Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 15 mars 2010

sur Rue89, une réponse à un commentaire. Crétinisme électoral, délégation révocable générale, développement des forces productives et leur contradiction avec les rapports sociaux

Une réponse

Humain sur Terre | 19H56 | 15/03/2010 | Permalien
@ De nemo3637
qui a écrit :
"L'électoralisme serait donc une addiction en voie d'extinction qui ne toucherait plus à terme que les candidats."
Pour avoir dialogué avec quelques militants actifs de cette campagne et avoir - dans le passé - eu l'occasion d'entendre les préoccupations de certains candidats, je ne peux qu'abonder.
L'un des membres du NPA, candidat aux régionales en 76
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/02/tout-changer-rien-lacher-le...
.... Alain Poret, (honnête homme au demeurant et bon camarade) avait poussé des grands cris lors d'une polémique ancienne qui nous avait opposés.
Je lui expliquais c'était il y a plus de 20 ans, que l'informatique allait avoir un impact révolutionnaire sur la société sans aucune commune mesure avec la campagne Juquin qui apparaissait - pour lui- avoir une importance comparable à la prise du Palais d'Hiver
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_communiste_r%C3%A9volutionnaire#1981-...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Juquin
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A...
L'Histoire a confirmé mon analyse ; l'impact de Bill Gates et des créateurs de Google rend ridicule la tentative ridicule du candidat Juquin.
Il aura eu sur l'Histoire l'effet d'un petit caillou quand les grands innovants ont développé les forces productives à un niveau incompatible avec les rapports sociaux.
(A noter que les miennes qui consistait à tenter de devenir le "Bill Gates- Walt Disney" de l'informatique pédagogique dérangeait tellement de monde que la contradiction entre le développement des forces productives et les rapports sociaux a abouti à un écrasement complet de tous mes projets.*
Lénine critiquait le crétinsime électoral
Dans un texte récent - adressé à un militant FdG (ex responsable PCF du Havre),- Jean Pierre Rioual  je citais VI Oulianov
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/02/lettre-publique-jean-pierre...
===
« Décider périodiquement, pour un certain nombre d'années, quel membre de la classe dirigeante foulera aux pieds, écrasera le peuple au Parlement, telle est l'essence véritable du parlementarisme bourgeois, non seulement dans les monarchies constitutionnelles parlementaires, mais encore dans les républiques les plus démocratiques. » (VI Lénine L'État et la Révolution Aout 1917)
==
Je citais aussi Lénine citant Marx
===
3. SUPPRESSION DU PARLEMENTARISME
"La Commune, écrivait Marx, devait être non pas un organisme parlementaire, mais un corps agissant, exécutif et législatif à la fois."
"Au lieu de décider une fois tous les trois ou six ans quel membre de la classe dirigeante "devait représenter" et fouler aux pieds [ver-und zertreten] le peuple au Parlement, le suffrage universel devait servir au peuple constitué en communes, comme le suffrage individuel sert à tout autre employeur en quête d'ouvriers, de surveillants, de comptables pour ses entreprises."
===
(fin de la citation de Marx par Lénine.
Celui poursuit
===
Cette remarquable critique du parlementarisme, formulée en 1871, est elle aussi aujourd'hui, du fait de la domination du social-chauvinisme et de l'opportunisme, au nombre des "paroles oubliées" du marxisme. Les ministres et les parlementaires de profession, les traîtres au prolétariat et les socialistes "pratiques" d'à présent ont entièrement laissé aux anarchistes le soin de critiquer le parlementarisme; et, pour cette raison d'une logique surprenante, ils qualifient d'"anarchiste" toute critique du parlementarisme ! ! On ne saurait s'étonner que le prolétariat des pays parlementaires "avancés", écœuré à la vue de "socialistes" tels que les Scheidemann, David, Legien, Sembat, Renaudel, Henderson, Vandervelde, Stauning, Branting, Bissolati et Cie, ait de plus en plus souvent accordé ses sympathies à l'anarcho-syndicalisme, encore que celui-ci soit le frère jumeau de l'opportunisme.
Mais, pour Marx, la dialectique révolutionnaire n'a jamais été cette vaine phraséologie à la mode, ce hochet qu'en ont fait Plékhanov, Kautsky et les autres. Marx a su rompre impitoyablement avec l'anarchisme pour son impuissance à utiliser même l'"écurie" du parlementarisme bourgeois, surtout lorsque la situation n'est manifestement pas révolutionnaire; mais il a su, en même temps, donner une critique véritablement prolétarienne et révolutionnaire du parlementarisme.
Décider périodiquement, pour un certain nombre d'années, quel membre de la classe dirigeante foulera aux pieds, écrasera le peuple au Parlement, telle est l'essence véritable du parlementarisme bourgeois, non seulement dans les monarchies constitutionnelles parlementaires, mais encore dans les républiques les plus démocratiques.
Mais si l'on pose la question de l'État, si l'on considère le parlementarisme comme une de ses institutions, du point de vue des tâches du prolétariat dans ce domaine, quel est donc le moyen de sortir du parlementarisme ? Comment peut-on s'en passer ?
==
la suite de la citation est sur
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/02/lettre-publique-jean-pierre...
==
un autre extrait de Lénine
==
Un organisme "non parlementaire mais agissant", voilà qui s'adresse on ne peut plus directement aux parlementaires modernes et aux "toutous" parlementaires de la social-démocratie !
===
Quant à la fin de votre commentaire,...
===
"Vive la Démocratie Directe, alors."
====
... je le partage s'il s'agit de la délégation révocable.
Au sens où je la décrivais avant-hier sur le blog de Paul Jorion
http://www.pauljorion.com/blog/?p=6943#comment-64328
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/03/chez-paul-jorion-un-sondage...
S'il s'agit de la "reprise individuelle" ou du "vol de jouets" que semble préconiser le pseudo Makhno, je suis en TOTAL DESACCORD.
Il faut un système délégatif couplé avec la révocabilité permanente.
==
* Qu'à cela ne tienne, les saboteurs m'incitèrent à la ... découverte de la classe formoise (et du combat égalitariste nécessaire) , puis de la classe innovoise, puis de la lutte des strates, puis de l'héritage de Pythagore-Puthagoras, puis de l'héritage réel de Newton.
Le sabotage se retourna en son contraire !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire