Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 24 mars 2014

Edwy Plenel fasciste censure le financement du FN par Mitterrand en 1983. 3° commentaire du jour censuré par Médiapart ! Cela devient intolérable !

Dépublication d'un commentaire par Mediapart‏

Bonjour,

Cet e-mail est une notification automatique.

Le commentaire suivant a été dépublié par la rédaction de Mediapart :

Comme cela fait 31 ans, depuis 1983, que le Parti Socialiste a révélé son VERITABLE VISAGE d'AGENT DE LA BOURGEOISIE appuyé sur la formoisie.
Comme cela fait 31 ans qu'il a créé le Front National sur l'argent des ventes de chars au Liban....
Grossouvre, qui était en pleine forme, balance au milieu du repas qu'il vient de refourguer des chars Patton, du matériel réformé de l'Armée française, aux Phalanges libanaises. Et d'un seul coup, il dit : « De toute façon, ce n'est pas perdu pour tout le monde, la commission, on va la filer à Le Pen. On va financer le Front national. »

MERCREDI 30 OCTOBRE 2013

C'est Mitterrand et le PS qui ont financé le Front National ! Plus de 5 millions de francs en 1983 !

 ..... il faut chercher la trahison AILLEURS !
Et REanalyser ce qui s'est passé en 2010.
Commencez par admettre provisoirement que la Révolution Tunisienne du 14 janvier 2011 fut une REPLIQUE d'un SEISME BIEN PLUS GRAND.
Et, une fois cela admis (provisoirement) CONSTATEZ (ou tentez de contredire) le fait que 2010 fut une PRE-REVOLUTION FRANCAISE SABOTEE !
Aucune mobilisation sociale en France, de TOUTE L'HISTOIRE , n'avait rassemblé PLUSIEURS MILLIONS de PERSONNES dans les RUES pendant PLUSIEURS MOIS !
Essayez de me contredire !
Personne n'a tenté !
Et vous allez ensuite comprendre que les VRAIS RESPONSABLES sont BUFFET LAURENT KRIVINE BESANCENOT and CO
Le NPA le PCF et la CGT ont été les POMPIERS d'une REVOLUTION qui était sur le point de DEGAGER SARKOZY
LE TEXTE QUI SUIT A ETE ECRIT LE 23 SEPTEMBRE 2010
(Il semble que les NOUVEAUX responsables havrais de la CGT soient PLUS intelligents et moins sectaire que ceux de l'époque. Je leur ai proposé FRONT UNI contre le fascisme Hollande-Valls-Nachbar)
J’ai débattu, ce midi, sur la place de l’Hôtel de Ville du Havre, avec le responsable CGT qu’on voit sur les photos (avec une barbe blanche)
Il est CONTRE la délégation révocable, CONTRE les coordinations, CONTRE le combat pour soutenir la revendication du SMIC pour nos cousins africains travaillant pour Bolloré ( il ose prétendre que l’important c’est le SMIC en France à 1500 euros)
Il est CONTRE le fait que les syndicats français réclament « Troupes Françaises Hors d’Afrique ».
Argument : « C’est politique et les syndicats ne peuvent pas réclamer ça ».
Et …. il est parti à ce moment là.
Rien à en tirer…
Pas étonnant qu’il aille faire le « cow-boy » l’après-midi sur les rails de la gare avec les anciens militants LCR que j’identifie sur la photo.
On y voit par ailleurs les militants SUD-étudiant et quelques-uns des étudiants qui se réunissaient à la (tragiquement maigrelette) Assemblée générale étudiante l’après-midi. (TRENTE participants (30 !!!)
Lors de cette AG, ils s’y opposèrent à la proposition de Julie Amadis de prioriser l’intervention en direction des quartiers pauvres de la ville.
Ils ENVISAGENT, – ils acceptent enfin après des années de refus – dans plusieurs semaines un PETIT quelque chose … mais ne VOIENT pas quoi faire.
Julie Amadis a proposé d’organiser RAPIDEMENT un débat dans l’ »Atrium » à Caucriauville. (Sorte de « foyer municipal pour jeunes »)
Refus.
Et ils se sont prononcés CONTRE la mise en place immédiate de la DÉLÉGATION RÉVOCABLE.
Jouer aux cow-boys avec la (très réformiste) direction CGT locale en faisant les clowns sur les voies ferrées est parfaitement compatible avec un réformisme vain. C’en est même le complément indispensable.



Le motif de cette dépublication peut-être par exemple, l'édition d'un commentaire en double, ou d'un commentaire vide par erreur.

Cela peut-être lié aussi au non respect de notre charte de participation que vous pouvez retrouver ici : http://www.mediapart.fr/charte-editoriale

Cordialement.

L'Équipe de Mediapart

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire