Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 24 mars 2010

ABRUTI RACISTE (dans une France encore contrôlée par les racistes négationnistes) Un commentaire sur Rue89


Je réponds au commentaire d'un abruti raciste sous un article dont le titre ne me plait guère.


En Noir, SDF ou employé, Wallraff retourne à l'« immersion »



=



Humain sur Terre | 18H46 | 24/03/2010 | Permalien




ABRUTI RACISTE qui ne s'en rend même pas compte, l'anonyme pseudo-Sowinski a osé écrire :
===



"De Sowinski | 13H56 | 24/03/2010 |
Malheureusement ce genre d'enquête est nécessaire car, qu'il s'agisse de milieu social ou de race (il aurait pu aussi essayer de se mettre en femme), on ne prête pas attention à la parole des dominé(e)s qui "exagèrent", se "plaignent de tout", ne sont pas "objectifs" - sauf quand ce qu'ils disent arrange la majorité, bien sûr."
===
.... commentaire imbécile dans lequel on "apprend" que Günter Wallraff en modifiant la pigmentation apparente de sa peau - passant de rose clair à rose foncé (et non, d'ailleurs de "blanc" à "noir") .... aurait changé de RACE !!!



On "apprend" aussi - les femmes du 8 mars seront contentes - que " (il aurait pu aussi essayer de se mettre en femme)," le changement d'homme à femme pourrait aussi être un changement de "race".
Je ne clique pas pas sur l'icône prévue pour ce type de "bavure" : dans un pays où l'injure "raciste" persiste à être cataloguée par nos 577 racistes comme "raciale", il faut mettre en lumière ces barbarismes - des "barbarismes" qui ne sont ni linguisitiques ni sémantiques, mais résidus d'une "civilisation" louant un Caius Julius Caesar qui fit UN million d'esclaves parmi les Gaulois, résidus d'une "civilisation" qui persiste à louer le prédecesseur de Hitler - le Corse, Napoléon Buonaparte qui, en 1802*, rétablit l'eclavage qui avait été aboli en 1794 par les robespierristes, résidus d'une "civilisation" qui fait - actuellement - 3 millions de victimes en Afrique chaque année, TROIS millions de bébés assassinés par un génocide sanitaire.
La prétendu compassion du pseudonyme lâche Sowinski, n'est que le versant "positif" du caractère criminel qui consiste à encore user ce terme "race" à l'intérieur de la race humaine.
NB : NOUS SOMMES TOUS DES ROSES !!!
vendredi 18 avril 2008 
Nous sommes tous des roses, même Aimé Césaire
NOTES
L'esclavage avait été aboli, en France et dans les Territoires Occupés, depuis le 4 février 1794 (qui faisait suite au 29 août 1793) jusqu'au 20 mai 1802, quand le "proto-fasciste" Napoléon prit la décision de remettre
 la petite Rose, née libredans les fers.
Rose avait six ans ( Séparée de sa mère )
La fille de Praxelle ( Acte juridictionnel )
Vendue au plus offrant ( Par contrat à Basse-Terre )
Elle fut vendu parce que métisse ( 19 décembre 1806 )
Cette vérité n'est pas encore enseignée aux jeunes enfants dans une France encore contrôlée par les racistes négationnistes.

=





vendredi 15 janvier 2010


Haïti, un crime impérialiste : 2 siècles de vengeance contre la première révolution anti-esclavagiste des Amériques (1)

Depuis 1804, la bourgeoisie mondiale poursuit de sa haine les habitants de Haïti : ils osèrent résister au bourreau proto-nazi Napoléon Bonaparte qui venait rétablir l'esclavage.


NOTES SUPPLÉMENTAIRES



Par la loi du 20 mai 1802, Napoléon Bonaparte rétablit l'esclavage dans les territoires restitués à la suite du traité d’Amiens. La loi de 1802, si elle ne prévoyait pas le rétablissement de l'esclavage dans toutes les colonies françaises, laissait à travers son article IV toute latitude au gouvernement pour légiférer en faveur de son rétablissement général.
En Guadeloupe, en mai 1802, une partie des soldats noirs se rebella. L'insurrection fut écrasée. On estime que près de 4 000 personnes furent tuées entre mai et décembre 1802, dont un millier de soldats réguliers52. L'esclavage fut progressivement rétabli. Le 17 juillet 1802, Richepance publia un arrêté qui refusait aux gens de couleur de porter le titre de citoyens53, qui replaçait les cultivateurs dans une servitude complète et qui supprimait les salaires aux cultivateurs54. En revanche, l'arrêté consulaire du 16 juillet 1802 ne fut jamais été publié55. Le rétablissement légal de l'esclavage fut publié le 14 mai 1803. Le 26 mai 1803, la Guadeloupe revint au régime antérieur à 178956. (extrait de Wikipédia)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire