Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 19 décembre 2009

Copenhague 2009. Plus de 1000 fois l'aumône de Hillary Clinton ! Un gouvernement révolisationnaire en Afrique à Copenhague aurait fait cette déclaration le vendredi 18 décembre 2009




par Yanick Toutain
17/12/09 20:07:59 -19/12/09 18:04:16


La France à fric vient de « parler d'une seule voix » : le parti stalinien de la Réunion s'en félicitait sur son site, en censurant – ces crapules ne changeront jamais - la critique du colonialisme.
Hier, le criminel Denis Sassou Nguesso, le Pétain-Laval du Congo s'en félicitait tout autant au micro de Elkabbach.
Misérables pantins du stalinisme colonialiste, du socialisme colonialisme et de l'esclavagisme Sarkozy-Bolloré.
Misérables pantins au service du parti colonialiste de l'étranger. Misérables pantins responsables de plus 3 millions de morts par an. Misérables pantins au service du larbin politique du capitaliste colonial français : Nicolas Sarkozy.

Ces misérables préparent l'enfer pour les Africains. Un enfer de catastrophes sociales causées par cette catastrophe climatique capitaliste. La dirigeante politique de la formoisie pro-capitaliste étasunienne Hillary Clinton vient de franchir une nouvelle étape dans le ridicule : elle propose une contribution – une aumône ahurissante et insultante – de … 100 milliards de dollars.
Mais, cette aberration économique n'est pas annuelle. Elle est le cumul de ce que cette criminelle écologique s'imagine qu'ils devront verser à l'Afrique d'ici 2020.
Quant à la France qui émet trois fois moins que les USA, c'est presque QUATRE fois la limite légale qu'elle émet dans l'atmosphère : 7 kilos par jour quand l'océan ne pouvait recevoir que moins de 1,8 kilos en 2000.

Un dirigeant africain représentant son peuple, un leader représentant le peuple pauvre d'Afrique démasquerait cette bourgeoisie colonoise abjecte, cette colonoisie immorale. Il démasquerait les collaborationnistes des classes formoise et innovoise africaines. Classes d'exploiteurs locaux au service des exploiteurs internationaux.
Ces classes de collabos qui appellent aujourd'hui l'envahisseur à venir envahir la Guinée afin de complètement détruire l'œuvre anticoloniale de Sékou Touré.
Un Lumumba, un Sankara de 2009 parlerait haut et fort. A la face des tous ces criminels impérialistes.
Un signal aussi fort que le point levé de 1968 de Tommie Jones et John Carlos
 

NB : L'auteur de ce texte avait la musique et la structure des discours de VI Lénine et de Malcolm X dans l'oreille en rédigeant ce texte. Structure hélicoïdale.


UN DISCOURS RÉVOLISATIONNAIRE POUR L'AFRIQUE

Après avoir réduit nos ancêtres en esclavage sous le drapeau de l'islamo-fascisme, les pays arabes se sont mis à sortir de leur sous-sol ce maudit pétrole qui est parti en fumée dans l'atmosphère pour emprisonner sur Terre les photons infra-rouges.
Ces pays nous envoient maintenant leurs prêcheurs fascistes de l'islam voilé, les prêcheurs qui voudraient infliger la prison burqa aux femmes d'Afrique pendant que les maitres de la Mecque vont aux putes en Espagne, pendant que leur larbins transforment en kamikazes des innocents devenus bombes humaines islamistes.

Après avoir réduit nos ancêtres en esclavage sous le drapeau du fascisto-christianisme – sous sa forme féodale puis sa forme bourgeoise – les pays de l'OTAN, les pays de la traite esclavagiste de l'Atlantique se sont mis à sortir de leur sous-sol ce maudit charbon.
Ils nous envoient maintenant les sectes protestantes commandées depuis Langley et autres sectes d'hallucinés manipulateurs. Ils nous envoient maintenant les bigots catholiques en position de missionnaires qui ont peut-être arrêté de violer les petits enfants de l'Irlande catholique, ces viols impunis pendant que leurs maitres protègent encore les assassins de Toulouse assassins qui assassinaient les femmes mineures SDF, les femmes sans papier – avant d'assassiner leur complice – le haut magistrat Pierre Roche – complice qui les avait dénoncés. Ce magistrat assassin protégé par toute la pourriture juridique française. Et qui les a tous dénoncés par une confession à ses propres enfants juristes. Avant qu'il se fasse assassiner à son tour. Assassiné par ses complices.

La pourriture morale au poste de commande. La pourriture morale est au poste de commande en France, aux USA, en Europe.
Dans tout l'Occident capitaliste.
Assassins fabricants de morale.
Assassins qui ont détruit la Terre.

Assassins d'humains, assassins qui ont détruit le berceau de l'humanité. Assassins capitalistes.
Assassins dont les crimes devront attendre les 6 révolutions et la révolisation mondiale pour apparaître en pleine lumière.

Ils assassinent des humains, ils ont détruit la Terre avec leur pétrole et leur charbon.
La pathologie consumériste des uns et des autres les a entrainés à consommer de plus en plus de ce charbon et de ce pétrole.
Une maladie de la consommation qui souligne le vide intérieur de cet Occident capitaliste et de ces émirs arabes qui n'auront même pas aidé au développement économique de leurs cousins d'Égypte ou de Palestine.

Une maladie de la consommation que les capitalistes ont répandu dans la classe formoise, ce prolétariat bourgeois que dénonçait Engels. Une maladie de la consommation qui a transformé en exploiteurs déshumanisés tous les salariés exploiteurs des pays appelés développés.
Mais tout cela n'est que farce mensongère.
Le gaspillage de cette Terre du Nord a été tel que l'accumulation du travail de nos ancêtres esclaves s'est dissipée en frivolité, en consommation absurde, inutile et destructrice.
Jamais autant de gaspillage n'eut lieu dans aucune époque de l'humanité.
A commencer par le gaspillage militaire.

Mais une classe vient en émergence pour mettre en lumière la vérité.
Cette classe sociale est formée des innovants, des créateurs qui sont rémunérés sur les droits d'auteur, les droits de brevet.
Cette classe est formée de la parti corrompue du groupe des innovants. C'est une classe sociale dont les membres utiles sont issue de la strate innovante.
Des innovants utiles dans leurs création. Mais corrompus. Et donc des criminels écologiques. Une classe innovoise qui est corrompue par le consumérisme. Cette innovoisie qui consomme plus que le niveau raisonnable.

Les membres de cette classe nous menacent d'une destruction totale de notre héritage libéral, ses membres, ces ayant-droit créateurs ou héritiers parasites nous menacent d'une surveillance fasciste généralisée. Ils mettent en oeuvre une surveillance pour contrôler la diffusion de leurs créations, une surveillance dont la France s'est positionnée comme avant-garde de ce fascisme innovois.
Pour autant, la volonté de cette classe innovoise de faire admettre l'importance économique de l'innovation est louable et permettra d'éclairer l'avenir.
Ils ont obtenu de piller la société pendant 70 ans après la mort d'un créateur.
Mais la limitation à 70 ans de la durée de rémunération des héritiers des créateurs n'est qu'une imposture.
Pourquoi 70 ans après la mort de l'innovant ?
Qu'est-ce que ces héritiers peuvent fournir comme légitimité à cette durée de 70 ans ?

Rien !
C'est à 2500 ans pour la musique, à 3500 ans pour la science, à 10 000 ans pour l'agriculture, à plusieurs centaines de milliers d'années pour la pêche, la chasse, la cueillette qu'il faut prolonger la rémunération des ayant-droit.
Nous exigeons 1000 euros de droits d'auteur pour chaque Terrien.
Nous exigeons que le principal facteur productif – l'innovation – soit reconnu et que les héritiers de la productivité historique soient rémunérés.

Et ces héritiers sont nous les Africains, nous les Européens, nous les Asiatiques, nous les Américains, nous les Océaniens, nous les Terriens.
La lutte des classes est basée sur le vol de nos droits d'auteur, de notre droit imprescriptible aux fruits de la productivité historique œuvre de nos ancêtres.
La lutte des classes c'est la guerre barbare des voleurs de nos droits d'auteur.
Nous exigeons que l'humanité nous rendent 1000 euros par mois pour chacun de nos citoyens.
NOUS EXIGEONS UN DROIT D'AUTEUR HISTORIQUE POUR CHAQUE TERRIEN
UN DROIT D'AUTEUR HISTORIQUE DE 1000 EUROS PAR MOIS POUR CHAQUE HABITANT DE LA TERRE.
ET UNE DEMI-PART DE 500 EUROS POUR CHAQUE TERRIEN AGE DE MOINS DE 14 ANS !

500 EUROS A PARTIR DE LA NAISSANCE ET 1000 EUROS A PARTIR DE 14 ANS !
NOUS EXIGEONS CELA ET NOUS LE PRENDRONS !
VOS ENFANTS, LES ENFANTS DE TOUTES LES CLASSES EXPLOITEUSES SERONT NOS ALLIES
Nous éduquerons vos enfants. Nous les protègerons de votre influence maladive. Nous protègerons vos enfants de la maladie consumériste que vous leur infliger.
Vous êtes les dignes successeurs du père du petit Henrique. Le malheureux petit enfant du livre « La Case de l'Oncle Tom », Le malheureux petit enfant esclavagiste.
Le bourreau de Dodo.
Vous êtes les dignes successeurs du père de Henrique qui – dans la case de l'Oncle Tom - martyrisait Dodo son petit esclave Afro Américain.

Vous avez transformé vos enfants en petits Henrique. Vous avez transformé vos enfants en malades consuméristes bourreaux des Africains.
Les enfants du palais de l'Elysée qui ont reçu les jouets, les enfants du personnel qui ont reçu ces jouets distribués hier sont les bourreaux des enfants africains.
Les cadeaux qui ont été distribués sont la mort de 8200 bébés de notre continent qui sont mort hier.

8200 bébés africains de moins de un an sont morts à l'heure où le palais de la France impérialiste distribuait le fruit du pillage, le résultat du crime impérialiste.
Votre système criminel a limité le PIB mondial distribuable à moins de 600 euros par personne.

Mais chacun des dirigeants qui sont assis face à moi exigent de poser leurs fesses sur un mobilier qui coûte 10 fois, qui coûte 1000 fois ce PIB mensuel mondial.
Vous êtes des criminels colonialistes qui avez fait partir en fumée le travail de nos ancêtres esclaves.
Consommations improductives, investissements improductifs.

Nous seulement des criminels. Mais des criminels imbéciles et incompétents.
Le PIB mensuel mondial devrait être de 2000 euros mensuels. Par personne !
Et en part égale pour chaque Terrien.

Mais vos enfants sont malades. Ils veulent déjà ces 2000 euros mensuels.
Et tant pis si, à Kienké, les neveux et les nièces de Michael Agbor meurent à 6 mois, meurent à 9 mois. Meurent. 3 millions chaque année.
Vos enfants vous trahiront.
Nous leur apprendrons à vous trahir.

Nous les guérirons de la pathologie consumériste.
Nous les guérirons de la maladie des abrutis.
Car vous êtes des abrutis.
Des abrutis dont les savants abrutis révèrent le crétin Einstein et crachent sur Newton et ses vitesses absolues.
Vous êtes des abrutis dont les prétendus savants ont détruit le déterminisme en 1927 par la célèbre « interprétation de Copenhague », des abrutis dont les prétendus savants ont détruit le temps en 1905, des abrutis qui crachent sur le principal livre de philosophie du 20° siècle.
Un livre écrit en 1908 par Lénine.
Des abrutis qui crachent sur les fondements de la science : les lieux absolus, les déplacements absolus, les vitesses absolues. Des abrutis qui crachent sur Isaac Newton !

Nous guérirons vos enfants de la maladie consumériste et la science reprendra son cours. La philosophie des Lumières, la philosophie de la bourgeoisie innovante reviendra dans la lumière.
Une philosophie des Lumières que combattait la bourgeoisie esclavagiste : ces criminels de Nantes, du Havre et de Bordeaux qui vivaient sur la sueur et le sang de nos ancêtres victime du génocide esclavagiste de l'Atlantique.
Une philosophie des Lumières que combattaient les obscurantistes de l'islamo-fascisme qui venaient acheter en Afrique les gardiens – qu'ils allaient émasculer – les gardiens de leurs femmes prisonnières.
Les protecteurs de la Mecque, les gardiens de l'Islam violaient les femmes africaines sous prétexte - avéré - que cela était autorisé et écrit dans le Coran et que tromper sa femme avec une esclave était autorisé par l'auto-proclamé prophète. Des moralistes qui autorisaient le viol des femmes capturées par leurs guerres.

Nous guérirons les malheureux enfants des USA. Nous guérirons les enfants de l'Europe capitaliste. Nous guérirons les malheureux enfants de la péninsule arabique et du Golfe Persique.
Nous les guérirons quand vous essayez de les transformer en malades consuméristes. Quand vous essayez de les transformer en client de maisons closes, en michetons clients de prostituées.
Car vous n'êtes pas nés comme cela.

Ceux de cette salle qui allez acheter – au bordel – des victimes prostituées, vous n'êtes pas nés comme cela. Vous n'êtes pas nés michetons.
Vous n'êtes pas nés criminels esclavagistes.

Ce sont vos parents, vos sociétés pourries, votre capitalisme, vos sociétés d'exploitation qui ont fait de vous de ce que vous êtes devenus : des michetons, des esclavagistes, des malades consuméristes, des criminels écologiques.
Nous guérirons vos enfants et ils deviendront nos alliés.
Ils deviendront nos alliés pour ne pas sombrer à leur tour dans votre folie criminelle consumériste. Pour ne pas tomber dans ce système de prostitution généralisée où les michetons étasuniens, européens ou des Etats pétroliers arabes détruisent les femmes, l'espoir, l'humanisme, l'humanité.
Vous enfants vous trahiront pour échapper à ce que vous êtes devenus : de méprisables zombies tout juste capables de manger davantage, voyager davantage, s'habiller davantage, courir davantage, consommer davantage, acheter, acheter, toujours acheter.
Vous êtes des malades acheteurs.

Vous êtes devenus – vous tous assis ici – tellement malades, tellement gravement malades, qu'à moins de vous enfermer, qu'à moins de vous hospitaliser, il vous est devenu totalement impossible de consommer moins de 1000 euros par mois.
Vous êtes incapables de consommer moins de 30 euros par jour.
Vous êtes incapable de consommer moins de 1 euro de l'heure.
Votre pathologie consumériste impose pour votre équilibre mentale que 10 euros, 100 euros soient dépensés par vous à chaque heure qui passe.
Certains, ici même, doivent dépenser 1000 euros de l'heure pour ne pas sombrer dans la folie totale.

Vous êtes des malades.
Des malades très dangereux.

Des malades criminels dont certains ici sont occupés à préparer une invasion militaire criminelle, celle d'un pays libre, la Guinée. La Guinée qu'on appelle Guinée Conakry. Du nom de sa capitale.
Certains ici, des malades consuméristes criminels préparent un complot pour l'invasion de la Guinée.
Mais vos enfants vont empêcher cela.
Vos enfants vont se lever. Et ils vont crier « Bas les pattes sur la Guinée ! » Ils vont crier « Bas les pattes sur l'Afrique ».
Vos enfants vont exiger le jugement des criminels. A commencer par Nicolas Sarkozy et Michèle Alliot Marie. A commencer par Vincent Bolloré et la famille Bouygues.
Les esclavagistes et les chefs des légions assassines.

Vos enfants vont exiger de limiter leur consommation à 1000 euros par mois.
Pour tous les Terriens.



Mais cela ne suffira pas !
Car nous exigeons le paiement de notre taxe carbone, nous exigeons le paiement de notre taxe en paiement du stockage dans l'océan de ce carbone maudit que notre prétendue civilisation émet pour satisfaire aux pathologies consuméristes des imbéciles qui dirigent vos sociétés.
Nous exigeons que les taxes carbone mises en place par certains cessent d'être de la fausse monnaie. Les droits à polluer vous n'avez achetés à personne.
Les droits à polluer ils sont égaux pour chaque Terrien : en 2000 ils étaient de 1,8 kilos par jour et par personne.
Ce sont ces droits au stockage océanique qu'il faut nous payer.
Et il vous faudra payer à l'avance plus d'un siècle de stockage !!!
Cela vous coûtera mille fois ce que la criminelle Clinton s'imagine payer !!!!
Mais ce n'est pas seulement les émissions à venir dont nous exigeons le paiement, c'est pour le stockage passé depuis 1850 que vos stupides systèmes économiques ont induit.
Vous avez des centaines de milliards de tonnes de carbone à payer quant à leur émission dans l'océan et dans l'atmosphère.
Le stockage, il faudra le payer à ceux qui émettent moins que la moyenne.
Les principaux criminels écologiques de la planète que sont les USA, ce pays ne devra pas seulement payer pour les émissions carbone du futur, il devra aussi payer RÉTROACTIVEMENT la taxe carbone pour toutes ses émissions du passé.
Et il devra payer au cours mondial atteint par ces taxes carbone.

Il est temps que les rêveurs hypocrites Clinton et Obama cessent de croire à leur impunité historique. Ils seront jugés comme criminels écologiques et leur pays devra payer pour le plus de 50 milliards de tonnes de carbone qu'il a déjà émises.
Quant à l'émission future qui outrepasse ce que l'océan peut recevoir c'est un Fonds Mondial contre les Crimes Écologiques qui devra en recevoir le fruit.
Car les tickets de rationnement reçus par chaque Terrien ne concerne que l'émission stockable dans l'océan. Soit 4 milliards de tonnes par an.
Les émissions qui resteront dans l'atmosphère, qui atteignent 3 milliards de gigatonnes supplémentaires, elles seront aussi taxées, mais le produit sera collecté par un Fonds Mondial contre les Crimes Écologiques.
Et la répartition des sommes collectées sera destinée à la réparation des dégâts.
Mais que les faux libéraux n'imaginent pas récupérer ces sommes et en contrôler l'usage.

Ce sont les Terriens eux-mêmes qui affecteront le montant de cette assurance mondiale contre le crime écologique. Chaque Terrien en contrôlera l'affection sur le modèle de l'investissement démocratique.
Mais il est vrai que je vous parle ici et maintenant d'un modèle économique qui aura remplacé le modèle capitaliste.
Mais il est vrai que la révolution anticapitaliste, la révolisation qui aura mis en place ce modèle économique post-capitaliste vous aura chassé, vous aura tous chassé !
Merci.
Au fait, j'avais oublié !
Un rapide calcul
Sur les 100 milliards de dollars de madame Clinton



100 MILLIARDS DE DOLLARS PAR AN D ICI 2020

pour 300 millions d'étasuniens
10 000 / 300
333 dollars par personne par an
soit 91 cents par jour
Madamde Clinton accepte de payer UN dollar par jour par étasunien criminel pollueur


Mais les criminels écologiques des USA émettent 20 kilos de carbone par jour.
Donc, ils veulent payer 0,9 dollar pour émettre 20 kilos de carbone
Cela nous fait donc 4,5 cents par kilo émis
Ou encore 45,66 dollars la tonne.
Les USA vont payer au Tiers-Monde 45 dollars par tonne de carbone émise.


Ils nous annoncent que le prix de la tonne carbone ne dépassera pas le double du cours de 2005 !
Farce de farceur ! Leurs droits à émettre sont de la fausse monnaie !
Les Africains vendront leur droit à émettre, leur droit à stocker dans l'océan au prix de leur choix.
Et ils vendront 45 dollars le kilo d'émission si cela leur chante !!!

ILS VENDRONT - si clea leur convient - LEUR DROIT A POLLUER 1000 FOIS LE PRIX QUE PROPOSE HILLARY CLINTON !


Ce que Dodo pouvait supporter dans la classe de l'Oncle Tom nous ne le supportons plus. Plus d'aumône. Plus de coups de fouets.
Plus de comploteurs esclavagistes venus des États-Unis et de la France comme à Ouagadougou la semaine dernière.
½ centime le kilo. 500 dollars la tonne.
Barack Obama n'est pas un Oncle Tom !
Il est un Quimbo, un Sambo.
Nous ne nous laisserons pas faire.
Ni pour l'invasion prévue de la Guinée, ni pour le crime carbone.
Nous ne fuirons pas vers le Canada comme dans le livre.
Nous utiliserons les armes de l'ennemi et de ses laquais.


LIRE AUSSI sur l'Afrique, le carbone et la Guinée menacée d'invasion

mercredi 16 décembre 2009


Hitler, l'Afrique, la Pologne, Sarkozy et Obama : « déclarations bellicistes » des impérialistes contre la Guinée.


dimanche 13 décembre 2009


La FIDH est-elle raciste ? Pourquoi deux poids deux mesures entre l'Italie et la Guinée ? Pourquoi menacer la Guinée d'une intervention étrangère et pas l'Italie ?


dimanche 13 décembre 2009


Invasion de la Guinée : La FIDH affirme sa participation au complot. La Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme et son agence guinéenne OGDH enlèvent le masque de l'hypocrisie

jeudi 10 décembre 2009


Quand Rabiatou Sérah DIALLO de la CNTG et toute la formoisie de Guinée complotent avec l'envahisseur de la France à fric ! 

 

mercredi 9 décembre 2009


La France à fric "parlera d’une seule voix à Copenhague" 

 

mercredi 9 décembre 2009


Un duo de clowns idéologues - Roger Guesnerie et Thomas Sterner - préconise d'attendre 2050 pour diviser le crime … par deux.

 


mardi 8 décembre 2009


Attendre 2050 pour que les criminels payent leur crime : Une propagande capitaliste par Roger Guesnerie et Thomas Sterner (dans le Monde et le Financial Times)

 

mardi 8 décembre 2009


Violence, écologie, mauvaise foi et bêtise : un clown peut parfois dire la vérité : le cas Pierre-Yves Geoffard

lundi 7 décembre 2009


Il faut payer la taxe carbone aux Africains et aux pauvres du Tiers Monde



dimanche 6 décembre 2009


Guinée : Yaguine Koita et Fodé Tounkara. Leurs héros et les nôtres 

samedi 5 décembre 2009


Sur Abidjantalk, une réponse à Sam Kehi. Armement du peuple, opposants compradores et délégation générale révocable

vendredi 4 décembre 2009


Guinée urgence : Armement du peuple et délégation générale. Il faut annuler les élections ! 

lundi 30 novembre 2009


Bolloré a gagné le Prix Pinocchio, un commentaire sur YouTube : Vincent "Crassus" Bolloré et la révolisation qui vient ! 


lundi 30 novembre 2009


Bolloré a gagné le Prix Pinocchio, une chanson de Yanick Toutain (Africa Unité 2) 

 

et sur le concept - néologisme de "révolisation" lire

samedi 28 novembre 2009


RÉVOLISATION ET LUTTE DES STRATES. PREMIERE PARTIE : Un bilan conceptuel et historique

 

NOTES ET SOURCES

"il s'agira de fonds publics comme privés, avec des financements innovants, dont les mécanismes doivent être élaborés afin d'atteindre l'objectif de 100 milliards de dollars annuels », à déclaré Mme Clinton"

extrait de "Un engagement de 100 milliards par an fait bouger Copenhague" Écrit par Marc Mayor  Le 17 décembre 2009



Le graphique provient de Wikipédia à l'article "Bourse du carbone"

La Case de l'Oncle Tom se trouve sur wikisource


Vers ce temps, Alfred, le frère de Saint-Clair, vint, avec son fils, garçon âgé de douze ans, passer un ou deux jours à la maison du lac, dans la famille de son frère.
L’aspect de ces jumeaux réunis avait, à la fois, quelque chose de beau et d’étrange. La nature, en les formant, s’était complu de tous points à créer, au lieu de ressemblances, de frappantes oppositions, et pourtant un lien mystérieux semblait resserrer leur amitié fraternelle.
Bras dessus, bras dessous, ils erraient dans les allées du jardin, en haut, en bas, partout ; Augustin, avec ses yeux bleus, ses cheveux d’or, ses formes souples et élégantes, ses traits animés, expressifs ; Alfred, avec ses noirs, son profil romain, hautain, inflexible, ses membres fortement articulés, et son ferme maintien. Sans cesse ils s’attaquaient mutuellement sur leurs opinions, leurs habitudes, leurs actes, et n’en étaient pas moins absorbés dans la société l’un de l’autre, comme si, pour les unir, la contradiction eût joué entre eux le rôle que l’attraction remplit entre les pôles opposés de l’aimant.
Henrique, le fils aîné d’Alfred, noble garçon, aux yeux noirs, à la tournure de prince, rempli d’ardeur et de vivacité, avait à peine vu sa cousine Évangeline que déjà il était fasciné par la grâce toute céleste de l’enfant.
Le poney favori d’Éva, doux comme elle, d’une blancheur de neige, et d’une allure à la bercer mollement, venait d’être amené par Tom à l’arrière-véranda, tandis qu’un mulâtre, d’environ treize ans, y conduisait le petit cheval noir arabe, importé depuis peu, à grands frais, pour Henrique.
Fier comme un jeune garçon de sa nouvelle monture, Henrique s’avança, prit les rênes des mains du petit groom, regarda attentivement le cheval, et son front se rembrunit aussitôt.
« Qu’est ceci, Dodo, petit chien de paresseux ? tu n’as pas étrillé l’animal ce matin !
— Si fait, maître, répondit le mulâtre avec soumission. C’est lui-même qui s’est encore sali.
— Tais-toi, drôle ! dit Henrique avec violence, en levant sa cravache. Comment oses-tu ouvrir la bouche ? »
Le groom était un joli mulâtre aux yeux brillants, juste de la taille d’Henrique, et ses cheveux bouclés encadraient un front haut et fier. Le sang des blancs qui bouillait dans ses veines colora tout à coup sa joue, et fit éclater son œil, comme il commençait vivement à dire :
« Maître Henrique !… »
Henrique lui cingla un coup de cravache à travers la face, le prit par le bras, le força à se mettre à genoux, et le battit jusqu’à en être hors d’haleine.
« Là, impudent chien ! je t’apprendrai à riposter ! Emmène ce cheval, et qu’il soit nettoyé comme il faut. Je te remettrai à ta place, entends-tu !
— Jeune maître, reprit Tom, je me doute de ce qu’il allait dire ; le cheval s’est roulé par terre au sortir de l’écurie. C’est si jeune ! si fougueux ! — Voilà comment la bête s’est éclaboussée ; je l’avais vu panser au matin.
— Retiens ta langue, toi, jusqu’à ce qu’on te parle ; » et Henrique, tournant sur le talon, monta les degrés pour aller rejoindre Éva, déjà toute prête en habit de cheval.
« Chère cousine, pardon si cet imbécile me force à vous faire attendre un moment. Asseyons-nous là. Il ne saurait tarder. Mais qu’y a-t-il, cousine ? vous avez l’air tout fâché.
— Comment pouvez-vous être si cruel, si méchant, avec ce pauvre Dodo ? dit Éva.
— Cruel ! — méchant ! reprit le jeune garçon, et sa surprise n’avait rien de joué. Que voulez-vous dire, chère Éva ?
— Ne m’appelez pas « chère Éva » quand vous agissez ainsi.
— Mais, chère cousine, vous ne connaissez pas Dodo ; il n’y a pas deux façons de le conduire ; il n’en finit jamais d’excuses et de mensonges. Il faut le mater tout d’abord, — ne pas lui laisser ouvrir la bouche. — Papa n’agit pas autrement.
— L’oncle Tom a dit que c’était un simple accident, et il ne dit jamais que la vérité.
— C’est un prodige de vieux nègre alors. Dodo dit autant de mensonges, lui, que de paroles.
— Il ment, parce que vous l’effrayez. C’est lui enseigner le mensonge, que le traiter comme vous faites !
— Si vous prenez si fort le parti de Dodo, Éva, vous allez me rendre jaloux.
— Vous l’avez frappé sans qu’il eût rien fait pour être battu…
— Un petit arriéré soldé. C’est pour toutes les fois qu’il mérite d’être rossé, sans que je le batte. Quelques bons coups de fouet sont toujours de mise avec Dodo. C’est, je vous l’assure, un franc vaurien. Mais, allons, puisque cela vous contrarie, je ne le frapperai plus jamais devant vous. »
Éva était loin d’être contente, mais elle sentit qu’elle essaierait en vain de se faire comprendre de son beau cousin.
À l’instant reparut le petit mulâtre amenant les deux chevaux.
« À merveille, Dodo : cette fois tu t’en es tiré fort joliment, dit son jeune maître d’un air gracieux. Approche, et tiens le poney de miss Éva, pendant que je l’aide à le monter. »
Dodo se tint debout devant le cheval d’Éva ; mais sa figure était bouleversée, et à ses yeux on voyait assez qu’il avait pleuré.
Henrique se piquait de galanterie et d’adresse ; il eut bientôt mis sa belle cousine en selle, et réunissant les rênes, il les lui présenta.
Mais Éva se penchait du côté où se trouvait Dodo, et comme le petit mulâtre venait de lâcher la bride, elle lui dit :
« Vous êtes un bon garçon, Dodo ; — grand merci ! »
Dodo, ébahi, regarda cette douce figure, ses joues se colorèrent et les larmes lui vinrent aux yeux.
« Ici, Dodo ! » cria son maître d’un ton impérieux.
Le mulâtre s’élança, et tint le cheval arabe pendant que son maître le montait.
« Voilà un picayune pour toi, Dodo ; va l’acheter du sucre candi ; va ! »
Et Henrique s’éloigna au petit galop avec Éva. Dodo suivit longtemps des yeux les deux enfants. De l’un, il avait reçu de l’argent ; de l’autre, ce qui manquait le plus, ce dont il avait le plus ardent besoin, — un mot de bonté, affectueusement dit. — Il n’y avait que peu de mois que Dodo était séparé de sa mère ; le père d’Henrique l’avait acheté dans un entrepôt d’esclaves, à cause de sa jolie tête, afin d’en faire l’accompagnement assorti du joli poney. Maintenant c’était l’affaire du jeune maître de le rompre et de le dompter.


Je viens de trouver une explication plausible à ce 45 dollars la tonne. Ici
Je reviendrai sur ce texte que je découvre à la seconde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire