Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 16 mars 2010

chez Paul Jorion, une réponse à Juan Nessy (autant pour moi VS les pédants au temps des militaires et des économistes bourgeois !)

à la suite de mon texte posé sur le blog de Paul Jorion (Yanick Toutain dit :9 mars 2010 à 20:39),


MARDI 9 MARS 2010

Paul Jorion et la Callas : l'inconscient héllène d'un anthropologue-économiste à qui la Pythie Maria Callas souffle les visions de notre futur

....j'avais reçu une réponse d'un lecteur. Réponse à laquelle j'avais répondu. Pour, finalement recevoir un "mot d'excuse". Mot auquel je répondais de nouveau.

==





  • juan nessy dit :
    10 mars 2010 à 14:49
    J’ai eu moi aussi l’occasion de relever auprès notre hôte sa propension à glisser vers une forme de paranoïa qui lui fait regarder de trop près le miroir et reprendre les errements de Jules César dans la guerre des Gaules . Sans résultat .
    Mais il est vrai que dans certains écrits , on prétend qu’il faut être psychopathe et paranoïaque pour être à la hauteur de la défense et illustration de grandes idées . Bayrou semble parfois dans cette voie .
    Je reste pour ce qui me concerne un oeil ouvert quand l’autre dort , pour vérifier que la paranoïa reste douce et utile .








  • @à juan nessy qui a écrit :
    10 mars 2010 à 14:49
    « J’ai eu moi aussi l’occasion de relever auprès notre hôte sa propension à glisser vers une forme de paranoïa qui lui fait regarder de trop près le miroir et reprendre les errements de Jules César dans la guerre des Gaules . Sans résultat .
    1° Vous êtes méchant. Et donc opposé à la principale valeur révolisaitonnaire : la gentillesse.
    Je parie que votre productivité historique est négative !
    2° Vous ne savez pas lire ou vous répondez SANS lire les commentaires.
    En effet, à aucun moment il n’était question de l’usage caesarien ou goscinnesque du « IL » par Paul Jorion.
    C’est de mon texte que je parlais.
    Je commençais à utiliser le « Je vous …. » à l’intention de Paul Jorion, quand je me suis aperçu que mon « analyste » (psych-) sur la façon dont la Grèce restait constamment présente à l’esprit de l’auteur de ce blog était plus drôle rédigée en PARLANT DE LUI A LA TROISIEME PERSONNE.
    Mais c’est MOI qui utilise ce « il » et non lui.
    Rendez à Caesar ce qui …. m’appartient.
    A moins que ce ne soit une guerre des Gaules que vous auriez été en train de tenter de créer !
    Mais il est vrai que dans certains écrits , on prétend qu’il faut être psychopathe et paranoïaque pour être à la hauteur de la défense et illustration de grandes idées . Bayrou semble parfois dans cette voie .
    J’ai vu – depuis vingt ans – trop d’imbéciles et trop d’ignares (tenter d’) utiliser à mon encontre la panoplie pseudo-conceptuelle du harceleur psychologue pour souhaiter répondre quoi que ce soit du contenu de vos propos.
    D’autant que j’écrivais récemment au sujet de la principale pathologie répandue parmi les Humains du Nord de la Terre, la pathologie consumériste.
    samedi 27 février 2010
    Pathologie consumériste, principale folie.
    (Yanick Toutain Rédigé le 22/02/2010 complété et mis en forme le 27/02/2010
    …Une pathologie criminelle qui fait bien davantage de morts chaque que le nombre de victimes de tous les « psychopathes » recensés comme tels
    Je reste pour ce qui me concerne un oeil ouvert quand l’autre dort , pour vérifier que la paranoïa reste douce et utile .
    Ce doit précisément la fermeture de cet oeil spécialisé dans la lecture des commentaires que vous commentez qui a du être la cause de ce que sir la base d’un « il » imaginaire et fantasmé vous vous êtes permis un usage de termes insultants à l’encontre de notre hôte.
    Termes que je vous conseillerais d’éviter à l’avenir.
    Mais il est vrai qu’en chassant de vos soucis l’éventualité d’une paranoïa personnel, cela vous permettra de remettre en fonctionnement NORMAL votre deuxième oeil.
    En conclusion, je préciserai que mon article n’avait qu’une fonction humoristique.
    Mon intention première était limitée au fait que la Grèce envahissait les préoccupations de Paul Jorion – malgré ses explicites protestations.
    C’est la découverte inattendue du Wikipédia sur l’intuition et l’intelligence économique qui fit rebondir mon sketch vers la Pythie et la Callas jouant office de Nikkei prémonitoire !
    NB j’ai corrigé sur mon blog quelques menues erreurs. Dont la bourde de ce « 1° personne ».du singulier








  • juan nessy dit :
    11 mars 2010 à 11:41
    Yanick Toutain :
    Autant pour moi en effet ! Je reconnais que sortant d’un petit contentieux avec Paul Jorion , j’avais sans doute l’esprit imprégné par un préjugé qui m’a fait mal lire votre texte .
    Sur le deuxième extrait cité , je me borne à me référer à quelques traits de pensée épistolière de Jacques Attali . Ce n’est pas vous qui étiez donc visé en aucune façon .
    Sur le troisième vous avez raison , mais j’ai l’excuse de l’âge et de la prise journalière d’Aprovel pour parer aux suites d’une crise cardiaque qui a bien failli il y a dix ans me priver de ma retraite .
    Je promets de faire des efforts pour nettoyer mes lunettes , ma cervelle et de ne pas céder à la tentation de la lecture rapide trop facilement permise par ces écrans de PC aux lettres si petites .
    J’avais d’ailleurs commis la même gaffe avec Schizosophie qui , lui (elle ?) aussi , ne m’avait pas raté , et dont je me demande parfois quel dopant il (elle) prend pour avoir la vivacité d’esprit aussi acérée .



  • et




  • juan nessy dit :
    Mea culpa (pour faire plus court °.





  • ==

    @ à juan nessy qui a présenté ses excuses le 11 mars 2010 à 11:41


    "autant pour moi"


    ce à quoi je réponds.


    Je les accepte pour le motif que vous m'avez épargné ce vrai "néologisme", faux "archéologisme" qu'est le pédant "au temps pour moi".
    Sinon, je me serais mis en colère !!!


    Pour le reste, je n'ai pas très bien compris ce que Attali aurait dit de Bayrou...


    Ne battez pas trop fort votre coulpe. Car tant va la coulpe à l'eau qu'à la fin elle se brise.


    http://www.rue89.com/89/autant-pour-moi-ou-au-temps-pour-moi
    http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=80&t=8848&start=15


    Autant pour moi serait une forme elliptique de C’est autant pour moi, sous-entendu C’est autant d’erreur que l’on peut mettre à mon actif.
    Cette expression serait à rattacher à autant pour le brodeur, expression dont l’utilisation est attestée dès le XVIe siècle [1].
    La graphie au temps pour moi, environ trois fois moins fréquente sur Internet [3], est cependant celle recommandée par l’Académie française, car, selon elle, rien ne justifie l’expression autant pour moi, alors que l’expression au temps pour moi serait liée à l’expression militaire au temps !, commandant la reprise d’un mouvement [2]. L’Académie française précise toutefois qu’« Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière » → voir au temps pour moi pour plus de détails.
    Wikipédia
    http://fr.wiktionary.org/wiki/autant_pour_moi


    et aussi !!!
    Il est difficile de savoir exactement quand et comment s’est formé cette locution pourtant très courante.
    Selon une première théorie [1], cette expression est issue du langage militaire dans lequel « au temps ! » serait dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début.
    Elle aurait finalement glissé vers le sens figuré actuel : ainsi prononce-t-on cette locution pour admettre une erreur, en signifiant que l’on va éventuellement reconsidérer la question.


    Une deuxième théorie postule que la graphie au temps pour moi serait en réalité une forme pédantesque de autant pour moi. Cette théorie, qu’a défendue entre autres Claude Duneton, postule que la théorie des origines militaires de l’expression serait à l’origine une légende, une sorte de « canular étymologique », comme on en invente souvent pour l’origine de beaucoup d’expressions. → voir autant pour moi
    http://fr.wiktionary.org/wiki/au_temps_pour_moi


    Comme quoi linguistique et économie auraient des passerelles : Paul Jorion nous dévoilerait les "canulars" économiques de l'orthodoxie capitaliste ultra-libérale de l'Académie Mondiale des pédants et serait donc notre "Claude Duneton".


    (En cas d'erreur à ce propos... autant pour moi !!)

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire