Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 7 mars 2014

Gilbert Azibert juge voyou ! #FranceIsFake Une Cour de Cassation totalement pourrie par la tête !


Gilbert Azibert
Gilbert Azibert juge voyou
 en  Cour de Cassation

Non seulement le premier président de la Cour de Cassation couvre des faux en écritures fabriqués au TGI d'Angoulême et en Cour d'Appel de Bordeaux, non seulement il tente d'empêcher Julie Amadis de faire casser en cassation les arrêts des juges voyous , mais on découvre que l'ampleur de la corruption atteint toute la Cour de Cassation et pas seulement le haut du sommet
SIC MEDIAPART

Des écoutes téléphoniques plombent le clan Sarkozy

 |  PAR MICHEL DELÉAN
EXTRAIT "Et selon les retranscriptions de leurs conversations, l’ancien président et son avocat sont renseignés officieusement sur l’évolution de deux autres procédures judiciaires par Gilbert Azibert, premier avocat général à la Cour de cassation, un hiérarque marqué à droite et qu’ils connaissent l’un et l’autre.
Me Thierry Herzog © Reuters
Gilbert Azibert les aurait informés, d’une part, de l’évolution de la procédure Bettencourt, dans laquelle Nicolas Sarkozy a obtenu un non-lieu et réclame maintenant la restitution de ses agendas en invoquant l'immunité présidentielle (l’affaire doit être tranchée le 11 mars). Mais il leur aurait aussi appris l'existence du vif intérêt de la commission d’instruction de la Cour de justice de la République (CJR) envers l'exploitation du contenu de ces agendas dans la procédure visant Christine Lagarde dans l’affaire de l’arbitrage Tapie.
Gilbert Azibert connaît tous les magistrats de la Cour de cassation, et a accès à leurs échanges de documents sur intranet pour préparer les audiences et mettre les dossiers en état. En échange de ces "tuyaux" donnés à Sarkozy, Gilbert Azibert aurait, toujours selon le Monde, demandé un "piston" pour devenir conseiller d’État à Monaco après son départ en retraite de la magistrature, dont l'échéance approche. Une fin de carrière qui serait plus que confortable.

JEUDI 6 MARS 2014

LIRE AUSSI

LUNDI 3 MARS 2014


Il y a 4 mois, Julie Amadis écrivait au 1° président Vincent Lamanda de la Cour de Cassation pour demander un avocat

Photo du premier président, M. Vincent LamandaObjet : - Des saisies d'un niveau scandaleux m'empêchent de payer des frais d'avocat pour que la Cour de Cassation annule la cascade de faux en écritures, de mensonges, d'élucubrations judiciaires 
Il y a 4 mois, Julie Amadis demandait à la Cour de Cassation un avocat gratuit pour pouvoir faire casser les jugements des juges voyous d'Angoulême et de la Cour d'Appel de Bordeaux. La réponse du 17 décembre fut un REFUS. Une étrange lettre signée Jean-Michel Sommer
Deux années  de procédures illégales pour un article du 2/1/2011 en défense du président ivoirien Laurent Gbagbo !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire