Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 5 mars 2010

Aile gauche du NPA : pro voile et anti-impérialiste. Comment expliquer cette double facette ?

par Julie Amadis
03/03/10 20:28:52


Qu'ils soient « tendance B », « fraction Étincelle ex de Lutte Ouvrière » ou « tendance CLAIRE »*, ils sont tous partisans des différences de salaire : Tous ils réclament la distribution de « bouts-de-papiers-donnant-droit-à-des-salaires-supérieurs » qu'on appelle « diplômes ».
Par ailleurs, ils sont aussi opposés à la bourgeoisie. Ces formois radicaux de l'aile gauche du NPA se veulent révolutionnaires, se disent anti-impérialistes. Ils critiquent le rôle de la France à fric. En ce sens, ils poursuivent la tradition révolutionnaire. (Ce constat est, néanmoins, à nuancer, car ils sont incapables de voir en Rabiatou Seriah Diallo une agent formoise de l'impérialisme, tout éblouis qu'ils sont par son statut de syndicaliste).


En France, ils défendent aussi le voile, symbole fasciste de l'oppression des femmes par des religieux islamistes.
FASCISME DE LA FRANCE CAPITALISTE
ET FASCISME DES ISLAMISTES CAPITALISTES
Comment est-il possible de défendre ces deux positions antagonistes ? D'une part, critiquer le fascisme de la France capitaliste et d'autre part défendre le fascisme des islamistes capitalistes ?

L'explication est simple : ces formois radicaux de l'aile gauche du NPA se veulent révolutionnaires mais ils craignent la révolution

Si tel n'était pas le cas, ils appelleraient la population à créer des soviets comme cela s'est fait dans presque tous les mouvements révolutionnaires.

Leur refus de la construction de la délégation générale révocable prouve leur volonté d'éviter de construire des structures qui les amèneraient à croiser des forces véritablement révolutionnaires.
Mais leur respect revendiqué des traditions révolutionnaires les empêche de contourner les quartiers pauvres.

Cette psychologie de classe exploiteuse se manifeste par la défense du voile. Ainsi, ils ont la conscience tranquille. C'est en militant « contre l'islamophobie » qu'ils font de l'agitation dans les quartiers pauvres. Ils veulent donner l'impression d'être proches des pauvres en défendant ces filles voilées. Ils écartent aussi, de cette façon – en les écœurant - les révolutionnaires réels et potentiels de ces quartiers.
Ceux-ci - que leurs parents aient été musulmans ou non - sont anticléricaux.

Cette aile « gauche » du NPA se ment. Ils attirent les bigots et les amis de bigots. En faisant fuir les ennemis du FIS algérien et des mollah iraniens.

Bien sur, il est difficile de se mentir sur la trahison de la ligne laïque de « leurs grands maîtres » que sont Marx Lénine et Trotsky.
Mais la dégénérescence de la classe sociale formoise à laquelle ils appartiennent ne donne plus que cette possibilité à leur conscience, encore respectueuse de l'histoire des révolutions : trahison anti-pauvres ou trahison anti-laïque. Leur trahison anti-laïque les amène à trahir aussi les pauvres mais ça, leur appartenance de classe les empêche de le voir.

Ces trahisons aux traditions des groupes trotskistes n'est que le reflet de la dégénérescence de la classe formoise et de la strate répétante que l'histoire verra mourir bientôt comme elle a vu mourir la classe esclavagiste, comme elle a vu mourir la classe féodale




NOTES (YT) : La « gauche » formoise du NPA s'est affirmée en décembre dans les votes pour le texte B. On retrouve dans cette tendance, la fraction « tendance CLAIRE », la fraction Étincelle des ex de Lutte Ouvrière et la GR.

La tendance A était celle de la majorité krivino-besancenotiste et la tendance C une alliance des opportunistes partisans des partis colonialistes et des « droitiers unitaristes » qui, par souhait de débloquer la situation politique préconisaient une alliance sans alliance avec les PCF et PG (le regretté Gilles Suze était un exemple « modèle » de ceux-ci.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire