Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

dimanche 13 décembre 2009

sur Rue89 : Tiger Wood, l'égérioisie, les classes exploiteuses secondaires, la pathologie consumériste, la maladie de la consommation et la guerre publicitaire contre le peuple

par Yanick Toutain
==



Un article de Rue89 décrit la chute médiatique du joueur de golf Tiger Wood.

Le golfeur Tiger Woods, la morale et les sponsors

La conclusion qui est donnée à cet intéressant article

 "Mais à la vérité, la suspension de la carrière de Tiger Woods ne doit pas grand chose à la morale, mais tout à la frilosité de ses sponsors qui commençaient à s'éloigner de ce personnage hier porté aux nues, aujourd'hui sulfureux. Le sport y perd, mais la morale n'y gagne pas réellement." 

 est l'occasion de développer le concept de "égérioisie" - classe exploiteuse secondaire - dont j'ai découvert récemment l'existence.
En effet, aux côtés de la bourgeoisie des machines (qui comprend - selon la traduction marxiste - une bourgeoisie financière et une bourgeoisie industrielle - ainsi qu'une bourgeoisie colonialiste dont les fleurons sont les principaux esclavagistes sont Bolloré et Bouygues pour l'Afrique et Bernard Arnault pour la Chine, une bourgeoisie qu'on pourrait appeler colonoisie), il existe deux classes exploiteuses principales que ne découvrirent pas Marx, Engels, ni Trotsky, ni Lénine.
Une formoisie - classe formoise - vivant fondamentalement de la plus-value formation, bourgeoisie de la formation, bourgeoisie des diplômes.
Et une innovoisie - classe innovoise dont les ayant-droit de la SACEM (vivants et morts) sont les fleurons en France. 
L'ÉGÉRIOISIE CLASSE EXPLOITEUSE SECONDAIRE

 L'égéroisie est formée de ces Tiger Wood, Zinédine Zidane, Carla Bruni, Carole Bouquet etc ...
 Ces gens appartiennent à une classe exploiteuse secondaire.
 Leur fonction au sein de l'économie capitaliste consiste à participer au lavage de cerveau publicitaire. 
C'est leur mode de rétribution qui en fait une classe à part. Ni salaires, ni dividendes, ni cachets, ni droits d'auteur, leurs revenus sont fonction de leur efficacité de mercenaires psychologiques.

LA PATHOLOGIE CONSUMERISTE ET LES COUPABLES

Ils sont donc les complices d'une agression psychologique permanente visant à aggraver chez leurs victimes la pathologie consumériste, la maladie de la consommation. 
Une maladie qui est la principale cause de la destruction écologique de la Terre. Une maladie qui est la cause de la réunion des clowns de Copenhague.

Pour mettre en oeuvre cette agression psychologique, les capitalistes - anti-libéraux - utilisent des talents - avérés ou imaginaires - qui sont mis en scène par les stratèges de cette guerre publicitaire contre la population.
L'ennemi du peuple qu'est Jacques "Rolex" Séguéla est le prototype de ces gangsters qui agressent nos cerveaux à longeur de journées
 « Si à cinquante ans, on n'a pas une Rolex, c'est qu'on a quand même raté sa vie  »
 Les membres de l'égérioisie, en tant que petits soldats de cette guerre capitaliste, non seulement tentent d'aggraver nos pathologies consuméristes mais, de surcroit, tendent à imposer des valeurs barbares et suicidaires pour l'humanité.
 Ils sont donc - tous - potentiellement des objets d'exécration de la part de leurs victimes. 

 Le sort de Tiger Wood - gravement malade de la maladie consumériste - ne nous inspire aucune commisération. 
Le niveau de vie de ces gens provient directement de la mort annuelle de trois millions de bébés africains. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire