Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 26 décembre 2009

sur "IL Y AURA... le NPA de l'intérieur" une réponse à Gilles Suze quant à son texte "Mise au point"

==
==

@Gilles a écrit "Hélas il faut savoir que tout se fait sans concertation et coordination"


Vous qui étiez en 1969 - vous l'écrivez quelques pages plus haut - l'un des participants du premier congrès de la LCR (appelée Ligue Communiste à l'époque), vous êtes le mieux placé - aujourd'hui - pour vous souvenir que ce sont les véritables "coordinations" de mars 1973 qui furent le tournant décisif dans la construction de la LCR.
Nous avons construit ces soviets de masse dans les universités et les lycées malgré toutes la magouilles des staliniens du PCF.
C'était encore l'époque où leurs colleurs d'affiches et leur Service d'Ordre nous cognaient régulièrement dessus. (ils s'interrompirent juste après, quand Mitterrand décida de protester contre la dissolution de la LC suite à l'attaque, le 21 juin 1973, du meeting d'Ordre Nouveau (LC + le groupe Révolution !)


A cette époque les staliniens refusaient ces soviets, les "coordinations" formées de délégués révocables.
Ils préféraient les CARTELS, ces réunions au sommet qui ne dépendaient pas de la base en mouvement.


L'antropologue en vous devrait faire le point sur quand et pourquoi vous auriez - PERSONNELLEMENT - renoncé à ce combat pour la construction de la DELEGATION REVOCABLE.


Pour ma part, je le poursuis.
Et au "UN délégué pour 500 ou 1000 délégateurs" que nous relate Léon Trotsky, j'ai ajouté un étage intermédiaire. Un étage intermédiaire à ceux du Petrograd de 1917.


Nous aurons donc - c'est notre programme, c'est notre combat - un délégué pour 625 délégateurs.
Mais il sera désigné par les 25 délégués qu'auront choisi (25 par 25) les 625 délégateurs de base. (25*25 = 625)


J'ai ajouté un autre critère - fondamental pour la construction de la démocratie totale : le libre choix du "corps électoral".
Plus de séparation "soviets d'entreprise" et/ou "soviets de quartier". En effet chaque individu doit disposer du choix de d'associer librement avec les 24 personnes de son choix pour désigner le délégué qui le représentera.
Sans critère géographique, d'entreprise, de nationalité ou d'âge (pour tous les lecteurs)


NB : j'ai bien compris que le naufrage qu'entraine la pression de Michèle Ernis - Anna et celle de toute la "Gauche Unitaire" vous a entraîné dans un abîme de "déconceptualisation programmatique" : le fait d'utiliser de façon anodine un terme "les coordinations" qui avait réussi à acquérir, à partir du 22 mars 1973, le sens conceptualisé de "soviets modernes".
J'ai bien compris que votre citation n'évoquait en aucune façon les véritables coordinations.
Notre tragédie ( et la votre aussi) se situe précisément ici.


Il n'y aura aucune mobilisation anticapitaliste avec des cartels.
Seuls de nouveaux soviets permettront d'ouvrir une perspective historique.
En l'absence de celles-ci, Sarkozy a beau jeu. Il ne risque strictement rien.


COORDINATIONS SOVIETIQUES OU PERPETUATION DU SARKOZYSME, PERPETUATION DU CAPITALISME !
Ecrit par : Yanick Toutain | 26.12.2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire