement avec la plus grande fermeté et à M. Longuet de présenter des excuses publiques à Malek Boutih". "Ces propos sont bien plus qu'un dérapage, une véritable théorie raciale totalement contraire à l'idée de la nation républicaine et à l'égalité des droits entre les citoyens de toutes origines", a affirmé l'eurodéputé, en estimant que de telles assertions méritaient une saisine de la Halde."
Une théorie RACISTE est devenue une théorie "raciale".
L'abjection ordinaire des propos de ceux qui n'ont toujours pas compris que les "races" n'existant pas (à l'exclusion de la race humaine) ne sont donc "raciales" que les pathologies RACISTES des abrutis.
Ou, dit autrement, le terme "racial" est UN TERME RACISTE.

Il est temps que l'insurrection des peuples d'Afrique mette un coup d'arrêt aux salaires Bolloré à 50 euros par mois et mette fin au racisme des esclavagistes du Nord.



On peut lire aussi

jeudi 8 janvier 2009


NOTES
[La photo où l'on voit le fasciste Longuet à gauche sur la photo qui illustre cet article est extraite de Génération Occident, par Frédric Charpier, éd. du Seuil, 2005.]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire