Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 27 mars 2010

Atomos, photons, lumière, briques, matière, espace, vide, lieux absolus, déplacements absolus, vitesses absolues, une réponse à Jean Jack Micalef

en réponse à

01.03.2010


REPOS ABSOLU ET MOUVEMENT


(...)

Mais, plus fondamentalement, se pose ici la question de savoir « d’où » et comment un photon peut ainsi s’extraire du néant ou plus exactement de l’espace. En effet, si celui-ci avant d’être en mouvement, « était » tout naturellement au repos absolu, il serait utile de connaître les propriétés de cet état et consécutivement celles de l’espace d’où apparemment il a surgit. Mais nous nous éloignons du cœur de notre problème.
Pour l’heure tous les corps et les substances connus sont en mouvement, tout est mouvement… sauf ceux ou celles que ne nous connaissons pas.

=

La réponse à votre question est très simple.
Il suffit de retourner à Democritos et Titus Lucretius
- vide et atomOs se déplaçant dans le vide

de retourner à Newton
Newton textes publics Principia et De Gravitatione

lieux absolus, déplacements absolus et vitesses absolues (objectives dans le vide)

Newton autres textes

le photon comme brique et comme probable cause de la gravitation


Mais vous niez la possibilité de connaitre notre vitesse absolue
Alors que je viens de publier le contraire.


La conclusion et la réponse à votre question est très simple : le photon est la pénultième brique de l'Univers.
Il est la brique de toute la matière.
Et les atomOs sont les briques de photons.

Il n'existe donc qu'une seule vitesse : celle des atomOs.

Lorsqu'un photon s'extrait de la matière (qu'il quitte ses "collègues") par exemple en s'extrayant d'un électron d'un atome d'hydrogène, pendant que cet électron changera de niveau d'énergie, ce photon, tout à coup prend une trajectoire rectiligne.
Alors que, précédemment, les chocs multiples (à l'intérieur de la matière, en se trouvant au milieu de ses milliards de milliards de "collègues") le contraignaient à des trajectoires en dent de scie.

Comprendre cela vous permettra de renoncer aux aberrations antimatérialistes du type
==
"Aussi - par hypothèse - si nous parvenions à saisir avec une extrême précision le lieu et le moment où ce photon a pris naissance, nous serions assurés que ce point était absolument immobile avant d’être…en mouvement."
==

... Les photons - ou plutôt leurs briques, les atomos - existaient à l'instant du bigbang.
Ce ne sont que les agglomérations et les séparations d'atomOs qui donnent l'illusion aux naïfs que les photons pourraient "surgir du néant". Et croire aux stupides "énergies du vide" et autres fadaises.


=

1 commentaire:

  1. hello

    J'imagine que la personne qui écrit tant de choses sur la physique doit bien connaître le modèle standart et ses groupes de symétrie. Il sait dont les nettoyer de leur halo d'incertitudes. Champion! Newton et heisenberg ont trouvé leur maître. Mais comment le grand savant opère-t-il? C'est ce que j'aimerai comprendre.

    Dom

    RépondreSupprimer