Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 15 mars 2014

Avocats voyous.... j'en avais oublié un : Jean-François Changeur d'Angoulême ! L'avocat des alcooliques au volant et des militaires assassins en Afrique !

un autre commentaire sur Mediapart ..... qui n'a PAS été effacé... (Mediapart où il semble que la raison commence à y réapparaitre....... la censure semblant s'être mis en suspens)....
SOUS 

Les avocats sont indispensables, ils ne sont pas intouchables

Avocats voyous.... j'en avais oublié un : Jean-François Changeur d'Angoulême ! L'avocat des alcooliques au volant et des militaires assassins en Afrique !
DES QU'UN COMMENCEMENT DE JUSTICE se confirme en France..... je vais FAIRE RADIER A VIE et CONDAMNER (pour faux, usage de faux, organisation mafieuse, tentative d'escroquerie en bande organisée etc etc...... complicité de PUTSCH EN COTE D'IVOIRE, complicité de CRIME GENOCIDAIRE etc....) l'avocat Jean-François Changeur du putchiste ONUCI Jean-Marie Bourry.
Il y aura même une ENQUETE POUR METTRE A JOUR D'EVENTUELS TRAFICS D'INFLUENCE POUR "CONVAINCRE" les JUGES VOYOUS JANAS, BOUGON, MIORI et ORS.... de COMMETTRE ET FAIRE RECEL de FAUX EN ECRITURES PUBLIQUES...

La défaite de JM Bourry est le COMMENCEMENT de l'ENFER pour les complices du RENVERSEMENT DU PRESIDENT GBAGBO ...

VENDREDI 14 MARS 2014

#FreeGbagbo Victoire pour Yanick Toutain et Julie Amadis contre le chef de la police ONUCI en Côte d'Ivoire Jean-Marie Bourry débouté par le président du TGI Le Havre et condamné aux dépens (L'Havrais Vérité)


Le juge Rémy Le Hors déboute Jean-Marie Bourry et le condamne aux dépens : Le refus de donner les pièces qu'il camoufle depuis 2 ans entraîne l'ex-chef de la police de l'ONUCI vers l'enfer. Ses avocats ont noyé l'audience d'une épaisse liasse (comportant des articles RevActu sans aucun rapport avec la Côte d'Ivoire par exemple sur la CGT et la stratégie syndicale en 2010) mais en omettant les pièces de la liste de la pièce 23...... délibérément...... mais, et surtout, en omettant un document ..... fatal pour eux..... ils ont perdu ! (L'Havrais Vérité)

Jean-Marie Bourry ne touchera pas les 37600 euros qu'il réclamait (4000 euros plus 9000 euros de plus que les 24600 d'astreinte qu'il avait obtenu en septembre 2012 au TGI d'Angoulême). Pire encore pour lui, cet arrêt contient en pointillé la destruction en vol de la totalité des jugements rédigés par les juges voyous Janas du TGI d'Angoulême et Bougon, Miori et Ors de la Cour d'appel de Bordeaux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire